Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

Yep bien sûr ;) Je voulais dire, si couplage il y a, il ne faut pas autant voir un alignement vertical des structures troposphériques sur les structures stratosphériques. Le phasage exact de l'onde n'est pas un facteur déterminant, ce qui n'empêche pas une influence de la stratosphère sur la troposphère.

Quand tu parles d'alignement vertical tu parles d'un "lag" entre l'apparition de l'onde et de la reponse au sol ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant pour moi je crois que je ne suis vraiment pas clair :s Ouaip d'un retard entre l'événement strato' et la réponse tropo' (de l'ordre de 15 jours), mais aussi du fait que la réponse tropo n'est pas un calque de ce qui se passe en strato :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Autant pour moi je crois que je ne suis vraiment pas clair :s Ouaip d'un retard entre l'événement strato' et la réponse tropo' (de l'ordre de 15 jours), mais aussi du fait que la réponse tropo n'est pas un calque de ce qui se passe en strato :)

ok c'est très clair ! Merci....15 jours reste evidemment qu'une vague estimation....La situaton de fin d'hiver 2012-2013 en est - je crois - un bon exemple : une grande reserve de NAM<0 avait achevé de se constitué mi-fevrier 2013 et il a fallu la premiere decade de amrs pour observer un décrochage dans la tropo...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ;) Il est également notable qu'en général les anomalies issues d'un displacement se propage plus rapidement que celle issu d'un splitting.

Ah oui le lien aussi ^^" faut me le dire si j'oublies de répondre, j'ai Alzheimer qui me guette parfois :lol:

http://www.esrl.noaa.gov/psd/cgi-bin/data/...es/printpage.pl

Le premier menu déroulant on choisit la variable à plotter. Prenons l'Air Temperature. Le deuxième menu déroulant est l'altitude (faire gaffe, si on demande la Pmer à 500 hPa le site vous enverra paître, ce qui peut se comprendre :lol: ). Prenons 10 hPa.

En dessous, deux menu déroulant pour choisir le mois ou l'intervalle de mois. Prenons Octobre, donc Octobre pour les deux mois déroulants.

Le paquet de petit case, 2*10 soit 20, c'est pour rentrer des années individuelles (par exemple si on veut fantasmer sur les janviers belges, on rentrera 1963, 1985, 1987 :lol: ).

Les deux cases en dessous c'est par contre pour choisir un intervalle. Mettons ici de 1948 (date de début de la réanalyse) à 2012 pour avoir l'ensemble des données. (les deux petites cases à côté, c'est pour retirer des années).

En dessous, y a tout un paquet de cases et menu déroulant, on passe pour aller à "Color", un menu déroulant. on a le choix entre Color et Black and White. Laissons Color, ce sera plus gay gai ^^. À côté, shading, c'est la manière de peinturlurer la carte avec les données. Il y a le choix entre shaded, shaded with overlying contour, et contour. D'expérience, contour c'est illisible :P shaded, c'est le fameux aplat, shaded w/ truc c'est l'aplat avec les isolignes. Mettons shaded w/ overlying contours.

En dessous, "plot type". On va laisser sur mean (moyenne), on peut aussi choisir anomalie pour une étude sur les janviers 63, 85 et 87 ^^

En dessous, plot size, il ne faut pas hésiter à charger. Les cartes du NCEP NCAR sont habituellement lisible avec un microscope (et encore ^^). Je ne sais pas quel est le facteur maximum admissible, par habitude je mets 350 au moins cela évite de devoir aller chercher la loupe :P

À côté, c'est pour choisir d'afficher les valeurs des isolignes. Mettons yes (remarque bête, cela ne marchera pas si vous avez laisser shading à shaded, vu qu'il n'y a pas d'isolignes tracés ...).

En dessous, overide machin, c'est pour mettre soit même une échelle. C'est fort utile en tout temps, mais il faut connaitre un peu les variables (si vous mettez l'échelle entre 0 et 100m pour un Z10, cela risque de ne pas le faire :lol: ). Laissons par défaut.

En dessous, Map projection, un menu déroulant, on peut choisir le bout de Terre qu'on veut voir. Mettons Northern Hemisphere.

