Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
passiion

2015 : Cyclones, Ouragans, Typhons....

Messages recommandés

Maintenant il est pour les poissons. Il passera probablement entre les Bermudes et les maritimes du Canada. Il faudra juste éviter la baignade au risque de se faire emporter par une vague... Les données de la réanalyse pour Septembre donc. La hauteur de Z500 entre 50°N et 65°N a donc poutré le record :

post-3513-1443823353_thumb.png

Et le vent dans les subtropiques du coup a pris la porte pour la cave. Plus bas, il n'y a que 2012. Si vous cherchiez encore pourquoi Sandy s'est tapé pour la première fois en plus de 150 ans un à gauche toute, ne chercher pas plus loin. Pas pour rien que les modèles étaient motivés à un moment pour envoyer Joaquin répéter l'exploit :

post-3513-1443823453_thumb.png

Pour l'un la tendance à la hausse est très nette, pour l'autre la tendance à la baisse est elle est aussi très nette. C'est d'autant plus significatif que le vent zonal est censé se renforcer en El Nino. Alors certes la corrélation n'est pas absolu et tend à se faire spécifiquement vers 30°N, mais ce n'est quand même pas du doute le genre de réponses qu'on peut attendre en plein El Nino... Si on sert vraiment au taquet le jet subtropical, en regardant entre 25°N et 35°N, la réponse positive émerge un peu plus, mais pour un El Nino censé faire partie des blockbusters il n'y a rien de bien spectaculaire :

post-3513-1443826207_thumb.png

La fonction de courant confirme d’ailleurs, le renforcement de la cellule de Hadley c'est surtout fait côté hémisphère Sud ce mois de Septembre. Pour l'hémisphère, le gonflement est vaguement là, mais il n'y a rien que bien marquant. Ce qui frappe surtout c'est l'anomalie très au nord avec une succession de hauts et de bas penchant malgré tout plus vers le gros blocage très au Nord comme le montrait le géopotentiel :

ulzBA9.gif

Bon et sinon j'ai envie de balancer du sondage :whistling: Le but du jeu, trouver la différence entre le sondage de Ouagadougou et de Bordeaux. Celui qui trouve il a gagné le droit de faire une thèse sur le fait que non mais en fait, un vent de Nord-Est barotrope et pas cisaillé avec une inversion de base couche mais comme des températures chaudes tu vois c'est vraiment mais vraiment pas spécifique à la région tropicale :

post-3513-1443824958_thumb.png

post-3513-1443824978_thumb.png

Bon après j'exagère un peu, je prétend quand même pas que les alizées soient remontées jusque chez nous, cela manquait un peu de persistance et de consistance à travers les étendues. Mais c'est quand même dingue des sondages pareils chez nous :

post-3513-1443825219_thumb.png

post-3513-1443825569_thumb.png

post-3513-1443825590_thumb.png

post-3513-1443825608_thumb.png

KuMJPT.gif

Et la réanalyse du 27 Septembre :

NSulL4.gif

À ce rythme, Nantes et Saint Louis partageront bientôt un point commun supplémentaire, en plus des doux souvenirs de la traite négrière.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et puisqu'on parlait des cyclones et du changement climatique :whistling: Joaquin est une anomalie en soi aussi. Un type me faisait remarquer en blaguant qu'il finira catégorie 5. Ce serait un peu osé, mais même actuellement Joaquin est déjà un record. Il est le plus puissant ouragan de l’Atlantique en conditions de fort El Nino, battant l'ouragan Debby de 1984 (950 hPa et 115 nœuds à l'époque). De plus c'est l'un des très rares ouragans de catégorie 4 à avoir une origine non tropicale. Je n'ai pas le courage de retourner tout le Best Track à cette heure-ci mais les ouragans de catégorie 4 d'origine non tropicale se compte quasi certainement sur les doigts des mains (et il n'y a jamais eu de catégorie 5 d'origine extratropicale pour la petite note). Le dernier précédent qui me vienne à l'esprit c'est Claudette en 1991. Il y avait aussi Diana en 1984 et Ella en 1978, mais c'est le genre de truc qui n'arrive que très rarement, et surtout pas en plein milieu d'un événement El Nino un mois d'Octobre.... D'une part, il faut d'autant plus d'énergie pour convertir le cœur froid en cœur chaud, et d'autre part l'origine extratropicale implique que des processus baroclines (donc cisaillement et air sec) ne sont jamais très loin. C'est sans doute lié en partie à la très forte anomalie des températures locales, avec un Océan qui a continuer de se réchauffer en Septembre. Sans forcer tout lier au RC, mais l'un dans l'autre cela a quand même dû aider un petit peu.

