Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

Vous pouvez observer l'effet de Foehn sur une bonne partie de l'Italie.

Cà s'est passé ce 2 février 2005

Le vent et les nuages viennent du nord, ils buttent sur le flanc nord des Alpes, s'élèvent, passent les sommets et en redescendant sur la vallée du Pô, les nuages disparaissent (l'air qui redescend, s'échauffe plus que sa t° initiale avant son passage des Alpes et la condensation de l'humidité disparait !)

En Belgique, nous avons déjà été influencés (beau temps) par un effet de Foehn sur les Pyrénées (vent de sud et nuages sur l'Espagne; très beau temps au nord de la chaine)

post-37-1107382634.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

magnifique, la photo, Pierrotopy !

A propos du foehn, mon ami suisse (météorologue) m'a raconté que, quand il descend vers Zurich, ce vent chaud et sec emprisonne parfois une "bulle" d'air froide qui reste contre le sol, et couvre une partie de la ville. La limite entre la bulle et l'air du foehn avance, recule plusieurs fois dans la journée. Or leur différence de température peut atteindre 20° ! Vous imaginez: vous sortez, il fait 20°, 5 minutes après, 0°, puis de nouveau 20°. Au Canada, ce vent s'appelle le Chinook, et là, la différence de température peut aller jusque 40°C. Cela me semble énorme: un des membres de MB Canada a-t-il des infos à ce sujet ? J'aimerais avoir confirmation (ou infirmation), parce que j'ai du mal à y croire.

Le prof bib se réveille: POURQUOI l'air est-il plus chaud et plus sec de l'autre côté de la chaîne de montagne ? Plus sec, tout le monde a compris: c'est parce qu'il pleut de l'autre côté, donc quand l'air redescend, il est plus sec. Pas de pluie, pas d’effet de foehn.

Mais pourquoi s’est-il réchauffé ???

C'est parce que l'air qui monte dans un nuage ne se refroidit que de 5, 6 ou 7 degrés par km, alors que celui qui descend mais ne contient pas d'humidité condensée se réchauffe de 10°C par kilomètre. La différence de température sera donc d'autant plus grande qu'il a beaucoup plu et que la chaîne de montagne est haute !

Les experts en T,log P peuvent faire le calcul sur le graphique. wink.gif

Je crois qu’avoir été prof est une maladie à vie ; on ne se débarrasse pas facilement de cette envie de tout expliquer, surtout quand on aime le sujet. J’espère seulement que je n’exagère pas !

Un autre ami suisse, un botaniste passionné de météo, m’a raconté que l’arrivée du foehn s’annonce par toutes sortes de signes : nuages et coup de vents, bruits particuliers (nous sommes ici en haute montagne). Ils n’aiment pas beaucoup cela !

A propos de cet ami-là, je vais, dans la rubrique « espace de discussion » vous parler des possibilités de loger au jardin botanique de Champex, comme cela, vous pourrez aller voir vous-même.

smile.gif

Modifié par bib

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais il faut encore ajouter un phénomène physique qui accentue les différences de température. Lorsque l'air monte, comme la pression est moins grande en altitude, il se détend. On appelle cela une détente adiabatique, adiabatique car sans échange d'énergie. Cette détente provoque un refroidissement de cette masse d'air, le refroidissement amène rapidement l'air à une température de saturation d'où condensation de la vapeur d'eau et formation de nuage et de précipitations.

Quand la masse d'air a dépassé le sommet de la montagne, il redescend et on a l'effet inverse : la pression augmente, cette augmentation provoque une augmentation de la température (compression adiabatique) et comme l'air est plus sec, il se réchauffe plus. D'où l'effet fœhn également dit effet orographique.

On peut se rendre compte de l'effet de la compression adiabatique par une expérience très simple. On prend une pompe pour gonfler les pneus de vélo.

