Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
Hingis

Eté 2006 : Eté très chaud

Messages recommandés

Merci marcv wink.gif

Si les runs ne bouge pas trop,c'est bien possible.

Et d'après Fred de Decker si les conditions actuelles persistent jusqu'à la fin du mois,Juillet 2006 serait le plus chaud(du moins pour la France) jamais enregistré depuis l'apparition de la "météorologie moderne"(qu'entend -t-il par là?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La température maximale relevée aujourd'hui à Uccle est de 36,2°C. Cette valeur, si elle n'est pas la plus élevée dans l'absolu à Uccle est néanmoins la plus élevée pour un mois de juillet. Le précédent record date du 6 juillet 1952 et à été de 35,7°C.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La température maximale relevée aujourd'hui à Uccle est de 36,2°C. Cette valeur, si elle n'est pas la plus élevée dans l'absolu à Uccle est néanmoins la plus élevée pour un mois de juillet. Le précédent record date du 6 juillet 1952 et à été de 35,7°C.

huh.gif Je vais demander une augmentation à mon patron;on a du travailler dehors aujourd'hui tongue.gif

Peut-etre que ce record pourrait-etre battu déjà la semaine prochaine si on se fie aux runs. whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La température maximale relevée aujourd'hui à Uccle est de 36,2°C. Cette valeur, si elle n'est pas la plus élevée dans l'absolu à Uccle est néanmoins la plus élevée pour un mois de juillet. Le précédent record date du 6 juillet 1952 et à été de 35,7°C.

huh.gif Je vais demander une augmentation à mon patron;on a du travailler dehors aujourd'hui tongue.gif

Peut-etre que ce record pourrait-etre battu déjà la semaine prochaine si on se fie aux runs. whistling.gif

Au Secours, elle va se terminer quand cette vague de chaleur ? mad.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A saint-Ghislain 41°C à 15h00

heuuuu Thermomètre en plein soleil, je viens juste d'acheter 2 ventilos.........et une moustiquaire........sal...pe de mouches y en a plein

et le guépes elle ssont tôt cette année

2guns.gif2guns.gif2guns.gif2guns.gif2guns.gifcensored.gifcensored.gifcensored.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben les moustiques, je dois pas me plaindre. ENCORE rien.

J'aientendu qu'à Boudour, quelqu'un a attrapé une "septicèmie" (voir l'ortho) à cause d'une piquure de MOUSTIQUE.

Brrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr blink.gifblink.gifblink.gifblink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vive le lait anti-moustiques! Je me suis fait bouffer cette nuit mad.gif

J'ai eu quelques piqûres de moustiques ces derniers jours ! Parfois, ils te piquent sans que tu sentes quelque chose ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Records de chaleurs en Europe

Une partie de l'Europe suffoque sous des températures largement au dessus de 30øC, transformant les grandes métropoles en fournaises. Des scientifiques estiment que cette canicule s'inscrit, même s'il n'y a pas un lien direct établi, dans le processus global du réchauffement de la planète et d'un "dérèglement" du climat, qui peut se traduire par des étés très chauds.

En Belgique, l'Institut royal météorologique annonce pour aujourd'hui des "températures tropicales" de 29 à 33øC, avec des pointes à 35øC en Campine.

En France, la canicule touche un bon quart du pays, principalement le sud-ouest, comme à Bordeaux, avec 38øC, et Paris, où le thermomètre a grimpé à 35øC dans l'après-midi. Dans la capitale, habitants et touristes cherchaient un peu de fraîcheur dans les cinémas et magasins climatisés, ou plus radical, en barbotant dans les bassins des jardins publics.

Ces fortes chaleurs ont ravivé le spectre de la canicule de 2003, qui avait fait 30.000 morts en Europe, dont près de 15.000 en France. Hier, trois personnes ont succombé à la suite de malaises, deux personnes âgées et un maçon. Les décès ont été reliés aux températures particulièrement élevées. Deux personnes sont aussi mortes aux Pays-Bas lors d'un rassemblement de marcheurs rassemblant 40.000 randonneurs dans la région de Nimègue (est).

En Espagne, les températures frôlent les 40øC. La chaleur a fait deux victimes. Un maçon est décédé dimanche à Murcie (sud), et un homme de 44 ans qui faisait des travaux au soleil est mort lundi après un coup de chaleur dans un hôpital d'Ourense, en Galice (nord).