Bon désolé de me citer et de me répondre :lol2: mais Joaquin vient de monter à 135 nœuds soit 250 km/h, ce qui dans le genre record relève de la démence pure. De mon avis c'est au moins aussi choquant qu'Iqalit en train de poutrer du record de fin Août en plein Décembre (2010, est-il besoin de le préciser...). Pour le coup j'ai pris mon courage à deux mains et va pour retourner le Best Track, parce que là dans le genre truc complétement hallucinant, c'est le pompon. Pour faire simple, j'ai sorti tout les ouragans d'au moins 135 nœuds qui ont fréquenté l'Atlantique depuis 1901, catégorie 5 compris. Je me suis permis de faire ça "à la main", le temps de rédiger les quelques lignes de code pour lire le Best Track aurait été plus long. Du coup il y a peut-être une erreur ici ou là mais le risque est faible quand même je pense. Il y avait 43 candidats au final, dont voici la liste exhaustive :

AL10    Oct    1924    23.4°N    N    Ouragan de Cuba            
AL04    Sep    1928    25.3°N    NW    Ouragan d'Okeechobee            
AL02    Sep    1929    25.6°N    SW    Ouragan des Bahamas            
AL02    Sep    1930    18.4°N    W    Ouragan de la République Domicaine            
AL04    Sep    1932    29.3°N    N    Ouragan des Bahamas            
AL14    Nov    1932    20.8°N    N    Ouragan de Cuba            
AL08    Sep    1933    22.6°N    W    Ouragan de Cuba et Brownsville            
AL14    Sep    1933    19.9°N    NW    Ouragan de Tampico            
AL03    Sep    1935    26.4°N    NW    Ouragan du jour du travail            
AL06    Sep    1938    26.7°N    NW    Ouragan de la Nouvelle Angleterre            
AL04    Sep    1954    22.4°N    NW    Carol            -0.7
AL10    Sep    1955    18.9°N    W    Janet            -1
AL04    Sep    1957    18.6°N    NW    Carrie        1.1
AL03    Aug    1958    21.0°N    NW    Cleo            0.4
AL05 Sep    1960    17.7°N    NW    Donna        0.2
AL06    Sep    1960    29.1°N    N    Ethel            0.2
AL03    Sep    1961    28.0°N    NW    Carla            -0.2
AL09    Oct    1961    18.2°N    SW    Hattie        -0.3
AL05    Aug    1964    17.8°N    NW    Cleo            -0.7
AL03 Sep    1965    29.6°N    NW    Bettsy        0
AL13    Sep    1967    26.4°N    NW    Beulah        -0.3
AL09    Sep    1969    30.7°N    N    Camille        0.8
AL13    Sep    1971    15.2°N    W    Edith            -0.8
AL05    Sep    1977    23.7°N    W    Anita            0.5
AL09 Sep    1979    19.3°N    NW    David        0.3
AL04    Aug    1980    25.4°N    NW    Allen            0.2
AL08 Sep    1988    20.9°N    NW    Gilbert        -1.2
AL11    Sep    1989    15.1°N    W    Hugo            -0.3
AL03 Aug    1992    25.6°W    W    Andrew        0.2
AL07    Sep    1998    16.2°N    W    Georges        -1.2
AL13 Oct    1998    17.3°N    W    Mitch            -1.2
AL08    Sep    1999    24.1°N    NW    Floyd            -1.1
AL16    Nov    1999    17.6°N    E    Lenny        -1.4
AL13    Sep    2003    24.3°N    NW    Isabel        0.3
AL09    Sep    2004    23.0°N    NW    Ivan            0.7
AL05    Jul    2005    18.3°N    NW    Emily            0.1
AL12    Aug    2005    27.2°N    NW    Katrina        0
AL18    Sep    2005    25.6°N    NW    Rita            0
AL25 Oct    2005    17.9°N    NW    Wilma        -0.1
AL04    Aug    2007    18.9°N    W    Dean            -0.6
AL09    Sep    2007    14.3°N    W    Felix            -0.8
AL07    Aug    2008    22.7°N    NW    Gustav            -0.2
AL11    Sep    2010    19.2°N    NW    Igor            -1.3

Dans l'ordre, le nom de code de la bête, le mois de l'année, l'année, la latitude la plus au Nord où l'ouragan n'est plus à 135 nœuds, le mouvement de déplacement estimé (je n'ai pas calculé, juste estimé d'après les positions), le surnom de la bête, et l'indice ONI (Oceanic Niño Index) pour le mois considéré. À part l'ouragan Cleo de 1958, ils sont tous passés à l'Histoire.

Pour la latitude la plus au Nord, elle est prise quand l'ouragan n'est plus à 135 nœuds. En clair, si un ouragan est à 190 nœuds par 47.8°N au temps t, et que 6 heures plus tard dans le Best Track il est par 61.3°N à 130 nœuds, ce sera 61.3°N qui sera retenu. Pour les ouragans qui ont pris direction Sud le truc ne marche plus, du coup j'ai juste pris la latitude la plus au Nord possible quand les vents étaient d'au moins 135 nœuds (c'était le cas pour Hattie et Mitch je crois). Cela fait un peu tambouille, mais c'est pour donné une enveloppe maximum. Les ouragans puissants qui se carapatent au Sud sont toujours dans les tropiques profonds et cela ne change pas grand'chose de savoir si pour Mitch c'est 17.3°N ou 17.4°N.