Ouf, on peut cliquer sur create plot, le bouton tout en bas ^^

post-3513-1383604883_thumb.png

La moyenne de la T10 d'Octobre, de 1948 à 2012. C'est beau, n'est ce pas ? Cela donne une bonne idée de la climato pour Octobre de la T10.

Et pour l'étude des mois de Janviers qui ont une gueule de mois de Janvier, vous devriez tomber sur un truc de ce genre :

post-3513-1383605050_thumb.png

Remarque bête là aussi, mais, si le site du NCEP NCAR est pratique, faut pas non plus se laisser aller. Si on plotte l'anom' de température des mois d'octobre précédent (ce sont les années 62, 84, 86, faut pas se faire piéger :P ) :

post-3513-1383605311_thumb.png

Les mois d'Octobre précédents ont été modérément doux. Avec Octobre modérément doux cette année, c'est sûr, là on va l'avoir ce mois de Janvier qu'on attend depuis tant de temps. Sort le champagne Marcel, on va enfin pouvoir traverser le Pas de Calais à pied tellement la Manche sera gelée. Quand on voit le nombre d'illuminés qui ont cru avoir une sainte révélation en tripatouillant les données de la Reanalysis, je préfère préciser à tout hasard que les statistiques, c'est un peu plus délicat que cela quand même.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui ;) Il est également notable qu'en général les anomalies issues d'un displacement se propage plus rapidement que celle issu d'un splitting.

Y'a une explication pour ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui :P

Le lien (j'allais oublier :lol: )

www.atm.ox.ac.uk/user/mitchell/mitchell2013_jclim.pdf‎

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui ;) Il est également notable qu'en général les anomalies issues d'un displacement se propage plus rapidement que celle issu d'un splitting.

Ah oui le lien aussi ^^" faut me le dire si j'oublies de répondre, j'ai Alzheimer qui me guette parfois :lol:

http://www.esrl.noaa.gov/psd/cgi-bin/data/...es/printpage.pl

Le premier menu déroulant on choisit la variable à plotter. Prenons l'Air Temperature. Le deuxième menu déroulant est l'altitude (faire gaffe, si on demande la Pmer à 500 hPa le site vous enverra paître, ce qui peut se comprendre :lol: ). Prenons 10 hPa.

En dessous, deux menu déroulant pour choisir le mois ou l'intervalle de mois. Prenons Octobre, donc Octobre pour les deux mois déroulants.

Le paquet de petit case, 2*10 soit 20, c'est pour rentrer des années individuelles (par exemple si on veut fantasmer sur les janviers belges, on rentrera 1963, 1985, 1987 :lol: ).

Les deux cases en dessous c'est par contre pour choisir un intervalle. Mettons ici de 1948 (date de début de la réanalyse) à 2012 pour avoir l'ensemble des données. (les deux petites cases à côté, c'est pour retirer des années).

En dessous, y a tout un paquet de cases et menu déroulant, on passe pour aller à "Color", un menu déroulant. on a le choix entre Color et Black and White. Laissons Color, ce sera plus gay gai ^^. À côté, shading, c'est la manière de peinturlurer la carte avec les données. Il y a le choix entre shaded, shaded with overlying contour, et contour. D'expérience, contour c'est illisible :P shaded, c'est le fameux aplat, shaded w/ truc c'est l'aplat avec les isolignes. Mettons shaded w/ overlying contours.

En dessous, "plot type". On va laisser sur mean (moyenne), on peut aussi choisir anomalie pour une étude sur les janviers 63, 85 et 87 ^^

En dessous, plot size, il ne faut pas hésiter à charger. Les cartes du NCEP NCAR sont habituellement lisible avec un microscope (et encore ^^). Je ne sais pas quel est le facteur maximum admissible, par habitude je mets 350 au moins cela évite de devoir aller chercher la loupe :P

À côté, c'est pour choisir d'afficher les valeurs des isolignes. Mettons yes (remarque bête, cela ne marchera pas si vous avez laisser shading à shaded, vu qu'il n'y a pas d'isolignes tracés ...).

En dessous, overide machin, c'est pour mettre soit même une échelle. C'est fort utile en tout temps, mais il faut connaitre un peu les variables (si vous mettez l'échelle entre 0 et 100m pour un Z10, cela risque de ne pas le faire :lol: ). Laissons par défaut.

