Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
Océanic

Les modèles numériques de prévision

Messages recommandés

Regarder le run de contrôle (grosse ligne bleue) du dernier GFS, direction les -10°c à 850 Hpa en fin de période !  w00t.gif  A une telle échéance, cela n'a évidemment aucune valeur et ça changera probablement au prochain run.   whistling.gif  N'empêche, c'est beau à voir... tongue.gif

Question :

Qu'est-ce que c'est, ce run de contrôle, a quoi sert-t-il ?

Ca peut nous donner une idée sur la fiabilité ?

whistling.gif

J'avoue que je n'en sais pas plus que toi. De tous les scénarii de chaque modèle, le run opérationnel et le run de contrôle sont les deux plus importants ( ce qui ne signifie pas qu'il faut négliger les autres scénarii). Par contre, je ne saisis pas la différence qu'il y a entre ces 2 runs. Je suppose qu'un météorologue averti nous donnera la solution...

Il me semble en avoir entendu parler sur le forum lorsque les couleurs du diagramme ont changé mais je ne m'en rappelle plus bien...

whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Regarder le run de contrôle (grosse ligne bleue) du dernier GFS, direction les -10°c à 850 Hpa en fin de période !  w00t.gif  A une telle échéance, cela n'a évidemment aucune valeur et ça changera probablement au prochain run.   whistling.gif  N'empêche, c'est beau à voir... tongue.gif

Question :

Qu'est-ce que c'est, ce run de contrôle, a quoi sert-t-il ?

Ca peut nous donner une idée sur la fiabilité ?

whistling.gif

La courbe bleue de contrôle est en fait la sortie de modèle se basant sur les données réelles observées introduites dans le modèle. Donc si la prévision numérique se basait sur des lois empiriques strictes et que tous les paramètres étaient mesurés, cette courbe représenterait à coup sûre la valeur future de la donnée analysée.

Le problème est qu'il y a une notion de chaos à prendre en considération : C'est la fameuse histoire du battement d'aile de papillon....

Pour tenir compte de ce phénomène de chaos on fait varier très legèrement les données initiales.

Donc les différentes courbes de couleurs représentent l'évolution du paramètre analysé, si au départ (avant de faire tourner le modèle) on modifie légèrement les données initiales.

Cela nous permet pour le court terme d'avoir une vue moyenne de l'évolution du paramètre analysé, et pour le plus long terme on obtient un indice de fiabilité de la prévision du paramètre en question, au plus les courbes sont rapprochées au plus la fiabilité est bonne.

La courbe blanche est en fait la moyenne de toutes ces variations.

Et la courbe rouge la moyenne sur 30 ans.

Je sais pas si c'est très clair, mais au moins vous avez un élément de réponse blink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de cette explication manumanu, mais j'ai encore quelques questions blush.gifthumbsup.gif

Pour tenir compte de ce phénomène de chaos on fait varier très legèrement les données initiales.

Euh, c'est-à-dire ?

Donc les différentes courbes de couleurs représentent l'évolution du paramètre analysé, si au départ (avant de faire tourner le modèle) on modifie légèrement les données initiales.

Pour moi, les différentes courbes de couleurs correspondent au différents scénarios (runs) proposés. On est bien d'accords ?

Donc si je comprends bien, la courbe bleue ne donne aucune "information" sur le plan de la prévision météo ? Elle sert juste à "corriger" la blanche (et les autres de couleurs) ?

Désolé, mais comme beaucoup d'entre nous, cette courbe bleue m'intriguait un peu ... smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de cette explication manumanu, mais j'ai encore quelques questions  blush.gif  thumbsup.gif

Pour tenir compte de ce phénomène de chaos on fait varier très legèrement les données initiales.

Euh, c'est-à-dire ?

Donc les différentes courbes de couleurs représentent l'évolution du paramètre analysé, si au départ (avant de faire tourner le modèle) on modifie légèrement les données initiales.

Pour moi, les différentes courbes de couleurs correspondent au différents scénarios (runs) proposés. On est bien d'accords ?

Donc si je comprends bien, la courbe bleue ne donne aucune "information" sur le plan de la prévision météo ? Elle sert juste à "corriger" la blanche (et les autres de couleurs) ?

Désolé, mais comme beaucoup d'entre nous, cette courbe bleue m'intriguait un peu ... smile.gif

En fait il est certain que des données introduites dans le modèle divergent de la réalité, il peut s'agir d'une erreur de lecture d'un ou deux dizième, ou encore d'un instrument mal étalonné. Et en faite cette petite différence de mesure au départ quasi insignifiante, fini par avoir sur la prévision à plus long terme des répercutions très importantes; en exagérant à j+4 tu te retrouves avec un anticyclone sur la France au lieu d'une dépression.

En général le chaos intervient déjà à partir du troisième jour de prévision.

Le chaos fini donc par fausser complètement la prévision, c'est pourquoi en modifiant légèrement une donnée au départ, on fait tourner plusieurs fois le modèle afin de déterminer la fiabilité d'une prévision (entre autre).

Ici je te donne ma compréhension des choses, mais si tu veux approfondir le sujet voici un lien qui te permettra d'en savoir plus :Le chaos

Les difféntes couleurs représentent en effet les différents scénarios obtenus en faisant varier au départ très légèrement un des paramètres.

La courbe bleue donne juste le résultat de la prévision numérique à partir des données météo réelles encodées, et comme on vient de le voir à j+3 le chaos intervient déjà pour fausser le résultat.

Ce qu'il faut retenir c'est que ce genre de graphique est très interessants pour déterminer la fiabilité d'une prévision, c'est principalement à ça qu'il sert.

Bon en espérant avoir été un peu plus clair, mais le chaos ce n'est pas qu'elle que chose de facile à expliquer. wink.gifbiggrin.gif

D'autant plus que dans le chaos on peut retrouver un certain ordre (fractals).

bangin.gifstretcher.gif

Je termine un peu comme un film d'horreur on pense que c'est fini et non... surprise.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je chercherai un modèle numérique me permettant d'acceder à des cartes à très long terme (au delà de 180H) pour l'Amérique du Nord.

Merci d'avance pour vos réponses thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je chercherai un modèle numérique me permettant d'acceder à des cartes à très long terme (au delà de 180H) pour l'Amérique du Nord.

Merci d'avance pour vos réponses  thumbsup.gif

http://www.wetterzentrale.de

Cela devrait fonctionner maintenant thumbsup.gif

Modifié par Marc6893

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je chercherai un modèle numérique me permettant d'acceder à des cartes à très long terme (au delà de 180H) pour l'Amérique du Nord.

Merci d'avance pour vos réponses  thumbsup.gif

HTTP://WWW.WETTERZENTRALE.DE

laugh.giflaugh.giflaugh.gif je sais bien qu'il y a des cartes sur wetterzentrale mais moi j'en cherche à plus de 180H (il n'y a que GFS qui nous offre ça)...

Mais merci quand même thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelqu'un a-t-il déjà entendu parler du modèle de la KMA (Korean Meteorological Administration) ?

Que vaut-il ?

En tout cas, il offre de bien belles cartes de prévisions pour tout l'hémisphère nord jusqu'à +240 H.

Regardez la carte à + 228 H ... elle me fait penser à qqchose mais je suis pas sûr.

http://www.kma.go.kr/ema/ema03/gdps_eng_low.html

Par contre, 'tention au torticolis avec ce modèle hein !!! biggrin.gif

Modifié par watch2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'me trompe ou meteoblue (université de Bâle) offre de nouvelles prévisions ?

"1h precipitation probability" (2ème ligne), c'est nouveau ça ?

Ca correspond à quoi ? Le pourcentage de probabilité de pluie sur une heure ?

unsure.gif

Lien :

http://pages.unibas.ch/geo/mcr/3d/meteo/index.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MétéoFrance a fait une étude comparative concernant différents modèles numériques de prévision et leur fiabilité (ainsi que l'évolution de leur fiabilité).

Cette étude concerne les écarts de prévision moyens à +48 h pour trois paramètres.

Le résultat se trouve ci-dessous.

Les modèles de ces différents centres sont consultables gratuitement sur le net, sur des sites comme Wetterzentral:

l'Allemagne correspond à GME (modèle du DWD),

le Canada à GEM,

le CEP (modèle européen) correspond à ECMWF (modèle de Reading),

les américains (NCEP) correspondent au modèle GFS,

la France correspond à Arpège (peu de paramètres accessibles sur le net),

le Japon correspond à JMA,

et le Royaume-Unis correspond à UKMO (Bracknell pour les analyses frontales).

Les résultats montrent que le modèle ECMWF semble un rien au-dessus du lot pour les trois paramètres, mais UKMO (Royaume-Unis) et Arpège (France) ne sont pas loin derrière. Les japonais, canadiens et allemands semblent être en-dessous, ainsi Gfs pour la température à 850 hpa.

Une bonne prévision doit donc tenir compte du fait que certains modèles seront plus performants que d'autres (UKMO et ECMWF sont réputés bons concernant les prévisions de blocage et de tempêtes), mais sans oublier que les "moins performants" peuvent parfois voir juste (c'est le piège)....

post-32-1163960285.gif

Modifié par Piet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une bonne prévision doit donc tenir compte du fait que certains modèles seront plus performants que d'autres (UKMO et ECMWF sont réputés bons concernant les prévisions de blocage et de tempêtes), mais sans oublier que les "moins performants" peuvent parfois voir juste (c'est le piège)....

J'ai tout de même l'impression que certains organismes affinent leurs prévisions sur base d'un seul modèle, non ? L'IRM et Météoservices se basent surtout sur ECMWF, Météo France sur Arpège, Lachaîne Météo sur GFS, etca...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Une bonne prévision doit donc tenir compte du fait que certains modèles seront plus performants que d'autres (UKMO et ECMWF sont réputés bons concernant les prévisions de blocage et de tempêtes), mais sans oublier que les "moins performants" peuvent parfois voir juste (c'est le piège)....

J'ai tout de même l'impression que certains organismes affinent leurs prévisions sur base d'un seul modèle, non ? L'IRM et Météoservices se basent surtout sur ECMWF, Météo France sur Arpège, Lachaîne Météo sur GFS, etca...

Il me semble normal et logique que lorsque la situation n'est pas claire qu'il faille se rabattre sur un modèle et toujours le même.

Car on doit se dire que le modèle à tout de même un taux de conversion de ses prévisions intéressant ou alors il n'existerait pas. En se basant en grand majorité sur le même, vous aurez également un taux de conversion de vos prévisions intéressant. En changeant régulièrement, si vous avez de la chance, le taux augmente si pas de chance il diminue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bonne prévision doit donc tenir compte du fait que certains modèles seront plus performants que d'autres (UKMO et ECMWF sont réputés bons concernant les prévisions de blocage et de tempêtes), mais sans oublier que les "moins performants" peuvent parfois voir juste (c'est le piège)....

J'ai tout de même l'impression que certains organismes affinent leurs prévisions sur base d'un seul modèle, non ? L'IRM et Météoservices se basent surtout sur ECMWF, Météo France sur Arpège, Lachaîne Météo sur GFS, etca...

MF se base essentiellement sur Arpège bien sûr. Mais je lisais une interview il y a quelques temps déjà, d'un prévisionniste MF qui disait que la prévision Arpège était systématiquement contrôlée, comparée et validée avec l'appui d'autres modèles. Et chez MF, GFS semble avoir la cote ! Ainsi que ECMWF.

MF utilise également JMA pour ses prévisions saisonnières.

Comme quoi ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a du nouveau chez GFS depuis quelques temps ou c'est moi qui délire ???

Ces cartes des géopotentiels à 500 hPa sur le modèle ensembliste n'existaient pas avant :

Donc là, si je comprends bien nous avons les 10 derniers scénarios (runs) GFS 00z :

user posted image

A +24 H, on voit bien que les scénarios sont identiques.

Et au plus on s'éloigne, au plus ça diverge et ça devient intéressant à analyser. Exemple à + 288 H :

user posted image

Par contre, que signifie le "P" dans P0, P1, P2, P3 ... ????

Que dire d'autre sur ces nouveautés ? unsure.gif

smile.gif

Modifié par watch2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai l'impression que les runs sont classés du plein récent au plus ancien, non ??

En P7, j'ai retrouvé le run de dimanche ... effectivement isolé ! crybaby.gif

http://www.meteobelgium.be/forums/index.ph...ndpost&p=221733

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que dire d'autre sur ces nouveautés ?  unsure.gif

Et bien, que même quand la situation est sombre comme actuellement, il y a bien toujours un petit scénario pour faire rêver. smile.gif

Tu peux retrouver ces cartes ici (avec 4 scénarios supplémentaires, sans oublier le run de contrôle et de moyenne).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Marco ! wink.gif

Dites, j'ai plus de mise à jour de meteoblue. Dernier run affiché chez moi = 28 décembre 2006, 12:00 UTC blink.gif

http://pages.unibas.ch/geo/mcr/3d/meteo/index.htm

Le supercalculateur de Bâle aurait-il pris quelques jours de congés ???? tongue.gif

huh.gif

Modifié par watch2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×