Pour le déplacement il est pris quand l'ouragan était au moins à 135 nœuds et j'ai essayé de lisser un peu. Le but n'est pas de définir un paramètre juste pour le plaisir de trouver du record, mais d'essayer de définir un truc qui est un peu de sens physique. Normalement, dans le monde d'avant les années 2000 où les sondages à Bordeaux ne ressemblaient pas à ceux de Ouagadougou, les tropiques se caractérisaient par un environnement barotrope avec un flux d'Est faible et peu cisaillé ; et les moyennes latitudes par un flux d'Ouest barocline, donc accélérant sur la verticale. Ainsi, l'idée est de savoir si le cyclone étant confortablement calé dans les tropiques profonds, dans une ambiance bien chaude et humide, à défaut de sondages. Un déplacement vers l'Ouest indique que le cyclone se déplace dans un flux d'Est faible et peu cisaillé, donc qu'il est dans les tropiques. Après il y a des limites à tout, notamment en Novembre où les cyclones tendent à se déplacer vers le Nord-Est même dans les tropiques. C'est le cas de l'ouragan de Cuba de 1924, j'ai mis Nord mais cela déviait un peu Nord-Est quand même. Cependant la latitude très basse permet de confirmer que le cyclone est bien encore dans les tropiques, même au sens météo. Il y a aussi le cas Lenny si je puis dire, qui a navigué plein Est et a pris l'arc antillais par derrière (la cochonne :whistling: ), un truc sans précédent en 150 ans d'archives. Cependant en Novembre et par 15 - 20°N ce n'est pas spécialement choquant non plus. C'était la première fois qu'on voyait un plein Est, mais des déplacements qui penche sérieusement à l'Est dans les Caraïbes en Novembre ce n'est pas inhabituel. Bref tout ça pour dire que le déplacement, éventuellement pondéré de la latitude, est aussi là pour essayer de donner une image globale de l'environnement du cyclone. Cela permet de situer un peu et de savoir si il y a déjà eu des cas où les cyclones tropicaux se sont creusés alors qu'ils étaient repris par la circulation d'Ouest. Et la réponse est à l'évidence non, ce qui n'est pas vraiment une surprise non plus...

De là on peut donc tirer quelques records tous plus dingues les uns que les autres. Et comme on parlait déplacement, le déplacement de Joaquin au Nord-Est est sans précédent pour un ouragan aussi puissant aussi au Nord. En 2012 on avait eu Nadine et Sandy qui s'était barré à l'Ouest par 40°N, une première depuis le début du Best Track. Et maintenant on a un quasi catégorie 5 qui se barre à l'Est par 30°N... Maintenant il ne manque plus que l'ouragan majeur pour l'Océan Arctique qui tourne en rond dans la piscine pendant 3 mois à l'Ouest puis à l'Est et on aura tout eu...

Joaquin est également le premier ouragan de cette force dont l'origine n'est pas tropicale. Pour la plupart, c'est une onde tropicale. Parfois c'est une onde équatoriale, ce qui est le cas de Lenny par exemple. Mais dans TOUT les cas c'est une perturbation qui ne vient pas des moyennes latitudes. L'origine de Joaquin remonte notamment à un minimum d'altitude qui s'est isolé d'un fond de thalweg barocline. L'environnement étant généralement plus cisaillé au environ d'un thalweg barocline, et l'Océan plus froid, les cyclones tropicaux tendent à ne pas aimer la blague et ne se renforce donc que modérément. Et même sans cela, il faut de l'énergie pour convertir un cœur froid en cœur chaud, en plus de l'énergie nécessaire au renforcement. Le fait que Joaquin est pu se renforcer ainsi sans être parti d'une perturbation d'origine tropicale est démentiel.

De plus, Joaquin a atteint une telle intensité très au Nord, par 26.7°N. De tout les ouragans qui ont fait 135 nœuds ou plus, il n'y en a que 6 qui soient plus au Nord. Et de ces 6, il y a 5 qui sont dans le golfe du Mexique. Les heureux gagnants :

AL04    Sep    1932    29.3°N    N    Ouragan des Bahamas
AL06    Sep    1960    29.1°N    N    Ethel
AL03    Sep    1961    28.0°N    NW    Carla
AL03    Sep    1965    29.6°N    NW    Bettsy
AL09    Sep    1969    30.7°N    N    Camille
AL12    Aug    2005    27.2°N    NW    Katrina

Et de ces 6, Katrina et l'ouragan des Bahamas auront atteint pour la première fois les 135 nœuds plus au Sud, par 25.7°N et 25.1°N respectivement. En dehors du Golfe du Mexique, aucun ouragan n'aura atteint aussi au Nord les 135 nœuds. Le plus proche analogue de l'aberration qu'est Joaquin reste l'ouragan de 1932 des Bahamas, mais il avait fait les 135 nœuds en Septembre à partir d'une onde tropicale et non pas en Octobre à partir de rien... Le précédent record de "plus au Nord" pour un mois d'Octobre est battu d'un bon 3° de latitude a priori, l'ouragan de Cuba de 1924 ayant retenu les 135 nœuds jusque vers 23.4°N (pour le détail, le Best Track le donne à 145 nœuds le 19 à 1800UTC par 22.4°N et 84.4°W et à 130 nœuds le 20 à 0000UTC par 23.4°N et 84.0°W). C'est la première fois qu'on a un ouragan aussi puissant en dehors des Caraïbes en Octobre, et c'est aussi le deuxième plus au Nord sorti du Golfe du Mexique... C'est vraiment n'importe quoi. Et le fait qu'il est atteint une telle intensité aussi au Nord pour la première fois est encore plus choquant. L'ouragan des Bahamas avait atteint 135 nœuds par 25.5°N, 1° plus au Sud que Joaquin a priori. Retenir son intensité et atteindre une intensité ce n'est pas la même chose. Il y a l'inertie en rotation qui joue. Quand le cyclone est lancé, il peut se maintenir un peu à l'inertie. Un peu comme une charrette, quand on lâche l'accélérateur, à moins d'être dans l'Alpe du Huez :P la voiture continue un peu à avancer sur son élan. Et si la route descend un petit peu la voiture peut se maintenir plutôt pas mal. Par contre pour atteindre une vitesse supérieure il faut accélérer et cravacher la charrette. Un ouragan c’est un peu près pareil, une fois que c'est lancé à l'inertie il peut tenir un peu sur sa lancée et si les conditions ne sont pas trop adverses il peut se maintenir plutôt bien. C'est ce qui est complétement dingue avec Joaquin, il a réussi à se "lancer" très au Nord. Il n'y a que 4 ouragans à avoir réussi à atteindre 135 nœuds plus au Nord, à savoir Ethel, Carla, Betsy et Camille. Et les 4 étaient dans le Golfe du Mexique en Septembre, pas au beau milieu de l'Atlantique Nord en Octobre avec des thalwegs baroclines qui trainent leur cul pas loin...

