Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
bib

Phénomènes climatiques en direct

Messages recommandés

Prendre la température d'une journée pour l'extrapoler à toute une saison est anti-scientifique ...

La température n'est pas digne d'un climat méditerranéen!

http://www.tutiempo.net/en/Climate/Monteli...-2011/75770.htm

Il était prévu que je séjourne une petite semaine à Avignon...Eh bien non, je ne vais pas siroter un pastis en portant un pullover à 20h sous un vent glacial et 20°c.

Vivement la Thaïlande en mars :thumbsup:

Modifié par ongbak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il était prévu que je séjourne une petite semaine à Avignon...Eh bien non, je ne vais pas siroter un pastis en portant un pullover à 20h sous un vent glacial et 20°c.

Les températures à Avignon vont remonter les prochains jours (GFS et ECM sont sur la même lignée) avec des maxima avoisinant les 30°C dès jeudi et les dépassant dès vendredi et ce, pour plusieurs jours.

Modifié par Piet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La sécheresse au Texas est considéré maintenant comme la plus sévère sécheresse sur un an. Elle est même pire qu'en 1956, mais elle mois longue que la grande période de sécheresse des années 50 ou des années 30. De plus, la chaleur reste très forte aux USA, après un mois de Juillet exceptionnel. Le Texas et l’Oklahoma ont battu leur records de mois de Juillet le plus, avec 30.6°C et 31.6°C respectivement. Pour l’Oklahoma, c'est même la moyenne de température pour un état et pour un mois la plus élevée. Le précédent du genre était aussi en Oklahoma en Juillet 1954 avec 31.2°C. Il n'y a que l'Oregon et Washington a avoir connu des températures véritablement fraîches (13 et 11 ème mois le plus frais respectivement).

Pour ceux qui veulent connaître toutes les bizarreries et records de ce mois de Juillet aux USA :

http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/national/2011/7

post-3513-1313658470_thumb.png

Pour la sécheresse, elle s'étend et se renforce à travers les USA après ce mois de Juillet caniculaire, et ce n'est sans doute pas fini.

post-3513-1313658453_thumb.png

post-3513-1313658436_thumb.png

Toujours à propos de sécheresse, l'avis officiel de l'état du Texas :

COLLEGE STATION, Aug. 4, 2011 – As Texas continues to bake in record heat, the drought news for the state continues to be bleak – Texas is now in the midst of its most severe one-year drought on record, according to John Nielsen-Gammon, the Texas State Climatologist and professor of atmospheric sciences at Texas A&M University.

Preliminary reports from the National Climatic Data Center indicate that July 2011 was the warmest month ever recorded statewide for Texas, with data going back to 1895, Nielsen-Gammon reports. The average temperature of 87.2 degrees broke the previous record of 86.5 degrees set in 1998. The June average temperature of 85.2 was a record for that month and now ranks fifth warmest overall.

Rainfall totals were also unusually light across the state. The July monthly total of 0.72 inches ranks third driest, surpassed by the 0.69 inches recorded in both 1980 and 2000. This is the fifth consecutive month in which precipitation totals were among the 10 driest for that month, says the Texas A&M professor.

Among the other rainfall records set this month: least year-to-date precipitation (6.53 inches; historical average 16.03 inches; previous record 9.36 inches in 1917); driest consecutive 8, 9 and 10 months on record (7.25 inches 8.35 inches, and 9.17 inches respectively); and driest 12 months ending in July (15.16 inches, previous record 16.46 inches in 1925).

“These statistics rank the current drought as the most severe one-year drought ever for Texas,” Nielsen-Gammon explains. “Never before has so little rain been recorded prior to and during the primary growing season for crops, plants and warm-season grasses.”

Texas would need more than 4.5 inches of rain in the next two months to avoid breaking the 1956 record for driest 12 consecutive months, he adds.

“Dr. Nielsen-Gammon’s work confirms the harsh realities,” Texas Agriculture Commissioner Todd Staples says.

“The extreme heat and unprecedented dry weather are crippling agricultural operations in Texas upon which all Americans rely for food, fuel, clothing and other daily necessities. This historic drought has depleted water resources, leaving our state’s farmers and ranchers in a state of dire need. The damage to our economy is already measured in billions of dollars and continues to mount.”

Recent rains have brought some relief from drought conditions in extreme west Texas, extreme south Texas and extreme southeast Texas. However, in the interior of the state, conditions remain dire, Nielsen-Gammon says.

