Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
Invité helene

Apocalypse climatique

Messages recommandés

Invité helene

Rapport d’experts sur le réchauffement climatique et ses conséquences à court terme fait par le Pentagone et censuré immédiatement par l ‘Administration Busch, mais dévoillé par « The Observer ».

Le rapport consiste en gros points à ceci :

- 2007 : violentes tempêtes qui détruiraient les digues aux Pays-Bas et submergeraient les terres. Idem au Bengladech et en Californie.

Nombreuses villes européennes submergées.

- Raréfaction de la nourriture, de l’eau, des sources d’énergie.

- Sanglantes disputes entre les pays et Europe + Etats-Unis considérés comme des forteresses.(course à l’arme nucléaire)

A suivre … de très près puisque les Etats-Unis n’ont pas ratifié Kyoto mais commendent un rapport sur le climat à leurs scientifiques et le censurent dès qu’il paraît car étant un des plus gros pollueurs, cela ne les arrangent pas.

Pour info l’article paru :

Key findings of the Pentagon

Sunday February 22, 2004

The Observer

· Future wars will be fought over the issue of survival rather than religion, ideology or national honour.

· By 2007 violent storms smash coastal barriers rendering large parts of the Netherlands inhabitable. Cities like The Hague are abandoned. In California the delta island levees in the Sacramento river area are breached, disrupting the aqueduct system transporting water from north to south.

· Between 2010 and 2020 Europe is hardest hit by climatic change with an average annual temperature drop of 6F. Climate in Britain becomes colder and drier as weather patterns begin to resemble Siberia.

· Deaths from war and famine run into the millions until the planet's population is reduced by such an extent the Earth can cope.

· Riots and internal conflict tear apart India, South Africa and Indonesia.

· Access to water becomes a major battleground. The Nile, Danube and Amazon are all mentioned as being high risk.

· A 'significant drop' in the planet's ability to sustain its present population will become apparent over the next 20 years.

· Rich areas like the US and Europe would become 'virtual fortresses' to prevent millions of migrants from entering after being forced from land drowned by sea-level rise or no longer able to grow crops. Waves of boatpeople pose significant problems.

· Nuclear arms proliferation is inevitable. Japan, South Korea, and Germany develop nuclear-weapons capabilities, as do Iran, Egypt and North Korea. Israel, China, India and Pakistan also are poised to use the bomb.

· By 2010 the US and Europe will experience a third more days with peak temperatures above 90F. Climate becomes an 'economic nuisance' as storms, droughts and hot spells create havoc for farmers.

· More than 400m people in subtropical regions at grave risk.

· Europe will face huge internal struggles as it copes with massive numbers of migrants washing up on its shores. Immigrants from Scandinavia seek warmer climes to the south. Southern Europe is beleaguered by refugees from hard-hit countries in Africa.

· Mega-droughts affect the world's major breadbaskets, including America's Midwest, where strong winds bring soil loss.

· China's huge population and food demand make it particularly vulnerable. Bangladesh becomes nearly uninhabitable because of a rising sea level, which contaminates the inland water supplies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Polar Low

Cela semble un peu prophétique cette annonce je trouve.

Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il y aura des problèmes de ce genre, et notamment des régions du monde qui voudront conserver un certain calme climatique en s'érigeant en forteresse (alors qu'ils sont responsables des malheures des futurs migrants climatiques), mais de là à parler de 2007, c'est tout près je te signale !

De toute façon, au rythme où on va, je ne me fais aucune illusion sur la race humaine.

"A force de ne croire en rien, les gens croient en tout, et spécialement ce qui les arrange".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité helene

Mon opinion est pareille à la tienne surtout que les américains sont toujours alarmistes et c'est pour cette raison que j'ai joint l'article officiel pour bien montrer ce que l'on dit aujourd'hui aux States.

Ce n'est pas mon opinion personnelle.

Je signale tout de même que les Hollandais achètent tout ce qu'il trouvent dans ma région (chez eux ils ont en plus une loi amphythéotique) et ils émettent déjà des critiques sur la hauteur de leur dernière digue construite comme étant totalement insuffisante.

C'est en info à suivre de près...

Modifié par helene

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon, au rythme où on va, je ne me fais aucune illusion sur la race humaine.

