Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
cumulonimbus

Printemps 2013

Messages recommandés

Je vais commencer ce sujet par les deux journées printanières que l’on a vécues hier et avant-hier, en l’occurrence les 5 et 6 mars 2013.

Le 5 mars, des courants méridionaux, commandés par un anticyclone centré sur les Balkans, caractérisent le temps sur nos régions.

analyse2013030506mini.jpg

Source : IRM

Avec un vent de sud modéré, soufflant par petites rafales, de l’air très doux envahit nos régions. Le ciel est serein ou peu nuageux en matinée, avec des cirrus, devenant progressivement un peu plus nuageux l’après-midi, avec quelques altocumulus et des cirrus plus nombreux. Les températures, très douces, atteignent 17,6°C à Uccle, 18,1°C à Deurne, 18,2°C à Beauvechain et Gorsem, et 18,6°C à Tirlemont. Au littoral, les températures atteignent 14,5°C tant à Middelkerke qu’à Coxyde. Ces températures plus fraîches, cette fois-ci, ne sont pas liées à une brise de mer, mais à une inversion mal résorbée sur les polders. En Haute Belgique, la température atteint 15,1°C à Elsenborn et 12,7°C à Mont-Rigi. Pour cette dernière station, ce qui est remarquable, c’est la neige en dépit de la douceur, avec 14 cm au sol à 7 heures et encore 11 cm à 13 heures.

webcammontrigi201303051.jpg

Webcam IRM – Mont-Rigi – 5 mars 2013 à 13h00

Notons aussi l’extrême sécheresse de l’air. À Uccle par exemple, celle-ci tombe à 23% à 17 heures. Au littoral, c’est justement l’humidité un peu plus élevée qui est responsable d’une résorption seulement partielle de l’inversion. Ailleurs dans le pays, grâce au soleil de mars déjà plus puissant, l’instabilité (sèche) des basses couches été déjà bien présente, avec au niveau 850 hPa (vers 1430 mètres) une température de 5°C.

Le 6 mars, le passage d’un front chaud en désagrégation est responsable d’importants passages nuageux en matinée, mais aussi de l’arrivée d’un air encore plus doux.

analyse2013030606mini.jpg

Source : IRM

En matinée, le ciel est très nuageux avec des stratocumulus vers 2000 mètres d’altitude, surmontés d’altocumulus et de cirrus. L’après-midi, on note de belles éclaircies avec des cirrus et encore quelques altocumulus, et les thermomètres explosent. On relève 19,0°C à Eeklo, 19,1°C à Uccle et à Angleur, 19,2°C à Kleine Brogel et même 19,5°C à Stabroek. Sinon, dans presque tout le pays, on relève des valeurs de 17 à 18°C. En Haute Belgique, on observe 16,2°C à Elsenborn et 13,1°C à Mont-Rigi. Dans cette dernière station, la neige est toujours présente, avec 11 cm le matin et 7 cm le soir. Cette résistance de la neige à la douceur est principalement liée à la sécheresse (point de rosée largement inférieur à 0°C). À 13 heures, l’humidité relative y chute à 19% ! À Uccle, l’air est un peu moins sec avec 30% à 14 heures.

Notons enfin qu’Elsenborn a noté, avec 16,2°C, la plus haute valeur pour une première décade de mars depuis la mise en service opérationnelle de la station en janvier 1987. Uccle, qui dispose d’une série remontant jusqu’à 1886, a eu avec 19,1°C la deuxième valeur la plus élevée pour une première décade de mars, après les 19,5°C du 6 mars 1989.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore quelques commentaires sur la température du 6 mars 2013

Des records (pour la première décade de mars) ont été battus localement en ce 6 mars 2013, comme déjà mentionné pour Elsenborn.