“The climate division that covers west-central Texas has received only 3.32 inches of rainfall since Nov.1,” says Nielsen-Gammon. “That’s less than 21 percent of the historical average and less than half of the previous record, set in 1956. Add in the record heat, and it’s just devastating.”

Nielsen-Gammon notes that the most severe Texas drought overall is still the 1950-1957 drought. During the most intense year of that drought – 1956– Texas set its all-time record for lowest 12-month precipitation, 13.69 inches ending in September.

“But in 1956, much of the rain fell in the spring when crops were being established,” he says. “The current 12-month total (from 2010 to 2011) is dominated by rain that fell early last fall, and the ground had already dried out in many parts of the state by planting time.”

Because the 1950-1957 drought lasted longer, it had a substantial impact on water supplies across the state, and most water supplies are now designed to withstand a similar drought, the Texas A&M professor explains.

“The present drought is shorter but sharper,” Nielsen-Gammon adds. “So far, its impacts have been disproportionately felt in agriculture, but many water suppliers throughout the state have now imposed water restrictions.

“The outlook is not entirely grim,” he reports. “Late August and September bring increased chances of widespread rain from tropical disturbances, as well as the occasional cold front. Some computer models predict a return to La Niña conditions this winter, which would imply continued dry weather, but most predict neutral conditions in the tropical Pacific and the possible return of normal weather patterns.”

http://tamunews.tamu.edu/2011/08/04/texas-...the-worst-ever/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir à l'archipel canadien, Août a effectivement continué dans la même veine même si les anomalies se sont un peu calmées...

À Eureka, la moyenne est de 6.9°C pour une normale de 2.6°C, soit un écart de 3.6 sigmas... Sur l'été, on a donc Juillet décrit ci dessus et Juin à 1.8 sigma de la normale (5.6°C enregistré pour 2.3°C de normale) soit une moyenne de 7.4°C pour une normale de 3.5°C. Ceci représente un écart de 2.6 sigmas. Heureusement que Juin amorti un peu...

À Resolute, la moyenne est de 5.3°C pour une moyenne de 1.5°C, soit un écart de 3.2 sigma. Sur l'été, on adonc Juillet décrit ci dessus et Juin à 1.4 sigma de la normale (2.8°C enregistré pour 0.1°C de normale) soit une moyenne de 5.7°C pour une normale de 2.0°C. Cecic représente un écart de 2.5 si sigmas. Heureusement que Juin amortit un peu...

Enfin, pour montrer que ce n'est pas localisé, je rajoute aussi Pont Inlet. Ces trois stations délimitent en gros un triangle isocèle. Resolute est à 600 kilomètres de Pont Inlet et Eureka, et la distance entre Pont Inlet et Eureka tourne autour de 850 kilomètres. Ce n'est donc pas un petit bout de territoire.

À Pont Inlet donc, Juin est à 1.7 sigmas de la normale (4.4°C enregistré pour 1.8°C de normale). Juillet est à 1.8 sigma (8.3°C enregistré pour 6.0°C de normale). Août est à 3.0 sigma (7.5°C enregistré pour 4.2°C de normale). À Pont Inlet, Juin et Juillet amortissent donc l'été n'est pas aussi transcendantale qu'à Eureka ou à Resolute. Pour autant, cela reste correct avec une moyenne de 6.6°C pour une normale de 4.0°C soit un écart de 2 sigmas.

En espérant ne pas avoir fait d'erreurs de calculs... En tout cas, c'est de la bonne grosse anomalie positive comme on l'aime, qui n'a sans doute pas de temps de retour défini et qui permet de passer la banquise au lance flamme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne savais pas trop où mettre cette info donc voila :whistling:

Un homme photographie un arc-en-ciel de feu, phénomène rarissime

Un touriste passionné de photographie a pu prendre un cliché exceptionnel lors d'une escapade au Népal, où il a photographié un arc circumhorizontal, plus communément appelé arc-en-ciel de feu, parce qu'il s'apparente à un rideau de flammes.

Ce phénomène est très rare car de nombreux facteurs doivent être présents simultanément pour qu'il ait lieu. Par chance, le photographe était au bon endroit au bon moment. Les cirrus qui se trouvaient dans le ciel népalais étaient alignés de façon à ce que les rayons d'un soleil positionné à plus de 58° de hauteur se réfractent dans les cristaux de glace contenus par les nuages.

