cumulonimbus

Hiver 2017-2018

7 messages dans ce sujet

1er décembre 2017

 

La neige est présente sur une bonne portion du territoire belge.

 

Le matin, nous observons une couche complète, par exemple, à Mont-Rigi, Saint-Hubert, Beausaint, Spa (aérodrome), Witry et Wirtzfeld, mais aussi à Uccle (6 cm à 8h), Braine-l’Alleud, Arlon, Messancy et en Flandre Orientale, où des couches non négligeables sont mesurées. Voici quelques hauteurs mesurées par des stations météorologiques privées :

 

 

 

Erpe-Mere (à l’ouest d’Alost) : 12 cm (7h00)

Herzele (à l’est de Zottegem) : 6 cm (9h24)

Sint-Lievens-Houtem (au nord-ouest de Zottegem) : 5 cm (7h35)

Denderleeuw (au sud d’Alost) : 2 cm (8h31)

 

368883WebcamGand201712010824.jpg

Aussi à Gand – Webcam Volkssterrenwacht Armand Pien –Gand – 1 décembre 2017 à 8h24

 

Au même moment à Slins (quelques 10 km au nord de Liège) et à Cerfontaine, le sol est désespérément vert, tandis qu’à Spontin (Condroz), on n’observe que des traces de neige.

 

Les courants polaires maritimes continuent à déterminer le temps sur nos régions, avec une petite nuance continentale en raison d’un basculement vers le nord-est du flux général. Il en résulte, dans les basses couches, que le vent souffle de nord-nord-est voire nord-est au littoral (peu de déviation en raison d’un frottement faible sur la mer) et que le vent souffle de nord à l’intérieur des terres (frottement et déviation plus importants en raison d’une rugosité plus grande).

 

Sur les Hauts Plateaux, les maxima restent négatifs (–0,9°C à Mont-Rigi et –0,8°C à Saint-Hubert). En plaine, les maxima se situent autour de 2-3°C à l’est et au centre, et autour de 4-5°C sur l’extrême ouest. Au littoral, il fait encore un peu plus doux avec 5-6°C. Dans cette dernière région, le temps est faiblement instable le matin avec cumulus et stratocumulus, puis beau avec encore quelques cumulus humilis et mediocris avant le retour de l’instabilité et des averses le soir. À l’intérieur des terres, le temps est beaucoup plus gris avec une forte propension aux stratus (fractus), ne laissant que peu de place aux éclaircies. Ici et là, on assiste à une évolution en cumulus, plus spécifiquement à l’est du pays et en Ardenne ainsi qu’en Gaume.

 

 

2 décembre 2017

 

Le gel nocturne est quasi généralisé, avec des valeurs parfois assez basses même en plaine, comme par exemple à Deurne avec –4,4°C. En Haute Belgique, le thermomètre descend jusqu’à –6,4°C à Gouvy.

 

En journée, le temps reste gris sous un stratus coriace, avec tendance au brouillard, en Basse et Moyenne Belgique. Là, les maxima restent proches de 0°C, voire légèrement inférieurs. C’est ainsi qu’Uccle enregistre son premier jour d’hiver, avec un maximum (sur 24h) de –0,5°C.

 

Au littoral, le brouillard est épais, mais parvient à se dissiper en après-midi en cédant la place à des éclaircies, accompagnées d’altocumulus. Le temps reste toutefois assez brumeux.

 

Sur les hauteurs par contre, le temps est souvent très ensoleillé. Dans les zones limites par contre, on assiste à du brouillard et des stratus temporaires. À Cerfontaine, le temps est assez gris avec stratus nebulosus/fractus en matinée, puis les nuages bas se déchirent vers midi avec un ciel serein l’après-midi. À Beausaint, c’est l’inverse, avec du beau temps en matinée, puis du brouillard qui déborde de la vallée l’après-midi, amenant du temps gris.

 

Aux endroits les plus privilégiés, la température monte jusqu’à 2, voire 3°C.

 

La neige a généralement fondu à l’ouest, mais reste en place à l’est là où il en est tombé. Au centre du pays, comme à Uccle, on observe une couche partielle.

 

À Mont-Rigi, la couche atteint 10 cm environ, et 4 cm à Aubange en Gaume.

 

 

3 décembre 2017

 

Un front chaud aborde le pays et est suivi d’air maritime moins froid.