C'est aussi l'ouragan le plus puissant pour un fort El Niño. Le précédent record est l'ouragan Debby de 1982. Pour un événement modéré, le record est l'ouragan Carrie qui était monté à 135 nœuds en 1957. De manière générale, les ouragans puissants sont rares en El Niño dans l’Atlantique. Au seuil de 135 nœuds, il y a Carrie de 1957, Camille de 1969 et Ivan de 2004. Et pour les deux derniers, l'El Niño était particulièrement faible. La plupart sont survenus en conditions La Nina marqués.

Tout ceci est plus que probablement lié au réchauffement climatique et au fait que les températures de l’Atlantique ont pulvérisé le plafond (et encore, le mot est faible). D'ailleurs, pour la minute on se fend la poire, un bloggueur ayant un peu de mal avec le RC et avec Joaquin a pris une boîte qui va 70°W à 80°W et de 20°N et 40°N entre 1949 et 2014, et a déclaré "ouais pas de réchauffement, que des conneries tout ça, ils vont encore nous bourrer le cul de paille avec les ouragans plus violents à cause du RC" et je vous en passe et des meilleurs. Si on prend la tendance de l'ERSST 4 depuis 1949 :

4J6Ajm.gif

Ce bloggeur a trouvé comme par hasard un peu près une des seule boîte de 10° de longitude et 20° de latitude qui montre une absence de réchauffement. C'est beau tout ce cherry picking... 'fin bref, admettons et essayons d'éviter de prendre juste la bonne région qui donne le bon résultat (je dis ça mais au final je ne vais pas faire mieux :lol2: ) :

sZElbC.png

Conclusion, l'Atlantique Ouest se réchauffe, excepté le long des côtes des Carolines c'est sûr, mais ailleurs cela monte clairement en température. Et deuxième conclusion, il y a battre des records, il y a pulvérisé des records, et il y a ça... Il n'y a pas besoin de chercher plus loin pourquoi Joaquin.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs il y a le doute sur savoir si Joaquin a atteint la catégorie 5 ou pas, ce qui serait encore plus démentiel. Les tops guns étaient dans l'ouragan vers 1500 UTC et ils ont mesuré à ce moment là 933 hPa / 135 nœuds mais la présentation satellite s'était amélioré jusque vers 1900 UTC. Il y a donc possibilité que Joaquin est fait un run jusqu'à 140 nœuds. Cependant il est très peu probable que Joaquin soit révisé à la hausse dans la réanalyse à la fin de la saison. Emily avait été révisé de 135 à 140 nœuds dans la réanalyse, mais en général si en opérationnel le NHC n'avait pas d'arguments pour un catégorie 5 il n'en aura pas plus pendant la réanalyse. Si il a fait les 140 nœuds, on peut virer de la liste tout les catégories 4, dont Betsy qui avait atteint "seulement" 135 nœuds. Pour référence le Best Track pour l'ouragan des Bahamas de 1932, le plus proche analogue si on fait abstraction du fait qu'il était en Septembre et non Octobre, qu'il était en ENSO neutre et non en El Nino, et qu'il était d'origine tropical et non extratropical...

19320904, 1800,  , HU, 24.4N,  74.0W, 120, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320905, 0000,  , HU, 24.7N,  74.8W, 125, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320905, 0600,  , HU, 25.1N,  75.6W, 130, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320905, 1200,  , HU, 25.5N,  76.4W, 135, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320905, 1800,  , HU, 26.0N,  77.0W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320906, 0000,  , HU, 26.5N,  77.4W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320906, 0600,  , HU, 27.0N,  77.6W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320906, 1200,  , HU, 27.5N,  77.4W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320906, 1800,  , HU, 28.1N,  77.2W, 135, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320907, 0000,  , HU, 28.7N,  76.9W, 135, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320907, 0600,  , HU, 29.3N,  76.5W, 130, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320907, 1200,  , HU, 29.8N,  76.0W, 130, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19320907, 1800,  , HU, 30.5N,  75.0W, 125, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,

Dans l'ordre, l'année - mois - jour, la date UTC, le statut (HU pour hurricane of course), la latitude, la longitude, et la vitesse des vents soutenus sur une minute en nœuds.