"A force de ne croire en rien, les gens croient en tout, et spécialement ce qui les arrange".

Les propos que tu cites Hélène sont en effet très alarmistes.

Pour un avis, me semble-t-il, plus tempéré, je ne peux que renvoyer au site suivant http://www.senat.fr/rap/r01-224-1/r01-224-12.html sur "L'évaluation de l'ampleur des changements climatiques ..."

Par contre, moi, je crois en l'espèce humaine! même si comme toute espèce, elle est amenée à connaître une apogée ! Y sommes-nous, je n'en sais rien!

Je ne prétends pas détenir la Vérité. Et je vous livre seulement mon humble avis personnel.

Amicalement smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité twinsloulou

Moi j'ai étudié en géo les conséquences du réchauffement climatiques et le prof nous avait dit que les effets ne se feraient ressentir qu'à partir de 2050.

Les coséquences de réchauffement seraient les suivants:

- Désertification du sud de l'espagne

- innondation très fréquente sur l'anglettere

- Arrivée de maladie tropicale ici en belgique

- Disparition de nos ardennes Belges et peu de chance de voir de nouveau de la neige

- Arrivée de réfugiés qui ne seraient plus politiques mais climatiques

- ....

Est ce que tout cela est correcte ou notre professeur ne faisait que lire des revues hebdomadaire qui expliquait cela sans aucune certitudes.

Bonne apres midi à tous.

TWINS... whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un scénario possible mais il en existe d'autres! On ne peut pas toujours prévoir l'adaptation de la nature ! car elle s'adapte, il ne faut pas l'oublier!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité twinsloulou

Oui exactement et aussie les êtres vivants s'adaptent à leur millieu tant que le changement ne se fait pas trop vite... dry.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Hélène pour ces références. Super wink.gif

A mon avis, on aura déjà des problèmes avant 2050.

La Nature s'adapte ... par contre l'Homme.

L'homme aussi s'adapte, il fait partie de la Nature, non ?

Ou alors j'ai sauté une étape blink.gif Il n'est quand même pas supranaturel ? Otez-moi un doute ! ohmy.gif

Amicalement smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité twinsloulou

Pour moi Myriam, je dirais qu'il s'adapte mais de manière très lente.

C'est pour cela que je pense que l'homme s'adaptera si le changement se fait tout doucement au fil des décennies...

Maintenant si il s'agit d'un changement soudain, c'est une autre question!!! sad.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La nature ne nous demandera pas notre avis losqu'elle aura décidé de notre inutilité

parmis elle.

Cet épisode peut arriver demain comme dans 10 000 ans.

Le réchauffement climatique est un paramètre parmis beaucoups d'autres qui intervient sur

notre biotope.

L'être humain est le seul élément vivant qui n'a pas de prédateur direct, mais il est entrain

lentement de le fabriquer (pollution de l'air,des mers, du sol) et il finira bien par frapper

d'une manière sûre et décisive si on ne change pas radicalement nos habitudes.

C'est ce qui s'appelle tout bonnement l'auto-destruction de la race humaine.

Triste réalité sad.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La nature ne nous demandera pas notre avis losqu'elle aura décidé de notre inutilité

parmis elle.

Cet épisode peut arriver demain comme dans 10 000 ans.

Le réchauffement climatique est un paramètre parmis beaucoups d'autres qui intervient sur

notre biotope.

L'être humain est le seul élément vivant qui n'a pas de prédateur direct, mais il est entrain

lentement de le fabriquer (pollution de l'air,des mers, du sol) et il finira bien par frapper

d'une manière sûre et décisive si on ne change pas radicalement nos habitudes.

C'est ce qui s'appelle tout bonnement l'auto-destruction de la race humaine.

Triste réalité sad.gif

Pourquoi nous demanderait-elle notre avis puisque nous en faisons partie ?

Prédateurs directs mais si il y en a: n'oublions pas les micro-organismes ! Et oui, la pyramide ne s'arrête pas à l'homme, super prédateur!

Maintenant je suis d'accord, comme le dit Twinsloulou, qu'un brusque changement ne permettra pas une adaptation mais je ne crois pas à un brusque changement. Et si brusque changement, il devait y avoir, qui résisterait? C'est une énigme!

Maintenant, c'est vrai qu'il faut faire du mieux que l'on peut pour moins polluer. Et là, il faut aussi souligner ce qui l'est beaucoup moins dans les médias: les industries (je parle des nôtres) font des efforts, se sont nettement améliorées et s'investissent aussi dans la recherche en matière de rejet de leurs propres déchets. Il ne faut pas non plus cacher cela au public.

Qu'il soit bien clair que ce message n'est pas l'oeuvre de Myriam Modérateur mais de Myriam tout simplement membre du Forum.

Lorsque je devrai réagir en tant que Modérateur, ce sera clairement indiqué en vert et en gras.

Amicalement smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité helene

Je suis aussi d'accord mais comme on le dit dans un des liens que j'ai cité, lorsque le changement a commencé, il faut plusieurs années ou décénies pour qu'il s'arrête et cela même si l'homme a changé entretemps sa manière de vivre et fait des efforts pour changer les choses du point de vue pollution.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité helene

Changement climatique: un rapport alarmiste censuré au Pentagone

Des "responsables militaires américains" ont censuré un rapport commandé par le Pentagone, selon lequel les changements climatiques risquent d'entraîner une catastrophe planétaire et représentent une menace bien plus grave que le terrorisme, a rapporté dimanche l'Observer.

Commandé par un influent conseiller du Pentagone, Andrew Marshall,le document prédit que des changements climatiques brutaux pourraient mettre la planète au bord de l'anarchie et de la guerre nucléaire en raison d'une raréfaction de la nourriture, de l'eau et des sources d'énergie, selon l'hebdomadaire britannique."Les perturbations et les conflits vont devenir des données endémiques de l'existence", conclut ce rapport, cité par le journal.

Ce document secret avertit notamment que des grandes villes européennes pourraient être submergées par les eaux d'ici à 20 ans.Dès 2007, de violentes tempêtes pourraient détruire les digues aux Pays-Bas, rendant inhabitable une grande partie du pays ainsi que des villes comme La Haye. (Selon l'Observer)

Ces changements climatiques risquent par ailleurs d'entraîner sécheresses, famines, émeutes voire conflit nucléaire dans d'autres parties du globe, estime les auteurs du rapport, Peter Schwartz, consultant à la CIA (centrale américaine du renseignement) et Doug Randall, du centre de recherches californien Global Business Network.

"C'est une menace contre la sécurité nationale unique en son genre parce qu'il n'y a pas d'ennemi désigné et nous n'avons aucun moyen de contrôler cette menace", a souligné à l'Observer Doug Randall.

Selon l'hebdomadaire, le rapport est tellement alarmiste que la question des changements climatiques et du réchauffement de la planète pourrait se retrouver propulsée au coeur du débat entre les principaux candidats à l'élection présidentielle américaine, le président George W. Bush et le candidat à l'investiture démocrate John Kerry.M. Bush a jusqu'à présent minimisé les effets des changements climatiques, notamment du réchauffement de la planète, rappelle l'Observer.

http://www.lemonde.fr/web/dh/0,14-0@14-0@2...22419305,0.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité helene

Sir John Houghton, ancien directeur général de l'Office météorologique - et premier haut responsable à avoir comparé la menace du changement climatique à celle du terrorisme - a dit : « si le Pentagone envoie ce genre de message, alors c'est un document véritablement important. »

Bob Watson, directeur scientifique de la Banque Mondiale et ancien président du Comité intergouvernemental sur le changement climatique, a ajouté que les sinistres avertissements du Pentagone ne pourraient pas être ignorés plus longtemps.

« Bush peut-il ignorer le Pentagone ? Il est très difficile d'anéantir ce genre de document. C'est extrêmement embarrassant. Après tout, l'unique et la plus grande priorité de Bush, c'est la défense nationale. Loin d'être un groupe de libéraux farfelus, Le Pentagone d'une manière générale est conservateur. Si le changement de climat représente une menace pour la sécurité et l'économie nationales, alors il se doit d'agir. Il y a deux groupes que l'administration Bush a tendance à écouter, le lobby pétrolier et le Pentagone » a ajouté Watson.

