Eulzor

La méthode de l'abbé Largeau

15 messages dans ce sujet

Dans le topic “Hiver 2015” - http://www.forums.meteobelgium.be/index.php?showtopic=15766 Robert “Cumulonimbus” nous détaille méticuleusement les observations des journées successives. Mais la petite période qui démarre ce 22 décembre jusqu’au 6 janvier, à l’épiphanie, devrait mériter plus d’attention. Du moins si on suppose que la méthode de l’abbé Largeau en vaut la peine! Quelques explications.

Cette “théorie” repose sur un quatrain:

Du Solstice à Noël, c’est l’indice général continuel

Après Noël, c’est l’indice mensuel

Dans chaque jour de la série

Jusqu’à l’Epiphanie

De fait, pour bien comprendre, on considère que:

- du 22 au 25/12, le temps observé montrerait la tournure de l’année suivante

- du 26 au 28/12, la tendance générale de l’hiver en cours

- du 29 au 31/12, la tendance du printemps prochain

- du premier au 3/1, l’été

- du 4 au 6/1, l’automne

Quelque part, dans ces 4 périodes de 3 jours, on retrouve donc les 3 décades telles qu’on nous les décrit dans les tendances saisonnières sur le site de MB! On verra si Philippe en tient compte... :whistling::lol:

Bien entendu, cela a bien peu de valeur scientifique proprement dit. Toutefois, si monsieur l’abbé n’a publié sa méthode qu’en 1950 (Les Secrets de la météorologie pour tous. Comment on prévoit le temps à brève et longue échéance. Le Kaléidoscope de la météorologie. Impr. de B. et J. Oudin), elle est bien plus ancestrale que ça. On la retrouve dans un ancien dicton:

“Les jours entre Noël et les Rois, indiquent le temps des douze mois”

Ou cet autre quatrain:

Regarde comment sont menées

Depuis Noël douze journées

Car suivant ces douze jours

Les douze mois auront leur cours

Il faut remonter au Moyen-âge pour trouver cette période “festive et sacrée” de 12 jours, proclamée par le concile de Tours en 567, c’était la tradition des “grandes esbaudes”. Quant au jour de l’épiphanie en lui-même, il symbolise à l’origine le retour de la lumière et les journées qui recommencent à rallonger sensiblement. Son étymologie est grecque, du verbe “phaïno” qui signifie “se manifester, apparaitre, être évident”. La fameuse galette des rois, par sa forme ronde et dorée, symboliserait ainsi le soleil. Comme quoi ça ne date pas d’hier...

Voilà de quoi animer les conversations lors des repas de fêtes, bon appétit à toutes et tous :P

Sources:

http://www.unicorne.com/grandes-ebaudes-12...te-des-rois.php

http://www.meteonet.org/html/l_abbe_largeau.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89piphanie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Du solstice à Noël, c’est l’indice général continuel.

Bon et bien puisque Monsieur l’Abbé le dit, on va voir ce qu’a donné cette petite période du 22 au 25 décembre 2015. Avec la multiplication des données et des différents modèles aujourd’hui à notre disposition, il est vrai que parfois on ne sait plus à quel Saint se vouer. On va ainsi vérifier si le “modèle Largeau” est pertinent! :P

Les relevés à Uccle:

post-14699-1451644736_thumb.jpg

Pour compléter un peu avec d’autres mesures, j’y rajoute celles de la station de Koekelberg non loin de l’IRM et située près du Sacré-Cœur de Bruxelles et de sa basilique (avec le thymg, le romaring et tout ce qui sent bon le santon de Provence):

post-14699-1451644751_thumb.jpg

Maintenant, faut-il recouper ces 4 jours dans les 4 saisons? Je n’en sait rien! A vos analyses si ça vous dit, je reprendrai par la suite avec les observations des 12 jours entre Noël et l'épiphanie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Après Noël, c’est l’indice mensuel