 

La hausse des températures se fait surtout sentir au littoral, avec des maxima de 8°C. Ailleurs, la couche d’air froid des basses couches a du mal à s’évacuer, avec des maxima (relevés à 19h) ne dépassant guère 1 à 2°C en plaine. Plus tard pendant la nuit, ces températures gagneront encore quelques degrés. En Haute Belgique et en Gaume par contre, le dégel ne sera souvent pas encore arrivé, même pas le lendemain à 8h.

 

De la pluie et de la bruine accompagnent ce front chaud, qui deviennent progressivement verglaçantes en atteignant le sud et l’est du pays. En Ardenne et dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, on observe aussi de faibles chutes de neige. À Wideûmont par exemple, la neige qui avait en grande partie fondu s’est partiellement renouvelée en cours de journée, avec une couverture neigeuse redevenant complète (2 cm environ). À Humain aussi, on observe une couverture complète dès la fin de la matinée.

 

À Mont-Rigi, la couche atteint encore 8 cm. Là, il s’agit du cinquième jour consécutif à couverture neigeuse complète (depuis le 29 novembre), et le huitième jour consécutif (depuis le 26 novembre) si l’on comptabilise aussi les couvertures neigeuses partielles.

 

À Mont-Rigi aussi, la température minimale (atteinte la veille en fin de soirée) a été fort basse, avec –9,5°C. Saint-Hubert, avec –8,0°C, a été fort froid aussi. Sinon, le gel a été le plus souvent très modeste.

 

Le temps est partout très monotone avec du stratus, localement aussi du stratocumulus. Seul le ciel du littoral présente un peu plus de relief, avec des stratocumulus et de rares petits coins de ciel bleu.

 

Le vent, quant à lui, s’est orienté au sud-ouest. Au littoral, le vent s’orientera plus tard à l’ouest et au nord-ouest. Ce n’est qu’à se moment-là (fin d’après-midi/début de soirée) que l’air doux parvient vraiment à atteindre la côte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques dates pour cet hiver :

 

Le solstice aura lieu le 21 décembre à 17h27m57s (16:27:57 UTC).  Ce sera donc la journée la plus courte de l'année avec 7h56m de clarté, toutefois cette durée de jour s'étalera du 18 au 24 décembre.

Le 6 janvier les jours commenceront à rallonger de + 2min en moyenne, ça tombe bien vu que ce sera l’Épiphanie avec sa galette des Rois ronde et dorée qui symbolise le retour du soleil.

Le 18 janvier on passe à +3min.

Le vendredi 2 février, 40 jours après Noël c'est la chandeleur et cette fois ce seront les bonnes crêpes qui "ensoleilleront" cette fête.

Le 9 février +4min/jour et cette moyenne sera constante jusqu'à l'approche du solstice d'été.

Le 13 février c'est mardi-gras et bien entendu le carnaval, ensuite le mercredi des Cendres le 14.  Ces dates sont variables chaque année et dépendent de la fête de Pâques... qui dépend de la pleine Lune à une certaine période :huh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois journées très monotones.

 

 

4 décembre 2017

 

Un gros anticyclone, s’étendant de l’Irlande au nord de l’Espagne et résultant de la fusion de deux cellules, influence notre temps en nous envoyant des courants de nord-ouest moins froids mais très humides.

 

Le temps est très nuageux à couvert avec des stratus surmontés de stratocumulus. Là où les stratus persistent, il fait particulièrement gris, brumeux et monotone. Là où les stratus se dissipent au moins partiellement, les stratocumulus apparaissent et présentent un aspect assez pommelé, avec quelques trouées permettant de voir de petits coins de ciel bleu.

 

Au littoral notamment, les stratus ne se forment pas, ce qui fait que cette région profite le mieux des petites éclaircies. En Gaume par contre, le brouillard reste coriace sur un sol encore enneigé.

 

Les températures maximales atteignent 8 à 9°C sur une petite moitié nord du pays, 6 à 8°C sur le centre, 0 à 2°C sur les hauteurs et autour des 2°C en Gaume.

 

La neige est parfois encore présente le matin avec 7 cm à Mont-Rigi, 4 cm à Gouvy et à Aubange et 2 cm à Bièvre. Partout, la neige diminue, voire disparaît en cours de journée. À Humain par exemple, la neige du matin disparaît entièrement tandis qu’à Saint-Hubert, il ne reste en fin de journée que des traces de la neige du matin.