« Vous avez un Président qui dit que le réchauffement global est un canular, et sur l'autre rive du Potomac, vous avez un Pentagone qui se prépare à des guerres climatiques. Il est assez effrayant de voir Bush se mettre à ignorer son propre gouvernement sur la question. »

Le Pentagone s'inquiète du climat

Par Denis Delbecq lundi 23 février 2004

Selon le magazine Fortune du 26 janvier, le Pentagone a élaboré un scénario d'évolution brutale du climat. Les experts, pilotés par le gourou du Pentagone, Andrew Marshall, s'appuient sur l'hypothèse - plausible à long terme - que le réchauffement global causerait une énorme fonte de glace dans l'hémisphère Nord, suffisante pour bloquer le Gulf Stream. Privée de son «adoucisseur de climat», l'Europe serait plongée dans une ère glaciaire. Les équilibres climatiques et économiques de la planète en seraient si chamboulés que les experts prévoient un véritable chaos planétaire. Ce qui, pour eux, montre l'urgence de considérer le réchauffement comme une priorité stratégique, autant que la lutte contre le terrorisme. Selon le magazine britannique The Observer, ce rapport a lui aussi été «effacé» par les responsables de l'administration Bush.

Dimanche 22 Février 2004-02-23 The Observer (l'Observer)

- Un rapport secret annonce des insurrections et la guerre nucléaire

- La Grande-Bretagne deviendra « sibérienne » en moins de vingt ans

- La menace sur la planète est bien supérieure à celle du terrorisme

Ce rapport a été commandé par un important conseiller de défense auprès du Pentagone, Andrew Marshall, qui a exercé une emprise considérable sur le mode de pensée des militaires américains depuis trois décennies. Il était derrière la grande réforme récemment lancée sous le secrétaire de la défense Donald Rumsfeld, en vue de transformer l'armée états-unienne.

Le changement climatique « devrait sortir du débat scientifique pour devenir un sujet de sécurité nationale des Etats-Unis » déclarent les auteurs, Peter Schwartz, consultant à la CIA et ancien responsable du planning à la Royal Dutch/Shell, et Doug Randall de Global Business Network en Californie.

Un scénario imminent de changement de climat catastrophique est « plausible et mettrait en cause la sécurité des Etats-Unis à un degré tel qu'il faudrait immédiatement le prendre en considération », concluent-ils. Dès l'année prochaine, des inondations dues à la montée du niveau des mers provoqueraient un grand bouleversement pour des millions de personnes.

La semaine dernière, l'administration Bush a été prise à partie par un aréopage de scientifiques respectés qui lui reprochaient de tirer de la science ce qui peut servir son programme politique et de supprimer les recherches qui ne lui conviennent pas. Jeremy Symons, un ancien tireur de signal d'alarme de l'Agence pour la protection de l'environnement (EPA), dit que la suppression du rapport depuis quatre mois montre encore une fois que la Maison Blanche essaye d'enterrer la menace du changement climatique.

Cependant, des climatologues de haut rang croient que leurs conclusions pourraient bien être l'élément déclencheur qui forcera Bush à considérer le changement climatique comme un phénomène réel et effectif. Ils espèrent également convaincre les Etats-Unis de rejoindre les accords mondiaux pour réduire l'allure du changement climatique.

Un groupe d'éminents savants britanniques se sont récemment rendus à la Maison Blanche afin de donner à entendre leurs craintes sur le réchauffement planétaire, ceci faisant partie d'une action qui va en s'intensifiant pour mener les Etats-Unis à prendre la question au sérieux. Certains informateurs ont indiqué à l'Observer que des officiels américains ont paru particulièrement sensibles au problème quand ils ont entendu des critiques touchant à la position publique de l'Amérique qui paraît de plus en plus déphasée.

L'un d'eux a même cité un cas où la Maison Blanche avait écrit un courrier se plaignant de certains commentaires attribués au professeur Sir David King, premier conseiller scientifique de Tony Blair, parce qu'il avait qualifié la position du Président sur cette question d'indéfendable.

Parmi les scientifiques présents aux entretiens de la Maison Blanche, se trouvait le professeur John Schellnhuber, ancien conseiller en chef pour l'environnement du gouvernement allemand et responsable du plus remarquable groupe de spécialistes du climat du Royaume Uni, au Centre Tyndall pour la recherche sur le changement climatique. Il a déclaré que les craintes ressenties au sein même du Pentagone pourraient bien faire pencher la balance et persuader Bush d'admettre le changement climatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il serait temps, en effet, que Bush change de position !...  :hammer:hammer.gifhammer.gif

Et oui ! Il serait temps que Bush change de politique !

Mais il n'y a pas que lui malheureusement sad.gif

Prenons le cas de notre Belgique, qui a ratifié le protocole de Kyoto en s'engageant à réduire de 7,5% ses émissions de CO2 d'ici 2008-2012 :

durant la période 1990-2001, seul la Wallonie a vu une diminution de ses rejets de dioxyde de carbone (-2,9%), la Flandre a augmenté les siennes de 4,6% et Bruxelles de 14,2%. Au total, notre pays a augmenté ses émissions de 2,1% ! L'effort a fournir est donc maintenant de -9,4% !

De plus, le gouvernement actuel, conscient que l'ensemble des mesures décidées ne seront pas suffisantes, aura recours aux crédits d'émission (On va payer des pays en voie de développement afin qu'ils polluent à notre place sad.gif )

Rappelons tout de même que nos dirigeants avaient ouvertement critiqué les Etats-Unis lorsqu'ils avaient pris la même décision rolleyes.gif

Bref c'est pas gagné. D'autant plus que les dernières études montrent que respecter le protocole de Kyoto n'aura aucune influence sur la façon dont la terre se réchauffe (Ce qui ne veut pas dire que l'on peut polluer à tord et à travers)

Pauvre planète

crying.gif

(sources : Le Soir d'aujourd'hui)

Modifié par Ethereal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité helene

un petit article trouvé dans le monde :

CHOC CLIMATIQUE... DÈS 2010

L'affaire est intervenue peu après qu'une association de chercheurs critiques, l'Union of Concerned Scientists (UCS), a publié une enquête montrant que l'administration de M. Bush manipule l'information scientifique émanant de ses services quand elle ne correspond pas à ses buts politiques (Le Monde du 21 février).

Publié sur Internet après son dévoilement par la presse (http://www.ems.org/climate/pentagon_climatechange.pdf), le scénario écrit pour le Pentagone est impressionnant. Les futurologues sont partis de l'hypothèse fréquemment évoquée par les scientifiques que le changement climatique pourrait perturber la circulation du grand courant océanique qui fait le tour de la planète. Extrapolant cette possibilité, le texte table sur un choc climatique comparable à celui que la terre a connu il y a huit mille ans - choc qui pourrait advenir, imaginent-ils, dès 2010. La température chuterait alors en Asie, en Amérique du Nord et en Europe, tandis qu'elle augmenterait dans l'hémisphère Sud. La sécheresse s'installerait dans plusieurs grandes régions agricoles, tandis que les tornades se multiplieraient. Les conséquences géopolitiques seraient majeures - c'est précisément cet aspect qui a motivé la commande du Pentagone. Soumise à un climat sibérien, l'Europe plongerait dans la crise. Les Etats-Unis se replieraient sur eux-mêmes, devenant incapables de dégager un surplus agricole. La Chine redécouvrirait les famines et le chaos - et tournerait un œil avide vers la Russie. Les guerres se multiplieraient, afin de conquérir les ressources devenues vitales. "Les Etats-Unis ne sont pas suffisamment préparés" à de tels événements, notent les auteurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il serait temps, en effet, que Bush change de position !...  hammer.gifhammer.gifhammer.gif

Et oui ! Il serait temps que Bush change de politique !

Il serait peut-être mieux, tout simplement, de changer Bush tout court !!! dry.gif Et ce sera peut-être pour bientôt, non ? wink.gifcool.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Excusez moi du mot, mais je trouve cela fort délirant. Vraiment ...

Tout à fait d'accord, et je trouve que "fort délirant" est encore faible!

Ne serait-il pas plutôt séant de se poser la question "Info ou intox?", la manipulation est chose courante de nos jours ! Une grande arnaque est toujours possible !

Ces articles ne nous révèlent que des visions apocalyptiques ! A moins que ce soit juste pour préparer et justifier la disparition du "Bushosaure" et comparses!

blowup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×