Dans chaque jour de la série

Nous rentrons donc dans le vif du sujet à présent <_< , les 3 jours des 26, 27 et 28 décembre 2015 devraient donc représenter les mois de janvier, février et mars 2016. Voici les relevés de l'IRM à Uccle et de la station de Koekelberg:

post-14699-1451808026_thumb.jpg post-14699-1451808042_thumb.jpg

Déjà, on remarque qu'il n'y a eu aucune précipitation durant cette période. Cela augurerait un temps sec alors que ce serait plutôt le contraire rien que pour les prochaines prévisions et la tendance de janvier... Oui mais 'tention hein ! Si on revoit "l'indice général" tel expliqué plus haut et qu'on regarde au 22 décembre (qui reprendrait donc l'hiver globalement), on constate qu'on a eu 0,4 mm à l'IRM et 4 mm à la basilique. Alors pour la différence de mesure (3,6 mm quand même alors que les 2 pluviomètres sont assez proches) elle ne serait pas due à une averse locale mais plutôt du fait qu'à Uccle elle est prise de 8h00 à 8h00 le lendemain tandis que l'autre se fait de 0 à 24h. Donc voilà, ça colle pas tout à fait et ça compte pour du beurre du côté des scientifiques de l'institut, mieux vaut se fier à Monsieur l'Abbé et des observations de la basilique :innocent: . Parce que bon, si ça commence comme ça on en sortira plus.

Pour le reste, je vous laisse juger ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Continuons avec les journées des 29,30 et 31 décembre 2015 qui présageraient du printemps "calendrier" d'avril, mai et juin.

IRM Uccle et MB Koekelberg :

post-14699-1451919779_thumb.jpg post-14699-1451919789_thumb.jpg

A nouveau un "décalage" des enregistrements des précipitations :whistling: Faudra s'y faire :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Katastrophen ! Sapotage ! J'avais remarqué au cours du week-end que la station de Koekelberg était "hors ligne", la basilique ayant du péter une bougie :crying: Résultat : il manque le 1er et 2 janvier sur l'archive de la station. Je me suis donc rabattu sur celle de Neder-Over-Heembeek pas loin et qui est du même type, et aussi du même type qui en est le proprio. Peut-être que MB pourra faire la correction, il semblerait que cette mise hors-connexion aie troublé l'archivage (graphiques bizarres), mais apparemment les enregistrements des données ont continué, suffit de les remettre à la bonne place.

Voici donc la série du 1 au 3 janvier pour les mois de juillet, août et septembre (IRM Uccle + MB NOH) :

post-14699-1452070267_thumb.jpg post-14699-1452070286_thumb.jpg

Nous voici à l'épiphanie, bientôt la conclusion lorsque les observations seront en ligne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernière ligne donc pour ce à quoi on pourrait s'attendre pour l'automne 2016, soit les mois d'octobre, novembre et décembre :

IRM Uccle + à nouveau MB Koekelberg

post-14699-1452160592_thumb.jpg post-14699-1452160612_thumb.jpg

Bon amusement avec tout ça... :rolleyes1:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En voilà encore une autre :crying:

Pas plus tard que ce dimanche soir, j’étais en ligne avec ma sœur orégonaise. Rien à voir avec la marque d’une station météo mais bien de l’état de la côte ouest des USA où elle réside. Comme c’est la saison des pluies là-bas en ce moment et qu’on parlait un peu de nos climats actuels, je lui ai causé de l’abbé Largeau. Là-dessus, elle m’explique que chez eux il existe une édition annuelle fabuleuse sur les prévisions à long terme: le “Farmer’s Almanac”. Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant la première publication date de... 1818 et est distribuée à quatre millions d’exemplaires !

Il reprend un tas de données météorologiques mais aussi astronomiques, donne des conseils sur le jardinage, la cuisine, la pêche, un mode de vie durable, la conservation et une vie simple le tout avec une pointe d’humour. Sa première sortie coïncide deux ans après “l’année sans été” qui fut une catastrophe écologique pour les fermiers de l’Amérique du Nord. C’est d’ailleurs sur 16 mois que s’étalent ses prévisions reprenant en compte un tas de paramètres comme l’activité des taches solaires, l’action des marées, la position planétaire et un paquet d’autres facteurs qui vont jusqu’à observer l’épaisseur de fourrure des animaux, c’est pour vous dire. Le tout est associé à “une formule mathématique secrète”. Les adeptes de longue date de cet almanach prétendent une fiabilité à 80%, côté météorologues ils réfutent les résultats de cette précision à moins de 50%, et quant aux scientifiques elle est nulle. Tu m’étonnes :innocent:

Farmers Almanac TV a fait également un début en télévision en créant sa propre chaine au printemps 2006 en présentant une douzaine de styles de vie (rural ou urbain), des remèdes naturels, toutes sortes d’astuces maison et jardin et bien sûr ses propres prévisions météo. Elle a toutefois fait faillite en mai 2009.

Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Farmers%27_Almanac (en anglais)

Tant qu’on y est, voyons un peu ce qu’ils nous donnent pour cet hiver, du moins côté Atlantique vu que ça se ramène parfois jusque chez nous avec l’aimable participation de la rotation de la Terre et de Coriolis.

Source: le très sérieux “Guardian” publié le 23 août 2015 ( http://www.theguardian.com/us-news/2015/au...farmers-almanac ) et confirmé par le site officiel de l’almanach ( http://www.almanac.com/content/2015-2016-w...orecast-summary ). Je reprend ici un condensé des deux traduit comme j’ai pu. On ne trouve quasi pas de sites en français concernant le Farmer’s Almanac. Bande de petits cachotiers.

Attention à Boston: le Farmer’s Almanac prédit un “déjà-vu” d’hiver qui a établi l’année passée des records de chutes de neige dans la ville. Les éditeurs pointent sur une nouvelle saison difficile, si les scientifiques savent se mettre un peu la rate au court-bouillon. L’hiver a peut-être un lent départ dans une grande partie de l’Amérique du Nord mais restez vigilants ! Une période très froide est en vue avec des températures inférieures à la moyenne, ce sera glacial et particulièrement prononcé sur la majeure partie de la côte Atlantique jusqu’à dans les vallées de l’Ohio, les Grands Lacs, nord-ouest et états du sud-ouest. Le nord-est, Ohio Valley et nord des plaines devraient se préparer à une flopée de neige. Le nord-ouest du Pacifique pourrait être également concerné.

L’hiver dernier, la prédiction de l’almanach est devenue réalité en Nouvelle-Angleterre et Boston qui a établi un nouveau record de neige. Mais il n’a pas ciblé correctement partout: dans l’ouest il a fait exceptionnellement chaud tandis qu’il avait été projeté des températures fraiches. L’almanach est une tradition séculaire qui passionne autant des jeunes que les anciens, on dénombre 350.000 abonnés à un mail hebdomadaire, 850.000 adeptes sur Facebook et près de 25.000 suivis sur Twitter. Il existe aussi une application pour smartphones et tablettes. Quant à la météo, les éditeurs laissent la critique de côté quand les prévisions échouent. “Chacun de nous peut prendre une leçon de la météo” a rétorqué Sandi Duncan, rédacteur en chef.

Nous n’avons plus qu’à nous en remettre à l’humeur du ciel :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Eulzor

Tu vas bien ?

très chouette d'avoir fait ces analyses de ce qu'on pourrait classer dans les dictons.

L'idée que les 12 premiers jours de l'année représentent les 12 mois est reprise aussi dans d'autres domaines, notamment "spirituel" (proche de la superstition, dans ce cas), bref elle est mise à toutes les sauces, mais fréquente.

Jules Metz avait publié un livre des dictons, où il les explique quand c'est possible, c'est trs intéressants: certains, à très court terme, sont souvent justifiés, mais en général pour une région très précise.

Les prévisions à long terme... ça ne marche jamais, mais on a envie d'y croire: notre nature poétique qui prend le dessus ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salutations Commandant ! Et merci pour les très belles images d’enneigement postées dernièrement :thumbsup:

Oui je me rappelle des dictons de Jules Metz mais je n’ai pas eu l’occasion de lire son livre. C’est vrai qu’on en trouve des tonnes, selon les régions et les croyances. Preuve en est que la météorologie passionne depuis des siècles et quand on voit aujourd’hui les moyens mis en œuvre pour son étude c’est impressionnant. Important pour l’agriculture, ce fut aussi longtemps un secret militaire !

