Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
titi

2010 - Année avec t° déficitaire par rapport à la norme 71/00 ???

Messages recommandés

Avant la publication du rapport de l'IRM avec le résumé climatologique de l'année 2010, je me suis permis de calculer la moyenne de températures à Uccle en utilisant des chiffres postés sur leur site web dans la rubrique bilan climatologique mensuel.

Voici le tableau avec les températures moyennes pour chaque mois.

2010 Température moyenne Norm.

décembre -0,7 3,3

novembre 6,1 6,1

octobre 10,6 10,5

septembre 14,2 14,6

août 21,5 21,4

juillet 20,5 17,1

juin 22,4 20,2

mai 15,4 17,2

avril 15,7 13,1

mars 10,4 9

février 2,5 3,5

janvier 0,1 2,6

Moyenne 11,56 11,55

On peut déduire donc que la moyenne des températures pour l'année 2010 à Uccle est normale mais par rapport à quelle norme...?? 61-90?? 71-00??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si ce sont les normales de l'IRM, c'est la période 1833 - aujourd'hui :

Tous les records des paramètres repris dans le tableau mensuel sont issus de séries s'étalant sur la période de 1833 à maintenant à l’exception des suivants :

Si voul'voul, je vais vous passer les normales 71-00 ou 81-10 plus tard ce soir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Avant la publication du rapport de l'IRM avec le résumé climatologique de l'année 2010, je me suis permis de calculer la moyenne de températures à Uccle en utilisant des chiffres postés sur leur site web dans la rubrique bilan climatologique mensuel.

Voici le tableau avec les températures moyennes pour chaque mois.

2010 Température moyenne Norm.

décembre -0,7 3,3

novembre 6,1 6,1

octobre 10,6 10,5

septembre 14,2 14,6

août 21,5 21,4

juillet 20,5 17,1

juin 22,4 20,2

mai 15,4 17,2

avril 15,7 13,1http://www.forums.meteobelgium.be/style_images/fr/folder_editor_images/rte-quote-button.png

mars 10,4 9

février 2,5 3,5

janvier 0,1 2,6

Moyenne 11,56 11,55

On peut déduire donc que la moyenne des températures pour l'année 2010 à Uccle est normale mais par rapport à quelle norme...?? 61-90?? 71-00??

Vous avez pris pour certains mois les moyennes max (avril à 15.7° de moyenne, ce serait un explosage de record.... et Juin à 22.4°C de moyenne, même en 2050 cela semble improbable...)

Pour 2010, par rapport à 81/10, on est à 0.9°C de déficit sur 12 mois :

Moy Norm Ecart

0.1 3.3 -3.2

2.5 3.6 -1.1

6.7 6.8 -0.1

10.3 9.8 0.5

11.2 13.6 -2.4

17.4 16.2 1.2

20.5 18.4 2.1

17.0 18.0 -1.0

14.2 14.9 -0.7

10.6 11.1 -0.5

6.1 6.8 -0.7

-0.7 3.9 -4.6

Pour 2010, par rapport à 71/00, on est à 0.5°C de déficit sur 12 mois :

Moy Norm Ecart

0.1 3.1 -3.0

2.5 3.5 -1.0

6.7 6.3 0.4

10.3 8.9 1.4

11.2 13.2 -2.0

17.4 15.6 1.8

20.5 17.7 2.8

17.0 17.7 -0.7

14.2 14.5 -0.3

10.6 10.6 0.0

6.1 6.2 -0.1

-0.7 4.1 -4.8

Pour 2010, par rapport à 61/90, on est à -0.1 ( -0.096) °C de déficit sur 12 mois, une année dans les "normes" de ces trois décennies :

Moy Norm Ecart

0.1 2.5 -2.4

2.5 3.2 -0.7

6.7 5.7 1.0

10.3 8.7 1.6

11.2 12.7 -1.5

17.4 15.5 1.9

20.5 17.1 3.4

17.0 17.0 -0.0

14.2 14.4 -0.2

10.6 10.8 -0.2

6.1 6.0 0.1

-0.7 3.4 -4.1

Tant que je suis parti, pour 2010 par rapport à 51/80, on est à 0.1 (0.0675)°C d'excédent, une année dans les normes de ces trois décennies :