Et l'ouragan de la Nouvelle-Angleterre, mais qui sera aussi passé un peu plus Sud (et qui lui aussi était en Septembre, d'origine tropicale, et en La Nina...) :

19380917, 1200,  , HU, 21.2N,  55.0W, 115, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380917, 1800,  , HU, 21.3N,  56.5W, 115, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380918, 0000,  , HU, 21.3N,  58.0W, 120, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380918, 0600,  , HU, 21.4N,  59.6W, 125, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380918, 1200,  , HU, 21.7N,  61.5W, 125, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380918, 1800,  , HU, 22.2N,  63.5W, 130, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380919, 0000,  , HU, 22.8N,  65.5W, 130, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380919, 0600,  , HU, 23.5N,  67.5W, 135, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380919, 1200,  , HU, 24.2N,  69.5W, 135, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380919, 1800,  , HU, 24.8N,  71.1W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380920, 0000,  , HU, 25.2N,  72.4W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380920, 0600,  , HU, 25.8N,  73.4W, 140, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380920, 1200,  , HU, 26.7N,  74.3W, 135, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380920, 1800,  , HU, 28.0N,  74.8W, 130, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380921, 0000,  , HU, 29.8N,  74.9W, 120, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380921, 0600,  , HU, 32.2N,  74.4W, 120, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,
19380921, 1200,  , HU, 35.2N,  73.1W, 110,  940, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999, -999,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils en parlent un peu ici tiens : http://www.slate.com/blogs/the_slatest/201...ne_joaquin.html

A propos de Joaquin, un ouragan pour le moins atypique ( paix en parle bien au dessus ), et des inondations catastrophiques en Caroline. La conclusion n’amène rien de nouveau sous le soleil, le Rc exacerbe ce genre de phénomènes. Et encore, quand on se dit qu'ils ont évités le pire ... :shifty:

CQZqMg3WoAAqhkt.jpg.CROP.promo-xlarge2.j

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le typhon Mujigae a touché le sud de la Chine aussi.

wp201522.gif

En arrivant sur les terres il a généré une tornade qui à causé le décès de 3 personnes aux dernières nouvelles.

CQgaQbfWoAAyHBk.png

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En arrivant sur les terres il a généré une tornade qui à causé le décès de 3 personnes aux dernières nouvelles.

Le bilan s'élève désormais à 8 personnes. <_<

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique résumé de la circulation liée aux pluies historiques en Caroline et de Joaquin qui a marqué les Bahamas :

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon Joaquin était tellement démentiel que je me suis décidé à cartographier le Best Track. J'ai mis sur une grille de 2° par 2° le vent maximum soutenu par les ouragans. Je n'ai pas compté les tempêtes tropicales, il y en a même eu en Bretagne et en Andalousie ces dernières années alors on va restreindre un peu. Du coup sur les bords le lissage pique un peu les yeux puisque la Vmax passe de 65 nœuds à 0 nœuds :whistling: Bon ceci dit en Juillet la carto a cette tronche :

post-3513-1444428332_thumb.png

Comme dit le lissage pique un peu les yeux, en Juillet les ouragans ne sont pas encore nombreux et il y a des "trous", mais faut savoir tailler dans la masse des fois :whistling: la tâche rouge paumé au milieu des Caraïbes c'est Emily de 2005, un autre bon gros n'importe quoi. Wilma était bien plus normale dans le sens où elle était à sa place et où dans le sens où battre un record de pression en Septembre ou Octobre dans les Caraïbes n'a rien de bien exceptionnel sur le principe. Emily, on se demandait ce qu'elle foutait là, et Joaquin pis encore. D'ailleurs, Joaquin est censé être une grosse tâche rouge comme Emily sur la carte d'Octobre (qui arrive ne vous inquiétez pas :whistling: ) sur cette échelle avec des vents à 135 peut-être 140 nœuds. Bref en Août :

post-3513-1444428668_thumb.png

La traînée rouge (sang) dans les Bahamas qui vient percuter la Floride par le plein travers ce doit être Andrew et le gars qui sature l'échelle entre Yucatan et Cuba ce doit être Allen. Dans le Golfe du Mexique, Katrina n'apparait vraisemblablement pas je pense (je n'ai pas collecté l'année du record par point de grille en même temps, mais bon les records en général on a vite fait de les retrouver :lol2: ). Ce doit être Camille qui était arrivé à pleine balle sur la Louisiane.

En Septembre c'est la foire, on atteint le pic de la saison :

post-3513-1444429086_thumb.png

Et en Octobre l'activité cyclonique commence normalement à se replier dans les Caraïbes :

DRezXA.png

Tandis qu'en Novembre la saison tire officiellement sur la fin, il ne reste plus que les Antilles à être menacé par le Sud et l'Ouest (ouragan de Cuba de 1932, ouragan Omar et Paloma de 2008, Lenny de 1999, etc... liste non exhaustive) :

mksXKU.png

Bref, donc reprenons la carte d'Octobre :

DRezXA.png

Et maintenant vous rajoutez une grosse tâche rouge couleur 130 - 140 nœuds en plein sur les Bahamas et vous voyez qu'il y a un truc qui ne va pas quelque part. En plus, pour compléter ce pittoresque tableau, il y a une belle tâche orange dans l'Atlantique. On pourrait se dire que 130 et 135 nœuds c'est du pareil au même, sauf que non... L'autre c*n qui est responsable de cette tâche orange c'est Gonzalo en 2014 ( yiiiiihaaaaaaaaa.... ) et il a calé à 125 nœuds, ce qui fait déjà une différence plus sensible. Et là, idem que Joaquin, au beau milieu d'une saison pas très active et qui n'avait pas vocation à l'être, on a cet énergumène sorti du néant absolu qui vient nous expliquait que nan mais en fait la climatologie elle raconte n'importe quoi. Et en 2014, même si c'était moins le carnage que cette année, l'Atlantique chauffait à plein également, ce qui n'était très probablement pas étranger à ceci :

post-3513-1444430801_thumb.png

Le seul "vrai" précédent d'un ouragan catégorie 4 paumé dans l'Atlantique Nord en plein octobre, c'est le 8e de 1880 qui a calé à 120 nœuds "seulement", ce qui suffit à rajouter une tartine d'orange. Mais de 120 à 135 limite 140 nœuds il commence à y avoir une différence assez sensible. Bref en deux ans, on a deux ouragans sortis du néant complet qui vienne de redéfinir ce que devait être une saison cyclonique dans l'Atlantique Nord. Les Caraïbes peuvent aller se faire cuire un œuf, maintenant même l'Atlantique c'est nickel pour des gros bulldozers. On rajoute par là dessus Sandy et c'est le pompon. C'est démentiel, c'est vraiment du n'importe quoi. Il aura fallu juste quatre saisons cycloniques pour envoyer paître 150 ans de climatologie des ouragans, c'est juste génial... En plus, à part le côté record de pété dont tt le monde n'en a rien à claquer (c'est vrai, qui en a entendu parler ?), le problème est aussi bien plus concret. Parce que si maintenant l’Atlantique est aussi une couveuse à ouragan en Octobre, la côte Est des USA (et notamment Miami, Norfolk, NYC, pour ne citer que quelques villes qui sont déjà sous les eaux à chaque marée...) peuvent aller brûler des cierges un mois de plus. La période de l'année où la côte Est pouvait se prendre un gros ouragan était limité à Août - Septembre. Si maintenant des catégories 4 et des catégories 2 qui se comporte comme des catégories 4 peuvent prospérer en plein Octobre dans l’Atlantique, ils viennent de gagner un mois en plus. Quand le copain avait suggéré pas tout à fait sérieusement un possible catégorie 5, j'avais hésité à faire la liste de tout les records possibles et imaginables qui pourraient tomber si c'était le cas. Faire tomber autant de records en une fois sans support des modèles était très peu probable, autant jouer au loto. Et au final, et bien je n'aurais pas du me retenir :lol2: Dire qu'il y a encore deux semaines, même sous LSD personne n'aurait pu imaginé un truc pareil. Arriver à amener un cœur froid à une cœur chaud à 135 nœuds là où il n'y a aucun autre précédent réellement valable, de tout les trucs aberrants qui ont pu passer depuis le début du siècle, ce doit être dans le top. Et même si je m’excite un peu :lol2: mais c'est un avertissement clair et direct pour la côte Est. Bon l'un dans l'autre ils se sont déjà pris Sandy en pleine poire fin Octobre. Mais maintenant que les ouragans majeurs ont confirmés, reconfirmés, et ont insisté comme des gros lourds que les Caraïbes et l'Atlantique, c'est pour ainsi dire du pareil au même, ils ont à l'évidence gagner le droit de brûler des cierges à tous les saints patrons des causes désespérés un mois de plus là. Sans compter les Bahamas et les Bermudes, mais pour eux, pour le meilleur et pour le pire, l'aléa est plus faible. Ce n'est pas juste s'exciter pour le plaisir, cela implique aussi des conclusions très concrètes, entre le fait que la débauche d'énergie pour arriver cet exploit est juste complétement dingue, et le fait que l'Atlantique a gagné un mois de plus.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tient d'ailleurs une petite digression à propos de Manhattan, comme on parlait de Shangai qui pourrait bien se faire pulvériser un jour par un typhon. Une bonne partie du sol est censé être rocheux et donc plutôt stable. Cependant Manhattan est une presque île qui était jadis drainé par de nombreux cours d'eaux, et une partie de la presque île était marécageuse en surface. Il y a une histoire à Manhattan qui raconte qu'il y a encore peu un vieux aller pêcher dans le sous-sol de son building. Dans la théorie maintenant tout les écoulements d'eaux douces ont depuis été canalisé, et tout passe maintenant par les égouts et les stations de pompages. Un jour j'avais croisé la thèse d'un gars qui argumentait qu'en cas de défaillance des pompes, les cours d'eaux pourraient chercher à se réinstaller. Et vu les buildings plantés par la dessus, si l'eau force à travers les fondations, voire si l'eau salée stagne le temps de trouver une pompe de secours, cela pourrait déterminer l'effondrement d'une partie des constructions de l'île. Avec en plus un joli effet domino, parce que dans le monde réel un building s'écrase en se vautrant et en partant sur le côté, pas en restant bien gentiment aligné verticalement comme un certain 11 Septembre... Déjà avec le passage de Sandy il avait du pompé dans certaines caves alors que globalement le système de pompage et même NYC s'en était bien sorti. Je ne sais pas jusqu'à quel point c'est vrai, mais en tout cas cela semble crédible a priori. En tout cas, cela aurait pu se tenter comme action "terroriste" au passage de Sandy. C'est sûr que cela n'a rien de glorieux et pour le martyre on repassera :lol2: mais si on est près à abattre les USA cela valait le coup de tenter d'aller dynamiter les stations de pompages au passage de Sandy et voir ce qu'il se passe. Le fait est aussi que pour les mêmes raisons, cela fait un très mauvais scénario catastrophe pour Hollywood. :whistling: Et pour le gouvernement, le jour où il s'inquiétera des problèmes pertinents :lol2: Comme disait l'autre : "The major difference between a thing that might go wrong and a thing that cannot possibly go wrong is that when a thing that cannot possibly go wrong goes wrong it usually turns out to be impossible to get at or repair". N'empêche avoir la moitié de la presque île foutre le camp à la mer au passage d'un ouragan signifierait clairement la fin des USA tel que nous les connaissons aujourd'hui. Enfin bref, tout ça pour dit je n'ai jamais trouvé beaucoup de discussions sur ce sujet mais ce peut être un point à soulever malgré tout je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A suivre l'évolution de la tempête tropicale Koppu qui devrait certainement devenir un super-typhon, et menace les Philippines.