 

 

5 décembre 2017

 

L’anticyclone se trouve à présent sur la France et l’Espagne. Sur son flanc nord, on observe une circulation d’ouest à l’intérieur d’un large secteur chaud. Cet air chaud n’envahit cependant que les hautes couches de l’atmosphère, avec une température qui monte progressivement jusqu’à 5°C au niveau 850 hPa vers 1590 mètres.

 

L’inversion se caractérise par une nappe de stratocumulus particulièrement monotones, couvrant tout le pays et ne présentant que de très rares trouées. Dans le sud du pays, on observe en plus des stratus (fractus) et/ou des brouillards persistants.

 

Les vents sont orientés au sud-ouest à l’intérieur des terres et à l’ouest au littoral. De ce fait, seule une large bande côtière (environ 30 km) profite vraiment de la douceur avec 8°C. Et encore… Les eaux de la Mer du Nord, avec 7 à 8°C, sont (légèrement) plus froides que d’ordinaire, contrairement à la tendance des années précédentes.

 

À l’intérieur, les terres froides limitent fort la douceur, avec 6 à 7°C au centre du pays et à l’est des plaines, 2°C sur les hauteurs et 3 à 4°C en Gaume.

 

Le matin, la couche de neige atteignait encore 4 cm à Mont-Rigi. À Wideûmont, les dernières traces disparaissent en cours de journée. À Wirtzfeld, la neige fondante présente en matinée disparaît en grande partie par la suite.

 

 

6 décembre 2017

 

Les centres de haute pression se décalent vers le sud-est, avec un flux qui bascule lentement vers le sud-ouest et en laissant notre pays dans l’air humide.

 

Les températures, ici et là, grappillent un petit degré ou deux, avec des valeurs de 8 à 9°C partout en plaine, de 7°C au centre, de 3°C sur les hauteurs et de 4 à 5°C en Gaume.

 

Sinon, le temps est inchangé, avec une nappe étendue de stratocumulus monotones. Comme la veille, on observe ici et là quelques trouées dans les stratocumulus. En Gaume, grâce aux températures légèrement plus élevées, le brouillard et les stratus finissent par se dissiper en journée, pour laisser apparaître, là aussi, les stratocumulus.

 

2 cm de neige au sol sont encore signalés à Mont-Rigi et à Gouvy avec, là, couverture incomplète. À Mont-Rigi, la couverture devient incomplète aussi en cours de journée.

 

Il est intéressant de noter qu’à Uccle, les rares trouées dans les nuages n’ont permis à aucun moment au soleil de se montrer. L’insolation, sur les 6 jours, est de 0h00. Et très probablement, un septième jour s’ajoutera à la série, ce qui est remarquable même pour un mois de décembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nouvelles tentatives hivernales…

 

 

7 décembre 2017

 

Du changement dans l’air !

 

Le retrait des hautes pressions et l’influence grandissante d’une profonde dépression située, en milieu de journée, sur l’extrême nord de la Mer du Nord, chassent la monotonie du temps sur nos régions.

 

Commençons par le vent, qui souffle assez fort même à l’intérieur des terres. À Uccle, on observe des rafales de 65 km/h, tout comme à Gosselies, Ernage et Bierset. À Humain, on note même 72 km/h. Au littoral, Zeebruges enregistre 76 km/h.

 

Le temps reste gris (Uccle connaît son septième jour sans soleil), mais le vent et la pluie rompent la monotonie. Aux stratocumulus matinaux succèdent des nimbostratus avec bruines et pluies. Ces précipitations se propagent d’ouest en est. Au littoral, il pleut presque toute la journée. Au centre, les précipitations arrivent en fin de matinée ou vers midi tandis qu’à l’est, elles arrivent durant l’après-midi. En Ardenne, du côté de Saint-Hubert, la pluie est très temporairement précédée de neige.

 

Au sol cependant, la neige (là où il y en a encore) continue à fondre. À Mont-Rigi, la couverture neigeuse est très incomplète.

 

Les températures : 8°C au littoral, entre 6 et 8°C en plaine (plus doux à l’ouest, plus frais à l’est) et autour de 3°C sur les hauteurs.

 

 

8 décembre 2017

 

À l’arrière de la perturbation, de l’air polaire maritime envahit à nouveau nos régions.

