Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

Entrée fracassante du printemps en Europe centrale, mais quelque peu ratée en Belgique

Déjà le 31 mars 2016, alors que la Belgique accueillait ses derniers flocons de neige sur les hauteurs, un air particulièrement chaud pour la saison affectait des parties de l’Allemagne, de la Suisse et de l’Autriche. À Salzbourg, sous un beau ciel bleu garni de cirrus pendant une grande partie de la journée et une humidité tombant sous la barre des 20%, la température est montée jusqu’à 24,5°C. À Munich, sous le même beau temps, quelque peu voilé par des cirrus l’après-midi, le thermomètre affichait jusqu’à 23,7°C tandis que Hohenspeissenberg, pourtant situé à 977 mètres d’altitude, arrivait à 23,6°C !

Le 3 avril, le printemps a fait une nouvelle tentative et la Belgique en a mieux profité, mais pas à part entière. Les très hautes températures ont à nouveau concerné le sud de l’Allemagne (25,1°C à Constance), l’Autriche (26,0°C à Feldkirch et 25,8°C à Salzbourg) et la Suisse (24,0°C à Bad Ragaz). La Belgique s’est certes retrouvée aussi dans un flux d’air très doux, mais du mauvais côté d’un faible front froid qui a traversé le pays en fin de nuit, et qui a traîné en journée sur la partie orientale de notre pays. Il s’ensuit que les températures ont été plus modestes que ce qu’on aurait pu espérer, avec une vingtaine de degrés en Basse et Moyenne Belgique (le plus haut : 21,1°C à Koersel et 21,0°C à Deurne et Kruishoutem), 15 à 16°C sur les Hauts-Plateaux et 16 à 18°C en Gaume . Mais c’est surtout le côté plus maritime et plus humide de la masse d’air qui nous a joué des tours, avec parfois un peu de pluie le matin et localement des orages le soir.

C’est en Gaume et, de façon générale, sur le sud-est du pays que le temps a été le plus nuageux en raison de la perturbation frontale qui y traînait. On y observait notamment des altocumulus et d’importants bancs de stratocumulus, évoluant ensuite en cumulus humilis coexistant avec pas mal de stratocumulus résiduels, des altocumulus et des cirrus, avec même un ciel à nouveau couvert le soir. Sur le centre et l’ouest du pays, les éclaircies ont été plus larges, avec là aussi des stratocumulus le matin, évoluant en cumulus humilis en dessous de cirrus parfois nombreux et parfois plus rares. En fin d’après-midi, ici et là quelques cumulus congestus avant un ciel très nuageux avec un mix de cumulus et de stratocumulus, surmonté d’altocumulus et de cirrus.

Des orages ont été observés la nuit, notamment au nord d’Anvers et, dans une moindre mesure, au littoral où des éclairs étaient visibles. C’est à Anvers aussi que les précipitations ont été les plus présentes, avec 6 mm au pluviomètre.

Si l’on ajoute à cela que le samedi 2 avril a souvent été très nuageux à couvert et que le 4, de nouveaux front nous attendaient déjà, l’épisode printanier promis peut être considéré, dans une certaine mesure, comme décevant notamment en raison de sa brièveté.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le sable présent dans le ciel depuis samedi n'a pas manqué de se faire remarquer également via les dépôts qu'il a laissé :

pluie_sable_avril_2016_10.jpg

A Marseille.

pluie_sable_avril_2016_08.jpg

Et même en altitude, avec une neige jaunâtre.

Ici aussi il y'avait des dépôts significatifs sur les structures métalliques et les fenêtres entre dimanche et lundi, mais vu que j'étais fortement malade j'ai pas eut l'envie de prendre des photos. <_<

http://www.meteo-paris.com/actualites-mete...avril-2016.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste un petit mot sur la traîne active d'hier, 7 avril 2016, qui nous a valu des averses de pluie voire de grêle, mais aussi une visibilité extraordinaire, peu de nuages "parasites" et des cumulonimbus souvent visibles de fort loin.