Moy Norm Ecart

0.1 2.4 -2.3

2.5 3.0 -0.5

6.7 5.7 1.0

10.3 8.6 1.7

11.2 12.6 -1.4

17.4 15.4 2.0

20.5 16.7 3.8

17.0 16.7 0.3

14.2 14.3 -0.1

10.6 10.4 0.2

6.1 5.9 0.2

-0.7 3.5 -4.2

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comme quoi en comparant cette année 2010 déficitaire aux moyennes des décennies précédentes , cette année en dessous des normes perds toute de suite de sa superbe ... :whistling:

seul décembre et janvier sont tout de même remarquables même pour les normes 51-80 ,en particulier décembre (-4,2° d'anomalie pour 51-80 ,c'est du zoli :innocent: )

sinon du point de vue mondiale , l'europe a été la seule région en déficit thermique , je me trompe?

Modifié par dj-snow

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu. il y a aussi la Sibérie Centrale, l'Australie Centrale, le "papillon" Pacifique (PDO et ENSO négatif), l'Atlantique Nord et la côte Arctique :

post-3513-1295036519_thumb.png

post-3513-1295036616_thumb.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vous avez pris pour certains mois les moyennes max (avril à 15.7° de moyenne, ce serait un explosage de record.... et Juin à 22.4°C de moyenne, même en 2050 cela semble improbable...)

Pour 2010, par rapport à 81/10, on est à 0.9°C de déficit sur 12 mois :

Moy Norm Ecart

0.1 3.3 -3.2

2.5 3.6 -1.1

6.7 6.8 -0.1

10.3 9.8 0.5

11.2 13.6 -2.4

17.4 16.2 1.2

20.5 18.4 2.1

17.0 18.0 -1.0

14.2 14.9 -0.7

10.6 11.1 -0.5

6.1 6.8 -0.7

-0.7 3.9 -4.6

Pour 2010, par rapport à 71/00, on est à 0.5°C de déficit sur 12 mois :

Moy Norm Ecart

0.1 3.1 -3.0

2.5 3.5 -1.0

6.7 6.3 0.4

10.3 8.9 1.4

11.2 13.2 -2.0

17.4 15.6 1.8

20.5 17.7 2.8

17.0 17.7 -0.7

14.2 14.5 -0.3

10.6 10.6 0.0

6.1 6.2 -0.1

-0.7 4.1 -4.8

Pour 2010, par rapport à 61/90, on est à -0.1 ( -0.096) °C de déficit sur 12 mois, une année dans les "normes" de ces trois décennies :

Moy Norm Ecart

0.1 2.5 -2.4

2.5 3.2 -0.7

6.7 5.7 1.0

10.3 8.7 1.6

11.2 12.7 -1.5

17.4 15.5 1.9

20.5 17.1 3.4

17.0 17.0 -0.0

14.2 14.4 -0.2

10.6 10.8 -0.2

6.1 6.0 0.1

-0.7 3.4 -4.1

Tant que je suis parti, pour 2010 par rapport à 51/80, on est à 0.1 (0.0675)°C d'excédent, une année dans les normes de ces trois décennies :

Moy Norm Ecart

0.1 2.4 -2.3

2.5 3.0 -0.5

6.7 5.7 1.0

10.3 8.6 1.7

11.2 12.6 -1.4

17.4 15.4 2.0

20.5 16.7 3.8

17.0 16.7 0.3

14.2 14.3 -0.1

10.6 10.4 0.2

6.1 5.9 0.2

-0.7 3.5 -4.2

Merci Paix pour vos très pertinentes remarques et vos précisions aussi.

Pour la bonne règle, voici le tableau corrigé avec les bonnes valeurs pour 2010 (source site web de l'IRM):