En dessous, Map projection, un menu déroulant, on peut choisir le bout de Terre qu'on veut voir. Mettons Northern Hemisphere.

Ouf, on peut cliquer sur create plot, le bouton tout en bas ^^

post-3513-1383604883_thumb.png

La moyenne de la T10 d'Octobre, de 1948 à 2012. C'est beau, n'est ce pas ? Cela donne une bonne idée de la climato pour Octobre de la T10.

Et pour l'étude des mois de Janviers qui ont une gueule de mois de Janvier, vous devriez tomber sur un truc de ce genre :

post-3513-1383605050_thumb.png

Remarque bête là aussi, mais, si le site du NCEP NCAR est pratique, faut pas non plus se laisser aller. Si on plotte l'anom' de température des mois d'octobre précédent (ce sont les années 62, 84, 86, faut pas se faire piéger :P ) :

post-3513-1383605311_thumb.png

Les mois d'Octobre précédents ont été modérément doux. Avec Octobre modérément doux cette année, c'est sûr, là on va l'avoir ce mois de Janvier qu'on attend depuis tant de temps. Sort le champagne Marcel, on va enfin pouvoir traverser le Pas de Calais à pied tellement la Manche sera gelée. Quand on voit le nombre d'illuminés qui ont cru avoir une sainte révélation en tripatouillant les données de la Reanalysis, je préfère préciser à tout hasard que les statistiques, c'est un peu plus délicat que cela quand même.

Merci pour ta reponse.

Ne t'inquiete pas pour le delai !

Je comprends que tu dois avoir d'autres priorités ! et c'est normal !

Bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour répondre à des gars qui me demandait comment cela se fait que cela ondule en troposphère :

post-3513-1384467635_thumb.png

Là, l'activité de l'onde 2 se voit comme une baleine dans un aquarium. Les bas Z500 forment un papillon. Les ailes du papillon, sur la Sibérie et le Canada, sont les deux minimums de l'onde 2. Deux minimums, donc un nombre d'onde de 2. Et les deux maximums sont l'Atlantique et le Pacifique. En plus, l'activité de l'onde 4 se voit bien aussi. Un papillon, cela a souvent une aile en deux parties :

23fd4900.gif

Sur le centre de la Sibérie et du Canada, on a deux maximums relatifs, et donc on peut diviser l'hémisphère en 4 minimums et 4 maximums. Il se trouve que nous sommes sous l'ailé du papillon (c'est déjà plus poétique quand même que de dire que l'anticyclone a le bout dur et qu'on s'est pris une couille sur la tronche :lol2: ).

Bref, d'où vient le papillon ?

Il y a plusieurs éléments de réponses. Déjà, ce n'est surement pas la stratosphère. Elle ne présente pratiquement aucune activité ondulatoire, et les flux de chaleur et de moment entre la stratosphère et la troposphère sont faibles. Il faut donc chercher ailleurs.

En premier lieu, il y a les forçages tropicaux. La MJO est actuellement en phase 3 ou 4, ce qui favorise la convection sur l'Océan Indien et l'Océan pacifique. Convection sur le Pacifique ai-je dit ?

http://www.forums.meteobelgium.be/index.ph...st&p=472353

Ah oui, là c'est de la convection. On peut difficilement faire mieux... Le diagramme de phase de la MJO a du mal à décoler du rond central :

jtsz.gif

L'algorithme a du se perdre un peu en chemin, mais quand on voit que Haiyan envoyait du steak, la MJO 3 ou 4 est bien une réalité. Le PNA est généralement forcé vers le négatif par cette phase de la MJO. Avec Haiyan qui est rentré dans le tas avec sa machinerie énergétique, il est normal que le PNA tombe même de la falaise :

30p.gif

Les composites sympa du CPC montrent bien que les anomalies sont fortes sur l'Océan Indien et Pacifique :

mhr1.gif

C'est là un élément de réponse.

En deuxième lieu, les forçages Arctiques restent gigantesques. C'est moins pire qu'en 2012, mais les flux de chaleur émis par la surface de l'Océan sont toujours gigantesques.