En cette période de fortes chaleurs, les personnes les plus sensibles (les personnes qui ont des problèmes respiratoires, les personnes âgées et les enfants en bas âge) sont particulièrement exposées. Le SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement recommande, dans la mesure du possible -De rester à la maison ; -De ne pas fournir d'efforts physiques ; -De ne pas ouvrir les fenêtres pendant la période la plus chaude de la journée soit entre 12 et 22 heures (il faut ouvrir les fenêtres de préférence très tard le soir ou le matin, quand les concentrations sont retombées au plus bas) RTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques éléments de réflexion sur le climat des dernières années...

La canicule actuelle soulève des interrogations... Je prévoyais à long terme que les températures retomberaient par incursion d'air frais entre anticyclone atlantique et scandinave et c'est bien là dessus que les modèles numériques et leur traduction dans le temps en diagrammes partent au départ.

Puis en s'approchant de l'échéance, le rafraichissement par le nord-ouest est annulé. Pourquoi ???

C'est une question qui me semble de plus en plus pressante.

J'espère qu'il s'agit d'une simple erreur prévisionnelle et pas d'un changement plus important de la circulation atmosphérique qui fait que les masses d'air sahariennes vont de plus en plus souvent envahir l'Europe en empêchant précisément les incursion d'air frais nordique quelles que soient les tendances prévues en regard d'un passé climatique qui serait révolu ce qui signerait peut-être un impact du réchauffement climatique sur la circulation générale. Mais on ne peut confirmer cela avec les quelques cas observés depuis moins de 10 ans. Il va falloir attendre 2020 au moins pour en être sûr... Mais si tel était le cas, le visage de l'Europe pourrait changer beaucoup plus vite qu'on ne le pense avec des conséquences incalculables.

Je me pose toute les questions et attends pour l'heure la suite de ce mois de juillet. Si excédent de température il va y avoir, on ne peut pas encore totalement savoir de quel ordre il sera avant même que le dernière décade ne soit commencée. Le mois d'août va permettre de se rassurer je l'espère, car cela m'inquiéterait beaucoup que l'on continue sur cette lancée... Et pourtant, il y a peut-être une explication, car le prévisionniste saisonnier allemand, Roeder, a fort bien vu pour l'heure la configuration synoptique de juillet... il annonce la même chose en août...

Le climat passe par des phases plus ou moins continentale ou océanique. Actuellement c'est une phase plus continentale. Mais continentale ne signifie pas hiver tout froid, été tout chaud ! Comme toujours, des nuances sont à apporter. En climat continental, on a également de redoutables écarts de températures, comme on l'a vu ce printemps avec de brusques pertes de 10°C amenant neige en mars et même avril par conflit thermique assez rare et localisés sur certaines régions du centre... Le même chose maintenant et ce serait une ligne de terribles orages. Cela fait encore 3 jours, ce même anticyclone scandinave qui nous garanti un temps si sec au nord a fait baisser le mercure de 15°C à Saint Petersbourg qui est passé de la canicule à l'extrême fraicheur en quelques heures... Mais la Belgique échappe à tout ça et du climat continentalisé ne subit pour l'heure que la chaleur et quelques orages. Les brusques coup de frais ne sont pas au rendez-vous...

Est-ce que ça va durer ??? Est-ce que dans la situation continentalisé où nous sommes, les masses d'air issues du sud, du sahara finalement sont vouées à toujours avoir le dessus au XXIe siècle alors que précédemment c'était équilibré entre air polaire et tropical au prix de redoutables conflits thermiques d'ailleurs. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai indiqué qu'ils étaient à craindre si jamais l'air polaire reprenait du service... Mais c'est pas vu jusque là et ce n'est pas fait demain !

Et pourquoi des remontées d'air subtropical plus souvent en France puis en Belgique qu'en Europe du Sud-Est ?? Je pense que ce pourrait-être parce que la péninsule ibérique offre à l'air saharien la tête de pont idéale en Europe... Si la nature retenait ce scénario pour le XXIe siècle, le Sud-Ouest de la France deviendrait vite thermiquement une annexe espagnole à la saison chaude... La situation de cet été donne à réfléchir à ce propos... Réponse dans quelques années pour savoir si c'est un nouveau schéma de circulation générale ou une simple tendance de quelques années.