5mmjok.jpg

Photo de Geoffrey Maillard (Belgorage) – 7 avril 2016 à 15h51 – région de Berloz, Oreye, Waremme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après midi bien orageuse, près du Bénélux en particulier :

415317oar.png

Keraunos

Autant dire que je suis passé en plein dedans :lol: Pas mal de grêle ( taille modeste mais en quantité ), et bonne intensité de pluie.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces deux derniers jours, notre pays a été soumis à une météo qui, graduellement, s’est faite de plus en plus instable.

11 avril 2016

On retiendra d’abord les très belles températures qui ont été observées en de nombreux endroits, après un matin qui a certes été très frais par endroits, comme à Elsenborn (0,0°C), Middelkerke (0,8°C), Coxyde (1,3°C), Chièvres (1,5°C) et Florennes (2,0°C). L’après-midi par contre, on atteignait 22,4°C à Koersel, 22,0°C à Kleine Brogel, 21,3°C à Angleur, 20,7°C à Retie, 20,3°C à Genk, 20,2°C à Gorsem et 20,1°C à Deurne. Ailleurs, le plus souvent, les températures étaient comprises entre 16°C (hauteurs) et 18 à 20°C (plaines et vallées). On retiendra aussi des écarts inhabituels entre le jour et la nuit à Middelkerke (0,8°C/17,9°C) et à Coxyde (1,3°C/18,3°C). La station de Zeebruges par contre, située beaucoup plus près de l’eau (port de Zeebruges), a connu un écart nettement moindre (9,9°C/17,3°C).

Le temps a été assez beau, mais montrait déjà des signes d’instabilité. Après de belles éclaircies en matinée, juste accompagnées de quelques cirrus, des cumulus se sont formés l’après-midi et, même si ceux-ci sont restés très modestes, les nuages des couches moyennes comme les altocumulus et parfois même les stratocumulus se sont mis à bourgeonner en présentant des parties sombres, avec ici et là même des virga ou de petites averses atteignant le sol.

33vndra.jpg

Webcam RL – Rodange – 11 avril 2016 à 14h05

Les précipitations, cependant, ne dépassaient pas les quelques dixièmes de millimètres. Plus tard le soir et la nuit, toutefois, le passage d’un front froid donnera des pluies un peu plus abondantes sur l’ouest du pays, avec 5,0 mm à Coxyde, 4,0 mm à Middelkerke, 2,9 mm à Passendaele et 2,5 mm à Beitem.

12 avril 2016

Nous nous retrouvons à l’arrière du front froid, avec une masse d’air un peu plus frais, mais une ondulation dans ce front va intéresser le sud du pays en journée, avec beaucoup d’instabilité notamment à la pointe du nouveau système frontal et un peu à l’ouest de ladite pointe.

i448qp.gif

Source : KNMI

D’un autre côté, une ligne de discontinuité post-frontale va également générer de l’instabilité et ce, aussi dans d’autres régions du pays.

24kysg8.gif

Source : KNMI

Pour l’observateur au sol, cela signifie, sur l’est et le sud du pays, un temps à nouveau beau en matinée, mais avec formation de cumulus dès la fin de la matinée avec évolution rapide en cumulonimbus avec des aspects parfois forts menaçants.

2a6p5d5.jpg

Webcam IRM – Wideûmont – 12 avril 2016 à 15h10

Cela s’est traduit par des orages, des pluies parfois très fortes, voire de la grêle. Notamment à Bouillon et à Virton, on peut aussi parler d’une activité électrique très intense. Les précipitations mesurées ont été de 10,1 mm à Angleur, de 9,5 mm à Mont-Rigi et de 8,0 mm à Saint-Hubert, mais il est fort probable que quelques grosses averses soient passées entre les mailles du filet.

Ailleurs dans le pays, les éclaircies matinales ont été également suivies, en fin de matinée, par le développement de cumulus, qui est cependant resté (un peu) plus modeste, mais avec la présence de nuages bas/moyens qui eux, sont devenus instables, comme ici à Uccle.