 

La neige, qui a fondu partout (plus que de rares traces à Mont-Rigi), est renouvelée sur les hauteurs en cours de journée et, cette fois-ci, c’est surtout Wideûmont qui en reçoit beaucoup. Entre 8h40 et 10h00, il s’y forme une couche complète de 4 cm. Dans les Hautes-Fagnes par contre, la neige arrive plus tard, en milieu de journée, et la couche reste mince. Bastogne connaît aussi un mince enneigement, très temporaire, en matinée.  Ailleurs, il ne fait pas encore assez froid pour la neige.

 

Le temps est variable, avec éclaircies et cumulus fractus, puis cumulus, se développant parfois jusqu’au cumulonimbus avec averse. Mais les averses gardent un caractère isolé. Quelques cirrus aussi, tandis que les altocumulus et stratocumulus cumulogenitus sont généralement peu nombreux (sauf sur le sud du pays). De ce fait, les enclumes des cumulonimbus sont parfois visibles de loin.

 

982109WebcamSlins201712081630.jpg

Webcam MB – Slins – 8 décembre 2017 à 16h30

 

Les températures maximales sont fraîches, avec le plus souvent 4 à 5°C en plaine et souvent autour de 0°C sur les hauteurs (d’où l’enneigement de ces régions). À Mont-Rigi, on observe même une gelée permanente avec un maximum (sur 24h) de –1,1°C.

 

 

9 décembre 2017

 

La neige est présente le matin sur les hauteurs, mais aussi en Gaume et dans la région d’Arlon. Parmi les mesures officielles, nous avons à 8 h 3 cm à Bièvre et 1 cm à Aubange.

 

Nous restons dans l’air polaire maritime, avec une temporaire influence anticyclonique avant l’arrivée de la perturbation suivante.

 

En attendant, il a gelé dans la plupart des régions, avec souvent 0 à –1°C en plaine, –1 à –2°C sur les plateaux du centre du pays et –3 à –4°C sur les plateaux ardennais et fagnards. La côte et le nord du pays sont par contre restés épargnés par le gel (mais pas l’ouest, où le gel se manifestait presque jusqu’au littoral).

 

Le temps, au littoral, est nuageux à beau avec une quantité variable de cumulus plats, parfois à la limite de stratocumulus. Au-dessus, un voile de cirrus apparaît à la mi-journée et évolue par la suite en cirrostratus. De façon très isolée, l’un ou l’autre cumulus parvient à se développer davantage et à générer des virga au-dessus de la mer, voire de faibles averses. À l’intérieur des terres, on note ici et là aussi le développement de cumulus, mais le plus souvent, il s’agit d’un étalement en stratocumulus. Dans les éclaircies, on voit le même voile d’altitude qu’à la côte.

 

En raison des températures basses, la neige tend à persister là où il en est tombé. En Gaume, les maxima ne dépassent guère 0°C, tandis que sur les hauteurs, les maxima se situent autour de –2°C. En plaine, il fait un peu plus doux avec des maxima de 2 à 5°C.

 

 

10 décembre 2017

 

Une perturbation frontale, occluse sur notre pays, est responsable de chutes de neige en matinée sur tout le pays. En effet, l’air dans les basses couches est encore assez froid. Au départ, nous avons des températures de 2°C environ en surface et de –7°C au niveau 850 hPa (1350 mètres). Avec l’arrivée des précipitations (et de leur évaporation partielle pendant la chute), les températures repassent légèrement en dessous de 0°C même en plaine et la pluie se (re)transforme rapidement en neige.

 

L’enneigement concerne cette fois-ci toutes les régions, y compris le littoral. Le parcours très méridional de la dépression fait temporairement basculer le vent au sud-est, ce qui fait que l’air doux de la mer est repoussé vers le large. Même au port de Zeebruges, la température frôle le 0°C et la neige accroche au sol.

 

294333WebcamDeHaan201712101141Rduit.jpg

 

Quelques heures plus tard, l’air doux atteint les basses couches et, en plaine, le gel disparaît aussi rapidement qu’il n’est apparu.

 

La situation à 8h

La neige se cantonne en Haute Belgique, avec des couches complètes, notamment, à Wideûmont (4 cm), Mont-Rigi, Wirtzfeld, Bastogne et Witry. On note également des fines couches en Gaume et dans l’Entre-Sambre-et-Meuse. Ailleurs, il n’y a pas de neige au sol.