Si cela devait être un nouveau schéma de circulation en raison du réchauffement climatique, il suffit de regarder les 15 dernières années pour comprendre... Voilà ce qu'on pourrait en tirer rapidement :

- en été :

x en tendances océanique (type 1994-1995-1998 à 2002) : étés chauds, orageux et humides.

x en tendance continentale (type 1989 à 1991, 2003-2006) : étés chauds et secs, canicules possibles.

Les années où l'air frais domine en océanique (1993) ou en continental (1996, 2004) se font de plus en plus rares et pourraient disparaitre.

-en hiver :

x en tendance océanique (mêmes années) : hivers humides et très doux, inondations

x en tendance continentale (mêmes années) : hivers secs, hivers très froids plus rares, conflits thermiques neigeux, grandes vagues de froids rares, mais néammoins toujours possibles et quasiment aussi extrêmes contrairement aux idées reçues.

Ce qui prévoyaient des inondations générales au début du siècle, des canicules tous les ans en 2003 n'ont pas tout à fait cerné la situation possible je pense : ce serait tout à la fois selon l'origine des flux, sachant que la constante serait que l'air subtropical tendrait à prendre le dessus sur de l'air polaire tendant à être moins froid.

Si cela n'est qu'une simple tendance périodique, tout cela ne sera que la description des tendances observées durant les 20 dernières années...

Florent.

Modifié par florent76

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour tes explications qui nous permettent d'un peu mieux comprendre ce qui nous arrive et qui nous laisse dans l'interrogation la plus totale thumbsup.gifthumbsup.gifthumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Florent:Il y a probablement beaucoup de facteurs atmosphériques à étudier,mais il y a une chose que j'ai l'impression qu'on oublie trop vite;l'urbanisation galopante en Europe.

Rien qu'en Belgique,on a construit plus de 60000 logement depuis 2005.

Chaque nouvelle construction,c'est un peu plus d'espace vert qui disparait.

Qui dit construction de logement,dit aussi construction de nouvelles routes et d'égoutages.Ce qui fait que lorsque la pluie atteint le sol,elle est rapidement évacuée par les égouts.

Pour se rendre compte de l'impact de l'urbanisation sur le climat local,il suffit de se rendre sur le parking d'une grande surface commerciale par temps ensoleillé;il y fera beaucoup plus chaud que dans un bois ou une prairie.

Mon avis est que une grande ville agit comme un désert,ou les pluies ruissellent tellement vite quelle n'ont pas le temps de refroidir le sol et lors d'un temps ensoleillé,la température grimpe bien plus rapidement que dans les campagnes

D'ailleur,il y a-t-il des études qui ont été faites à ce sujet?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des études sont effectuées sur le sujet. Il s'agit de l'effet d'îlot urbain. Toutefois, il faut que les masses d'air soient au départ extrêmement chaudes et issues d'un mouvement général de l'atmosphère à l'échelle de l'Europe pour les records tombent. Construire des villes va faire monter localement la température de quelques degrés, mais pas globalement et encore moins à ce niveau. De fait, il règne actuellement une forte chaleur aussi bien sur les côtes que dans les campagnes pourtant peu urbanisées et elle est encore plus importante en ville surtout la nuit.

En conclusion : l'urbanisation peut-être considéré plutôt comme une circonstance aggravante de la chaleur que comme la cause directe de celle-ci qui est à chercher ailleurs.

Florent.

Modifié par florent76

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La température maximale relevée aujourd'hui à Uccle est de 36,2°C. Cette valeur, si elle n'est pas la plus élevée dans l'absolu à Uccle est néanmoins la plus élevée pour un mois de juillet. Le précédent record date du 6 juillet 1952 et à été de 35,7°C.

Il y a eu 36° maximum aussi à Ostende et Middelkerke : c'est très remarquable pour la côte belge...

33.5° aussi à Elsenborn.

Le record pour la Belgique hier semble être la Campine où les 37.8° ont été atteints à Kleine Brogel... sun.gif

Ma qué calor...