20hlvmt.jpg

Webcam IRM – Uccle – 12 avril 2016 à 16h10

Cette instabilité, parfois doublée du développement de certains cumulus en cumulonimbus, a donné des précipitations modestes mais fort répandues. L’ouest du pays a cependant connu aussi une instabilité marquée avec une activité orageuse soutenue à quelques kilomètres du littoral. Des tubas ont par ailleurs été observés à Dixmude et à Torhout.

Les températures, un peu plus basses, ont toutefois encore été plutôt douces pour un mois d’avril, avec 19,2°C à Angleur, 19,1°C à Koersel et 18,9°C à Kleine Brogel. Les 15°C ont d’ailleurs été dépassés presque partout dans le pays. Mais sous la pluie, les températures ont fort chuté, pour parfois descendre en dessous des 10°C et ne guère remonter par après.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La saison des allergies bat son plein :( En particulier, la majorité des régions en risque élevé le sont pour les pollens de bouleau :

89465748ff.png

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

*** Des phénomènes météorologiques très intéressants sont en cours, dont par exemple les nombreux castellanus avec virga observés hier, 21 avril. ***

*** Un rapport complet, avec l'arrivée (probable) d'air très froid pour la saison et toutes les étapes de la transition entre cet air froid et l'air doux qui a précédé, sera probablement fait dimanche ou lundi prochain (dépend un peu de l'évolution météorologique). ***

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
*** Des phénomènes météorologiques très intéressants sont en cours, dont par exemple les nombreux castellanus avec virga observés hier, 21 avril. ***

En effet, j'en ai aussi aperçu quelques uns hier matin.

Ces derniers jours ont continué à encourager l'expulsion du pollen des arbres ( soleil, petit vent...), le risque allergique se maintient donc à des niveaux très élevés sur la moitié nord de la France ( principalement le bouleau, et le charme aussi qui commence à disperser pas mal par endroits ).

282272rnsa.png

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vers la troisème décade d'avril la plus froide de l'histoire?

Au vu de ce qui nous attend ces 3-4 prochains jours (et surtout potentiellement demain...), il n'est pas sot de le penser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vers la troisème décade d'avril la plus froide de l'histoire?

Au vu de ce qui nous attend ces 3-4 prochains jours (et surtout potentiellement demain...), il n'est pas sot de le penser.

Cela parait déjà loin mais il ne faut oublier que cette décade a commencé avec des températures douces et supérieures aux moyennes de saison avec 12,4 et 10,4 °C les 21 et 22 avril.

Quelqu'un a les infos sur la troisième décade d'avril la plus froide ?

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après le peu que j'ai pu trouver, il y aurait avril 1857, dont la dernière décade devrait rester la plus froide de l'histoire, mais je n'ai pas vraiment eu le temps de chercher ^^

Avril 1857 :

3136281310351817178471618245343984785014

Avril 1884 :

8736581309423017178513618241141277106620

Avril 1985 :

9058161305531917178480151577827446490622

Données d'Uccle (source IC)

A noter que cette fin de mois devrait vraiment ressembler à fin avril 1857 :

Un début de troisième décade plutôt doux, le pic de froid...le 26 (ce qui semble le cas cette fois aussi) et une espèce de faux redoux bien timide.

On a donc le même profil local que 1857 niveau T°, avec un cran au-dessus cette année-ci.

EDIT :

désolé pour les images un peu grande

Modifié par Philippo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coup d’hiver en plein printemps

Bien que le retour de l’hiver au printemps n’ait rien d’exceptionnel et fasse même partie intégrante de notre climat, il garde toujours son côté impressionnant, surtout s’il a fait beau juste avant.

Même si aucune température particulièrement élevée n’a été mesurée durant ce mois d’avril 2016, certaines journées nous ont déjà donné une véritable impression printanière, comme les 3, 11 et 21 avril, où les 20°C ont été dépassés sur de larges portions de notre territoire (21,1°C le 3 à Koersel ; 22,4°C le 11, également à Koersel ; 21,8°C le 21 à Dourbes).

Nous allons à présent revenir sur l’évolution des 5 derniers jours.

Mercredi 20 avril 2016

Un anticyclone centré sur le sud de la Mer du Nord nous vaut du très beau temps, avec du grand soleil et, très temporairement, la formation de quelques cumulus en matinée avant que l’inversion de subsidence ne s’abaisse et ne les fasse se résorber à nouveau. L’après-midi, on note aussi quelques cirrus. Par endroit cependant, le ciel est quasiment serein toute la journée.