Sur les 30 derniers jours :

q2bi.png

La climato' :

v0b3.png

La mer de Beaufort notamment a subi un retard à l'embâcle très important, comparable à celui de 2011, retard précédant seulement celui des années 98 et 12. En mer des Tchouktches, l'embâcle semble à la peine aussi, même si la saison n'est pas encore assez avancé pour juger du trou d'air.

C'est là un deuxième élément de réponse.

Enfin, l'AAM reste négative, avec l'intrusion d'une anomalie nettement négative aux latitudes moyennes HN :

post-3513-1384469866_thumb.png

Et le diagramme du GWO montre la même :

post-3513-1384469943_thumb.png

Ici, je ne suis pas certain de savoir dire le pourquoi du comment. L'ENSO couplé à la MJO a une signature atmo' rémanente d'une faible Nina depuis deux mois, ce qui peut expliquer en partie la chose, mais ce n'est pas satisfaisant.

En bref, les tropiques et l'Arctique continue à forcer comme des bœufs ^^ on disait la même chose en 2010, 2011, 2012, maintenant en 2013. Bienvenue dans le reste de nos vies les gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gros P.S. : En fait, même si bien sûr il y a aussi des processus naturels en jeu, il faut voir que l'énergie dégeule de partout de toute façon. Haiyan a été renforcé par une masse d'eau chaude, du genre massive, qui correspond à l'accumulation rapide au cours du temps d'énergie dans l'Océan :

post-3513-1384471911_thumb.png

Accumulation encore accélérée dans la piscine chaude du Pacifique par la PDO- des dernières années. L'énergie tend alors à se retrouver au larges des Philippines notamment. Par le "hasard" de la variabilité naturelle, la focalisation de l'anomalie au large des Philippines a été renforcée cette année :

http://french.wunderground.com/blog/JeffMa...l?entrynum=2579

De même, pour l'Arctique c'est l'énergie accumulée durant l'Été qui dégeule. Si on peut expliquer la variabilité de notre synoptique sans parler de RC (MJO 3/4, AAM-,...), force est de constater que malgré tout l'énergie dégeule de partout.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gros P.S. : En fait, même si bien sûr il y a aussi des processus naturels en jeu, il faut voir que l'énergie dégeule de partout de toute façon. Haiyan a été renforcé par une masse d'eau chaude, du genre massive, qui correspond à l'accumulation rapide au cours du temps d'énergie dans l'Océan :

post-3513-1384471911_thumb.png

Accumulation encore accélérée dans la piscine chaude du Pacifique par la PDO- des dernières années. L'énergie tend alors à se retrouver au larges des Philippines notamment. Par le "hasard" de la variabilité naturelle, la focalisation de l'anomalie au large des Philippines a été renforcée cette année :

http://french.wunderground.com/blog/JeffMa...l?entrynum=2579

De même, pour l'Arctique c'est l'énergie accumulée durant l'Été qui dégeule. Si on peut expliquer la variabilité de notre synoptique sans parler de RC (MJO 3/4, AAM-,...), force est de constater que malgré tout l'énergie dégeule de partout.

Je me permets une remarque : nous sommes plutot en phase MJO 4/5 et pas 3/4 selon moi (même si l'indicateur nous montre une MJO non significative dans le disque central).

Cette phase semble logique avec l'évolution décrite par CASSOU -> Phase 4 : NAO + (ce que nous venons de connaitre) et phase 5 : S-Blocking ce qui semble être l'opition proposées par les modèles court terme pour la 2eme partie de semaine prochaine.

Pas de forçage donc au niveau de la tropo. Nous aurions une situation à onde 2 selon le modele ECMWF à compter du 23 novembre .......une situation de type blocage avec un froid persistant pourrait être dans le domaine du possible non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici les cartes des phases de la MJO :

post-3513-1384543668_thumb.png

En plages de couleurs, les anomalies OLR (en bleu, anomalies négatives, cela envoie du Cb), et en flèches les anomalies de vent 850 hPa. Il est vrai que la zone convective est assez étendue, ce qui doit expliquer en partie que le diagramme se soit un peu perdu en route :lol: Je pense quand même qu'on reste plus proche de la phase 4 que 5 ;)

D'autre part, l'excitation du PNA par la convection tropicale se manifeste à travers un train d'ondes de Rossby, dont on voit bien la résultante sur la carte du 1.5 PVU :

post-3513-1384545470_thumb.png

C'est beau n'est-ce-pas ? On voit bien un gros déferlement d'ondes sur le Pacifique. Haiyan en lui même n'est pas la cause du PNA- bien sûr, et à chaque typhon qui passe dans le Pacifique il n'y a pas non plus de PNA-. Cependant, la divergence associée à la MJO excite un train d'ondes dans les tropiques, et une telle bestiole qui se baladait au même moment a du bien renforcer le terme source des ondes de Rossby.