 

La situation à 10h

Une bonne moitié ouest du pays commence à bien blanchir. En région liégeoise et en Campine, il n’y a pas encore de neige (significative) au sol. À Wideûmont, la couche a augmenté jusqu’à 6 cm.

 

La situation à 12h

Une bonne petite couche est présente sur tout le pays. En Haute Belgique, cette neige s’ajoute à la neige préexistante, avec presque 10 cm à Wideûmont. Au sud-ouest du pays par contre, la neige commence déjà à fondre.

 

La situation à 14h

La neige a quasiment disparu dans le sud-ouest et fond bien partout ailleurs en plaine. Les hauteurs et (temporairement encore) la Gaume et l’Entre-Sambre-et-Meuse sont encore blancs, avec toujours presque 10 cm à Wideûmont.

 

La situation à 16h

Partout en plaine, la neige a disparu ou presque, et elle fond rapidement aussi dans les parties moins hautes de l’Ardenne. Il n’y a plus que sur les plus hauts plateaux de l’Ardenne et des Hautes-Fagnes que la couche est encore intacte. Les températures ont fait un bond et atteignent 8°C, voire même 9°C en de nombreux endroits de la Basse et Moyenne Belgique.

 

Et voici quelques petites données officielles relatives à la neige :

Middelkerke (10h) : 2 cm

Zaventem (13h) : 2 cm

Bierset (13h) : 3 cm

 

Revenons un instant sur cette hausse spectaculaire, et très temporaire, de la température. À Uccle sous les chutes de neige, on observait encore 0,2°C à 11 heures. Puis la température monte rapidement à 8,1°C à 16 heures (avec du vent fort), puis elle rechute à 0,3°C à 1 heure la nuit suivante. Des évolutions similaires sont observées dans bon nombre d’autres stations.

 

Ceci est en rapport avec une rotation du vent, de sud-est à sud-ouest, tandis que des vents d’est à nord-est se préparent déjà pour la nuit suivante. La cause : une nouvelle dépression qui prend un parcours plus méridional encore que la précédente.

 

Parlons-en à présent, de ce vent, qui n’est pas passé inaperçu. De très fortes rafales ont été enregistrées, notamment sur l’ouest du pays. À Middelkerke, la barre des 100 km/h est dépassée, avec 101 km/h en milieu d’après-midi. À Coxyde, on n’en est pas loin, avec 97 km/h, tout comme à Roulers. Juste à l’ouest de nos frontières, toujours aux mêmes heures, le vent monte jusqu’à 104 km/h à Lille. Sur le littoral français, au Cap Gris-Nez, le vent atteint 151 km/h (!) vers 15 heures.

 

Loin à l’intérieur des terres belges, on note encore 83 km/h à Uccle, 86 km/h à Beauvechain et 94 km/h à Zaventem. Dans cette région centrale du pays, le maximum du vent est généralement atteint en fin d’après-midi ou en début de soirée.

 

Le temps, quant à lui, est typiquement gris blanchâtre sous la neige, puis gris avec fractus visibles sous la pluie. Des éclaircies sont observées ensuite, en alternance avec des stratocumulus et quelques fractus. Des altocumulus sont parfois observés aussi. En soirée, c’est le retour de la pluie, voire d’averses.

 

 

11 décembre 2017 – Situation actuelle

 

350888Infoclimatcartevents2017121111hspc

 

703598Infoclimatcartetempratures20171211

Source des deux cartes : Infoclimat

 

Sur la première carte (12h UTC ou 13h LT), nous pouvons voir la rencontre des courants doux de sud et sud-sud-est avec les courants froids d’est-nord-est. Cette limite passe plus ou moins par Charleroi – Namur – Liège. En d’autres termes, l’autoroute de Wallonie correspond à peu près à cette limite d’influence des deux masses d’air.

 

La deuxième carte nous montre les contrastes thermiques avec près de 8°C dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, en Famenne, en Gaume et dans les vallées ardennaises, et à peine plus de 0°C au nord du pays.

 

Juste au nord de la zone de rencontre des vents, il existe une bande de mélange des masses d’air, large d’une trentaine de kilomètres environ. Au nord de cette bande, donc au nord de l’isotherme de +1°C, nous avons de la neige qui tient au sol. C’est ainsi que Bruxelles, Gand et même le littoral sont blancs.