En raison d’une couche encore temporairement froide dans la basse/moyenne atmosphère (autour de 3°C vers 1000 mètres d’altitude jusqu’en début d’après-midi, en dessous de l’inversion), les maxima restent modestes, avec une quinzaine de degrés en plaine. Le soleil, la sécheresse de l’air et le petit vent d’est à nord-est donnent cependant une impression parfaitement printanière. Seul le littoral connaît un vent plus désagréable, plus fort et plus froid l’après-midi, venant de nord-nord-est sous l’effet de la brise de mer (10°C seulement l’après-midi aux abords immédiats de la mer).

Jeudi 21 avril 2016

Le déplacement du centre de gravité de l’anticyclone vers les Balkans permet un net radoucissement de l’air. Un autre anticyclone est en train de se former au sud de l’Islande tandis que des noyaux dépressionnaires circulent sur la Scandinavie. Ces systèmes ne nous concernent pas encore.

Le temps est donc à nouveau beau, quoique plus voilé par des cirrus et des altocumulus liés aux restants d’un front chaud, et les températures s’élèvent surtout dans le sud du pays, où les 20°C sont dépassés jusqu’à une altitude de 400 mètres environ. Quelques valeurs : 21,8°C à Dourbes, 21,4°C à Aubange et 21,0°C à Bièvre. Ailleurs cependant, des bulles d’air frais persistant dans les basses couches ont empêché l’inversion de se résorber totalement, avec des maxima n’atteignant « que » 19 à 20°C en plaine. Dans certaines parties de la vallée de la Meuse, il n’a même fait que 18°C, comme par exemple à Hastière.

Pendant que l’air est très doux dans les moyennes couches (isotherme de 0°C montant temporairement jusqu’à 3400 mètres), on note de fortes instabilités entre 3000 et 5000 mètres d’altitude, avec des décroissances thermiques parfois supérieures à 0,8°C par 100 mètres. Il s’ensuit la formation de nombreux altocumulus castellanus avec parfois de très beaux virga.

1035sgh.jpg

Webcam MB – Rossignol – 21 avril 2016 à 15h40

51t4xy.jpg

Webcam IRM – Humain – 21 avril 2016 à 17h05

Vendredi 22 avril 2016

Notre pays est pris en sandwich entre d’une part des perturbations qui remontent de la France et d’autre part un front froid qui descend des Pays-Bas. C’est le front froid qui en sortira vainqueur et qui traversera notre pays de nord en sud.

Avec un vent de nord-est qui s’oriente graduellement au nord et avec une maigre présence du soleil (apparaissant derrière un altostratus translucidus persistant), les températures sont déjà nettement plus basses, avec des valeurs autour des 14°C en plaine. Une bulle d’air chaud plus coriace persiste néanmoins juste au sud de nos frontières, avec encore 20,4°C à Charleville-Mezieres et 19,3°C à Metz. L’extrême sud de notre pays en profite un peu aussi avec 17,4°C à Aubange.

Une nouvelle baisse des températures se fera sentir en soirée, et elle évacuera aussi l’air chaud encore présent sur le nord-est de la France.

Samedi 23 avril 2016

Nous nous trouvons désormais à l’arrière du front froid, dans de l’air polaire de plus en plus direct.

Le temps, d’abord encore assez gris par endroit (mix de cumulus et stratocumulus, surmonté de nuages de l’étage moyen avec parfois encore quelques précipitations), devient plus instable par la suite, avec cumulus bourgeonnants, évoluant ici et là en cumulonimbus. Le plus souvent toutefois, le développement est ralenti par une inversion vers 2500 mètres, montant graduellement à 3000 mètres au-dessus de basses couches particulièrement instables, avec des températures au niveau 850 hPa (vers 1400 mètres) de l’ordre de –5°C et des températures au niveau 700 hPa (vers 2900 mètres) descendant en cours d’après-midi jusqu’à –17°C.

Cette instabilité butant contre l’inversion est responsable d’un certain étalement des cumulus, avec des stratocumulus d’étalement tendant à former des mammatus.

n70k9c.jpg

Webcam MB – Braine-l’Alleud – 23 avril 2016 à 13h30

Les températures maximales, assez basses pour la saison, se situent souvent autour des 10°C en plaine, et entre 5 et 7°C sur les hauteurs, avec un vent de nord assez désagréable.

Dimanche 24 avril 2016

L’air polaire nous envahit désormais sur toute l’épaisseur de la troposphère. Il va sans dire que les températures en altitude sont particulièrement basses, avec –7°C au niveau 850 hPa (vers 1400 mètres), –17°C au niveau 700 hPa (vers 2900 mètres) et –33°C pour le niveau 500 hPa (vers 5300 mètres). Pour les deux premiers niveaux, ce n’est pas très loin des plus basses températures jamais observées à ces altitudes à cette saison.

Les maxima en surface s’en ressentent durement aussi, ne dépassant plus les 10°C presque nulle part (10,1°C à Koersel). Sinon, on a le plus souvent 8 à 9°C en plaine, 7°C sur les plateaux brabançons et 3 à 4°C sur les hauteurs ardennaises. Mais ces valeurs ne sont atteintes que durant les éclaircies, durant les averses les températures sont beaucoup plus basses, comme le montre le graphique des températures d’Uccle.

10i5teb.png

Source : IRM

Ces températures, pendant les averses, étant encore plus basses en Haute Belgique, on ne sera pas étonné du grand retour de la neige. Les premiers enneigements ont été observés dans les Cantons de l’Est. À Wirtzfeld, le sol était blanchi dès les premières heures du matin et l’est resté jusqu’en début de matinée. Par après, des enneigements temporaires ont été observés en de très nombreux endroits de Haute Belgique.

À Mont-Rigi, le sol a été tout blanc à 15h à 15h30, avec des traces persistant jusqu’à 17h, avant l’arrivée d’un nouveau petit enneigement vers 17h20. Bastogne a connu plusieurs enneigements successifs, de 11h40 à 12h20, de 14h50 à 15h et à partir de 17h10. Ce dernier a donné lieu à une couche mince mais complète.

Des enneigements temporaires ont également été observés, notamment, à Fraiture, à Bovigny et à Wirtzfeld (après l’enneigement matinal précité). Des blanchissements du sol en raison du grésil ont aussi été observés à basse altitude.

Le ciel, après quelques passages nuageux en matinée, a été on ne peut plus caractéristique des descentes d’air polaire, avec l’alternance de belles éclaircies et de cumulus/cumulonimbus, ces derniers étant parfois visibles de loin dans les éclaircies.

25rl103.jpg

Webcam IRM – Uccle – 24 avril 2016 à 20h35

Et voici, pour terminer le descriptif de cette journée, une image radar de l’IRM :

11jpvgx.jpg

Source : IRM

Lundi 25 avril 2016 (matin)[/sup]

De la neige était présente au sol ce matin, entre autres, à Mont-Rigi (couverture complète), à Bastogne (couche couvrant plus de la moitié du sol), à Fraiture (très mince couche), à Beausaint (traces), à Bièvre (couche couvrant plus de la moitié du sol) et à Wirtzfeld (couche couvrant plus de la moitié du sol). Les maxima risquent de rester très bas aussi en ce 25 avril, mais tout comme le 24, il est probable qu’aucun record ne sera battu à ce niveau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cela parait déjà loin mais il ne faut oublier que cette décade a commencé avec des températures douces et supérieures aux moyennes de saison avec 12,4 et 10,4 °C les 21 et 22 avril.

Quelqu'un a les infos sur la troisième décade d'avril la plus froide ?

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

Malheureusement, je ne dispose pas de la moyenne la plus froide, à Uccle, pour la 3e décade d'avril, mais cela devrait tourner autour de 5,0°C environ.

Par contre, nous avons les données complètes concernant les épaisseurs de neige au sol du plus grand événement neigeux pour une 3e décade d'avril, en l'occurrence celui du 25 avril 1903.

45 cm (forêt de Saint-Hubert)

42 cm (Grand-Bois, Vielsalm)

40 cm (Bernistap)

40 cm (Hestreux)

38 cm (hauteurs de La Roche)

35 cm (Stavelot)

31 cm (Francorchamps)

30 cm (Libramont)

22 cm (Bertrix)

20 cm (Forges de Chimay)

20 cm (Chiny)

20 cm (Arlon)

12 cm (Assesse)

12 cm (Spa, ville)

9 cm (Esneux)

4 cm (Pâturage)

3 cm (Braaschaat)

3 cm (Turnhout)

2 cm (Gembloux)

2 cm (Bruxelles)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

21-02-1901 La température descend jusqu'à –15,0°C à Leopoldsburg, –19,5°C à Maredsous (Anhée), –24,0°C au barrage de la Gileppe (Jalhay) et –25,0°C à Stavelot.

20-05-1902 La plus froide décade pour un mois de mai s'achève à Uccle : sa température moyenne n'aura atteint que 6,2°C.

31-05-1902 Le mois de mai qui se termine restera le plus froid du siècle à Uccle : sa température moyenne n'a atteint que 8,5°C (normale : 12,8°C).

Infos trouver avec IRM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enroulement assez sympathique du système dépressionnaire, qui fait rapidement suite au front froid dans ce flux nordique. On peut noter la prédominance de nuages convectifs autour du centre dépressionnaire, associés à de l'air très froid en altitude.

96443583MF.png

582715dV7jvudVBtegs.jpg

( Cliquez pour agrandir ).

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lundi 25 avril 2016

Un système perturbé, associant plusieurs perturbations frontales, a été responsable d’un temps gris et souvent pluvieux, mais un brin plus doux. Cette augmentation des températures ne s’est cependant guère faite sentir qu’en altitude, avec –5°C au niveau 850 hPa (très légère hausse) et –14°C au niveau 700 hPa (hausse un peu plus marquée). En surface, seules quelques stations des deux Flandre ont connu un maximum légèrement plus élevés, comme Passendaele (11,0°C), Kruishoutem (10,6°C), Beitem (10,5°C), Coxyde (10,1°C) et Semmerzake (10 ,0°C). Sinon, souvent en raison de l’absence de soleil, les températures maximales sont restée fort basses pour la saison, plus particulièrement sur l’est du pays. Voici quelques valeurs :

Koersel : 6,9°C

Bierset : 6,9°C

Stree (Huy) : 6,1°C

Aubange : 6,0°C

Bièvre : 6,0°C

Buzenol : 5,1°C

Gouvy : 4,5°C

Saint-Hubert : 3,8°C

Elsenborn : 2,7°C

Mont-Rigi : 2,0°C

Même Angleur (Liège) est restée calée à 8,0°C, tandis qu’Uccle a atteint 8,2°C.

Ce temps gris et pluvieux a aussi parfois caché de violentes averses accompagnées d’orages, avec un ciel s’assombrissant encore davantage, comme par exemple à Uccle.

200wrio.jpg

Webcam IRM – Uccle – 25 avril 2016 à 15h35

Ce n’est pourtant pas là que les précipitations ont été les plus abondantes. À Buzenol, on a observé 29,0 mm, suivi d’Aubange et de Mont-Rigi avec 22,5 mm, et de Dourbes avec 21,6 mm.

La neige tombée le matin sur les hauteurs a généralement fondu. À Mont-Rigi, des traces ont persisté jusqu’au soir, mais à Wirtzfeld, les dernières traces ont disparu vers midi, et souvent dès le matin ailleurs.

Nuit du 25 au 26 et matin du 26 avril 2016

Le passage d’un front froid après la dernière perturbation, suivi d’un front secondaire a replacé notre pays dans de l’air très froid, et la pluie s’est retransformée en neige en bien des endroits.

Voici la situation de ce matin :

Mont-Rigi (673 m) : couverture neigeuse complète, près de 10 cm.

Wirtzfeld (600 m ca.) : couverture neigeuse complète.

Fraiture (580 m) : couverture neigeuse complète, 5 à 6 cm.

Wideûmont (545 m) : neige couvrant plus de la moitié du sol.

Bastogne (515 m) : couverture neigeuse complète.

Spa – aérodrome (470 m) : couverture neigeuse presque complète.

Witry (448 m) : très mince couche, couvrant plus de la moitié du sol.

Lierneux (424 m) : couverture neigeuse mince, mais complète.

Transinne (410 m) : couverture neigeuse complète.

Beausaint (376 m) : couverture neigeuse complète.

Pas de neige au sol, par contre, à Chiny-Pin (332 m).

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mardi 26 avril 2016

Une situation synoptique qui n’évolue guère, toujours des courants polaires avec de très nombreuses averses.

2vt8ins.jpg

Source : IRM

En altitude, l’air devient un peu plus froid encore, avec des valeurs oscillant entre –35 et –37°C au niveau 500 hPa (vers 5250 mètres). Au-dessus du sud de l’Angleterre, la température descend même temporairement jusqu’à –38°C !

Il s’agit là des températures les plus basses possibles pour ce niveau à cette saison. À titre de comparaison, les températures les plus basses observées au-dessus du centre de la Belgique ont été de –37°C le 8 avril 1977 (niveau 500 hPa à 5310 m) et de –36°C le 4 mai 1979 (niveau 500 hPa à 5320 m).

L’insolation, assez médiocre entre les averses (malgré quelques très belles éclaircies, présence fréquente de stratocumulus entre les averses, mais aussi enclumes de cumulonimbus tendant à s’unir entre les différentes cellules), a conduit vers des maxima à nouveau fort bas pour la saison. Voici quelques chiffres :

Middelkerke : 8,6°C

Beitem : 8,5°C

Deurne : 8,4°C

Beauvechain : 6,9°C

Bierset : 6,9°C

Uccle : 6,5°C

Gosselies : 6,1°C

Saint-Hubert : 2,4°C

Elsenborn : 2,1°C

Mont-Rigi : 0,3°C

Il s’agit souvent des maxima les plus bas observés depuis près de 30 ans. Si l’on considère également la durée du phénomène, on peut dire qu’il est, jusqu’à présent, à peu près équivalent à ce nous avons vécu à la fin du mois d’avril 1985.

Ponctuellement, des maxima plus bas encore ont déjà été observés à cette saison. Le 26 avril 1981, la température n’a pas dépassé 5,0°C à Uccle et à Bierset, 4,9°C à Deurne et 4,6°C à Beauvechain. Localement, il a fait très froid aussi le 26 avril 1989, avec 3,2°C à Bierset et 0,1°C à Saint-Hubert. Dans les Hautes-Fagnes par contre, c’est dans le cadre de la vague de froid d’avril 1985 qu’il a fait le plus froid, avec un maximum de –0,8°C à Mont-Rigi le 27. Cette température a été observée au sein d’une période de 4 jours de neige au sol, du 27 au 30 avril, avec un maximum de 12 cm les 28 et 29 avril.

Cette épaisseur de neige a été dépassée cette année ! En ce 27 avril 2016 à 11 heures, une mesure officielle de 15 cm a été faite à Mont-Rigi. Mais venons-en d’abord à la situation neigeuse d’hier.

Mont-Rigi (673 m) : couverture neigeuse complète le matin, de près de 10 cm, diminuant à 5 cm en journée avant de remonter en fin d’après-midi pour dépasser les 10 cm.

Wirtzfeld (600 m ca.) : couverture neigeuse complète le matin, fondant à la mi-journée avant de se renouveler en fin d’après-midi.

Fraiture (580 m) : couverture neigeuse complète le matin, de 5 à 6 cm, fondant temporairement en début d’après-midi avant de se renouveler.

Wideûmont (545 m) : neige couvrant plus de la moitié du sol le matin, fondant avant de se renouveler très temporairement en milieu d’après-midi.

Bastogne (515 m) : couverture neigeuse complète le matin, fondant en fin de matinée et se renouvelant partiellement et temporairement l’après-midi.

Bovigny (495 m) : couverture neigeuse complète le matin, fondant et se renouvelant plusieurs fois en journée.

Spa – aérodrome (470 m) : couverture neigeuse presque complète le matin, fondant partiellement en journée.

Witry (448 m) : très mince couche le matin, couvrant plus de la moitié du sol, fondant en matinée.

Lierneux (424 m) : couverture neigeuse mince, mais complète le matin, fondant en matinée.

Transinne (410 m) : couverture neigeuse complète. Plus de neige le soir (pas d’observations en journée).

Beausaint (376 m) : couverture neigeuse complète le matin, fondant rapidement. À nouveau quelques traces de neige l’après-midi.

Pour aujourd’hui, 27 avril 2016, un bulletin suivra…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cela parait déjà loin mais il ne faut oublier que cette décade a commencé avec des températures douces et supérieures aux moyennes de saison avec 12,4 et 10,4 °C les 21 et 22 avril.

Quelqu'un a les infos sur la troisième décade d'avril la plus froide ?

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

L'IRM vient de publier des données à ce propos :

Depuis 1981, la 3e décade d'avril la plus froide a été de 6,1°C à Uccle en 1985.

Depuis 1901, la 3e décade d'avril la plus froide a été de 5,1°C à Uccle en 1919.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mercredi 27 avril 2016

On prend les mêmes et on recommence…

Air polaire, encore et toujours. En outre, une petite occlusion est responsable, le matin, d’un ciel fort nuageux. Ensuite, c’est la typique alternance d’averses et d’éclaircies. Les maxima, un brin plus élevés que la veille, restent cependant fort bas pour la saison. Très localement sur l’ouest du pays, la température repasse la barre des 10°C, comme à Kruishoutem (10,4°C), Coxyde (10,3°C) et Passendaele ainsi que Chièvres (10,0°C). Sinon, les maxima atteignent le plus souvent 7 à 9°C en Basse et Moyenne Belgique, et 2 à 3°C sur les hauts plateaux. Mais en matinée, les températures sont restées longtemps basses.

Voici quelques valeurs maximales :

Deurne : 9,3°C

Uccle : 8,4°C

Bierset : 7,4°C

Gosselies : 7,2°C

Gembloux : 6,7°C

Elsenborn : 3,4°C

Saint-Hubert : 2,9°C

Mont-Rigi : 1,5°C

La neige au sol, parfois absente tôt le matin, est souvent apparue en matinée. L’après-midi cependant, il a fait un peu trop chaud pour que la neige tienne, à l’exception des Hautes-Fagnes.

Voici le détail :

Mont-Rigi (673 m) : couverture neigeuse complète toute la journée, atteignant 16 cm (mesure officielle) en fin de matinée. En après-midi, encore 14 cm, et 13 cm la nuit. D’après la snowcam, la couche a même temporairement atteint 18 cm à 15 heures.

Wirtzfeld (600 m ca.) : fine couche le matin, s’épaississant par la suite en matinée, puis fondant partiellement l’après-midi.

Fraiture (580 m) : couverture neigeuse complète une bonne partie de la journée, augmentée par des averses de neige en matinée. Le soir, neige fondante sur plus de la moitié du sol.

Wideûmont (545 m) : absence de neige le matin, mais couverture complète, de quelques 2-3 cm, en matinée. Fonte dès midi, trace en début d’après-midi, puis nouvel enneigement, d’environ 1 cm, en après-midi, refondant par la suite. Traces le soir.

Bastogne (515 m) : traces le matin, enneigement temporaire mais presque complet en matinée, traces jusqu’en début d’après-midi.

Bovigny (495 m) : très fine couche le matin, s’épaississant temporairement en fin de matinée, puis fondant rapidement.

Spa – aérodrome (470 m) : couverture neigeuse complète à presque complète toute la journée.

Witry (448 m) : pas de neige, mince couche temporaire mais complète en matinée. Nouvel enneigement, mais partiel, en après-midi.

Chiny-Pin (332 m) : fine couche le matin et en matinée (déjà fondante)

De la neige a également été signalée, entre autres, sur les hauteurs de Hamois, ainsi qu’à Raeren (300 m), Thimister (306 m) et sur les hauteurs de Verviers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×