Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

A noter que celui qui cherchait déjà les premières sensations hivernales n'avait pas loin à aller. Un petit tour dans les Highlands Écossais faisait bien l'affaire.

Il n'est d'ailleurs pas exclus que le sommet du Ben Nevis aille temporairement blanchi.

post-1038-1441465962_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Russie occidentale a connu depuis la fin de la semaine dernière une vague de chaleur d'intensité certes modérée dans l'absolu, mais inédite à cette période de l'année. De nombreuses villes ont ainsi enregistré plusieurs jours de suite, des températures jamais mesurées si tard dans la saison, souvent plus de 10 °C au dessus des normales. À Moscou, le thermomètre a dépassé les 25 °C du 24 au 27, avec une pointe à 27,9 °C vendredi 25, un niveau qui n'avait jamais été atteint après un 17 septembre (27,6 °C en 1955). Cette vague de chaleur a été encore plus remarquable à l'est de la capitale russe, de Nijni Novgorod à Kazan, où elle a duré du 22 au 28.

Un axe chaud de la mer Noire à l'ouest de l'Oural

À des latitudes voisines de celle de Moscou (55-56°N) mais un peu plus à l'est, la vague de chaleur a été encore plus exceptionnelle. À Nijni Novgorod (400 km à l'est de la capitale) et Kazan (700 km à l'est de Moscou), on a atteint les 25 °C 6 jours sur 7 du 22 au 28 septembre, avec des pointes respectivement à 27,3°C le 25 et 28,2 °C le 27. Comme à Moscou, les records pour une fin septembre y ont été battus plusieurs jours de suite, mais sur 6 jours consécutifs dans ces 2 villes. Bien que plus intermittente, la chaleur a également atteint Perm, ville située au nord-est de Kazan (à 58°N), aux portes de l'Oural : on y a relevé 25,1 °C le 28, valeur également inédite en toute fin de septembre, près de 15 °C au dessus de la normale.

Blocage durable à l'origine de cette chaleur

Cette situation résulte de la mise en place d'un flux de sud durable, dû à la présence d'un solide anticyclone positionné sur la Russie centrale d'une part, et à une zone de basses pressions sur l'Europe de l'Est d'autre part. La lente évolution de ces deux systèmes météorologiques a favorisé une remontée durable d'air chaud venu du Proche Orient.

Un front froid met fin à cet épisode

Moscou a connu sa dernière journée de chaleur dimanche 27 (25,1 °C). Lundi 28, on n'y a relevé qu'une maximale de 19,7 °C, avec des averses. La baisse est encore plus marquée ce mardi 29, où la température plafonne à 10 °C à la mi-journée. Évolution encore plus radicale à Nijni Novgorod, où l'on relevait encore 26,4 °C lundi 28, contre seulement 13 °C mardi 29. Le ciel se voile à Kazan où il fait encore presque chaud ce mardi 29 (24 °C), avant une baisse brutale dans les prochaines heures, et un retour à des températures proches des normales de saison (maximales de l'ordre de 10 °C ).

http://www.meteofrance.fr/actualites/29394...embre-en-russie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Article de MF à ce sujet :

Le sud de l'Australie a connu lors des 6 premiers jours d'octobre une vague de chaleur remarquable. De nombreuses villes ont enregistré des records de très fortes chaleurs (> 35 °C) précoces, lors de cet épisode qui a concerné toute la partie méridionale du pays, d'ouest en est. L'état de Victoria a été particulièrement concerné : la ville de Melbourne a ainsi enregistré 34,4 °C le 5 et 35,8 °C le 6 octobre, battant nettement l'ancien record de début octobre (32,5 °C). Ces valeurs sont supérieures de 16 à 17 °C aux normales de saison. Ailleurs dans l'état, les 35 °C ont souvent été atteints plusieurs jours de suite, ce qui n'était jamais arrivé à cette période de l'année.

AnomalieAustralie.png

Fortes chaleurs jusqu'en Tasmanie

Le 3 octobre, la température a atteint jusqu'à 42,3 °C à Eucla, sur la côte méridionale, soit 20°C au-dessus de la normale. Le 5, on a relevé 35,6 °C à Adélaïde et 31,8 °C à Canberra. Le 6, les fortes chaleurs ont même atteint l'île de Tasmanie : on a relevé 31,7 °C à Hobart (15 °C au dessus de la normale) et même 33,6 °C à Friendly Beaches.

Dans le Sud-Est australien, cette chaleur s'est accompagnée en fin de période de vents de nord soutenus très secs.

Cet épisode a été brutalement interrompu par la progression d'un front froid qui a atteint Melbourne le 6, provoquant en 3 minutes seulement une baisse de température de 11 degrés (de 34 °C à 23 °C).

Un épisode remarquable par sa précocité et la zone géographique concernée

D'après les météorologues australiens du BOM, cette vague de chaleur est remarquable- outre le nombre de records de chaleur précoce qu'elle a engendrés- par l'absence d'anomalie de température aussi marquées dans l'intérieur de l'Australie. Au centre du pays, où de telles chaleurs sont par contre courantes au printemps, il n'a en effet souvent pas fait plus chaud que sur la côte méridionale du pays.