Le jeune photographe, qui ne savait pas exactement à quoi il avait affaire, a posté le cliché sur son blog, et a été éclairé par des internautes mordus de phénomènes rarissimes. (mlb)

7s7 13/09/11 12h32

photo : Anton Jankovoy

Edit : Quel est cet arc-en-ciel inversé dans le ciel ? Parfois appelé « arc-en-ciel de feu » du fait de sa ressemblance avec un rideau de flamme, cet arc circumhorizontal n’est pourtant pas créé par le feu, mais par la glace. Pour qu’un arc circumhorizontal se forme, le Soleil doit être à au moins 58° de hauteur dans un ciel nimbé de cirrus, de fins nuages d’altitude. De plus, les nombreux cristaux de glace plats et de forme hexagonale qui composent ces cirrus doivent être alignés horizontalement de façon à réfracter la lumière de façon homogène, comme un gigantesque prisme. Toutes ces conditions devant être réunies au même moment, les arcs circumhorizontaux sont des phénomènes rarissimes.

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=080610

Je vous invite aussi à regarder les autres photos de ce photographe, magnifique !

http://www.flickr.com/photos/jankovoy/

post-14564-1315926944_thumb.jpg

Modifié par josnake23

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ce sujet : http://www.forums.meteobelgium.be/index.php?showtopic=13348

j'avais annoncé que :

Je pense que c'est plutôt le Nord de l'Italie qui dégusterait, mais ça Signore Marco pourrait mieux nous en parler ... whistling.gif

Et voici le résultat : http://www.lalibre.be/actu/international/a...t-sur-rome.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Ce dimanche 13 novembre,fut brumeux et très frais 9° de max ici à Liège...

Or quand on consulte la photo satellite animée ,on connstate que ces nuages bas viennent du nord ouest...comment est-ce possible,vu que d'après la position de l'anticyclone continental et la dépression complexe atlantique,nous placent dans une circulation faible d'Est-Sud-Est...

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer le phénomène?

Merci

NB je ne sais plus poster pour l'instant,vu que notre capteur météo ne fonctionne pas correctement pour l'instant..

amicalement

Jacques...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais donc à la limite de l'air doux et de l'air froid. Hier, je me suis promené, et j'avais cette impression d'être dans un air froid tout en en ressentant quelque chose d'agréable, sans excès. Ce qui est certain, c'est que les nuages bas sévissaient sur Malines, et de mon perchoir louvaniste, je voyais bien cette brume au loin, au Nord.

On s'énerve sur le manque d'agitation en ce mois de novembre, mais c'est quand même excitant de voir de telles différences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_tempe...urbe?id=7214733

Des vents soufflant à plus de 240 km/heure ont balayé jeudi l'Ecosse, provoquant d'importantes perturbations dans les transports et privant des milliers de foyers d'électricité.

Des milliers d'écoles sont restées fermées, à la demande des autorités qui ont aussi demandé aux automobilistes d'éviter les déplacements.

"Les gens se mettraient sérieusement en danger s'ils se déplaçaient dans ces conditions", a averti un responsable de la police écossaise, Allan Moffat.

Les services météorologiques avaient lancé une alerte "rouge", le plus haut niveau d'avertissement, en prévision de cette tempête.

De nombreux trajets en train et en ferries vers les îles situées au large de l'Ecosse ont été annulés, et les principaux ponts ont été fermés. Quelques vols depuis et vers les aéroports de Glasgow et d'Edimbourg ont été supprimés.

Les vagues s'abattant sur les côtes et les rivières en crue ont provoqué des inondations. Des vents allant jusqu'à 243 km/h ont été enregistrés dans les montagnes de Cairngorm dans l'est des Highlands, selon les services météorologiques.

Dans la région d'Argyll (ouest de l'Ecosse) et dans les Western Isles, des milliers de foyers étaient privés d'electricité, selon le fournisseur écossais Hydro, précisant que 500 employés tentaient difficilement de rétablir l'alimentation.

La tempête a aussi provoqué plusieurs accidents, mais aucun blessé sérieux n'était recensé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une forte averse de neige arrive en forêt noire...

Pas de quoi fouetter un chat me direz vous mais je trouve que ça donne un bel effet sur cette webcam...

:whistling:

post-911-1323864804_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×