On bouche avec le doigt le trou d'où s'échappe l'air et on fait quelques mouvements de va et vient avec le piston de la pompe. Vous allez directement sentir que le bout de la pompe (du coté où vous empêcher l'air de s'échapper) va chauffer très vite et même très fort. C'est l'effet des la compression adiabatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour bib!

En fait le chinook est un évennement que l'on entend peu parler au Québec. Je sais que ce vent se passe surtout en été vraiment a l'ouest du Canada. De Montréal a Vancouver (l'ouest canadien) nous devons prendre 6 heures d'avion pour nous y rendre... soit environ le meme temps que Montreal-Bruxelles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour toutes ces infos thumbsup.gif .

C'est étonnant de constater que les températures au Nord de l'Italie dépassaient les 15° alors que le Sud grelottait sous la neige!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour ces explications !!

Ce phénomène nous parait ainsi ne plus être un secret pour personne !!

Pierre

thumbsup.gifthumbsup.gifthumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce phénomène nous parait ainsi ne plus être un secret pour personne !!

Donc interrogation la semaine prochaine sourire2.gif !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, Nye ! Si tu trouves plus d'infos un jour, tu peux toujours transmettre. Le phénomène est très marqué parce que la chaîne de montagnes qu'ils ont par là, ce n'est pas la baraque Michel (point culminant de la Belgique, six cent et des mètres...)

Océanic: OK pour l'interro. Tu fais les questions ? C'est vrai qu'avec l'explication (capitale!) de Marc, on a le tableau presque complet.

Moi, j'ai une colle: la stabilité ou l'instabilité de l'air influence-t-il l'effet de foehn?

Autre façon de la poser: peut-on avoir un effet de foehn avec des nuages cumuliformes ?

1. oui, la forme des nuages n'a pas d'influence

2. non: cela ne "marche" qu'en atmosphère plutôt stable

3. on n'en n'a rien à f..., faut pas pousser quand même

whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Merci, Nye ! Si tu trouves plus d'infos un jour, tu peux toujours transmettre. Le phénomène est très marqué parce que la chaîne de montagnes qu'ils ont par là, ce n'est pas la baraque Michel (point culminant de la Belgique, six cent et des mètres...)

Océanic: OK pour l'interro. Tu fais les questions ? C'est vrai qu'avec l'explication (capitale!) de Marc, on a le tableau presque complet.

Moi, j'ai une colle: la stabilité ou l'instabilité de l'air influence-t-il l'effet de foehn?

Autre façon de la poser: peut-on avoir un effet de foehn avec des nuages cumuliformes ?

1. oui, la forme des nuages n'a pas d'influence

2. non: cela ne "marche" qu'en atmosphère plutôt stable

3. on n'en n'a rien à f..., faut pas pousser quand même

whistling.gif

pour moi, du moment que la force du flux est suffisante, çà marche

on peut remarquer , en montagne, que si un orage doit "passer" une crête, il prend du retard, et les nuages forment alors un mouvement ourlé (très impressionnant) et "disparaissent" au fur et à mesure du franchissement de la crête; c'est un petit effet de foehn; mais finalement, l'orage fini par passer !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais trouvé ceci, crying.gif mais tout n'as pas été déplacé, blush.gifblush.gif donc, je le remets ici. blush.gif

Ce que j'ai trouvé sur le Web Tramontagne et Mistral une explication supplémentaire

Mistral et tramontane

Le mistral

C'est un vent froid, sec et violent lié à la présence d'une dépression sur le golfe de Gènes. Il souffle par rafales dans le triangle Valence- Montpellier -Fréjus.

De plein nord dans la vallée du Rhône, il s'oriente nord-ouest en Provence et à l'ouest sur la côte varoise. Sa force est due à l'étranglement et au prodigieux couloir d'accélération rectiligne que constitue la vallée du Rhône. Il est associé à un temps clair, lumineux et bien ensoleillé, et chasse les pollutions de l'air. Plus rare, le "mistral noir" s'accompagne de nuages sombres. Le mistral s'observe en toutes saisons principalement en fin d'hiver et au printemps. En été, il favorise la propagation des incendies de forêts. Il souffle souvent pendant plusieurs jours.

