Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

titibel

Membres
  • Compteur de contenus

    865
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de titibel

  • Rang
    Mistral
  • Date de naissance 22/02/1972

Contact Methods

  • MSN
    t_carpenter@hotmail.com
  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Rhode Saint Genèse alt 100 mètres

Visiteurs récents du profil

4.027 visualisations du profil
  1. Un temps incertain et possiblement très frais selon les dernières sorties de GFS. Les autres modèles nuancent un peu le côté fraicheur mais GFS est actuellement le modèle qui performe le mieux ces dernières mois.
  2. Le scénario chaud a vite été effacé. C'est plutôt même instable avec le passage des restes de l'ex ouragan Lorenzo.
  3. titibel

    Automne 2019

    Bonjour Robert, Tout d'abord merci encore pour votre excellent travail. Je voudrais vous demander des informations et votre avis sur les étés calamiteux qui firent pourrir les récoltes dans des temps plus anciens comme au moyen age. L'année 1315 a retenu mon attention et on trouve assez bien de documentation sur le sujet. Comme ici: https://www.persee.fr/doc/rnord_0035-2624_1959_num_41_161_2324 Cependant au niveau climatologique, vu l'absence de mesure à l'époque , on ne sais pas trop pourquoi les récoles ont pourris sur pied. Quel genre d'été a pu produire une telle catastrophe? As-on des exemples récents d'autres étés qui auraient eux aussi contribué a une perte de récolte quasi totale? Qu'adviendrait-il si ce type d'été venait à se produire dans les prochaines années ? Je pose ces questions car je recherche des analogies entre les différentes périodes prolongées de faible activité solaire qui se sont succèdées de la fin du moyen age jusqu'au 19 eme siècle et le minima solaire à venir qui selon les prévisions pourrait être assez long. Aussi comment le réchauffement climatique pourrait être contrecarré par un refroidissement qui devrait être minime selon diverses études. Mais j'ai un doute la dessus. (Aux modérateurs, si ma demande contrevient trop au bon cours du sujet actuel, on peut déplacer
  4. La prévision pour cette fin de semaine s'annonce compliquée. Mais on peut supposer qu'une énième bouffée de chaleur pourrait se produire a proximité du week-end. C'est ce qu'on peut constater sur les dernières sorties déterministes ECMWF/GFS Coup de chaud moins prononcé chez GFS cependant. ECMWF
  5. Et paf, l'ensembliste a rejoint le déterministe. On pourrait potentiellement tutoyer un record de froid journalier en température minimale si ce scénario venait a se concrétiser
  6. Toujours cette propension du déterministe GFS à s'écarter de son ensembliste en descendant très bas pour cette période de l'année. Étonnant quand on sait que les autres modèles restent dans la douceur.
  7. Le run GFS du 12 est très frais mais encore isolé de son ensemble Ce serait presque l'hiver avant l'heure Sur ECMWF on resterait sur le côté doux , mais ça bouge aussi vers le frais sous les latitudes plus nordiques.
  8. titibel

    A propos du réchauffement climatique

    La fonte de la banquise au pole nord a déjà bien ralenti. Les incendies ne sont pas encore terminés , et on en a moins parlé, mais le Canada et l'Alaska ont eux aussi connus des feux de forêt sur de vastes surfaces. Et comme dit plus haut, l'abondance de fumées suite à ces incendies pourrait bloquer une partie du rayonnement solaire. Aucune idée par contre de la perte thermique, mais pour l'instant ça se refroidit plus vite que les autres années et si c'était possible, je parierai bien sur un hiver plus froid que les dernières années dans l'hémisphère nord. Pour nous, pas encore certain que nous connaitrions une saison automne/hiver plus froide car lorsque la banquise à tendance à s'étendre trop rapidement, c'est souvent du zonal pour nos régions. (mais pas toujours) On peut aussi se demander si les période de faible activité solaire, en favorisant la sécheresse par manque de précipitations, ne seraient pas un élément déclencheur de grand incendies qui refroidiraient le climat. J'ai dans l'idée que ce qui a causé le petit age de glace pourrait être dû à de longues sécheresses qui auraient déclenché de grands feux de forêt dont les fumées auraient refroidit le climat de l'époque. En comparaison, nous sommes actuellement dans une période de faible activité qui selon les prévisions pourrait durer plusieurs années voir décennies. Ce qui pourrait mettre un gros frein au réchauffement climatique actuel, voir inverser la tendance si naguère nous connaitrions le même genre de scénario que lors du PAG. I
  9. titibel

    Demain, cela fera 20 ans !

    Jeu de piste ? 😅
  10. Les diagrammes remontent pour la fin de période. On devrait retrouver des conditions plus estivales pour la fin du mois.
  11. Conscient qu'il s'agit d'un seul run, mais c'est pour donner une idée de ce qui pourrait nous attendre pour la mi-août.
  12. Les diagrammes d'ensemble ECMWF/GFS à long terme plongent largement sous les normes. Une ambiance automnale avant l'heure en perspective. Ce rafraichissement est peut-être lié au fumées des gigantesques incendie de Sibérie. Elles se sont déjà propagées dans une grande partie de l'hémisphère nord. Possible que cela entraîne une modification de l'albédo en atténuant le rayonnement solaire reçu par le sol avec pour conséquence un refroidissement de quelques semaines voire sur plusieurs mois dans certaines zones de notre hémisphère. Source NASA https://www.nasa.gov/image-feature/goddard/2019/siberian-smoke-reaches-us-canada
  13. titibel

    A propos du réchauffement climatique

    Les sécheresses semblent se produire plus souvent durant les périodes à minima d'activité solaire. Comme 1976, 1996 ou plus récemment 2018-2019. L'activité du prochain cycle 25 est vu faible. On pourrait penser que cette tendance à la sécheresse pourrait donc se prolonger les prochains mois/année. Il faudrait un avis d'une personne compétente dans ce domaine pour confirmer. Autre sujet, la banquise du pôle nord atteint actuellement des records de fonte cet été. Un élément pourrait changer la donne. Un gigantesque incendie est en cours en Sibérie avec une surface calcinée égale à la Belgique. Les fumées dégagées devraient donc bloquer sur une grande surface le rayonnement solaire arrivant au sol et occasionner un refroidissement notable sur ces régions. Ce qui pourrait inverser la tendance de la fonte actuelle et provoquer une extension de la banquise plus tôt que prévu. il est donc possible que l'automne et l'hiver prochain (dans l'hémisphère nord) soit plus froid que ceux des dernières années. A voir chez nous...
  14. titibel

    Été 2019

    Uccle 39.5 ! Allez encore 5 dixième de degrés pour les 40 degrés !
  15. titibel

    Été 2019

    La côte belge est en train d'exploser tous ses records...
×