Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

titibel

Membres
  • Compteur de contenus

    872
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par titibel

  1. Contre toute attente il a plu dans le centre cette nuit. Je pense nous devrions recevoir les premières précipitations conséquentes depuis bien longtemps. il y a même deux fronts qui devraient se succéder en ce début de weekend. Pour la suite et hors période , il faudra bien profiter du petit rafraichissement de cette fin de mois car après (hors période) ça semble se corser pour la chaleur....
  2. La situation devient intéressante. L'activité dépressionnaire est en train de reprendre vigueur sur l'atlantique et sur le dernier run gfs on peut voir l'une ou l'autre dépression tropicale glisser vers le continent européen. Pour l'instant elles semblent camper au large. Mais la vigueur de ces petites dépressions tropicales pourrait briser la barrière anticyclonique qui nous vaut cette longue période de sécheresse et amener un net changement de temps. Ce qui nous éviterait la canicule qui nous pendait au nez lors des runs précédents. A voir si les autres modèles suivent dans ce sens.
  3. Les modèles deviennent très chauds pour cette période. Une possible bonne vague de chaleur en perspective. A confirmer bien évidemment vu l'échéance.
  4. titibel

    Été 2018

    Ce qui est formidable c'est d'avoir une si longue période chaude et ensoleillée, sans véritable vague de chaleur et ce depuis 70 jours, excepté quelques très courtes périodes de fraîcheur intermédiaire.
  5. La période chaude actuelle pourrait se prolonger durant cette nouvelle semaine. Un complexe dépressionnaire (toujours) situé sur la péninsule ibérique devrait continuer à faire circuler sur son flanc oriental des courants chauds et humides d'origine subtropicale. A l'heure actuelle, aucun rafraichissement n'est vu par les modèles. C'est donc la poursuite de ce temps chaud et potentiellement instable qui devrait rythmer la première semaine de l'été. A confirmer bien évidemment vu l'échéance.
  6. Il faut le dire, côté précipitations la prévision est ratée. Les modèles n'ont pas été à la hauteur pour ce point.
  7. Les modèles deviennent particulièrement chaud pour ce week end et le seuil caniculaire devrait être atteint dimanche pour se prolonger ensuite pendant plusieurs jours. En raison du positionnement d'un complexe dépressionnaire oscillant sur la péninsule ibérique, des remontées d'air humide pourrait alourdir cette sensation de chaleur et provoquer ici et là quelques orages de chaleur. Le bilan thermique de ce mois de mai va plus que probablement s'alourdir et 2018 devrait compter un mois d'été en plus.
  8. La tendance affichée actuellement par les modèles voit la persistance de cette météo bien chaude pour la saison perdurer. Cette tendance chaude pourrait même s'accentuer vers la fin de semaine. En cause un puissant et vaste anticyclone vissé sur la Scandinavie qui va bloquer toutes perturbation atlantiques durant les prochains jours. Les seules faibles précipitations pourraient venir de l'une au autre goutte froide égarée. Et il est plus que vraisemblable, que si rien ne change à long terme sur les modèles météo, que ce mois de mai soit le plus chaud et peut-être le plus sec jamais enregistré.
  9. J'ai remarqué un phénomène de plus en plus agaçant. Le ciel aurait du être bleu en cette journée du 18 avril et finalement c'est sous un ciel laiteux zébré par par les trainées d'avions que nous avons passé la journée sur l'ouest du pays. C'est même inquiétant de ce dire que plus jamais nous n'aurons de ciel véritablement bleu en période de beau temps car cela en devient permanent. J'ai observé ce problème jusque dans le sud de l'Espagne où normalement cela ne devrait pas arriver. Dès lors pourquoi afficher des ciels bleu sur les pictogramme de prévisions alors que dans la réalité cela n'existe pour ainsi dire plus? Ce n'est pas évidemment aux sites de prévisions qu'il faut s'en prendre car les modèles ne peuvent pas anticiper cette pollution. Mais quid de l'avenir avec un trafic aérien qui explose sans aucune législation. Pourrons nous voir encore le soleil dans dix ans? Autre facteur qui pourrait devenir critique pour notre propre alimentation. On soupçonne de plus en plus le smog permanent issue de l'aviation de perturber l'orientation de certains insectes comme les abeilles qui utilise la lumière polarisé pour se diriger. Cette année est déjà désastreuse pour les abeilles qui tournoient sur elles même et finissent par mourir alors que ce n'est que le début du printemps. Et on ne parle même pas de l'impact sur le climat ou l'on peut supposer que sans radiations solaire arrivant au sol, on finira par avoir des refroidissement particulièrement vigoureux anéantissant la faune et la flore dans nos régions déjà affecté par le manque d'ensoleillement. C'est certes un tableau noir que je vous dresse mais qui est issu d'un phénomène réel et actuel auquel personne ne prête attention. Pour moi nous allons vers une catastrophe écologique qui sera bien pire que les quelques degrés de réchauffement climatique et tout cela à très court terme. D'ici 20 ans quand les famines réapparaitront en Europe il sera trop tard.
  10. Peux on encore prendre en compte un rapport datant de 1999 alors que le trafic aérien double tout les dix ans et qu'il a quadruplé depuis? Des mesures de température ont été menée lors des attentats du 11 septembre concluant que les trainées d'avions ont un effet refroidissant en journée et réchauffant la nuit. Le même constat a été établit lors de l'interdiction de survol lors de l'éruption d'un volcan islandais en Europe. Dans les deux cas durant la période ou le ciel était exempt de trainées de condensation les nuits était plus fraîches et les journées plus chaudes que prévu. Ce qui est intéressant (et inquiétant) c'est que la température moyenne a pris 1 degrés sur l'ensemble des USA et à peu près la même chose sur l'Europe lors de l'éruption. Et ce sur quelques jours seulement. Sur un mois, l'addition aura probablement été plus lourde. Pour le RC c'est rassurant car cela démontre qu'en pulvérisant quotidiennement de la vapeur d'eau dans la troposphère, qui cristallise sous forme de glace, on obtient un effet refroidissant. Mais ce que l'on ne pense pas, c'est que cet albédo pourrait nuire à la longue sur la flore. Des espèces dans l’agriculture qui ont besoin de lumière solaire vive pourrait perdre en rendement et même dépérir. Aujourd'hui on bats des record de sombritude en hiver et demain ce sera en automne, au printemps et puis en été. Dans 20 ans le trafic aérien sera 4 fois plus intense qu'aujourd'hui et quand on regarde le ciel, lorsque ces trainées d'avions apparaissent, se dire qu'il y en aura 4 fois plus , ça n'est pas très rassurant. https://fr.wikipedia.org/wiki/Assombrissement_global
  11. Les hautes pressions tropicales semblent avoir retrouvé une certaine affinité pour l'Europe occidentale. L'été 2018 pourrait être un bon cru. Nous n'y sommes pas encore mais ça commence bien.
  12. Après avoir joué au chat et à la souris, les modèles se sont mis d'accord pour une nouvelle période de "beau temps". Une belle dorsale issue de l'anticyclone des Açores devrait favoriser le retour d'une météo plus lumineuse et progressivement plus douce à partir jeudi. Le week end, les températures pourrait dépasser allègrement les 20 degrés.
  13. Cette fois-ci les modèles sont unanimes. Le froid devrait débouler ce dimanche. Il faudra bien profiter de samedi pour une ballade en plein air. Après ce sera pour les courageux.
  14. C'est toujours loin d'être fixé cette affaire. Pour la seule journée de dimanche en fonction du modèle utilisé, on a des différence de 10/15 degrés. D'ailleurs si on suit ECMWF de ce matin, ce serait presque une journée printanière (!) qui nous attendrait dimanche avant une théorique grande chute des températures.
  15. Je pense que le CEP n'est pas très fiable ces derniers temps. Ce n'est pas la première fois qu'il affiche des scénario froids et à l'approche de l'échéance ces scénarios disparaissent. GFS et UKMO me semblent plus performant actuellement et leur synchronisation ce soir jusqu'à 144 heures est un gage de fiabilité. Pour la météo de cette semaine, Luc a parfaitement résumé le temps qu'il fera. Pas de grand froid du moins jusqu'à l'aube du week end.
  16. Il faudra surtout guetter le gros coup de douceur pour cette première partie de la semaine. Première effluve (déjà..) printanière avec des température qui pourraient, si les éclaircies sont de la partie, frôler les 15 degrés au paroxysme de l'épisode. Les trois modèles semblent avoir accordé (cette fois ci) leur violons. L'hiver n'est cependant pas encore fini et des surprises sont toujours possibles même tard dans la saison.
  17. Il semble néanmoins que quelque chose se prépare pour la fin de cette semaine. On sent qu'un bousculement dans les masses d'air peut se produire et aboutir à une météo bien plus hivernale.
  18. Le run d'Ecmwf de ce matin est assez glacial pour cette fin de semaine. Run isolé ou..
  19. Les diagrammes tendent à plonger pour cette période. En cause un (possible) décrochage arctique. Peut-être déjà les premières précipitations hivernales sur les hauteurs. Enfin plutôt à partir du milieu de semaine. Le timing est loin d'être fixé.
  20. Pour la Belgique, l'échéance s'approchant du court terme, on peut commencer à parler de journée exceptionnelle pour lundi. Les 25 degrés pourraient être atteints sur une grande partie du pays. Déjà que le week end aura été bien généreux en soleil avec des températures remarquables, on démarrera dans les basses couches avec une masse d'air déjà assez douce. Le seul risque est, que sur la bande côtière où le point de rosée sera fort proche de la température ambiante au matin, de voir la formation de brumes. Mais normalement le vent devrait empêcher la formation de ces brumes en région côtière. Étant donné que nous sommes pas encore trop avancé dans le mois, les 26 voire 27 degrés ne seraient pas impossibles. On nage quelque part dans l'inconnu, car ce type de configuration est totalement nouveau en ce sens qu'un ouragan s'est formé si proche du continent. Que cet ouragan passe en cat 2 est déjà incroyable. Que de voir de telles masses d'air si chaudes sur notre pays a cette époque de l'année doit très rare voir être inédit. Et Il n'y a pas de comparaison possible avec des évènements météo passés. Du moins pas à ma connaissance. Je suis impatient d'être lundi
  21. Ophelia est passée en catégorie 2. On a des projections qui la voient passer en cat 3. Elle pourrait donc conserver une certaine virulence à l'approche de l'Irlande. Cela en devient surréaliste tant par le phénomène que par les conséquences sur la météo de notre pays.
  22. Sur les forums IC qui étaient déjà (oups) sur le coup, on peut y lire que la tempête tropicale se nomme Ophélia et pourrait muer en un ouragan de classe 1. Plus d'info aussi sur Accuweather Même si le phénomène sera éphémère il pourrait apporter un lot de précipitions conséquent. L'Irlande devrait à l'heure actuelle être la principale concernée.
  23. Pour peu que l'on remonte dans les archives et grâce au travail de Cumulonimbus (Robert Vilmos) https://www.forums.meteobelgium.be/index.php?/topic/14188-nouvelle-cartographie-des-extrêmes-de-température/& On ne retrouve pas de trace d'une telle température à 850 hpa pour une deuxième décade d'octobre. Au sol ce sera plus compliqué car le soleil sera bas sur l'azimut et d'autre facteurs comme le vent, ensoleillement et l'arrivée de la masse d'air par le côté maritime ne seront pas nécessairement favorable pour que les températures atteignent des sommets. Il n'empêche que potentiellement cette journée pourrait exploser tous les records pour une deuxième décade sur notre pays et également sur le côté ouest européen d'une ligne partant de la Grande Bretagne vers l'Aquitaine. Le dernier GFS qui n'est pas cependant le plus fiable affiche jusqu'à 16 degrés à 850 hpa en journée sur la Grande Bretagne et en mer du Nord...! A noter aussi que les nuits pourraient être particulièrement douces pour cette période de l'année.
  24. La journée de lundi pourrait figurer dans le palmarès des journées les plus chaudes pour une deuxième décade d'octobre. La masse d'air qui devrait débouler sur la Grande Bretagne et ensuite sur nos régions affiche pour l'instant des températures en altitude 850 hpa très élevées. Si le ciel n'est pas trop nuageux et que le vent se fait discret, on pourrait atteindre localement les 25 degrés. La faute à un système dépressionnaire tropical qui s'est formé au large de l'Afrique et qui va remonter vers le continent Européen. Le système semble même se creuser davantage et pourrait prendre la forme d'un ouragan. Aucune chance cependant que celui ci n'affecte l'Europe. il sera repris dans la circulation zonale et s’atténuera. Toutefois de fortes précipitations pourraient se produire sur les régions traversées.
×