Les prévisions à long terme... ça ne marche jamais, mais on a envie d'y croire: notre nature poétique qui prend le dessus ?

Quoique à court terme parfois aussi :rolleyes: Malgré toute cette belle évolution, il faut avouer que la multitude de sources a de quoi nous donner le tournis. Je voyais encore à l’approche de cet épisode hivernal beaucoup de disparités entre les modèles que les membres nous proposaient dans les prévisions. GFS, UKMO, JMA , NAVGEM et encore toute une multitude de scenarii à notre disposition, de la carpette d’ALADIN au subtil AROME, what else ? Là aussi matière à s’emmêler les pinceaux. Alors oui, peut-être que notre nature a envie de prendre un côté moins complexe. Le côté revanchard aussi: bien ancré chez nous lorsqu’on annonce un très beau week-end à la côte et que ça ne se présente finalement pas comme espéré. C’est parce que les météorologues ont “un pneu enjolivé les choses pour développer le tourisme, on les paie pour ça”. Une version “ski en Ardennes” existe aussi :P

Ainsi j’avais envie d’ouvrir une petite parenthèse dans tout ça qui aurait pu se retrouver plutôt dans la rubrique “divertissement” mais, comme très bien cité, qu’on peut classer dans les dictons qui font finalement partie de notre patrimoine culturel :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quelque part, dans ces 4 périodes de 3 jours, on retrouve donc les 3 décades telles qu’on nous les décrit dans les tendances saisonnières sur le site de MB

Là j’avoue avoir un peu mal détaillé. Faut dire que c’est la première fois que je découvre cette méthode et que c’est pas que je comprend pas vite mais il faut m’expliquer longtemps. On trouve un peu plus d’éclaircissements en fouillant le web.

Source: http://cardamome.over-blog.com/article-obs...1-63465969.html

“Dresser un tableau avec les dates des 12 jours (26 décembre au 6 janvier), mettre quatre colonnes, une pour la température et l’aspect général du matin, une pour le midi, une pour le soir, une pour l’aspect général de la journée. Matin étant les 10 premiers jours du mois correspondant, etc...Vous pouvez également noter votre forme, votre humeur durant ces journées.”

Voici qui reprend ces décades mais ça se complique vu que je n’ai rien noté du tout et malgré l’archivage des relevés des stations de Bruxelles ça ne donne pas réellement un aspect du temps ressenti. Il fallait donc reprendre les choses et se rabattre sur d’autres moyens à disposition. Pour “remettre le tiercé dans l’ordre”, le mieux est de se baser sur celui qu’utilise MétéoBelgique dans ses tendances saisonnières: la température, les précipitations et l’insolation. Malheureusement, les stations n’ont pas toutes le même équipement et là aussi il fallait tenter de trouver le meilleur compromis possible. Finalement, j’ai choisi la station de Gembloux. Pourquoi ? Parce qu’elle est proche du “centre géographique de la Belgique” (voir: http://www.paysdevillers-tourisme.be/fr/ce...phique-belgique ) et qu’elle possède un appareil de mesure de rayonnement solaire. On a beau être un assez petit pays, les différences entre le temps à la côte et celui des Ardennes sont parfois conséquentes. En tapant “au milieu”, ça laisse des chances d’adapter un peu la situation.

Dernier problème: si j’ai accès aux archives détaillées de la station avec les relevés du matin, midi et soir en termes de température et pluviométrie il me manquait l’insolation alors qu’il peut servir d’un bon indicateur de l’aspect de la journée. Heureusement on peut tout demander à MétéoBelgique, même dans le cadre d’une étude inutile et farfelue pouvant mener à une concurrence déloyale sur les prévisions à long terme :P . Je remercie donc Clément qui a promptement répondu à ma demande en me confiant sur la période concernée, jour après jour et minute par minute, les W/m² enregistrés.