Pour nous, la suite est classiquement en effet une propagation de l'activité ondulatoire vers l'Atlantique, ce qui initierait en effet une phase de NAO plus nettement négative voire de blocage.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a une onde n°2 qui se met en place par la haute stratosphère, en provenance de la stratopause, sur les modèles.

Très certainement une anomalie de Theta advectée par la circulation de Brewer Dobson.

ecmwfzm_ha2_f192.gif

ecmwfzm_vt2_f192.gif

ecmwfzm_ha2_f240.gif

ecmwfzm_vt2_f240.gif

On voit bien que c'est un truc à onde 2 :P

ecmwfpv550f240.gif

Celà réagit logiquement, matérialisé ici par la vorticité potentielle.

En gros le Vortex polaire risque d’être malmené si cela se confirme, avec les conséquences qui peuvent s'en suivre ( flux plus méridiens en troposphère .. ).

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yep, la modélisation d'un split sur le PV est bien la conséquence directe de l'onde 2. Il convient d'attendre encore quelque peu malgré tout, car l'activité ondulatoire est faible, et à des échéances lointaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yep, la modélisation d'un split sur le PV est bien la conséquence directe de l'onde 2. Il convient d'attendre encore quelque peu malgré tout, car l'activité ondulatoire est faible, et à des échéances lointaines.

Effectivement, l'onde 2 simulée s'est produite, mais est restée faible. Du coup le VPs a été un peu allongé mais rien de plus. D'ailleurs le changement de temps entrevue pour la semaine prochaine n'est apparemment pas forcé par la stratosphère.

time_pres_WAVE2_MEAN_ALL_NH_2013.gif

La seule chose qui s'est passé jusqu'à maintenant du coté de l'influence stratosphérique, c'est le displacement event mineur lié à une onde 1 plus marquée ( en rouge ), qui à très certainement forcé un flux plus zonal, et l'arrivée de la tempête Christian.

time_pres_WAVE1_MEAN_ALL_NH_2013.gif

Pour les prévisions strato', on a toujours une activité ondulatoire entrevue, mais qui ne semble pas vouloir aboutir réellement à quelque chose. On se contente de réchauffer faiblement la surf zone au final. Le VPs restant assez concentré.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est sûr que la troposphère n'a pas l'air de vouloir se réchauffer bcp ... Donc faut pas trop vite s'exciter ...

La stratosphère tu veux dire ?

Oui il convient de ne pas s'exciter comme tu dis. Par contre l'absence de réchauffement stratosphérique ne signifie pas l'absence de conditions hivernales remarquables non plus, cf décembre 2010. Le vortex Polaire était au top de sa forme et pourtant...

Ajoutés à la variabilité intrinsèque, il y'a plusieurs types de forçages qui rentrent en jeu , la stratosphère étant une pièce du puzzle.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours pas de grands mouvements en stratosphère en vue.

On peut remarquer une tendance des ondes à "attaquer " le VP, mais ce n'est évident qu'en basse stratosphère. Ces ondes venant de la troposphère ( potentiellement excitées par la MJO d'ailleurs ), seraient vite amorties dans leur propagation sur la verticale quand même.

Donc l'option stratosphérique la plus probable est que l'on continue dans la lancée d'une activité ondulatoire présente, surtout en basse stratosphère pour le coup, mais sans grand impact évident au final ( mineurs et/ou temporaire ).

ecmwf100f168.gif

ecmwf2f168.gif

Cirus avait résumé ça plus complètement ici d'ailleurs : http://www.espacemeteo.com/Prevision-Meteo...stratospherique

Pour le moment il faudrait plutôt miser sur la variabilité intrinsèque, la MJO et ce qui se rapporte au moment angulaire de l'atmosphère pour nous sortir ( ou maintenir :lol: ) de la présence d'un patator à proximité, avec un flux de SO.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention, les images que j'ai postées sont dynamiques j'avais plus pensé :blush:

Ces ondes venant de la troposphère ( potentiellement excitées par la MJO d'ailleurs ), seraient vite amorties dans leur propagation sur la verticale quand même.