La tramontane

Sur le Languedoc et le Roussillon, le vent dominant, froid, sec et violent, souffle de nord-ouest : on l'appelle la tramontane. La tramontane s'accélère en passant entre les Pyrénées et le sud du Massif Central. En plaine ce vent est associé à un temps sec et ensoleillé, par effet de foehn. Tramontane et mistral sont très proches par leurs origines et leurs effets. Ils s'établissent aux mêmes périodes. La tramontane précède le mistral de quelques heures et s'arrète souvent avant lui.

Carte isobarique correspondant à une situation météorologique donnant naissance au mistral et à la tramontane. (d'après J.P. TRIPLET et G. ROCHE, Météorologie Générale, Météo-France, 3° édition , 1986.)

Sommaire Page précédente

Tête de chapitre

© - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Direction de la technologie - SDTICE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vision d'un effet de Foehn particulier

Dans ce cas çi, la perturbation passe les alpes, vers le sud, disparait sur le flanc sud et la vallée du Pô. Ensuite elle se reconstitue (l'humidité réapparait) plus loin

post-33-1108243454.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vision d'un effet de Foehn particulier

Dans ce cas çi, la perturbation passe les alpes, vers le sud, disparait sur le flanc sud et la vallée du Pô. Ensuite elle se reconstitue (l'humidité réapparait) plus loin

Yep,bien vu wink.gif.

En plus ça manque d'eau actuellement au Nord de l'Italie sad.gif !

Belle reconstitution,comme tu le dis d'ailleurs,quelques heures plus tard:

post-33-1108244078.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel magnifique exemple ! L'effet des montages sur un front...

Quand je pense que pendant 20 ans, j'ai dû enseigner tout cela sans même avoir une seule photo satellite pour illustrer (sauf les dernières années), et maintenant, rien que sur MB, voilà plein d'exemples qui m'auraient rendu de grand services,.... mais je ne donne plus cours depuis 3 ans.... c'est vexant !

Merci quand même, c'est super chouette !

thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
quel magnifique exemple ! L'effet des montages sur un front...

Quand je pense que pendant 20 ans, j'ai dû enseigner tout cela sans même avoir une seule photo satellite pour illustrer (sauf les dernières années), et maintenant, rien que sur MB, voilà plein d'exemples qui m'auraient rendu de grand services,.... mais je ne donne plus cours depuis 3 ans.... c'est vexant !

Merci quand même, c'est super chouette !

thumbsup.gif

C'est avec un grand plaisir qu'un météo-amateur comme moi puisse faire un tel plaisir à une pro comme toi !!

biggrin.gif de rien ! biggrin.gif

ah encore une image de foehn d'aujourd'hui !!

toujours au même endroit !

post-33-1108294673.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et en plus, des ondes de relief sont très visibles, vraiment, situation bien marquée !

(cette photo-ci est extraite d'une NOAA de ce soir)

post-33-1108336229.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

UP!

Nouvel exemple aujourd'hui:

Ciel variable avec averses et temps très frais(10°C) sur le flanc nord des Alpes,en Suisse;

ciel serein et chaud(+ de 25°C) sur le versan sud,à Milan par exemple!

Et le contraste est très frappant en faisant l'expérience en voiture:avant et après le tunnel du St Gothard,qui délimite en quelque sorte le côté nord et sud de la chaîne montagneuse(ah les départs en vacances,souvenirs rolleyes.gif...).

wink.gif

post-33-1115496084.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Foehn sur le massif du Mont-Blanc :

Il neige en Italie, il neige ici sous le "mur de foehn" (aiguille Verte-Druz), et on distingue aussitôt le ciel bleu, où le massif prend fin, et dans la vallée souffle fort ce vent chaud caractéristique, "mangeur de neige", car il fait fondre la neige, et l'évapore fortement, tant il est sec. Alors qu'il pleut ou neige (humide et froid) sur l'autre versant.

user posted image

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×