La dame sur le site qui explique le système de décades dit qu’elle fait ça sur un fichier excell. J’ai Open Office qui fonctionne tout aussi bien et où l’importation d’un fichier csv (comma-separated values) se fait en un tour de souris. Mais je n’y ai jamais pondu le moindre graphique, quand je vois que certains nous publient ça aisément j’en reste admiratif. Alors j’ai un peu ramé au début avec les aides et exemples (c’est pas qu’il faut m’expliquer longtemps, m’enfin...) et finalement réussi à en sortir quelque chose, ne m’en veuillez pas trop si ça ne vous semble pas assez représentatif.

Indice général des tendances pour l’année 2016:

“Du solstice à Noël, c’est l’indice général continuel”

Voici donc les tableaux des relevés de température, précipitations et rayonnement du 22 décembre 00:00h au 26 décembre 2015 00:00h

post-14699-1453895362_thumb.jpg post-14699-1453895377_thumb.jpg post-14699-1453895389_thumb.jpg

Maintenant, comment les interpréter c’est une autre affaire dont je m’abstiendrai de tout commentaire !

Hiver 2016:

Aspect général de l’hiver (“astronomique”) avec les relevés du 26 au 28 décembre 2015. Pas de pluviométrie, vu qu’il n’y a pas eu de précipitations durant ces 3 jours.

post-14699-1453895405_thumb.jpg post-14699-1453895433_thumb.jpg

En voilà assez pour le moment. Je continuerai bientôt avec le reste des saisons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Deux mois ont passés. On peut donc se permettre d’analyser si cette méthode est efficace et d’en sortir une interprétation. Il existe différentes façons d’interpréter : par qui y croit dur comme fer, qui réfute totalement ou reste neutre. Allez restons optimistes et prenons le bon côté des choses, histoire de se réconforter en y croyant un peu...

Températures.

En reprenant les graphiques et en les superposant en calque sur les mesures effectives enregistrées à Gembloux durant janvier et février, on peut facilement comparer ce qui était prévu et ce qui fut la réalité. J’ai donc repris les cinq points de 00:00/06:00/12:00/18:00/00:00 du 26 décembre 2015 en alignant le premier point sur celui de la mesure. Dans l’idéal, la courbe devrait rester entre les minimas et les maximas.

post-14699-1457783961_thumb.jpg

Bon OK, c’est franchement pas terrible. La vague de froid est placée trop tôt et la sortie complètement à côté. Peut-être parce que la méthode est très ancestrale et qu’on jugeait plus sur le “ressenti” (on verra plus loin que ce n’est pas à négliger) vu qu’à l’époque le thermomètre n’était pas encore inventé, ils n’avaient même pas non plus cette application sur leurs smartphones, c’est pour vous dire la misère.

post-14699-1457783974_thumb.jpg

C’est mieux mais c’est pas encore ça. On a toutefois 4 points sur 5 acceptables, donc admettons. Et puis si on reprend le bilan climatologique de l’observatoire d’Uccle (à peine à moins de 40 kms de Gembloux, on va pas pinailler) on constate que janvier a dépassé la normale saisonnière de 1,5°C et février à 0,8°C. Février s’est donc montré un tantinet plus frais, et c’est ce qui était démontré dans les mesures du 26 au 28 décembre 2015. Et pan voilà c’est imparable, venez pas chipoter.

Pluviométrie.

Plus difficile à estimer, vu qu’il n’y avait pas eu de précipitations du 26 au 28. Faut donc se rabattre sur l’indice général de l’année du 22 au 25. On y voit une belle crête au départ qui tend à s’amenuiser. En janvier le surplus était de 58,1 mm et 49,6 mm pour février. Bon d’accord, vous allez me dire que février comptait moins de jours (et encore c’est une année bissextile) mais d’un total de 134,6 L/m² vers 112,7 L/m² ça fait quand même 21L en moins ce qui n’est pas à dédaigner. Cette descente s’est affirmée, poum implacable non mais hé faut pas chicaner hein !

Ensoleillement.