Temp Moy Norm Ecart

décembre -0,7 3,3 -4

novembre 6,1 6,1 0

octobre 10,6 10,5 0,1

septembre 14,2 14,6 -0,4

août 17 16,8 0,2

juillet 20,5 17,1 3,4

juin 17,4 15,5 1,9

mai 11,2 12,7 -1,5

avril 10,3 9 1,3

mars 6,7 5,5 1,2

février 2,5 3,5 -1

janvier 0,1 2,6 -2,5

Moyenne 9,66 9,77 -0,11

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Un peu. il y a aussi la Sibérie Centrale, l'Australie Centrale, le "papillon" Pacifique (PDO et ENSO négatif), l'Atlantique Nord et la côte Arctique :

plus qu'un peu :whistling:

je me suis toujours demandé comment il peuvent élaborer des telles cartes , qu'on ne me fasse pas croire qu'ils ont des sondes de relevés en plein océan pacifique , dans le désert du Gobi ou bien dans les montagnes du pérou oriental .... c'est un lissage des températures des différentes sondes , des calculs , des images satellites ? j'avoue ne pas comprendre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les températures de l'océan, ce sont des relevés satellites depuis 1981, avant ce sont les données des bouées et bateaux. Il est vrai que plus on remonte dans le temps, plus cette dernière méthode perd de son efficacité, mais cela semble tenir la route jusqu'à présent. Pour les terres, il y a quand même assez de stations. Au niveau climatologique, à la différence de la météorologie, avoir une station au km² ne sert à rien. Sur un mois, il y a déjà un certain lissage des températures sur d'importantes étendues, et sur un an, encore plus. Il n' y a donc pas besoin d'avoir 36 stations pour représenter le climat du désert de Gobi.

Bref, avec ces données, il y en a déjà assez pour donner une image de la température. Le MetOffice s'arrête à ce niveau réanalyse, qui reste relativement proche des données bruts tout de même. Pour comparer, voici le résultat en lisant les températures des stations terrestres, pour le MetOffice puis la NASA, pour Novembre :

post-3513-1295091333_thumb.png

post-3513-1295091312_thumb.png

Voici les températures du globe en collant, avec les données des stations, les températures de surface des océans :

anomaly.png

ghcngisshr2sst250kmanom.gif

Pour Novembre, il y a des différences assez sensibles entre la NASA et le Hadley Center, mais généralement, les deux donnent des résultats très proches.

Cependant, la NASA ne s'arrête pas là, et va tenter, à partir de ces données, de boucher les trous. C'est ici que certain commencent à s'exciter après Hansen (directeur de la NASA pour ceux qui ne le savaient). Les données finale de la NASA s'apparente donc un peu à celle du NCEP/NCAR :

post-3513-1295091642_thumb.png

En effet, le NCEP/NCAR lui est un modèle de réanalyse. C'est un peu schématique, mais d'un côté on rentre tout ce que l'on sait de l'atmosphère terrestre, et de l'autre, le modèle ressort une description détaillé de l'atmosphère par niveaux de pression (on notera que c'est ce que fait aussi GFS ou ECMWF pour s'initialiser. Les cartes à H+0 sont archivés et peuvent être retrouvés, et servent aussi parfois de données de réanalyses. Généralement, dans les publications où un jeu de données des paramètres du globe est nécessaire, les auteurs utilisent NCEP/NCAR, mais parfois ECMWF... ).

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la NOAA, 2010 est l'année la plus chaude avec 2005, toutes les deux à 0.62°C d'anomalie positive. Un résultat qui n'est pas statistiquement différent de celui de la NASA, est confirme le caractère record de cette année :

NOAA: 2010 Tied For Warmest Year on Record

January 12, 2011

According to NOAA scientists, 2010 tied with 2005 as the warmest year of the global surface temperature record, beginning in 1880. This was the 34th consecutive year with global temperatures above the 20th century average. For the contiguous United States alone, the 2010 average annual temperature was above normal, resulting in the 23rd warmest year on record.

This preliminary analysis is prepared by scientists at NOAA’s National Climatic Data Center in Asheville, N.C., and is part of the suite of climate services NOAA provides government, business and community leaders so they can make informed decisions.

2010 Global Climate Highlights:

*

Global surface temperature anomalies for 2010.

Global surface temperature anomalies for 2010.

High Resolution (Credit: NOAA)

Combined global land and ocean annual surface temperatures for 2010 tied with 2005 as the warmest such period on record at 1.12 F (0.62 C) above the 20th century average. The range of confidence (to the 95 percent level) associated with the combined surface temperature is +/- 0.13 F (+/- 0.07 C).*

*

The global land surface temperatures for 2010 were tied for the second warmest on record at 1.73 F (0.96 C) above the 20th century average. The range of confidence associated with the land surface temperature is +/- 0.20 F (+/- 0.11 C).