Cet épisode se distingue également par sa précocité. Situé au cœur du printemps austral, le mois d'octobre est un mois contrasté, au cours duquel la température augmente nettement (de 2 à 4 degrés du début à la fin), ce qui rend ces très fortes chaleurs exceptionnelles pour une première semaine d'octobre.

Cet épisode intervient à la suite d'un mois de septembre déjà chaud et sec, dans le contexte d'un épisode El Nino bien établi. Les conditions El Nino favorisent sensiblement l'émergence de vagues de chaleur précoces au printemps sur le sud de l'Australie.

http://www.meteofrance.fr/actualites/29700...ce-en-australie

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vraiment très précoce : ca doit faire quand même bizarre d'avoir de telles températures à la fin de l'hiver.

20°C de plus que le moyenne, c'est énorme.

C'est un peu comme si on avait plusieurs jours à plus de 25°C en Mars...

:unsure:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’Indonésie à égalé son record de chaleur national avec 39,5 degrés. Ça aide pas pour les feux dantesques qui règnent dans la zone..

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nombreux records mensuels de douceur dimanche 1er novembre

De nombreux records mensuels de douceur ont été établis dimanche 1er novembre sur le pays, à la faveur d'une masse d'air remarquablement douce et d'un temps pleinement ensoleillé. Une situation qui n'est pas sans rappeler le week-end de la Toussaint 2014 : l'année passée, la France avait déjà connu des conditions exceptionnellement douces pour la saison, avec de nombreux records battus. (Lire notre actualité).

Cette année, c'est l'Ouest de la France qui a été particulièrement concerné, depuis les Charentes et la Dordogne jusqu'aux côtes de la Manche. En Bretagne et Normandie, la grande majorité des stations ont enregistré des valeurs records pour un mois de novembre.

Vague de douceur record sur un large quart nord-ouest

À Rennes, Nantes, Caen, Saint-Brieuc, Brest, Lorient, Rouen, Le Havre, les records de douceur pour un mois de novembre sont ainsi égalés ou battus, parfois nettement, avec des valeurs comprises entre 19 et 22 °C, soit 6 à 9 degrés au-dessus de la normale. Les anciens records sont parfois largement battus (environ 2 degrés) comme à Caen (21,6 °C), Ploumanac'h (22,0 °C), Cholet (21,7 °C) et Cherbourg (20,8 °C). On enregistre également des records un peu plus au sud, à Niort (22,7 °C), La Rochelle (22,5 °C), Limoges (22,8 °C) ou encore Tours (21,2 °C). À Bergerac, les 23,2 °C relevés améliorent le record de la Toussaint 2014. Les températures enregistrées dimanche sont dans la lignée de celle relevées la veille : la Toussaint 2015 a donc été exceptionnellement douce, comme le fut la Toussaint 2014.

Un anticyclone avec de l'air très doux en altitude

Cette situation s'explique par la présence d'un solide anticyclone sur l'Est de l'Europe, qui a engendré un flux de sud-est sec et très doux jusqu'au nord-ouest du pays. La masse d'air était également remarquablement douce en altitude. On a ainsi battu le record mensuel établi l'an dernier à la même époque à Bourg-Saint-Maurice (865 m) avec 21,7 °C et approché à un dixième près celui de Chamonix avec 20,7 °C. Les records ont également été approchés en altitude sur les massifs du Jura et des Vosges, où il faisait 16 à 18°C sous le soleil, tandis que le thermomètre plafonnait dans les vallées sous la grisaille avec moins de 8 °C à Strasbourg ou Nancy.

Comme l'an passé, cette vague de records de douceur a également concerné les pays voisins. Le record mensuel du Royaume-Uni a été battu au Pays de Galles dimanche 1er avec 22,4 °C à Trawsgoed. En Belgique, Bruxelles (21,1 °C), Charleroi (20,4 °C) et Elsenborn (19,7 °C) ont également enregistré des records mensuels de température.

http://www.meteofrance.fr/actualites/30298...he-1er-novembre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

IRAN

Depuis la fin de la semaine dernière, la température atteint des sommets dans l'Est du pays mais elle reste en deçà des 81°C enregistrée à Dharan, en Arabie Saoudite, en 2003. Une vague de chaleur s'abat actuellement sur l'ensemble du Moyen-Orient.

L'année 2015 pourrait battre 2014 pour devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée. De fait, alors que le mois de juin 2015 est le plus chaud pour ce mois depuis le début des relevés de températures en 1880, au Moyen-Orient le thermomètre frise des records de chaleur. La température ressentie était en effet de 74°C ce vendredi 31 juillet à Bandar Mahshahr, une ville iranienne de 100.000 habitants située à quelques kilomètres du golfe Persique. Même si cette zone est considérée comme l'une des plus chaude au monde, cette température est bien supérieure aux températures maximales des années précédentes: 45°C en août 2014 et 44°C en août 2013.

«Il s'agit de l'une des températures les plus incroyables que j'ai jamais vu et l'une des plus extrêmes jamais enregistrées dans le monde», confie le météorologue Anthony Sagliani pour AccuWeather.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×