20151013.1301.mtsat-2.x.ir1km_bw.24WKOPP

CRMxv4BWEAAyD0d.png

wp242015.15101300.gif

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cumuls attendus sur 48 h :

627882jdq.png

rbtop-animated.gif

Koppu a atteint le stade 4 d'ailleurs, donc c'est effectivement devenu un super-typhon.

:unsure:

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'ouragan Patricia est devenu une grosse bête à présent.

Une pression minimale proche de 890 hPa

L'ouragan Patricia, encore tempête tropicale il y a 36h, s'est rapidement intensifiée pour atteindre le stade d'ouragan de catégorie 4 en fin de journée du 22 octobre puis de catégorie 5 ce vendredi 23 octobre.

Les survols de reconnaissance et les mesures effectuées par le NHC permettent de conclure que Patricia est devenu un ouragan potentiellement catastrophique avec des vents mesurés à 332 km/h au niveau de vol 700 hPa (vers 2000 m d'altitude) avec une pointe maximale à 355 km/h et une pression minimale extrapolée comprise entre 880 et 881 hPa.

De fait, l'ouragan Patricia est devenu ce 23 octobre le système cyclonique le plus intense jamais observé dans l'est du Pacifique depuis le début des observations par satellite. Par ailleurs, le bassin enregistre son record de basse pression.

ouragan-patricia-est-pacifique-mexique-o

ouragan-patricia-est-pacifique-mexique-o

Patricia devrait impacter la côte mexicaine dans les prochaines heures en restant extrêmement violent. Des dégâts significatifs sont d'ores et déjà prévus.

http://www.keraunos.org/actualites/fil-inf...agan-wilma.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le bulletin du NHC, à encadrer :

000

WTPZ45 KNHC 230834

TCDEP5

HURRICANE PATRICIA DISCUSSION NUMBER 14

NWS NATIONAL HURRICANE CENTER MIAMI FL EP202015

400 AM CDT FRI OCT 23 2015

Data from three center fixes by the Hurricane Hunters indicate

that the intensity, based on a blend of 700 mb-flight level and

SFMR-observed surface winds, is near 175 kt. This makes Patricia

the strongest hurricane on record in the National Hurricane Center's

area of responsibility (AOR) which includes the Atlantic and the

eastern North Pacific basins. The minimum central pressure

estimated from the aircraft data, 880 mb, is the lowest ever for

our AOR. It seems incredible that even more strengthening could

occur before landfall later today, but recent microwave imagery

shows hints of a concentric eyewall developing. If the trend

toward an eyewall replacement continues, it would cause the

intensity to at least level off later today. The official forecast

shows only a little more strengthening before landfall. Given the

very mountainous terrain that Patricia should encounter after

landfall, the cyclone should weaken even faster over land than

predicted by the normal inland decay rate.

Recent center fixes show that the hurricane is gradually turning

toward the right, and the initial motion estimate is 340/10 kt. The

track forecast scenario remains about the same. Patricia should

continue to move around the western periphery of a mid-level

anticyclone today and turn north-northeastward ahead of a trough to

the northwest tonight and Saturday. The official track forecast is

somewhat slower than the latest model consensus and lies between

the GFS and ECMWF solutions.

The global models continue to depict the development of a cyclone

near the Texas coast over the weekend. Based on the predicted

upper-level winds, this system should be non-tropical in nature.

However this cyclone is expected to draw significant amounts of

moisture from Patricia's remnants, and could result in locally

heavy rainfall over portions of the northwestern Gulf of Mexico

coastal area within the next few days. Refer to statements from

local National Weather Service forecast offices for details.

We would like to acknowledge deeply the Air Force Hurricane Hunters

for their observations establishing Patricia as a record-breaking

hurricane. Clearly, without their data, we would never have known

just how strong a tropical cyclone it was.

KEY MESSAGES:

1. Confidence is high that Patricia will make landfall in the

hurricane warning area along the coast of Mexico as an extremely

dangerous category 5 hurricane this afternoon or evening.

Preparations to protect life and property in the hurricane warning

area should have been completed, or rushed to completion, as

tropical storm conditions are beginning to affect the area.

Residents in low-lying areas near the coast in the hurricane warning

area should evacuate immediately, since the storm surge could be

catastrophic near and to the east of where the center makes

landfall.