Peut-être le paramètre le plus surprenant. Si nos ancêtres n’avaient pas de thermomètres, ils avaient certainement des futs pour récupérer l’eau de pluie et pouvaient estimer ainsi la valeur des précipitations. Par contre l’aspect de la journée devait compter beaucoup, surtout en hiver quand un bout de soleil vient pointer ses rayons. Je n’ai pas les relevés de Gembloux, et ne vais pas déranger Clément à chaque fois pour détailler des milliers de données. Autant reprendre à nouveau le bilan de l’observatoire de l’IRM. On a eu 12 heures de supplément en janvier contre 7 heures en février. Bien vu aussi sur le graphique prévisionnel de l’hiver, mais plus fort encore sur la tendance annuelle qui montre également un petit creux au milieu de l'hiver, alors que ce sont des mesures de jours différents. Et vlan, indiscutable là on rigole moins hein ?

Bien entendu tout ceci est à prendre avec fantaisie et n’a aucun intérêt scientifiquement parlant. Juste par divertissement et démontrer qu’on peut embrouiller son monde avec n’importe quelle analyse, ce n’est pas le but et je n’ai “rien à vendre” avec ça. Pour le fun, je tenterai pourtant quelques prévisions bientôt maintenant que j’ai un peu + d’éléments.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci, c'est toujours un plaisir de te lire! Allez, j'attends tes prévisions B)

Modifié par bib

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici le mois de mars terminé, et l’hiver aussi tant qu’on y est. L’occasion d’à nouveau revoir les choses avec un correctif.

Le graphique de Gembloux avec ce qui était mesuré le 28 décembre 2015 :

post-14699-1459592741_thumb.jpg

Et ici j’ai mis la température non pas sur la maximale mais bien entre les deux, vilain défaut que j’avais fait sur mes précédents graphiques de comparaisons. Misérable vermisseau ignare et inculte que je suis mérite mille fois la mort dans les pires atroces souffrances sans aucun pardon pour avoir exposé sa totale incompétence.

:P Bon, à part ça on remarque que les points 2 et 4 sont intéressants dans la plupart des rapprochements. L’IRM a sorti son bilan : –1,5°C/+12,4mm/-1H11 par rapport aux normales en termes de températures, pluviométrie et ensoleillement. Mine de rien, le graphique d’hiver démontrait effectivement une décroissance des températures. Pour la pluie, on continue à être en surplus mais également en baisse (d’excédant, faut suivre hein !). La différence de 21L/m² en février est passée à 30 cette fois, reprenant l’indice général. Côté insolation, janvier montrait une belle courbe le 26 décembre, celle de février plus basse. Pour mars elle était timide au début quasi au niveau de février et n’a pas réussi à combler son retard, elle était de toutes façons un rien moins évoluée que celle de janvier.

Commence à bien faire ce système là, mais bon c’est aussi à prendre avec sa propre perception ! Et vu cette nouvelle analyse, pourquoi ne pas se lancer dans des prévisions tant qu’on y est ? Exercice délicat, je ne m’en tiendrai donc que pour le mois d’avril.

post-14699-1459592524_thumb.jpg post-14699-1459593647_thumb.jpg

Côté températures, en points 2-4 on peut remarquer une évolution plus nette que celle de mars. Rien au sujet de la pluviométrie, on devrait donc continuer à diminuer. Par contre pour le soleil là ça va pas être très enthousiasmant...

Je propose donc un mois d’avril plutôt couvert, souvent nuageux mais pas pour autant pluvieux. Cette couverture pourrait envisager des minimas nocturnes au-delà des normales saisonnières. Une grisaille bien de chez nous avec brumes difficiles à dissiper, accompagnée de bruine ou de faibles pluies longues et ennuyeuses. Toutefois, vers la fin de la deuxième décade on pourrait voir enfin une belle crête de quelques journées fort agréables et enfin redécouvrir un temps très printanier.

En résumé:

- Températures légèrement au-dessus des normales

- Précipitations légèrement en-dessous des normales

- Ensoleillement assez en-dessous des normales

C’est tout pour le moment, sortez en rang. Vous pouvez réactiver vos accessoires de connexion :)

Modifié par Eulzor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le moment, c'est l'instant !  Si le cœur vous en dit, à vous de faire vos relevés à partir de ce 22 décembre jusqu'à Noël pour la tendance générale, et ensuite jusqu'à l’Épiphanie pour les 12 mois de l'année 2017.  Tout est expliqué au début de ce sujet.  Bonnes observations, et fêtes de fin d'année aussi ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant