Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
Mitch74

Fluctuations climatiques actuelles et glaciers.

Messages recommandés

PARIS (AFP) - Le recul généralisé des glaciers alpins depuis 150 ans serait dû à une diminution de plus de 25% des chutes hivernales de neige, tandis que la hausse des températures n'a surtout affecté ces glaciers que depuis la décennie 1980, selon une étude rendue publique mardi par le CNRS. (Christophe Vincent )

"L'effet du réchauffement estival ne devient visible qu'à partir du début du 20ème siècle. Depuis, les fluctuations des glaciers alpins sont principalement liées à l'évolution des températures d'été dans les Alpes", selon le CNRS.

Bonjour, Un extrait de cette publication me conduit à poser des questions dont je n'ai pas la réponse.

Pour le Siècle dernier, il y a eu plusieurs périodes d'avancées et de reculs

Mais curieusement, et de manière générale, la mémoire collective a complètement effacé la forte poussée des années 60 à 80/85/90 (selon le temps de réponse des différents glaciers), et en écoutant les médias, on pourrait penser que cela n'a pas existé.

Je pense que ces fluctuations sont dues en grande partie (voir en totalité) aux basculements de la NAO, et que cette NAO en mode positif, peut aller en l'accentuant, dans le sens du réchauffement dû à l'homme, ou en mode négatif, elle peut malgré ce réchauffement, renverser la situation, au point de provoquer une forte poussée glaciaire Alpine.

Voyez mes photos :

http://www.glaciers-climat.fr/Bossons/Gla...es_Bossons.html

Donc il y a bien l'effet humain du réchauffement, mais il n'explique pas tout puisque ces décennies 1960/85, avec ce même effet de serre accentué par l'homme, il y a bel et bien eût des renversements spectaculaires.

D'où ma question : Qu'est ce qui fait que cette NAO bascule, et pourquoi ce basculement est il aussi "capricieux", car cela va (globalement) d'un petit groupe d'années, à 2 décennies, dont 90/2000, où en dehors de rares modes positif (fin 90, où en 3 ans le Gl des Bossons a repris env. 70 m), elle a été positive assez anormalement, par sa durée.

A votre avis est ce dû à des interactions de cycles solaire ?

Des anomalies Océaniques, et pourquoi ?

Dans ces années 60/85, le Gulf-Stream était vigoureux, et néanmoins il a fait moins chaud, je pense que la NAO négative nous mettait sous l'influence des courants d'Est plus fréquents.

Mais maintenant, le Gulf-Stream va assez mal et il fait plus chaud, les glaciers reculent. Alors que le réchauffement (+ d'effet de serre) ne peut être bien différent de celui des années 60/85, ou personne ne luttait contre la pollution atmosphérique.

Il y a là une certaine contradiction, où est la clé ? Soleil ? Avez vous une idée ?

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question passionnante...

Je suis en train d'étudier ce sujet, mais je ne suis pas encore assez avancée, et de toutes façons, mon "avis" ne fera que s'appuyer sur celui des spécialistes.

Il est tellement difficile de faire la part des choses entre information sérieuse et désinformation médiatique ou passionnée...

J'ai déjà appris pas mal de choses sur ton site, pour lequel je te félicite.

Je suppose que tu connais le rapport du GRIEC ? Il est téléchargeable sur internet, mais je n'ai plus le lien... (publication du PNUE et/ou OMM: c'est le "bilan 2001 des changements climatiques: les éléments scientifiques").

Il y a de ces spécialistes sur ce forum, et je vais suivre ce sujet avec attention !

Modifié par bib

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Petite question:

Qu'est ce une NAO?

JM

Excuse moi pour les raccourcis :crying:

Si tu veux,il y a plus de détails ici :

http://www.glaciers-climat.fr/NAO/La_NAO.html

Pour les rapports de GIEC, je les ai vu, mais ça ne répond pas bien à cette question. Une mise à jour serait nécessaire. En tous cas Merci.

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kikoo

je vais peut etre dire une bétise, mais je peux toujours essayer: chaque année les masses d'air prennent une direction différente et sont situées à des endroits différents de la planète. est il possible que ces différentes circulations atmosphériques soient à l'origine de ces contradictions?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est possible, mais qu'est ce qui gouverne ces directions ? sur L'Atlantique Nord, la NAO a un rôle important, mais justement, qu'est ce qui commande le renversement de la NAO ?

Je pensais à l'activité solaire, ou a un cycle court, mais l'Astronomie est tellement complexe ... pour moi crying.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kikoo

merci, cependant d'avoir répondu aussi rapidement, mais je ne pourrai pas t'aider à répondre à cette question!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Illustration de la forte poussée glaciaire (oubliée) des années 1960 à 85/90 environ.

C'est au glacier d'Argentière, où EDF capte les eaux sous glaciaires, et où il existe un labo sous-terrain et sous-glaciaire unique au monde.

Photo et article de Robert Vivian.

http://www.glaciers-climat.fr/Glaciers_vivants/edf.jpg

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"L'Oscillation Nord Atlantique est un phénomène océanique et atmosphérique spécifique à l'atlantique boréal. Il se manifeste par des fluctuations nord-sud de l'air depuis les régions arcticles et islandaises vers la ceinture de hautes pressions subtropicales, ce qui a pour conséquence de faire varier l'intensité de la position de l'anticyclone des Açores et de la dépression d'Islande. Ce phénomène couplé forme un effet balancier : lorsque la pression est relativement élévée dans la ceinture subtropical, elle est relativement faible dans la région polaire et inversement. Cela se répercute sur des variations des vents moyens soufflant sur l'Atlantique nord et a des conséquences sur le climat de l'europe";"Une valeur positive indique qu'au cour de l'hiver boréal, la pression est plus élevée que la moyenne à Lisbonne et plus faible que la moyenne à Reykjavik et inversement." D'après Les climats, processus, variabilité et risques de Gérard Beltrando.

Donc indice - donne des vents d'ouest plus faibles et des hivers plus Froid sur le nord-ouest de l'europe et les perturbations d'ouest sont plus fréquentes sur l'europe meridionale donc plus arrosée.

l'indice + donne un vent d'ouest plus fort qu'en moyenne sur l'Erope septentrionale avec des hivers plus humides et plus doux avec de fréquentes tempètes. Le monde mediterranéen est plus sec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, Mitch

Voilà, le résultat de mes premières recherches pour la prévision de la NAO ne donne pas grand'chose: on n'a apparemment pas encore trouvé ce qui cause cette oscillation. Le lien entre l'océan et l'atmosphère est évident, mais comme les deux fonctionnent "en parallèle", il n'est pas facile de détricoter les informations pour savoir qui était le premier: la poule, ou l'oeuf. Les prévisions se basent donc surtout sur les statistiques des cycles de la NAO, ce qui ne répond évidemment pas du tout à ta question !

Une NAO + est dûe surtout à un renforcement de la circulation générale. Cette circulation générale est elle-même générée, à l'origine, par la différence de température entre les pôles et l'équateur. La circulation d'entraîne l'eau des océans pour former les courants de surface.

Si on compare à el Nino, on a une situation qui permet l'accumulation d'une grande quantité d'eau chaude vers l'Australie, puis à un moment donné, tout s'inverse à l'occasion d'une modification de la répartition de la pression. Les eaux chaudes entament alors leur long voyage de retour, ce qui crée l'inversion du cycle. Il y a peut-être dans l'Atlantique un phénomène du même ordre: une "accumulation" d'eau chaude poussée par le Gulfstream, qui devient "trop" importante, suivie d'un "retour" inévitable.

Ce que je dis est sans doute "n'importe quoi": je n'ai pas les compétences pour émettre des théories, je vais donc me contenter de continuer à "écouter" ce qui se dit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci bib et weatherman. tabletalk.gif

C'est sympa d'avoir répondu si vite, et avec autant de précisions, tout ça va rentrer dans ma tête bangin.gif et je vais pouvoir rajouter ces éléments intéressants. lamo.gif

On peut quand même dire que ce phénomène est fort complexe, avec pas mal d'interactions, et que tout n'est pas totalement élucidé.

Donc, nous aurions bien un mini El Nino.

En tous cas, merci pour vos explications, et votre grande gentillesse clapping.gif

J'espère (egoïstement) que cette NAO qui a l'air de vouloir se décider enfin à repasser en mode négatif, va persister, car nos glaciers attendent ça depuis un moment, et cesseront enfin de faire la "gueule".

Si vous avez de nouveaux éléments, je suis preneur ! phone1.gif

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour être sûr que tu voies mon message, je le poste également dans ce sujet, car en mon absence, un sujet spécial "glaciers" a été créé apparemment ...

Salut Mitch74,

Durant ma semaine de congés, j'ai lu avec passion et beaucoup d'attention les articles et dossiers concernant la vie et l'évolution des glaciers alpins que tu avais mis en ligne (je dis "vie", car désormais il ne faut plus parler de "fonte" des glaciers).

TRES TRES TRES INTERESSANT    , et de quoi remettre en question tous les préjugés qu'on peut avoir sur l'évolution des glaciers.

Pas trop le temps aujourd'hui, mais j'espère avoir prochainement l'occasion d'en reparler avec toi ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour être sûr que tu voies mon message, je le poste également dans ce sujet, car en mon absence, un sujet spécial "glaciers" a été créé apparemment ...

Salut watch2

Tu as bien fait de remettre ton message ici car je ne l'avais pas vu thumbsup.gif

Merci beaucoup pour ce que tu dis, et c'est une bonne chose si celà fait connaître un peu mieux la vie mouvementée de nos glaciers.

Donc à bientôt pour regarder de plus près les nouvelles aventures de nos glaciers snow.gifsun2.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'hiver prochain j'ai encore la chance de pouvoir aller à Chamonix, je vais essayer de me rendre au chalet (il a un nom et même un site web, mais j'ai oublié !) qui se trouve juste en bordure du glacier des Bossons.

Tu dois sûrement connaître, on y accède à pied en promenade depuis le tunnel du Mont-Blanc.

Depuis la terrasse du chalet, on a un point d'observation superbe du glacier. Je vais m'y rendre avec ton dossier et les photos datées de l'évolution du galcier pour essayer de mieux appréhender et de mieux comprendre par une observation "sur le terrain".

A moins qu'on oberve mieux depuis un point plus bas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois bien ce dont tu parles.

Rive droite du Glacier, depuis le Tunnel, il s'agit du Chalet du Cerro.

Tu peux faire les différents points de vue, celui que tu cites, également sur la rive gauche, à 1540 m d'altitude, tu as la chalet du Glacier des Bossons, au départ du Village des Bossons, puis le tremplin, et enfin le sentier qui monte par la piste de Ski, jusqu'au Chalet. Puis petit sentier avec des panneaux sur les fluctuations du passé (été). Point de vue plongeant exceptionnel. (L'été, télésiège ouvert, accès direct depuis la vallée).

De là, tu peux monter au chalet des Pyramides (1 H env), et c'est de plus en plus grandiose.

Des Pyramides, tu peux encore monter au sommet de cette dorsale, qui t'emmene à la Jonction (des 2 Glaciers, Bossons et Taconnaz). C'est l'itinéraire des 2 premiers vainqueurs du Mont-Blanc. Long et bien fatiguant. (entrainement conseillé). Là tu es au milieu des Glaces !

Autre itinéraire incontournable (Photo), depuis le tremplin, en 1/4 d'heure, accés au pied du Glacier. Impressionnant, mais tu ne peux t'approcher au fond de la cuvette que lorsque le Torrent te permet le passage.

T'approcher en montant vers la langue ! Suicidaire actuellement ! Chutes de Séracs, chutes de pierres. Ne pas s'apprecher non plus des moraines latérales, chutes de pierres et de gros rochers.

Photo perso depuis le pied du Glacier le 15 Aout 2004 :

glacier2004.jpg

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si l'hiver prochain j'ai encore la chance de pouvoir aller à Chamonix, je vais essayer de me rendre au chalet (il a un nom et même un site web, mais j'ai oublié !) qui se trouve juste en bordure du glacier des Bossons.

http://www.chaletcerro.com/

J'ai vraiment envie d'y retourner aussi, les descriptions de mitch74 me mettent des fourmis dans les jambes...

Modifié par dada

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et moi alors !

Le chalet du cerro ... c'est bien ça.

Que penseriez-vous d'une rencontre des membres là-bas avec comme thème : les glaciers et comme animateur Mitch74 ? thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et moi alors !

Le chalet du cerro ... c'est bien ça.

Que penseriez-vous d'une rencontre des membres là-bas avec comme thème : les glaciers et comme animateur Mitch74 ? thumbsup.gif

Tu n'as pas honte de nous tenter comme cela ???

Ce serait génial, mais pour moi pas possible cette année.

J'en prend note de toutes façons... thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fracture au glacier d'Argentière

C'est un évenement historique qui ne s'est pas produit depuis le Petit âge glaciaire, donc depuis au moins 400 à 450 années.

p10100938zi.jpg

C'est le trou noir qui s'agrandissait année après année, entre le plateau supérieur, et la langue du glacier, qui a vu hier matin toute sa partie rive droite s'effondrer sur la langue terminale, faisant se terminer la masse principale du glacier en glacier suspendu.

Photo031.jpg

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mitch, tu nous fait découvrir un monde dont nous n'avons aucune idée depuis notre "plat pays".

Tes photos sont superbes.

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, Mitch... c'est vraiment intéressant de te suivre et, comme bib, tes photos sont superbes thumbsup.gif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Mitch74,

Très intéressante cette fracture, je suis curieux d'aller voir ça sur place.

Donc si je comprends bien, il s'agit d'une fracture consécutive à un effondrement progressif.

Que peut-on en conclure (par rapport à lecture passionnante que j'ai faite des documents au sujet de la vie des glaciers) ? Et peut-on émettre une (ou plusieurs) hypothèses sur l'évolution future ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je copie ce que je viens de rajouter sur mon site à ce sujet :

On se retrouve avec le même scénario que pour le gacier du Tour.

Le bas continuera à être alimenté par la chute de séracs, car il continue sa lente reptation vers le bas, mais bien sûr, la langue terminale va souffrir encore plus !

Les deux ne pourront se reconstituer que par le bas, lorsque la prochaine poussée enverra suffisamment de glace en bas pour que l'accumulation du "cône" d'avalanches permette aux deux parties du glacier de refaire leur jonction.

D'après les archives, au moyen âge, la situation était encore "pire" qu'actuellement. (récits d'un grand recul de la Mer de glace).

Mais lors de la survenue du Petit âge glaciaire, tout est allé très vite, plusieurs Kms en 30 ans pour la Mer de glace.

SI l'on retrouve le même scénario que : Recul des années 1940/50 suivi de la poussée des années 1960/85-90. Tout va très vite ( au maximum, le bas du gl des Bossons avançait de 50 cm par jour !)

Années 50 : Le "trou noir" du glacier d'Argentière était béant (la langue rive droite était présente), la poussée était telle qu'en quelques années seulement, il s'est fait une falaise de glace où il n'était plus question de "trou noir" !

La question était : Est ce que les glaciers ne vont pas bientôt refaire une incursion dans le fond de la vallée, comme par la passé ?

Donc reverrons nous le glacier d'Argentière se re-souder ?

Si les conditions restent ce qu'elles sont, non !

Si les fluctuations en dents de scie se poursuivent comme celà a toujours été le cas : Oui !

Si nous revoyons le scénario des dernières décénnies, il ne faudra pas 10 ans pour que la jonction se refasse.

Modifié par Mitch74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout va très vite ( au maximum, le bas du gl des Bossons avançait de 50 cm par jour !)

Eh ben dites donc ... si jamais ça se reproduit, je veux voir ça sur place ! Car à cette vitesse là, l'avancée se suit en temps réel à l'oeil nu (2,08 cm/heure).

Merci Mitch74.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×