2. In addition to the coastal impacts, very heavy rainfall is

likely to cause life-threatening flash floods and mud slides in the

Mexican states of Jalisco, Colima, Michoacan and Guerrero continuing

into Saturday.

FORECAST POSITIONS AND MAX WINDS

INIT 23/0900Z 17.0N 105.5W 175 KT 200 MPH

12H 23/1800Z 18.8N 105.4W 180 KT 205 MPH

24H 24/0600Z 21.7N 104.2W 60 KT 70 MPH...INLAND

36H 24/1800Z 24.5N 102.5W 20 KT 25 MPH...POST-TROP/REMNT LOW

48H 25/0600Z...DISSIPATED

$$

Forecaster Pasch

Première fois que le NHC monte à 175 nœuds avec une prévision à 180... Le NHC n'avait jamais dépassé 160 nœuds pour l'instant. En terme de vents mesurés, Patricia détient le record pour l'ensemble du globe même si il est très vraisemblable que d'autres cyclones tropicaux est fait aussi bien ou mieux, notamment Wilma qui est sans doute un peu sous estimé, l'ouragan de 1932 et de 1780 pour l’Atlantique, et différents typhons dans le Pacifique Ouest pour lesquels les estimations et mesures flottent un peu, avec Haiyan, Megi, Gay, Angela, Tip, Ida et Nancy.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs pour Patricia cela risque de flotter pas mal aussi. Les dropsondes qui sont tombés ont largement raté le centre, mais l'une d'elle est tombé dans 57 nœuds de zef avec 885 hPa ! Le NHC a donné 880 hPa tantôt, mais le fait est que la dropsonde à 885 hPa et 57 nœuds pourrait justifier largement moins. Habituellement, on prend 1 ou 2 hPa maxi par dizaine de nœuds pour corriger la pression, mais c'est valable uniquement dans l'œil où le gradient de pression est faible. Dans le mur le gradient est beaucoup plus fort et quand une dropsonde tombe dans 57 nœuds de vent, on peut légitiment considéré qu'elle est plus tombé dans le mur que l'œil... La difficulté est donc de retrouver la pression avec cette mesure loupée. Le NHC est descend à 880 hPa mais on pourrait potentiellement justifier moins, et 880 hPa est sans la borne haute de l'estimation. La "vraie" pression minimale est plutôt dans la fourchette 875 - 880, voire même un peu moins encore. Après, comme le disait Pasch, les pimpims qui ont été reconnaître l'ouragan font un boulot formidable et on peut difficilement leur en vouloir. L'œil faisait 7 nautiques de diamètres. Et le centre a beau être facile à trouver, le viser quand on est en train de se faire essorer dans un panier à salade et qu'on a une fraction de secondes pour engager la dropsonde dans le tube et la larguer est un rien compliqué. Sur le dernier passage, l'avion a parcouru en gros 15 kilomètres en une minute et demi pour passer des vents de force ouragan à l'Ouest aux vents de force ouragan à l'Est. Bref, pour dire que la mesure est ce qu'elle est. De même, l'appareil SMFR qui en gros retrouve les vents à la surface à partir de l'état de la mer n'a jamais mesuré 180 nœuds et plus. Du coup, on ne peut pas garantir que l’étalonnage de l'appareil soit irréprochable. Dans la galerie des valeurs effectivement mesurées, Patricia est plus ou moins au niveau des records, après en pratique on ne saurait jamais vraiment le fin mot de l'histoire.

Et tant qu'on est à se raconter des horreurs :lol2: Pour les échouages les plus violents, il faut savoir que l'ouragan de 1780 aurait arraché l'écorce des arbres, ce qui ne s'est quasiment jamais vu. Pour Haiyan, à Guiuan, le même phénomène aurait été observé, ce qui correspondrait à des vents de l'ordre de 320 km/h. Et pour l'ouragan du Labor Day de 1932, le sable projeté aurait provoqué l’abrasion des corps humains, là aussi cela fait penser à des vents plus violent que l'estimation classique de 295 km/h. Si Patricia s'échoue à plus de 300 km/h ce serait aussi dans les records, et sorti des trois autres cités je ne vois pas d'autre cyclone tropical qui soit arrivé aussi puissant sur les terres. Même Andrew, Megi, Felix ou Dean n'était pas aussi puissant à l'échouage.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Patricia pourrait être l'ouragan le plus violent à toucher terre, si il maintient son intensité :

qfwo.gif

:unsure:

Sinon, belle image du gros œil de Champi :

1795v1_20151022-Champi.png

NOAA

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

P.S. : Juste pour compléter, vu que Patricia est parti pour mettre la pilule à tout les grands cyclones tropicaux, illustration d'arbres qui ont eu l'écorce arrachée (avec les feuilles, les branches, et tout ce qui va avec) au passage d'Haiyan :

vq6GdL.png

Avec l'ouragan de 1780, ce sont les deux seuls que je connaisse à avoir eu cet effet là (après j'en loupe peut-être qui sait, mais en tout cas ce sont les deux seuls que je connaisse). Même dans les plus violentes tornades on ne voit pas les arbres à nu tout le temps... Dean ou Megi pour prendre des exemples récents n'avaient pas eu ce petit effet à ma connaissance. On verra bien si on retrouve des arbres à poil dans le Jalisco....

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×