 

Ci-dessous, une webcam de la Grand-Place de Bruxelles (11h35) où la neige commence à accrocher le sol même en pleine ville. Il faut en effet remonter à 2010 pour encore voir de la neige dans le centre de Bruxelles en décembre.

 

807977WebcamBruxelles201712111135.jpg  

 

 

Ci-dessous, la situation atmosphérique particulière qui nous vaut cette rencontre entre l’air doux et l’air froid.

 

196748analyse2017121112.gif

Source : KNMI

 

Enfin, les sondages atmosphériques nous révèlent un niveau 850 hPa particulièrement bas, situé vers 1150 mètres. Il fait relativement doux à cette altitude, mais encore tout juste en dessous de 0°C. Plus bas, sur la moitié nord du pays, le vent d’est-nord-est amène de l’air vers 0°C dans les basses couches, ce qui pour ces basses altitudes est plutôt froid. Entre les deux, vers les 600-700 mètres d’altitude, il existe une couche plus ou moins épaisse avec des températures positives. C’est de l’épaisseur de cette couche que dépend le fait qu’il pleuve ou qu’il neige.

 

Au sud de la ligne, l’air doux touche le sol et il fait +8°C.

 

Plus de détails demain…

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelque chose qu'on ne reverra pas de sitôt...

 

554411WebcamDeHaan201712111512.jpg

 

322144SnowcamWideumont201712111510.jpg

Snowcam IRM de Wideûmont

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

11 décembre 2017

 

731755Belgiqueneige.jpg

 

Il rare que la limite de l’enneigement soit aussi tranchée dans nos régions, surtout en Basse et Moyenne Belgique où cette limite n’est pas liée à l’altitude.

 

En outre, la limite de la neige bougera à peine durant des heures et des heures. Ci-dessous, deux photos de webcam, toutes les deux prises à 15h30, la première à Zwartberg, à quelques 5 km au nord-nord-est de Genk, la seconde de Diepenbeek, à quelques 5 km au sud-sud-ouest de Genk.

 

188885WebcamZwartberg201712111530.jpg

Source : Royal Aeroclub « Limburgse Vleugels »

 

340361WebcamDiepenbeek201712111530.jpg

Source : IRM

 

En fin d’après-midi et début de soirée, le froid se retire quelque peu, avec de la neige qui se transforme en pluie, et une fonte partielle de l’enneigement en bien des endroits. Plus tard en soirée, la pluie se retransforme en neige et commence à progresser vers le sud. Exception : le littoral. Là, le basculement du vent du nord-est vers le nord permet à l’air de la mer d’atteindre le littoral et de pénétrer quelque peu à l’intérieur des terres, avec une hausse des températures jusqu’à 4 voire 5°C en fin de soirée. On notera aussi les rafales, qui à Zeebruges montent jusqu’à 90 km/h. Du côté français (et probablement aussi sur l’ouest de la côte belge), on atteint de nouveau 100 km/h en après-midi (avec là, une hausse plus précoce des températures). À Dunkerque par exemple, les rafales montent jusqu’à 101 km/h.

 

Sinon, là où le froid (de 0°C environ) persiste le soir et la nuit, les deux épisodes neigeux, séparés par le bref intermède pluvieux, donnent de belles accumulations. À Passendaele (lendemain à 8h), on mesure 13 cm de neige, et 9 cm à Essen, 8 cm à Kleine Brogel, 5 cm à Uccle, 4 cm à Koersel et à Kruishoutem et encore 2 cm à Zaventem. Les 2 cm (tombés la nuit) à Bièvre, en Ardenne, font piètre figure en comparaison.

 

Dans une petite moitié sud-est du pays, un vent du sud apporte une véritable douceur en journée avec 8 à 9°C dans les plaines et vallées, et encore 4°C sur les Hautes-Fagnes. Dourbes observe 8,3°C ; Gosselies 8,4°C ; Buzenol et Aubange : 9,0°C ; Angleur : 9,8°C (pour 7,9°C à Bierset). Même Saint-Hubert monte à 6,3°C. Il n’est donc pas étonnant que la neige disparaisse complètement du plateau ardennais (dernières traces fondant à Wideûmont en début d’après-midi).

 

À Mont-Rigi (maximum de température : 4,1°C), la neige résiste un peu mieux, mais perd beaucoup en épaisseur et en qualité. Dans toute la Haute Belgique, il faudra attendre la nuit pour que la couche de neige se renouvelle. En Gaume et du côté d’Arlon, la neige n’apparaît toujours pas.

 

Au nord et au centre du pays, les maxima se situent autour des 2°C. Dans les zones limites, des langues d’air chaud font brièvement monter la température en début de soirée. C’est ainsi que la région liégeoise connaît ses plus hautes températures vers 19 heures, et de façon très brève. Beauvechain se fait encore « lécher » par cet air chaud, avec 5,8°C vers 18 heures.

 

Ces contrastes de températures amènent aussi de fortes précipitations, qu’elles soient de pluie ou de neige. On remarquera notamment les 29 mm de Beitem, 28 mm d’Izegem, 25 mm de Rumillies et de Zaventem, les 23 mm de Tollembeek, de Retie et d’Uccle, les 22 mm de Deurne et de Middelkerke, et enfin les 20 mm de Blankenberge (mesures sur 24h).

 

Le ciel, quant à lui, est couvert partout, mais très différent selon qu’on soit dans la zone froide ou dans la zone douce. Dans la zone froide, le ciel est très uniforme, blanchâtre quand il neige et plutôt gris quand il pleut (avec fractus un peu plus visibles). Dans la zone douce, le ciel est plus tourmenté, avec fractus très visibles et stratocumulus turbulents en dessous d’un altostratus. Les nimbostratus sont également quelque peu instables, avec tendance à « embedded Cb’s » (cumulonimbus enclavés). En dehors des précipitations, les visibilités horizontales sont parfois extraordinairement bonnes, et surprenantes sous le plafond bas des nuages.

 

974846WebcamBeausaint201712111400.jpg Webcam IRM – Beausaint – 11 décembre 2017 à 14h00

 

Enfin, deux images de webcam qu’on n’a pas souvent l’occasion de voir : Ostende et Courtrai sous la neige.

 

593266WebcamOstende201712111309.jpg

Webcam VVW Inside-Outside – Ostende – 11 décembre 2017 à 13h09

 

414416WebcamAudenaerde201712111045.jpg

Webcam Stad Oudenaarde – Audenaerde – 11 décembre 2017 à 10h45

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

12 décembre 2017

 

Comme déjà évoqué ci-dessus, les hauteurs de neige observées ce matin à 8 heures sont les suivantes :

 

Passendaele 13 cm

Essen 9 cm

Kleine Brogel 8 cm

Uccle 5 cm

Koersel 4 cm

Kruishoutem 4 cm

Zaventem 2 cm

 

Bièvre 2 cm

 

À côté de cela, nous avons encore d’autres données, en provenance du réseau synoptique. Les 2 cm de neige à Zaventem, par exemple, persisteront toute la journée en se tassant lentement et en diminuant à 1 cm à partir de 16h.

 

De façon générale, la neige tombée sur une couche préexistante dans le nord et le centre du pays tend à persister, à l’exception de la bande littorale où la température est quelque peu remontée (mais à Bruges, la neige persiste), et du nord-est du pays où une fonte partielle intervient par endroit.

 

Parmi les mesures des stations de particuliers en Flandre, nous avons encore 13 cm à Herzele et 11 cm à Destelbergen (maximum de la couche atteint la nuit du 11 au 12). À Denderleeuw, la neige se tasse et passe de 7 à 4 cm au cours de la journée du 12.

 

En dehors de cela, des couches de 15 voire 18 cm ont été signalées au cours du présent épisode neigeux, avec un axe de neige maximale s’étirant de Saint-Nicolas à Roulers.

 

Le centre de la dépression, qui était passé au-dessus de notre pays le 11 en le coupant en deux au niveau de la neige, se trouvait le matin déjà sur l’extrême sud de la Scandinavie et vers midi, sur la Baltique. Ceci a permis à l’air froid, à l’arrière de la perturbation, de descendre plus vers le sud mais en même temps, le basculement du flux général vers le nord-ouest, puis vers l’ouest et le sud-ouest a rendu l’air plus maritime et a quelque peu coupé l’arrivée d’air froid.

 

Il en a résulté une certaine égalisation des températures maximales autour de 2 à 3°C, sauf au littoral (5 à 6°C) et sur les plus hauts plateaux (0 à –1°C). Des enneigements ce sont produits également dans des régions plus méridionales que celles de la veille, mais là, en l’absence de neige préexistante, la couche s’est moins stabilisée et a généralement fondu avec ces températures légèrement positives. Même dans des régions situées plus en hauteur, comme Beausaint voire Wideûmont, la neige a fini par fondre en journée. Seules les Hautes-Fagnes ont su conserver un enneigement valable dans la zone non touchée par les neiges du nord.

 

À Mont-Rigi, il s’agit déjà du dix-septième jour consécutif de neige au sol, avec certes une épaisseur et une qualité très variable. Le 8 par exemple, la neige y avait presque entièrement disparu, mais avant la fonte des derniers restes, de nouvelles chutes de neige à la mi-journée avaient régénéré la couche. Le 11, les remontées d’air doux ont sérieusement nui à la qualité et à l’épaisseur de la neige (couche incomplète l’après-midi), mais une fois encore, la couche a pu se reformer à temps pour ne pas créer d’interruption dans la période d’enneigement.

 

À plusieurs reprises déjà au cours des derniers jours, des lieux en Flandre ont connu de meilleurs enneigements que les Hautes-Fagnes, mais au total, ce sont les Hautes-Fagnes qui conservent la primeur.

 

Le temps, en ce 12 décembre, est très intéressant aussi. En première moitié de journée, nous notons une forte convergence côtière. Les vents d’ouest-nord-ouest qui soufflent en mer atteignent le littoral et pénètre l’intérieur des terres sur plusieurs dizaines de kilomètres. Au-delà, les vents sont fortement déviés par l’effet de frottement sur les terres (plus forte rugosité) et soufflent de sud-ouest.

 

Dans la région des vents d’ouest-nord-ouest, l’air est très maritime avec des températures de 4 à 5°C voire 6°C. À 1300 mètres d’altitude (niveau 850 hPa), les valeurs sont de –6 à –7°C, ce qui crée une très bonne instabilité. On note donc de très belles éclaircies en alternance avec des cumulonimbus à l’aspect parfois fort menaçant, accompagnés d’averses parfois de grêle. C’est ainsi que Zeebruges se retrouve à nouveau temporairement tout blanc, cette fois-ci pas par la neige, mais par la grêle.

 

Ci-dessous, Furnes, pourtant située à quelques kilomètres de la mer, partage encore les ciels menaçants avec la côte. Photo prise à 12h12.

 

702304WebcamFurnes201712121212.jpg

Source : Eetcafé Resto De Plakker, Furnes

 

À l’intérieur des terres, les averses survivent certes grâce à l’instabilité en altitude, mais les basses couches au contact du sol sont plus froides et donc plus stables. On note de ce fait un ciel gris avec des stratus et/ou des stratocumulus, tandis que les cumulonimbus qui donnent des averses de neige changent à peine l’aspect du ciel.

 

Ci-dessous, Braine-l’Alleud. L’averse de neige tombée peu de temps auparavant n’avait pas changé la couleur du ciel non plus.

 

494538WebcamBrainelAlleud201712121200.jp

b]Webcam MB – Braine-l’Alleud – 12 décembre 2017 à 12h00[/b]

 

L’après-midi, les vents basculent vers le sud-ouest, plus tard vers le sud sur tout le pays et la masse d’air instable est peu à peu repoussée vers le large. Partout des éclaircies se développent, avec des cumulus ou stratocumulus résiduels.

 

La Gaume, comme souvent, est à part. Là, on observe des stratocumulus aux contours nets, avec une bonne visibilité. En après-midi, des éclaircies se développent avec une faible instabilité. Il n’y a pas de neige (tout comme à Liège, où il n’y en a pas non plus).

 

Enfin, juste pour le plaisir des yeux, voici encore quelques images de la Flandre sous la neige.

 

201820WebcamAudenaerde201712121208.jpg

Webcam Stad Oudenaarde – Audenaerde – 12 décembre 2017 à 12h08

 

 

359553WebcamWaregem201712121204.jpg

Webcam futurameteo.eu – Waregem – 12 décembre 2017 à 12h04

 

 

Notez que Waregem se trouve (tout juste) encore dans la zone d’instabilité maritime, avec un beau cumulonimbus visible de loin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant