Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
passiion

2015 : Cyclones, Ouragans, Typhons....

Messages recommandés

~ Grâce aux données récoltées par avion, le modèle HWRF a été initialisé avec succès à 6h TU et permet de modéliser l'ouragan Patricia de façon très réaliste (876 hPa).

Ainsi, les coupes verticales mettent en évidence toute la machinerie convective qui est à l'oeuvre au sein du système. Les vents excèdent 150 noeuds sur le quadrant nord-est du système et l'on remarque aisément l'anomalie chaude particulièrement significative au sein de l'oeil de l'ouragan :

ouragan-patricia-est-pacifique-mexique-o

@keraunos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'oeil de Patricia :

1797v1_20151023-HURPatriciaNPP.png

L'avion de reconnaissance qui mesurait des paramètres près de cet ouragan tourne sur place actuellement, il doit y'avoir un soucis.

EDIT : Apparemment c'était la descente trop rapide dans l’œil qui a un peu bousculer nos amis dans leur avion ^^

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Y'a des gusts estimées par le NHC de 220 knots... ça fait 400 km/H :blink:

http://www.nhc.noaa.gov/text/refresh/MIATC...ml/230833.shtml

Jeanine vient voir j'ai senti un courant d'air.

:boat:

CSANXmbWIAAZeUF.png

400 km/h ???

Il va plus rester grand chose.

Maintenant, ils parlent de 260 km/h, il est en train d'entrer dans les terres...

Heureusement qu'il s'agit d'une zone peu peuplée car plus de 10% de la population vit dans des bidonvilles...

:crying:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'est-ce pas dans cette partie du Pacifique qu'on a une des plus fortes anomalie de SST (El Niño) ? Voilà de quoi alimenter Patricia en énergie :unsure:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, heureusement, mais pour les gens qui y passent, c'est Armageddon.

L'entrée dans les terres s'est donc faite vers 22 h UTC :

202919haa.png

531116patricia.gif

N'est-ce pas dans cette partie du Pacifique qu'on a une des plus fortes anomalie de SST (El Niño) ? Voilà de quoi alimenter Patricia en énergie

Les anomalies sont grassement positives dans la zone en effet :

839355kaa.gif

La zone traversée par l'ouragan avait des températures supérieures ou égales à 30°C niveau SSTs, avec une thermocline relativement profonde.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'isotherme 26°C était vers 75 - 100 mètres et les températures de surface étaient vers 30 - 31°C, et forcément le réchauffement climatique et l'ENSO ne doivent pas y être tout à fait étranger. Patricia s'est donc échoué en catégorie 5, faiblissant un peu avant l'échouage à 145 nœuds avec rafales plus fortes. Cependant, 270 km/h ou 300 km/h de vent soutenu et rafales à plus de 350 km/h, le patelin qui se prend le mur Est est de toute façon rasé jusqu'au sol. Le plus gros risque avec les tempêtes tropicales, ce sont les inondations. Les vents sont rarement les plus important responsables des dommages et des morts, puisqu'ils sont concentrés dans le mur de l'œil. Au contraire, les pluies diluviennes peuvent se produire un peu partout. Une station aurait mesuré 298 km/h de vent soutenus à 89 mètres d'altitude, mais il va falloir attendre que la mesure soit confirmé. Pour la petite information aussi, les chasseurs d'orages ont tenté de reconnaître Patricia hier soir mais la traversé fut rude. Ils se sont +3g et -1.5g lors de la pénétration. Ils ont dû tourner en rond une bonne heure après la pénétration pour remettre en ordre la cabine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'humidité de Patricia est en train d'être remise en circulation par un creux d'altitude et va alimenter un front froid sur le Nord du Mexique et à travers les USA :

SX1Mun.jpg

L'enjeu pour Patricia sera surtout cette circulation d'humidité. On a beaucoup parlé de ses vents, mais Patricia était un ouragan assez compact (malheureusement pour le Mexique, un cycle du mur a provoqué au dernier moment une extension de son diamètre sans réellement compromettre son intensité). Il est sûr que le patelin qui se tenait à la droite de l'oeil est maintenant nivelé jusqu'au point zéro. Cela a déjà dû être dis mais à de rares excptions près l'enjeu n'est pas le vent mais l'eau, souvent sous forme de pluie, parfois sous forme d'une onde de tempête. L'exemple classsique est Alisson en 2001 qui se qualifiait à peine comme une tempête subtropicale et a pourtant dévasté la région de Houston. C'était le cas encore cette année avec Erika, qui malgré son status d'onde à peine fermée, a causé de sérieux dégâts dans les Antilles. Mitch également s'est échoué seulement en catégorie 1, et ce sont les pluies et non le vent qui ont tué et détruit, etc... Les rares exceptions près, c'est notamment Andrew qui était un bulldozer miniature avec pas mal de tornades associés et dont les vents ont causé au final beaucoup de dégâts. Ceci dit, donc, l'enjeu reste surtout cette humidité, remise en circulation par un creux barocline et le front froid qui va bien sur les USA :

post-3513-1445692206_thumb.png

Patricia se retrouve avec le petit contour fermé sur la côte Mexicaine qui signale l'anticyclone d'altitude. Le jet est bien visible, qui force la divergence de Patricia et force l'humidité à remonter jusqu'à la frontière canadienne du coup.

P.S. : D'ailleurs certains parlent d'une possible catégorie 6 pour Patricia, comme à chaque fois qu'un ouragan un peu puissant se développe, mais cela n'a pas de sens. Les catégories sont aussi là pour essayer de représenter au public le danger au public. Comme dit, d'une part le danger le plus important ne vient très souvent non du vent mais de l'eau (pluies et / ou onde de tempête). Et deuxième, un ouragan catégorie 5 c’est au moins 260 km/h de vent soutenu. Avec de tels vents, le patelin qui se tient à la droite de l'oeil est de toute façon complétement rasé. Introduire une catégorie 6 ferait donc perdre l'idée que, de toute façon, catégorie 5 ou 6 il ne restera pas pierre sur pierre le long du chemin de l'ouragan.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déraillement d'un train au Texas suite au passage des restes de Patricia :

CSF5frKWcAAod0G.jpg

Beaucoup d'eau à attendre, en lien avec le post au dessus :

CSFsRSgUkAAEEH4.jpg

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Là je suis en train de regarder ce qui devait être la séance de qualif' pour le Grand Prix de F1 prévu demain à Austin, Texas. C'est le déluge avec un vent à décorner un bison ! Tout est à l'arrêt, même les organisateurs ont déconseillé au public d'y aller, faut pas demander... Ils attendent une éventuelle éclaircie mais sans vraiment d'espoir, et d'après les commentaires d'autres essais ont du être annulés. La course de dimanche semble également fort compromise.

Quelque part, assez inattendu de voir les conséquences de Patricia en direct ! :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un autre pimpim qui est sorti du néant absolu et qui promet lui aussi d'envoyer paître la climato. C'est Chapala, qui est le cyclone le plus puissant depuis Gonu, et le seul avec Gonu en fait pour ce coin ci de l'Océan Indien. Il est bien parti pour aller dévaster le Yémen (certes, pour ce qu'il en reste...), et être l'échouage le plus violent pour le Yémen. Je ne suis même pas sûr que le Yémen est déjà pris un "direct hit" dans son histoire, quand un cyclone arrive jusqu'à la péninsule (ce qui n'arrive quasiment jamais) c'est pour Oman. Et avec le cyclone de 1991, de 1999, et Gonu, c'est tout simplement les quatre champions pour l'ensemble de l'Océan Indien Nord, de la Somalie à la Thaïlande. C'est juste du n'importe quoi total, entre Joaquin, Patricia, Olaf et Oho, maintenant Chapala, on les collectionne cette année. Ce doit être plus probable de trouver des confettis dans le tombeau de Néfertiti que d'enchaîner une telle collection d’aberrations.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était juste un cycle du mur, il est déjà relancé. Le JTWV vient de le repasser à 115 nœuds sur une minute à 0900Z, ce qui ferait un catégorie 4 si on était dans l'Atlantique. Il risque effectivement de souffrir un peu de l'air sec dans les jours qui viennent, mais l'échouage est toujours prévu le 02 au matin avec des vents vers les 85 - 90 nœuds.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hormis le fait que l'ADT n'a pas compris où était le centre, cette image satellite c'est clairement du T6.5. L’œil est un peu elliptique et la convection pas très symétrique, mais l'oeil est suffisamment chaud et le mur froid pour justifier un T6.5 à 125 nœuds. Il n'a pas vraiment l'air en souffrance le petit père...

post-3513-1446282167_thumb.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le cyclone Chapala attendu sur le Yémen, une première depuis 1945

Jamais un cyclone n'avait touché le Yemen depuis 1945

Le cyclone Chapala s'est rapidement intensifé en mer d'Arabie ces dernières 24h. Il est ainsi devenu ce 30 octobre un cyclone tropical extrêmement sévère selon la terminologie du bassin Nord Indien surveillé par le centre météorologique de l'Inde.

D'équivalent catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson, Chapala évolue dans un environnement habituellement hostile en raison de la sécheresse de la masse d'air.

Néanmoins, les systèmes tropicaux ne sont pas rares en mer d'Arabie bien que très généralement peu intenses. Les périodes favorables à leur développement sont brèves, avant et après la mousson indienne, à savoir en fin de printemps et en fin d'automne.

cyclone-chapala-octobre-novembre-2015-om

Le cyclone devrait impacter le Yémen en tout début de mois de novembre. Ce serait ainsi la première fois qu'un cyclone tropical touche ce pays depuis le début des observations en 1945. Il y a quelques années, un système tropical affaibli (équivalent dépression tropicale) avait touché le Yémen mais jamais le pays n'a connu l'impact d'un cyclone tropical.

Des pluies intenses et exceptionnelles sont attendues sur une zone où le cumul annuel moyen n'éxcède pas 50 mm.

Des pointes à plus de 500 mm en 72h sont prévues par le modèle HWRF sur le sud-est du Yémen, dans la région d'Al Gaydah soit l'équivalent de 10 années de pluie !

cyclone-chapala-octobre-novembre-2015-om

Sept systèmes tropicaux ont impacté Oman depuis 1980

Si un impact du cyclone Chapala sur le Yémen serait une première dans l'histoire récente, le Sultanat d'Oman voisin a déjà eu à affronter l'arrivée de cyclones tropicaux.

En mai/juin 2007, Gonu a touché l'extrême est montagneux d'Oman en équivalent catégorie 1 et la région de Mascate, provoquant de gros dégâts. 72 personnes ont été tuées par le cyclone entre Oman et Iran avec des cumuls de pluie estimés proches de 200 mm localement.

cyclone-chapala-octobre-novembre-2015-om

En 2010, le cyclone Phet avait également impacté Oman en provoquant des dégâts. Depuis 1980, seulement 7 systèmes tropicaux (la plupart faibles) ont impacté le sud de la péninsule Arabique, tous sur le Sultanat d'Oman, comme en témoigne cette carte établie par Philip Klotzbach de l'Université du Colorado.

cyclone-chapala-octobre-novembre-2015-om

Une période très orageuse au Moyen-Orient depuis une dizaine de jours

Depuis une dizaine de jours, les conditions météorologiques ont été particulièrement agitées sur le Proche puis le Moyen Orient.

Ainsi, tous les pays ont été concernés par de fortes intempéries. D'Israël à la Palestine, du Liban à la Syrie et à la Jordanie il y a une semaine environ, les orages ont gagné l'Irak, l'Iran, l'Arabie Saoudite, le Koweït et les rivages de la Mer Rouge ces derniers jours.

De nombreux dégâts ont été reportés les 28 et 29 octobre en Irak, notamment dans la région de Bagdad ou dans les camps de réfugiés inondés. Des chutes de grêle atteignant parfois 5 cm de diamètre, de fortes rafales de vent de 80 à 100 km/h et des pluies intenses ont été observées.

http://www.keraunos.org/actualites/fil-inf...embre-2015.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Impressionnantes les inondations dans les zones désertiques qui donnent inévitablement lieux à des phénomènes de torrents de boue.

CS4xwlAUAAISFcX.jpg

CS4xxN5UkAESH_8.jpg

391588-yemen-cyclone-chapala-afp.jpg

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×