*

Global ocean surface temperatures for 2010 tied with 2005 as the third warmest on record, at 0.88 F (0.49 C) above the 20th century average. The range of confidence associated with the ocean surface temperature is +/- 0.11 F (+/- 0.06 C).

*

In 2010 there was a dramatic shift in the El Niño-Southern Oscillation (ENSO), which influences global temperature and precipitation patterns — when a moderate-to-strong El Niño transitioned to La Niña conditions by July. At the end of November, La Niña was moderate-to-strong.

*

According to the Global Historical Climatology Network, 2010 was the wettest year on record, in terms of global average precipitation. As with any year, precipitation patterns were highly variable from region to region.

*

The 2010 Pacific hurricane season had seven named storms and three hurricanes, the fewest on record since the mid-1960s when scientists started using satellite observations. By contrast, the Atlantic season was extremely active, with 19 named storms and 12 hurricanes. The year tied for third- and second-most storms and hurricanes on record, respectively.

*

The Arctic sea ice extent had a record long growing season, with the annual maximum occurring at the latest date, March 31, since records began in 1979. Despite the shorter-than-normal melting season, the Arctic still reached its third smallest annual sea ice minimum on record behind 2007 and 2008. The Antarctic sea ice extent reached its eighth smallest annual maximum extent in March, while in September, the Antarctic sea ice rapidly expanded to its third largest extent on record.

*

A negative Arctic Oscillation (AO) in January and February helped usher in very cold Arctic air to much of the Northern Hemisphere. Record cold and major snowstorms with heavy accumulations occurred across much of eastern North America, Europe and Asia. The February AO index reached -4.266, the largest negative anomaly since records began in 1950.

*

From mid-June to mid-August, an unusually strong jet stream shifted northward of western Russia while plunging southward into Pakistan. The jet stream remained locked in place for weeks, bringing an unprecedented two-month heat wave to Russia and contributing to devastating floods in Pakistan at the end of July.

http://www.noaanews.noaa.gov/stories2011/2...lobalstats.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au sujet toujours des réanalyses, toujours :

Celle d'ECMWF :

http://www.ecmwf.int/research/era/do/get/index

Reanalyses of multi-decadal series of past observations have become an important and widely utilized resource for the study of atmospheric and oceanic processes and predictability. Since reanalyses are produced using fixed, modern versions of the data assimilation systems developed for numerical weather prediction, they are more suitable than operational analyses for use in studies of long-term variability in climate. Reanalysis products are used increasingly in many fields that require an observational record of the state of either the atmosphere or its underlying land and ocean surfaces. Estimation of renewable energy resources, calculation of microwave telecommunication signal losses and study of bird migration are just three examples.

The first reanalysis at ECMWF was carried out in the early 1980s for the First GARP Global Experiment (FGGE) year 1979, when ECMWF operations began. Two major ECMWF reanalyses have exploited the substantial advances made since then in the forecasting system and technical infrastructure. The first project, ERA-15 (1979-1993), was completed in 1995 and the second extended reanalysis project, ERA-40 (1957-2002), in 2002. Products of ERA-15 and ERA-40 have been used extensively by the Member States and the wider user community. They are also increasingly important to many core activities at ECMWF, particularly for validating long-term model simulations, for helping develop a seasonal forecasting capability and for establishing the climate of EPS (Ensemble Prediction System) forecasts needed for construction of forecaster-aids such as the Extreme Forecast Index.

ECMWF is currently producing ERA-Interim, a global reanalysis of the data-rich period since 1989. The ERA-Interim data assimilation system uses a 2006 release of the Integrated Forecasting System (IFS Cy31r2), which contains many improvements both in the forecasting model and analysis methodology relative to ERA-40. The ERA-Interim reanalysis caught up with operations in March 2009, and is now being continued in near-real time to support climate monitoring.

http://www.ecmwf.int/research/era/do/get/era-40

Pour le NCEP/NCAR :

http://www.esrl.noaa.gov/psd/data/reanalys...eanalysis.shtml

À partir de ce portail, on peut se palucher à faire des cartes de tous les paramètres possibles de l'atmosphère :whistling:

http://www.emc.ncep.noaa.gov/

http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/wesl...96/BAMSPAPR.ASC

Une discussion technique assez sèche, que je n'ai d'ailleurs qu'à peine lu :lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×