On peut voir que celà se produit effectivement :

time_pres_HGT_ANOM_ALL_NH_2013.gif

Les ondes sont plutôt faibles et se contentent surtout de se propager en basse stratosphère.

On peut aussi noté que les vents liés au jet de la nuit polaire en haute stratosphère approchent des valeurs remarquables ( image dynamique ):

ecmwfzm_u_f168.gif

Sinon pour ce mois de décembre il est très difficile désormais d'espérer quelque chose d'hivernal ( hormis peut être pour les hauteurs ). Enfin tout dépend de ce que chacun entend par "hivernal". La patate qu'on a nous a bien donné de bonne gelées par endroit :P

En tout cas on reste dans un schéma à flux d'O/SO dominante.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yep en effet. Le vortex polaire est particulièrement puissant et amortit toute tentative d'activité ondulatoire. Il favorise donc une circulation plutôt zonale. Le PNA restera légèrement négatif, notamment suite à un forçage MJO. Ce qui devrait provoquer un schéma plus classique de zonal pas vraiment convaincant. Au niveau hémisphérique, on a un schéma persistant de dipôle arctique négatif et oscillation arctique positive, ce qui change un peu des Hivers DA- et AO- :lol: :

post-3513-1386979287_thumb.png

En conséquence de quoi, la Sibérie et l'Arctique carbure au gros rouge, avec des records mensuels comme à Irkoutsk :

30710_201312.gif

Ce qui aide aussi le froid à tomber sur le Proche Orient.

Pour un petit aparté température, on notera que pour l'Hiver du siècle en Europe, c'est officiellement mort. L'Hiver 62-63 avait été froid dans la durée, avec l'arrivé de l'Hiver dès mi-Novembre, et un départ tardif, début Mars. Là, avec 4.7°C au 12 Décembre à Uccle, le retard à combler pour rattraper les -2.03°C de cet Hiver est juste irréaliste. Il faudrait que nous ayons -3.5°C de moyenne environ jusqu'au 28 Février. Et vu que les prévisions sont engageantes pour Décembre...

Pour la Terre aussi, fait doux. Au 10 Décembre, 2013 est toujours en lice pour être la troisième année la plus chaude dans les données du NCEP NCAR. Au jour le jour, la comparaison :

post-3513-1386979696_thumb.jpg

Si les 20 derniers jours suivent strictement la normale, 2013 finirait à 14.35, au même niveau que 2007...

post-3513-1386979840_thumb.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au fait, j'oubliais de dire que les modèles bougent de plus en plus en stratosphère :

post-3513-1387043183_thumb.png

post-3513-1387043329_thumb.png

À voir si on arrive à en tirer quelque chose :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour la Terre aussi, fait doux. Au 10 Décembre, 2013 est toujours en lice pour être la troisième année la plus chaude dans les données du NCEP NCAR. Au jour le jour, la comparaison :

Si les 20 derniers jours suivent strictement la normale, 2013 finirait à 14.35, au même niveau que 2007...

Ouaip, heureusement qu'on est en big el nino, en pdo + et en activité solaire max :shifty:

Sinon, effectivement pour la stratosphère. Si ça doit donner quelque chose, ça sera pour l'année prochaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouaip. Pour mémoire, un SSW véritable est défini lorsque le vent zonal à 10 hPa ( l'U10 pour les intimes :P ) moyenné sur le 60°N devient strictement négatif. Par exemple l'hiver dernier il y avait eu un SSW :

post-3513-1387107793_thumb.png

Par contre l'Hiver encore avant, non :

post-3513-1387107813_thumb.png

On s'excite dès qu'il se passe quelque chose parce qu'on est passiioné ( ^^ ) et que le plus important c'est encore de passer du bon temps. Si on attend d'avoir un SSW déclaré on n'aura plus grand'chose à se raconter :lol2: Pour l'instant cela pourrait bouger en strato, mais le SSW est loin d'être acquis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tenez en Novembre l'AO a atteint sa deuxième plus forte depuis 1950 :

http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/prec...ent.ascii.table

Donc les valeurs sont 2.029 en 2013, contre 2.470 en 1978. De plus, le record de la plus forte valeur quotidienne a été probablement pulvérisé. L'AO a frôlé les 4 à la mi Novembre. Le précédent était de 2.52 le 9/11/78.

post-3513-1387314552_thumb.png

J'en parlais déjà ici à la volée :

http://www.forums.meteobelgium.be/index.ph...st&p=463273

L'AO oscille de plus en plus violement entre des valeurs positives et négatives. Les records d'AO+ ne sont d'ailleurs pas mutuellement exclusif avec les record d'AO- ni au ralentissement du jet et tout le tremblement. Il y a compétition entre différents processus. Ainsi l'amplification Arctique conduit à l'affaiblissement des gradients et donc un jet ralenti et qui méandre. Dans le même temps, la perte de l'ozone (Montréal a juste évité de "traverser le plancher" et on est encore loin d'avoir récupéré la couche d'ozone...) et la plus grande absorption du rayonnement solaire par l'Océan Arctique refroidit la stratosphère, renforçant le vortex polaire. De même, l'extension de la cellule de Hadley vers le Nord force le jet à se rétracter vers le Nord. Ces deux derniers effets tendent à provoquer un déferlement de NAM+ (AO+ en surface). Il se passe la même dans l'Antarctique d'ailleurs. Le VP est renforcé par le trou de la couche d'ozone (sur certains sondages, il n'y avait même plus de tropopause à proprement parler en 2006...). Et donc, renforcement de l'AAO, avec des valeurs fortement positives.

Pour revenir à l'Arctique donc, ces différents tire à hue et à dia. De plus, un papier avait montré (celui co écrit par la fameuse sceptique -sur son blog seulement il faut croire...- Judith Curry) que la réponse à la perte de la banquise durant l'Hiver 2009-2010 ressemblait à de l'AO-, mais n'était pas tout à fait de l'AO- quand même. Globalement, on est en train de l'AO pour faire simple. La circulation déraille chaque jour un peu plus, et l'indice AO erre alors d'un extrême à l'autre sans que cela n'est forcément beaucoup de sens.

Dans les années 80-90, la perte de banquise était encore relativement limitée. Les facteurs en faveur du renforcement de l'AO+ dominait alors, ce qui a donné quelques hivers mémorables (Hiver 89-90...). Du coup à la fin des années 90 et début 2000, les scientifiques pensaient, modèle à l'appui, que cette tendance se poursuivrait. Avec donc l'annonce d'Hivers doux, flotteux, tempéteux,... La principale fragilité de la théorie, c'est qu'elle supposait que la banquise serait avec nous en été jusqu'à la fin des temps. Cela a été rapidement mis empiriquement en défaut. Depuis, l'AO n'est plus que l'ombre d'elle même.

Un autre point, je parle de record car c'est le plus simple dans ce cas. En toute rigueur cependant ce ne saurait être exacte. C'est plus pour montrer là où il y a de la lumière, et montrer que ce qui se passe est cohérent avec des papiers de recherches qui eux ont une méthodo' béton. Les USA en sont une bonne illustration cette année par exemple. Il y a eu bien plus de record de froid que de record de chaud battu, ce qui fait mauvais genre pour un réchauffement quand même :lol2: La véritable explication, c'est qu'avant il y a eu 2010-2011-2012 qui ont pulvérisé tout les records aux USA. Du coup l'année 2013 qui est un peu moins chaude aura plus de mal à battre des records dans le positif par contraste. Si on essaye de conceptualiser un canal. Le canal des possibles s'élargit brusquement quand on veut faire passer du lourd, du coup derrière par contrecoup il y a de la place. Pour la petite référence grivoise :lol: C'est comme on dit, il n'y a que la première où cela fait mal, après cela passe tout seul...

