Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Spessartine

Membres
  • Compteur de contenus

    70
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Spessartine

  • Rang
    Zéphyr
  • Date de naissance 06/11/1987

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Assesse

Visiteurs récents du profil

486 visualisations du profil
  1. Spessartine

    Hiver 2015 - 2016

    s'est retrouvé dans l'Atlantique Nord et a rapidement fondu causant un refroidissement majeur de l'Atlantique avec les conséquences citées ci-dessus. Néanmoins, cet événement fut relativement ponctuel et la masse de glace était bien supérieure à celle du Groenland qui font actuellement.
  2. Spessartine

    Hiver 2015 - 2016

    Cette masse plus froide dans l'Océan Atlantique Nord vient très certainement de la calotte glaciaire du Groenland qui a encore été bien mise à mal durant cet été. De ce fait, une grande masse d'eau douce et froide s'est déversée dans l'Atlantique Nord : ce phénomène devrait se répéter régulièrement durant les étés suivants à cause du réchauffement climatique global. En cette fin Septembre, l'été est tout à fait terminé au Groenland et il n'y a quasi plus d'eau douce venant des glaciers qui est déversée dans l'Atlantique. Je pense que son impact sera sans doute très limité. En effet, l'eau douce a une densité un peu plus faible que celle de l'eau de mer. De ce fait, l'eau douce froide venant du Groneland a tendance à rester en surface et à refroidir un peu l'air qui se trouve juste au dessus. Cependant, cette eau va finir par se mélanger à celle de l'océan et comme elle représente une masse très faible par rapport à celle de l'océan, l'impact sera négligeable. De plus, le Gulf Stream va pousser cette masse d'eau douce plus froide vers l'Europe tout en la mélangeant à celle de l'océan. Il convient alors de voir que la Mer du Nord et celle de Norvège présentent une très légère anomalie positive; ce mélange des eaux devrait annuler la légère anomalie chaude de la Mer du Nord et de la Mer de Norvège. Beaucoup de gens parlent d'un possible refroidissement de l'Europe à cause de ce phénomène qui pourrait s'accélérer et rendre le zonal plus froid et moins actif comme ce fut le cas lors du dit "événement 8.2" qui s'est produit il y a 8200 ans environ. Les conditions étaient les suivantes : la dernière ère glaciaire majeure venant de se terminer, beaucoup d'eau douce s'est déversée dans l'Océan Atlantique et la montée du niverau marin a permis à la mer de gagner la baie d'Hudson au Canada. La glace présente encore en Baie d'Hudson s'est retrouvée flottantte sur l'océan et a transité rapidement dans l'Atlantique Nord. Cet iceberg géant
  3. Je ne vois pas trop comment tu peux dire ça avec un tel diagramme. Certes quelques scénarios s'emballent vers le chaud en fin de période mais c'est presque toujours comme ça dans des prévisions à plus de J+10. On voit que le modèle devient fort diffus donnant une très faible fiabilité. En revanche, ce qui semble récurrent, c'est la faible quantité des précipitations : pas plus de 5 à 10 mm pour cette semaine alors qu'il en faudrait normalement 20. Sans doute le même situation pour le début de la semaine suivante.
  4. Depuis début avril, il y a un déficit en précipitations assez récurrent. De ce fait, la réserve en eau située à la surface du sol (= les 80 premiers centimètres = réserve facilement utilisable = RFU) et beaucoup plus faible que la normale pour le début du mois de juillet. On est actuellement, pour le cas d'un sol mixte (argilo-sableux), avec une teneur en eau de l'orde de 40 à 50% de la saturation. Alors qu'en général, on est dans cette situation dans le courant du mois d'août. Les précipitations ne devraient pas faire légion durant le mois de juillet (d'après MB); il est donc fort probable que le phénomène d'assèchement excessif de la RFU se poursuive sur sa lancée. La concentration en eau de la RFU participe à tempérer le climat car l'eau a une très forte chaleur spécifique (4,18J/Kg.K >>> la chaleur spécifique de la terre ou de la roche). Pour cette raison, les contrastes thermiques jour/nuit devraient augmenter de l'ordre de 1 à 1.5°C lors d'une journée ensoleillée par rapport à la normale. Ceci pourrait permettre de battre l'un ou l'autre reccord de t° ces jours-ci. Il est fort probable que ce phénomène participe à une température moyenne maximale très élevée pour le mois de juillet en renforçant d'autres vagues de chaleur. L'avantage, est que l'air sera un peu plus sec aussi et cette chaleur sera un peu plus supportable.
  5. Pas mal de conditions se mettent en place pour avoir une nuit bien froide: je verrais bien, une dernière fois, qqe pare-brises gelés en Ardennes et dans les fonds de vallées demain matin
  6. Spessartine

    Printemps 2015

    C'est curieux que vous ayez lu l'inverse au sujet du SFW ? Ok, merci, intéressant. Je vois que c'est donc un coup de chance, dommage. Je n'ai presque rien lu à ce sujet (c'était juste suite à qqe observations personnelles sur les 4 dernières années) : je trouve la littérature (libre ) encore bien pauvre; merci pour les explications.
  7. Spessartine