C’est le cas aussi pour :

Stabroek (série remontant à 1976)

19,5°C (précédent record : 18,3°C, le 06/03/1989)

Eeklo (série remontant à 1953)

19,0°C (précédent record : 18,9°C, le 06/03/1989)

Kruishoutem (série remontant à 1985)

18,0°C (précédent record : 17,6°C, le 06/03/1989)

Des presque records ont été observés aux stations suivantes :

Middelkerke (série remontant à 1984)

16,2°C (record : 17,1°C, le 06/03/1989)

Beitem (série remontant à 1953)

17,2°C (record : 17,8°C, le 06/03/1991)

Moerbeke (série remontant à 1983)

17,9°C (record : 18,8°C, le 06/03/1989)

Uccle (série remontant à 1886)

19,1°C (record : 19,5°C, le 06/03/1989)

Florennes (série remontant à 1976)

18,4°C (record : 18,7°C, le 06/03/1989)

Hastière (série remontant à 1977)

18,5°C (record : 19,4°C, le 09/03/1977)

Ciney (série remontant à 1976)

17,6°C (record : 18,1°C, le 06/03/1989)

Les autres valeurs dans le pays ont été moins remarquables. À noter que les températures en altitude, au niveau 850 hPa, n’ont pas été exceptionnelles (5°C). On a donc pu bénéficier d’une bonne instabilité sèche dans les basses couches, avec hausse des températures dans les couches près du sol.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au cours de la journée d’hier, une première perturbation, faisant partie d’un train de perturbations successives, a abordé le pays par le sud-ouest.

analyse2013030712mini.jpg

Source : KNMI

L’occlusion en question a traverse le pays avant de se retrouver arrêtée un peu au nord de celui-ci, par une construction anticyclonique sur le nord-est de l’Europe, qui nous vaudra sans doute bientôt une arrivée d’air très froid.

al0806small.jpg

Source : KNMI

Cela s’est traduit, hier le 7 mars 2013, par un ciel très nuageux avec altostratus translucidus, s’effilochant parfois en cirrus, accompagnés d’altocumulus et de stratocumulus de plus en plus nombreux, avec pluies intermittentes. Des stratus ou cumulus fractus étaient alors parfois présents. Au littoral, le ciel a été couvert avec pluies intermittentes dès la matinée, tandis que le nord-est du pays n’a été touché par ces pluies que le soir.

On est resté du côté doux, avec des températures bien souvent comprises entre 13 et 14°C, tandis que des valeurs de 15 à 16°C ont été observées localement.

Cet air plus humide a donné un coup mortel à la neige dans les Hautes Fagnes, dont il ne restait plus que des traces le matin du 8.

snowcammontrigi20130308.jpg

Snowcam IRM – Mont-Rigi – 8 mars 2013 à 8h45

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier, 8 mars 2013, nous nous sommes retrouvés entre deux perturbations, toujours du côté doux.

analyse2013030812mini.jpg

Source : KNMI

À nouveau, le ciel a été nuageux, puis progressivement couvert avec un peu de pluie, plus continue en fin d’après-midi, et des températures encore fort élevées pour la saison, souvent de l’ordre de 14 ou 15°C. En matinée, on observait un voile de cirrus et quelques stratocumulus (+ rares cumulus), puis en après-midi, des altocumulus épais, doublés de stratocumulus de plus en plus nombreux. Et à nouveau, le littoral a été concerné en premier par la pluie.

Des températures proches de 17°C ont même été observées à Kleine Brogel (16,9°C) et à Schaffen (17,3°C). Sinon, comme déjà mentionné plus haut, il a souvent fait 14-15°C.

Pendant ce temps, un important front froid fait du sur place, au nord des deux autres perturbations. Ce front sépare l’air très doux d’un air particulièrement froid. Ce matin (9 mars), l’un des occlusions s’est d’ailleurs carrément enroulée autour d’un petit noyau de basse pression.

al0906small.jpg

Source : KNMI

À suivre…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La journée d’hier, 9 mars 2013, a de nouveau été intéressante à plus d’un titre.

Un petit noyau de basse pression, au sud du grand front froid et indépendant de celui-ci, a vu une vielle occlusion entièrement s’enrouler autour de lui, avant que la branche sud ne se désintègre.

analyse2013030912mini.jpg

analyse2013030918mini.jpg

Source : KNMI

Ceci a eu comme conséquence une certain différenciation du temps sur nos régions.