Modifié par Philippe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Record absolu pour Dunkerque hier après-midi avec +38,3°C : ouah !!! un bon plongeon dans la mer du nord était de rigueur !! whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce mois de Juillet risque d'être un des plus chauds de l'histoire de la météorologie mais commencer à dire que nous aurions la même chose en Août, c'est un pas à ne pas franchir car oui nous aurons sans doute encore des journées chaudes mais peut-être pas si chaudes que ces derniers jours...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la 2ème décade de juillet 2006 à Armentières

Tn 13.4 °C

Tx 38 °C

Température moyenne 23.06 °C

Moyenne des minimales 16.25 °C

Moyenne des maximales 31.05 °C

Pluvimétrie 4.8 mm

Tx >= 25 °C 10 jours

Tx >= 30 °C 4 jours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La chaleur tue en France

Une vague de chaleur s'est installée sur l'Europe. Les températures tropicales transforment les grandes villes du continent en fournaise. En France, vingt personnes ont succombé, probablement ou certainement, selon un bilan annoncé par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

On déplore notamment la mort de quatre travailleurs exposés à la vague de chaleur au travail, d'un enfant de quinze mois et de deux personnes sans domicile. Le précédent bilan de la canicule, qui affecte une partie de la France depuis plusieurs jours, faisait état de 9 décès.

Selon Météo France, les températures devaient à nouveau atteindre des valeurs élevées, de l'ordre de 33 à 38 degrés notamment dans l'est et le sud-est de la France, aujourd'hui, et ce vraisemblablement jusqu'au milieu de la semaine prochaine. En outre, cette chaleur s'accompagne dans certaines régions, comme Paris, d'une pollution de l'air à l'ozone.

A Marseille, dans le sud-est, la température de l'eau a atteint cette semaine 30 degrés sur certaines plages contre 24 à 25 degrés les autres étés. La canicule de l'été 2003 avait tué près de 15.000 personnes. RTL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La chaleur tue en France

Une vague de chaleur s'est installée sur l'Europe. Les températures tropicales transforment les grandes villes du continent en fournaise. En France, vingt personnes ont succombé, probablement ou certainement, selon un bilan annoncé par l'Institut de veille sanitaire (InVS).

On déplore notamment la mort de quatre travailleurs exposés à la vague de chaleur au travail, d'un enfant de quinze mois et de deux personnes sans domicile. Le précédent bilan de la canicule, qui affecte une partie de la France depuis plusieurs jours, faisait état de 9 décès.

Selon Météo France, les températures devaient à nouveau atteindre des valeurs élevées, de l'ordre de 33 à 38 degrés notamment dans l'est et le sud-est de la France, aujourd'hui, et ce vraisemblablement jusqu'au milieu de la semaine prochaine. En outre, cette chaleur s'accompagne dans certaines régions, comme Paris, d'une pollution de l'air à l'ozone.

A Marseille, dans le sud-est, la température de l'eau a atteint cette semaine 30 degrés sur certaines plages contre 24 à 25 degrés les autres étés. La canicule de l'été 2003 avait tué près de 15.000 personnes. RTL

Ce n'est qu'un début, d'autres personnes vont mourir vu les prévisions catastrophiques des prochains jours... Les gens ont sans doute bien tiré les leçons de l'été 2003 mais l'été 2006 risque d'être encore pire que celui de 2003 si ces anticyclones ammenant chaleurs tropicales continuent à vouloir stagner sous nos latitudes... Quand hier, j'ai regardé les températures à la BBC des villes, je me dis que je ferais bien de partir un bon bout de temps à Dublin par exemple : Là, hors de question de canicule, il fait même près de 10 à 13°C. plus frais par là que par ici ( sans doute grâce aux courants marins frais qui doivent roder là-bas )... La fraicheur n'est pas très loin de chez nous mais cela ne nous console pas malheureusement...

Modifié par Hingis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Normalement en fin de semaine prochaine : fini avec la canicule mais toujours des températures estivales mais bien plus supportables et agréables et enfin de nuits fraiches ! A confirmer, bien entendu... thumbsup.gif

Mais le mois de Juillet 2006 restera dans les anales : Et après, on viendra dire que nous n'avons pas de beaux étés en Belgique : c'est encore un cliché whistling.gif Espérons que le mois d'Aout soit moins horrible que le mois de Juillet...

Modifié par Hingis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×