Je raconte cela parce que c'est ce qui risque d'arriver quand même pour l'AO. Je n'ai pas fait les comptes exactes, mais un peu près la moitié des records tant positifs que négatifs doit être l'apanage des années post 2005. C'est pareil, dans les années à venir, à moins d'aller à des valeurs de 10 d'AO en été ^^ le nombre de records finira de lui même par se calmer. Cela ne vaudra rien dire de bien particulier. La méthodo utilisée ici est purement indicative, efficace pour l'instant présent. Pour l'avenir, on verra bien.

Pour les USA aussi, et pour le Moyen Orient qui se gèle, cela n'aura échappé à personne que malgré les vagues de froid ici et là, il y a quand même deux trois trucs qui ne collent pas dans le tas.

Ainsi, Novembre est un mois record pour le globe. Pour Décembre ce n'est pas encore acquis mais vu la trajectoire que l'on suit... La VDF est donc bien limité dans l'espace et n'empêche pas le globe de se réchauffer.

De plus, c'est comme pour Février 2012 ici, un véritable sketch. Au final pour les USA, il y a eu plus de records de chauds battu que de records de froids battus ces derniers jours (si passiion passe, il a épluché le site du NCDC à ce sujet ^^ ). Pour une VDF cela fait mauvais genre, et encore plus quand l'année 2013 est dans une tendance inverse.... L'explication est la même que pour notre Février 2012, pour arriver à avoir un commencement d'une (tout petit) descente, il a fallu littéralement dynamité l'Arctique. Ici, c'est surtout Béring qui a essuyé les plâtres pour les USA. Et la Sibérie qui a trinqué pour le Moyen Orient. Il est sûr qu'Homs sous la neige c'est spectaculaire :

post-3513-1387316837_thumb.jpg

Et cela rajoute au côté fin du monde. Pour autant, il a plus par 3°C au fin fond Nord des côtes Alaska, en plein Arctique, en plein Hiver, pour que cela arrive. Alors certes, une photo de neige c'est toujours plus esthétique qu'une photo de pluie froide dans la nuit polaire. Pour autant, de la pluie par là bas est bien plus exceptionnelle que de la neige par là.

Et surtout, il y a un écart grandissant entre les anomalies positives et les anomalies négatives. Les synoptiques doivent être de plus en plus hors norme pour tirer du froid vers les latitudes moyennes. Et quand on regarde à l'échelle hémisphérique, on ne voit que cela :

post-3513-1387317297_thumb.png

Il n'y a plus rien de froid. Localement, les anomalies sont négatives car le positionnement des masses d'air n'est pas exactement celui de la climato'. Mais dans l'absolu ne serait-ce que le seuil des -30°C n'est plus atteint. En 1998, l'année 1998 dont on nous bassine tout le temps, cela avait quand même une autre gueule :

Rhavn00219981217.png

Le positionnement du froid n'est évidemment pas le même, cette année cela penche côté Canada, 1998 côté Sibérie. Pour autant il n'y a pas besoin d'être convaincant du RC pour comprendre que le froid n'est plus que l'ombre de lui même en 2013. On ne bataille plus pour atteindre -35°C à 850, on bataille pour sortir du -30... Et bientôt on sera réduit à se battre pour avoir du -25 quelque part dans le monde.

Forcément, quand on n'a même pas une masse d'air froide réellement froide, il ne faut pas espérer qu'avec les pertes radiatives au cours de l'advection il reste quelque chose en bout de course...

Ceci pour dire que Novembre, c'était encore du grand n'importe quoi, et que Décembre n'est pas parti pour relever le niveau.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce résumé de ce que les études sur ces sujets peuvent nous apprendre à ce jour ;)

Les 2 cartes que tu as postées à titre indicatif ( rappelons le ) montrent bien la trogne de la tendance. Pour avoir un truc plus visuel et plus objectif on a les courbes du NCEP/NCAR. On peut le vérifier en sortant l'évolution des températures près du cercle arctique ( 60/90°N, c'est le rond près du pôle nord ) :

Geodesie.png

On obtient cela sur l'évolution des températures à 850 hpa pour Novembre/Décembre et Janvier/Février depuis 1950 :

514069NCEP.png

744608NCAR.png

Ils ont un problème pour passer d'une année sur l'autre en ce moment, sinon on aurait pu sortir le graphique des 4 mois cumulés.

La tendance est sans appel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×