Le nord du pays a connu un temps brumeux et pluvieux en matinée avec nimbostratus et un vent d’ouest soufflant par petites rafales. L’après-midi, le vent d’ouest a quelque peu faibli et les précipitations ont cessé, mais le temps est resté brumeux avec des stratus parfois fort bas. Les maxima, de 7 à 8°C, ont été atteints le matin, puis la température a baissé pour ce stabiliser, l’après-midi, autour des 5 à 6°C.

Au centre du pays, les conditions climatiques ont été fort proches, sauf que l’air « bougeait » plus, ce qui a favorisé, l’après-midi, la formation de stratocumulus plutôt que des stratus. L’explication est à rechercher dans la température qui, contrairement au nord, a pu monter pour atteindre 9 à 10°C en début d’après-midi, avant de descendre vers les 5 à 6°C en soirée comme au nord.

Encore plus au sud, dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, les pluies ont été plus disparates en matinée, tandis qu’en après-midi, le ciel a réussi à se déchirer, avec même quelques nuages d’instablilité : cumulus mediocris mêlés à des stratocumulus, et surmontés d’altocumulus et de cirrus. Malgré que le vent ait soufflé d’ouest en toutes régions, les températures ont été encore un peu plus élevées, avec 10 à 11°C en dépit de l’altitude un peu plus élevée (200 à 300 mètres) de la région.

webcamuccle201303091645.jpg

Webcam IRM – Uccle – 9 mars 2013 à 16h15

webcamdourbes2013030916.jpg

Webcam IRM – Dourbes – 9 mars 2013 à 16h15

Un petit coup d'œil sur les sondages de Trappes et de De Bilt illustre d'ailleurs bien cette différence. À Trappes à 13 h, il fait 12°C au niveau du sol (168 mètres d'altitude). Puis l'air est assez instable dans les basses couches avec une perte de 9°C sur 1200 mètres jusqu'au niveau 850 hPa (1365 mètres). Avec l'humidité de l'air qui donne, dans les ascendances, un point de condensation très bas en altitude, c'est largement suffisant pour former des cumulus. À De Bilt par contre, l'air est très stable en raison d'une certaine infiltration d'air froid dans les basses couches. Le gradient est bien inférieur à 5°C par 1000 mètres, ce qui signifie que c'est même trop stable pour l'air saturé, d'où des nuages très stratiformes.

Par ailleurs, la position de la petite dépression, comme on peut le voir sur la carte de 12 h GMT précitée, a favorisé, par suite d'un basculement, l’arrivé d’un air plus froid dans la zone littorale en premier. À Middelkerke comme à Zeebrugge, les maxima sont restés coincés à 5°C sous un ciel couvert (stratus et stratocumulus), mais sans pluie (sauf le matin). Quant à l’est du pays, il a connu comme le sud un peu d’instabilité de basses couches en après-midi, avec des températures dépassant souvent les 10°C aussi. Une comparaison des sondages est-ouest, en l'occurrence Herstmonceux et Idar-Oberstein, laisse apparaître à peu près les mêmes différences que la comparaison nord-sud, avec de la stabilité à Herstmonceux et de l'instabilité à Idar-Oberstein avec, là aussi, de l'air très doux à basse altitude (11°C au sol, c.-à-d. à 377 mètres d'altitude, et 2°C au niveau 850 hPa à 1351 mètres).

Aujourd’hui, 10 mars 2013, la vieille occlusion a disparu des cartes tandis que le front froid est en train de traverser le pays.

al1006small.jpg

Source : KNMI

Pour la suite des événements, voir :

http://www.meteobelgique.be/communaute/187...rnier-mot-.html

La neige est d'ailleurs bien de retour dans les Hautes Fagnes.

webcammontrigi201303101.jpg

Webcam IRM – Mont-Rigi – 10 mars 2013 à 12h50]

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+++ Le message précédent a été modifié dans le sens que les valeurs des sondages atmosphériques ont été ajoutées +++

Aujourd'hui par ailleurs, les températures ont commencé à chuter en altitude aussi.

À Essen, on est passé de 0°C au niveau 850 hPa (1310 m) à 00 h GMT à –6°C à 12 h GMT (avec une baisse supplémentaire de ce niveau à 1288 m). À Idar-Oberstein, cette baisse a été moins marquée, avec un passage de +1°C à –1°C au même niveau et aux mêmes heures. Là, il continuait d'ailleurs à faire doux même au niveau du sol avec 7°C. À Trappes, il n'y avait pas encore de traces de l'air froid non plus. Par contre à Norderney (Frise allemande), la température au niveau 850 hPa (1319 m), à 12 h GMT, était déjà de –11°C !

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À présent, l’air froid a franchement gagné la bataille sur notre pays. Avec le front froid qui s’est immoblisé au sud du pays et qui se met à onduler en remontant temporairement, nous avons de la neige en prime.

al1106small.jpg

al1112small.jpg

Source : KNMI

Quelques hauteurs de neige à 16 heures :

Charleroi-Gosselies : 7 cm

Florennes : 1 cm

Beauvechain : plus de la moitié su sol recouvert de neige

Liège-Bierset : 2 cm

Kleine Brogel : 2 cm

Elsenborn : fine couche recouvrant tout le sol.

Comme vous pouvez le voir dans ces chiffres, la situation est encore fort variable d’un endroit à l’autre. Mais le pays entier devrait recevoir sa part de neige dans les heures à venir.

webcamdiepenbeek2013031.jpg

Webcam IRM – Diepenbeek – 11 mars 2013 à 15h30

Les sondages de 13h, quant à eux, montrent que la couche d’air froid n’est pas encore très épaisse à Trappes, près de Paris, mais elle l’est à Essen en Allemagne, où la température au niveau 850 hPa (1315 m) n’atteint plus que –11°C. Le sommet de la couche froide, avec une circulation d’est à nord-est, se situe un peu au-dessus de 1600 m avec –13°C. Plus haut, le vent souffle d’ouest et on est dans l’air (relativement) doux avec –11°C au niveau 700 hPa (2810 mètres). La nuit dernière, le sommet de la couche froide se situait vers 1300 mètres au-dessus de Beauvechain.

Enfin au niveau du sol, il fait vraiment très froid pour la saison. À Uccle, aujourd’hui, il est très probable que nous aurons une gelée permanente. C’est très rare d’avoir des gelées permanentes durant la deuxième décade de mars. Il faut remonter jusqu’au 12 mars 1925 pour trouver un maximum très légèrement inférieur à 0°C. Pour des gelées permanentes plus marquées que celle d’aujourd’hui, il faut remonter plus loin encore, jusqu’en 1888.

Cette année-là, un épisode froid d’envergure, commençant le 16 mars au soir, atteint son apogée les 18 et 19 mars, avec des températures particulièrement basses en journée, accompagnées d’un vent mordant de nord-est, d’un ciel uniformément gris et d’une fine neige tombant de façon intermittente le 18 et de façon incessante le 19. À Uccle, le maximum ne dépasse pas –4°C le 18 et –3°C le 19, tandis que la nuit du 18 au 19, le thermomètre descend jusqu’à –7°C. Le 18, le sol ucclois est recouvert d’une mince couche neigeuse et le 19, la couche s’épaissit (entre 5 et 10 cm). En Ardenne, des épaisseurs jusqu’à 25 cm sont rapportées.

L’année d’avant, à la même période, un autre épisode froid d’importance sévit en Belgique. Les 17 et 18 mars 1887, la température ne dépasse pas –1°C à Uccle, tandis que la nuit du 18 au 19, la température descend jusqu’à –9°C ! La nuit d’après, il fait encore –8°C, après une température maximale très proche de 0°C le 19. (Notons qu’auparavant, le 13 du mois, la température frôle déjà les –10°C à Uccle).

Durant ces trois jours (17 au 19), le vent reste le plus souvent dans le cadrant nord à est. Il est cependant moins fort que lors de l’épisode froid de l’année d’après. Par contre, on observe la même neige fine sous un ciel gris les 17 et 18. Mais le soir du 18, le ciel s’éclaircit et la température chute très fort. Le19, le temps reste très beau, avec quelques altocumulus, quelques cirrus et des cumulus l’après-midi. Pourtant, malgré l’ardeur du soleil printanier, le temps reste froid. Le soir, les nuages deviennent temporairement plus abondants, avant de nouvelles éclaircies qui font rechuter la température.

Le sol d’Uccle, cette année-là, est souvent enneigé depuis le 12 mars, avec une couverture complète du 17 au 21 le matin. Mais l’épaisseur de cette couche de neige n’est pas connue.

Ajoutons encore que la température frise les –20°C à la Baraque Michel au cours de cette deuxième décade de mars 1887.

Mais le pire des épisodes froids de la mi-mars est celui de 1845. À l’Observatoire de Bruxelles, la température maximale ne dépasse pas –6°C le 13 et ce, malgré un ciel serein. Mais un épouvantable vent d’est-nord-est empêche toute remontée de la température. La nuit d’après, le thermomètre descend jusqu’à –13°C !

Le lendemain, le 14, il fait encore très froid avec un maximum de –3°C sous un ciel un peu voilé par des cirrus aux stries bien dessinées, et des altocumulus l’après-midi.

Au vu des précipitations des jours précédents, brouillard verglaçant le matin du 10 et giboulées le 11 avec des températures encore positives en journée, il est probable que le sol ait été peu ou pas recouvert de neige.

N.B. :

Les températures anciennes ont été corrigées pour les ramener aux valeurs qu’auraient données les instruments actuels, et l’ancienne nomenclature des nuages de Howard a été convertie en celle utilisée actuellement.

Sources :

- IRM

- KNMI

- University of Wyoming

- Ogimet

- Annales de l’Observatoire de Bruxelles, années 1845, 1887 et 1888

- Ciel et Terre, revues climatologiques mensuelles, mars 1887 et mars 1888

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une image intéressante du Buienradar, où l'on voit la perturbation sur notre pays et la formation de lignes d'averses au-dessus des eaux un peu plus chaudes (5°C) de la Mer du Nord.

meestrecenteradarloop45.gif

Comme vous le voyez, le sens de déplacement des averses est presque exactement à l'opposé de celui de la perturbation : d'est-nord-est (quasi nord-est) pour les averses et d'ouest-sud-ouest pour la perturbation.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des photos qui en disent long…

mini001y.jpg

mini004.jpg

mini006i.jpg

mini008.jpg

Photos : R. Vilmos

Un rapport complet sur la situation d’aujourd’hui suivra dans l’après-midi.

P.S. : toutes ces photos ont été prises à Forest (Bruxelles).

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette fois-ci, il n’est sûrement pas exagéré de parler de situation très exceptionnelle.

warnsnowfr6b315d091d299.png

Alerte rouge de neige de MétéoBelgique

Mais commençons d'abord par les maxima de la journée d’hier, le 11 mars 2013, qui étaient déjà très exceptionnels. Presque le pays tout entier a été soumis à une gelée permanente ou, autrement dit, à un jour d’hiver. Seul Aubange, en Gaume, y a « échappé » avec 0,2°C, tandis que Kruishoutem, en Flandre Orientale, a tout juste atteint 0°C. Sinon, les températures maximales variaient le plus souvent entre –1 et –2°C en Basse et Moyenne Belgique, et ne dépassaient pas –5 ou –6°C dans les Hautes Fagnes. Beitem (–1,5°C), Deurne (–1,0°C), Beauvechain (–2,0°C), Bierset (–2,6°C), Kleine Brogel (–1,3°C) et Mont-Rigi (–5,5°C) ont connu le maximum le plus bas, pour une deuxième décade de mars, depuis le début des observations en 1953. En Basse et Moyenne Belgique, seuls Beauvechain et Bierset ont déjà connu une gelée permanente auparavant, durant cette décade, en l’occurrence le 17 mars 1985 (respectivement, –0,6°C et –0,4°C) et le 12 mars 2006 (respectivement, –0,1°C et –0,8°C). À Mont-Rigi, le précédent record a été de –5,3°C le 12 mars 2006. À Saint-Hubert, les –3,1°C d’hier viennent en deuxième position de la série, après les –3,6°C du 12 mars 2006 également.

À Uccle, dans les relevés de 8h à 8h L.T. (les plus fréquents en Belgique et ceux pratiqués dans les stations précitées), le maximum d’hier a été de –1,8°C. À côté de cela, il existe aussi, à Uccle, des relevés de 0h à 24h G.M.T. et là, le maximum a été de –0,7°C. Cette température a été atteinte en tout début de période, à 1 h du matin alors que la température ne cessait de descendre, pour ne remonter que très légèrement en journée, jusqu’à –1,8°C justement.

Quelle que soit la plage horaire utilisée, ce maximum est de toute façon le plus bas, pour une deuxième décade de mars, depuis… 1888 !

En dehors de cela, il y avait déjà de la neige au sol hier soir à 19 h, avec 3 cm à Zaventem, 6 cm à Gosselies, 1 cm à Florennes et 3 cm à Bierset ainsi qu’à Kleine Brogel. Mais le gros restait encore à venir…

Le 12 mars, une forte ondulation dans le front froid a reformé une perturbation frontale à part entière, avec front chaud (ancien front froid revenant sur ces pas) et front froid associés, dont la pointe est passée juste au sud de notre pays. Nous sommes donc restés dans l’air froid, mais avec les pleins effets de la perturbation frontale nous tombant littéralement sur la tête et… sous forme de neige.

al1206small.jpg

al1212small.jpg

Source : KNMI

Sous un altostratus (parfois translucidus) doublé de nombreux stratus fractus, les chutes de neige se sont intensifiées dès le matin au centre du pays, pour ne cesser que vers 13 h environ. Alors, il n’est resté que l’altostratus translucidus, avec quelques stratocumulus à la limite de cumulus. Plus tard, cet altostratus s’est même aminci en cirrostratus avec, à 15 heures, quelques éclaircies avec cirrus.

mini021.jpg

Altostratus translucidus. Photo : R. Vilmos

Ailleurs dans le pays, c’est souvent en matinée aussi que les chutes de neige ont été les plus marquées, avec persistance de celle-ci à 15 h dans toute la moitié sud du pays.

Les épaisseurs de neige, à 7 h et à 13 h étaient les suivantes :

Middelkerke : 1 cm / traces

Munte : 5 cm / 5 cm

Deurne : 5 cm / 8 cm

Zaventem : 5 cm / 10 cm

Gosselies : 10 cm / 13 cm

Florennes : 10 cm / 12 cm (10 h)

Bierset : 5 cm / 6 cm

Kleine Brogel : 5 cm / 10 cm

Mont-Rigi : 7 cm / 7 cm

Au centre du pays, ce sont surtout les congères, formées par un vent de nord-est avec des rafales jusqu’à 50 km/h, qui ont donné un caractère très hivernal au paysage.

mini022.jpg

Neige modelée par le vent sur le toit d’un immeuble. Photo : R. Vilmos

À Uccle, le record d’épaisseur de neige (à 8 h) pour la deuxième décade de mars est de 12 cm, le 14 mars 1906. Il faudra attendre les relevés de demain pour voir si ce record, éventuellement, sera battu. Cependant, une neige qui tient plusieurs jours d'affilée (ce qui sera sans doute le cas) est tout à fait exceptionnelle si tard dans la saison au centre du pays.

À 15 heures, les températures étaient encore négatives en Belgique, avec –0,2°C à Middelkerke, –1,8°C à Uccle, –4,2°C à Bierset et –4,7°C à Saint-Hubert. Il est probable qu’on assistera à un nouveau jour d’hiver en bien des endroits.

Source des données : IRM

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et voilà que le ciel se dégage sur Bruxelles. Ça promet pour la nuit…

mini025.jpg

Photo : R. Vilmos

Et voici encore les épaisseurs de neige disponibles à 16 h :

Middelkerke : traces

Munte : 3 cm

Deurne : 7 cm

Zaventem : 8 cm

Gosselies : 14 cm

Kleine Brogel : 10 cm

Mont-Rigi : 10 cm

Elsenborn : 10 cm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Robert, pour vivre pas très loin de Bierset, je pense pouvoir dire que les hauteurs constatées sont quelque peu (soyons gentils...) erronées.