    Printemps 2015

    C'est ce que j'ai mis dans mon post précédent mais j'aimerais bien avoir ton avis sur cette théorie où la fin du vortex polaire (dans la stratosphère) donne presque tjr (ça s'est encore vérifié cette année) un temps plutôt sec et printannier la quinzaine voir le mois qui suit surtout quand le votex polaire disparaît tôt dans la saison (cas du printemps dernier). En revanche, si ce vortex disparaît tard (cas d'il y a deux ans où mars, avril et mais ont été assez frais et humides suite à une disparition tardive du votex polaire) : le temps est souvent majoritairement mauvais avant qu'il ne disparaisse. Ce que je trouve vraiment intéressant, c'est que la disparition du vortex polaire est assez bien prévisible à long terme (J+15 voir même un peu plus) donc, ça peut donner des tendances saisonnières assez bonnes pour des prévisons à J+15 à 30 voir même un peu plus. Même si ce type de prévision semble bien marcher, est-ce que ce ne serait pas un peu simpliste? De plus, je n'ai trouvé que des infos sur les 4 printemps passés, ce qui, d'après les lois de probabilités, est un peu léger pour tirer des conclusions.
  8. Spessartine

    Printemps 2015

    Il semble que le vortex polaire à l'air de quitter la région arctique pour de bon pour la fin du mois de mars pour élever un peu les températures de la stratosphère polaire. D'après mes observations depuis quelques années, il en résulte (dans la plupart des cas, mais pas toujours), par la suite, un défit des précipitation moyennes. C'est à dire une probabilité plus élevée que la normale d'avoir un temps plutôt sec durant la première quinzaine du mois d'avril.
  9. En effet, la situation semble devenir intéressante mais pour ma part, je suis assez d'accord avec MB pour les raisons suivantes: *On reste dans des courants assez instables, ce n'est pas évident de faire des prévisions précises au delà de 4 jours. De ce fait, ils sont un peu obligés de mettre un petit pictogramme avec un soleil, des nuages et de la pluie pour ne pas trop se mouiller en effet et ils doivent aussi synthétiser l'information au maximum; libre à nous d'aller après chercher des infos complémentaires en regardant tous les modèles mais je ne suis pas certain que beaucoup de gens consulteraient les prévisions MB s'il fallait lire 50 lignes pour chaque jour. *Il faut aussi regarder la fiabilité des prévisions, ils indiquent 2/5, ce n'est pas terrible. Il n'y a rien de mal à dire qu'on est pas certain des prévisions : je trouve que c'est mieux ainsi plutôt que de balancer un scénario extrême plutôt qu'un autre. *Si MB change ses prévisions drastiquement à chaque sortie de chaque modèle, ils risque de perdre en crédibilité. Néanmoins, sur le forum, on peut se le permettre et c'est toujours intéressant de lire les autres avis. *On a tendance à mettre le type de temps qu'il fera durant l'après-midi pour toute une journée, il faut aussi un peut interprèter les informations du pictogramme : de -2 à +3° avec un temps varaible et humide, ça donne très probablement de la neige la nuit. Il y a aussi un autre paramètre à prendre en compte, c'est que le soleil est de plus en plus haut dans le ciel, la saison avançant. En janvier : -6° à 850 hPa, je dirais que d'office ça fait de la neige pour une bonne partie du pays; en revanche, j'en suis moins certain pour le mois de mars.
  10. Ton graphique montre bien que c'est encore bien le bordel. GFS propose une alternance de tps sec et de petites dépressions secondaires (mardi et jeudi-vendredi) qui pourraient apporter qqe giboulées et peut-être de la neige au sol au delà de 400 mètres. CEP est plus optimiste et donne un zonal pas très virulent (lundi) puis le temps devrait devenir plus sec proposant peut-être qqe belles journées avec un anticyclone bcp plus au Nord partant des Açores (lundi) jusque l'Allemagne (jeudi) GEM voit l'anticyclone rester sur les Açores et le zonal nous concerner une bonne partie de la semaine Les diagrammes sont encore fort diffus, propice à un temps variable, mais, je ne pense pas qu'on puise déjà affirmer quoi que ce soit.
  11. Pas très folichon ce qui se prépare. On l'avait oublié mais je pense que notre ami le zonal est de retour. Probablement un temps assez humide sans plus, peu être une ou deux période de temps sec assez courte. Il semble aussi que le flux aura un peu tendance à s'orienter vers le N-W par moment mais rien à espérer niveau neige en dessous de 400 mètres.
  12. Ce ne serait pas contradictoire l'explication du tps de MB: "Mercredi : Le champ de pression atteindra des valeurs stratosphériques, signe de la présence d'un mastodonte anticyclonique. Retour au grand calme et développement très progressif des éclaircies, après dissipation d'une importante chape de nuages bas."
  13. C'est aussi parce qu'on est en flux de sud (doux) et que le vent s'est un peu levé durant la nuit plutôt que tomber complètement
  14. Spessartine

    hiver 2014-2015

    Possible, mais fiabilité 1%. En effet, sur le diagrame on voit que le scénario gfs est extrême et le modèle est fort diffus. On voit aussi que, pour cette période, les t° évoluent facilement de plus ou moins 5° d'un run à l'autre. Dsl pas le tps de mettre une image
  15. Les modèles ont envie de proposer un temps pas terrible lundi et mardi puis un temps plus sec mais avec de la grisaille qui risque de mettre du temps à se dissiper. Les températures seraient de saison ou un peu au dessus. En revanche, quand on regarde les diagrammes (parmis ceux-ci celui de gfs ci-dessous), tous les modèles montrent que la fiabilité n'est pas bonne du tout mais ce qui est surprenant c'est qu'ils partent majoritairement dans la même direction.
×