La hauteur de neige est très irrégulière avec ces conditions venteuses, bien entendu, mais je mets une paie entière que les moyennes ne sont absolument pas de 5/6 cm, même à ces heures-là.

Je peux prouver par A+B que ces données sont farfelues:

De 7 à 13 heures, nous avons constaté la partie "centrale" de l'épisode neigeux avec des précipitations généralement modérées à parfois fortes.

1 cm d'accumulation en 6 heures de neige modérée à parfois forte? Hum, il faudrait peut-être leur demander d'arrêter la fumette... :rolleyes1:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Situation à 11h15 du matin dans mon jardin, dans une partie à l'abri du vent:

130312064928148878.jpg

Avec la marge, cela donne une accumulation de 13cm abondants:

130312065042745174.jpg

Et 6 heures de neige continue devaient suivre... :rolleyes1:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Robert, pour vivre pas très loin de Bierset, je pense pouvoir dire que les hauteurs constatées sont quelque peu (soyons gentils...) erronées.

La hauteur de neige est très irrégulière avec ces conditions venteuses, bien entendu, mais je mets une paie entière que les moyennes ne sont absolument pas de 5/6 cm, même à ces heures-là.

Je peux prouver par A+B que ces données sont farfelues:

De 7 à 13 heures, nous avons constaté la partie "centrale" de l'épisode neigeux avec des précipitations généralement modérées à parfois fortes.

1 cm d'accumulation en 6 heures de neige modérée à parfois forte? Hum, il faudrait peut-être leur demander d'arrêter la fumette... :rolleyes1:

Je ne puis, hélas, que reprendre les données qui me sont communiquées. D'ailleurs, à Bierset, ils persistent et signent.

07 h : 5 cm - neige sèche irrégulière couvrant la totalité du sol

13 h : 6 cm - neige sèche irrégulière couvrant la totalité du sol

19 h : 8 cm - neige sèche irrégulière couvrant la totalité du sol

Maintenant, il est vrai que l'IRM précise, pour les données synoptiques, que « les données présentées ici sont des données non vérifiées, dont la qualité sera contrôlée ultérieurement par le personnel qualifié de l’IRM ».

En d'autres termes, quand le bulletin climatologique sera publié au début du mois prochain, il y aura moyen de vérifier quelle aura été l'épaisseur réelle de la neige à Bierset (et ailleurs).

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'habite à 6,3 km de Bierset, et point de vue accumulation de neige, il y a 10 cm de différence :huh:

Mais je suis au fond d'un trou au milieu des bois …

post-25-1363120482_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai mesuré 20 cms de neige ce matin à 11 heures dans un endroit totalement isolé du vent d'est derrière mon abri de jardin et vu ce qu'il est encore tombé après-midi.

JE trouve donc également la mesure pour Gosselies assez fausse.

Je ne connais pas la manière de prendre la mesure mais si elle est faite sur une planche à neige, elle est bien entendu faussée.

Modifié par titi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai été un peu optimiste hier soir :whistling: , il y a 13 cm.

post-25-1363157815_thumb.jpg

post-25-1363160531_thumb.jpg

Modifié par PABLO

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sous un altostratus (parfois translucidus) doublé de nombreux stratus fractus, les chutes de neige se sont intensifiées dès le matin au centre du pays, pour ne cesser que vers 13 h environ. Alors, il n’est resté que l’altostratus translucidus, avec quelques stratocumulus à la limite de cumulus. Plus tard, cet altostratus s’est même aminci en cirrostratus avec, à 15 heures, quelques éclaircies avec cirrus.

mini021.jpg

Altostratus translucidus. Photo : R. Vilmos

Aaaah je comprend mieux maintenant ! Hier je voyais ma sonde UV au niveau 1 alors qu'il neigeait (faiblement mais tout de même) et me posait des questions sur le bien-fondé de cette mesure :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que nous vivons une situation tout à fait exceptionnelle !

le minimum de cette nuit à Uccle : -10.1°C (record : -10.4 le 7 mars 1971)

Quand on pense qu'une semaine avant on y enregistrait 19.1°C !

Ce soir, je publierai un flash sur ces trois jours exceptionnels sur le site

Modifié par Philippe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une pluie de records s’est abattue sur le pays. Comme le dit si bien Philippe, le record de froid du mois de mars pris en entier a été frôlé à Uccle. En effet, pour le 20e siècle, la température la plus basse a été celle du 7 mars 1971. Si l’on remonte encore plus loin dans le temps, jusqu’au tout début des observations à Uccle en juillet 1886, on trouve encore trois minima de –11°C, en l’occurrence le 1er mars 1888 ainsi que les 3 et 4 mars 1890.

À l’Observatoire Royal de Bruxelles, sis à Saint-Josse (actuel Botanique), on a relevé –13°C le 14 mars 1845.

Si l’on considère la deuxième décade du mois de mars, le record a été battu pour toute la série d’Uccle, soit sur 126 années ! C’est la première fois depuis longtemps qu’on assiste à un véritable record de froid !

Ailleurs dans le pays, les séries sont moins longues, mais atteignent quand même 60 années en bien des endroits.

Voici quelques records pour la deuxième décade de mars :

Bierset : –11,8°C (précédent record : –8,2°C le 19 mars 1985, données disponibles depuis 1953)

Ciney : –17,1°C (précédent record : –8,3°C le 13 mars 1987, données disponibles depuis 1976)

Hastière : –12,4°C (précédent record : –8,5°C le 13 mars 2006, données disponibles depuis 1977)

Florennes : –11,1°C (précédent record : –7,7°C le 13 mars 2006, données disponibles depuis 1976)

Beauvechain : –8,7°C (précédent record : –6,9°C le 11 mars 1970, données disponibles depuis 1953)

Gosselies : –10,1°C (précédent record : –7,1°C le 13 mars 2006, données disponibles depuis 1984)

Deurne : –10,8°C (précédent record : –8,5°C le 11 mars 1958, données disponibles depuis 1953)

Eeklo : –7,0°C (précédent record : –6,6°C le 13 mars 1958, données disponibles depuis 1953)

Beitem : –8,5°C (précédent record : –5,2°C le 14 mars 1987, données disponibles depuis 1953)

Gorsem : –15,4°C (précédent record : –7,4°C le 13 mars 1987, données disponibles depuis 1982)

Koersel : –15,3°C (précédent record : –8,7°C le 13 mars 2006, données disponibles depuis 1983)

Au littoral, il n’y a pas eu de record à cause d’infiltrations maritimes (Middelkerke : –5,3°C, record : –9,4°C le 13 mars 1987), et à l’est et au sud, il n’y a pas eu de record non plus à cause de la couverture nuageuse (Elsenborn : –8,9°C, record : –17,3°C le 13 mars 2006).

Source des données : IRM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai souvent l'impression que les metars sous estime systématiquement les accumulations de neige...

Impression erronée ou réalité? Ou simplement prise de mesure plus objective?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai souvent l'impression que les metars sous estime systématiquement les accumulations de neige...

Impression erronée ou réalité? Ou simplement prise de mesure plus objective?

Les Metars sont des codes pour les aérodromes qui ne renseignent nullement les hauteurs de neiges.

Celle-ci sont renseignées dans les SYNOP toutes les 3 heures.

Tu veux surement parler de ce que les obervateurs renseignent (Belgocontrol et MeteoWing) pour les aéroports civils et militaires. D'avoir travailler hier, je peux te dire que la tache n'est pas aisée, les aéroports sont de vrai peau de fesse, Beauvechain comme bon exemple. La hauteur de neige doit être prise dans le parc météo hors, toute la neige y a été soufflé. Au final, en prenant la mesure j'avais en trois endroits différents 4 cm, 12 cm et une congère à 25cm près du grillage. J'ai favorisé hier 13 cm car c'était la mesure qui revenait le plus souvent et plus proche de ce qui est tombé en terme de précipitations.

Modifié par huymétéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Affolant! :blink:

Oui, d'autant plus que certains records n'ont pas été battus de quelques dixièmes de degré, mais de quelques degrés...la palme revenant à ma région avec Ciney et son -17,1°c !

Et le plus fort, c'est que certains de ces nouveaux records pourraient déjà être battus vendredi matin...

Modifié par Dany

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×