Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
Parsifal

Et après l'ère du pétrole...

Messages recommandés

Je voulais dire que le nucléaire ou l'éolien ne sont pas assez développé pour assurer dans l'immédiat un passage à une énergie plus propre. Le moyen de produire l'électricité à l'heure actuelle reste trop souvent la bonne vielle centrale thermique au charbon ou au gaz. Seuls les pays européens tentent de se lancer dans d'autre voies comme le nucléaire ou l'éolien. Un gars avait estimé que s'appuyer entièrement sur le nucléaire nécessiterait de construire une centrale tous les 3 mois à travers le monde pendant je ne sais plus combien d'année. Ce que je ne demande pas forcément, mais permet d'avoir un ordre de grandeur de l'effort à fournir en matière d'élec plus propre.

PS; Hier le baril à finit à 147,27 dollars pour le lignt, un peu plus pour le brent. Suite à un nouveau rebond de la crise financière, le dollar s'est de nouveau enfoncé à environ 1,594 dollar l'euro. Tandis que les bourses ont pris une claque, le CAC 40 étant le plus touché avec une baisse de 3,09%, souvent in extremis les 4000 points.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

paix, tu as déjà entendu parler de ce projet de méga-éoliennes dans le jet-stream, reliées à la terre par un câble ? Dangereux pour les avions ! w00t.gif

Il y a aussi deus autres sources d'énergie inépuisables

- les ondes cosmiques (un suisse a fabriqué un chauffage en les utilisant)

- la géothermie, en laquelle je crois assez fort...

Je pense que dans l'avenir, ce sera une combinaison de toutes sortes de sources énergétiques (y compris le nucléaire) qui alimenteront les centrales électriques: c'est polyvalent, souple, et pratique au niveau de l'utilisation.

Actuellement, avec les éoliennes et l'énergie hydro-électrique, c'est déjà un peu comme cela

smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les ondes cosmiques, je ne connaissaient pas. tongue.gif

Mais sinon, le problème est bien là aujourd'hui. On ne se base que sur une seule source d'énergie, et il ne pourra pas exister de solution miracle pour la remplacer. Ce sera une combinaison d'économies et d'associations de différents moyens de production en fonction des possibilités locales qui nous assureront une solution. Il faudrait aussi essayer de pousser le développement de l'autonomie des logements vis à vis du réseau, ce qui sera tout à fait possible dans quelques années quand les coûts auront encore baisé.

En plus, quand je pense que la SNCF a fermé progressivement des voies et des services marchandises face à la concurrence de la route, je me dit qu'il y a un problème. Surtout que le problème vient en partie du coût d'entretien. Pour les routes, c'est le contribuable qui paye, mais quand on voit l'état de certaines routes... Si on soutenait le transport de marchandises par voie ferré, et qu'on reconvertissait les routiers en cheminots (de quoi, j'exagère un peu ?), on n'aurait plus routiers dans la rue. Qu'est ce le gouvernement fera pour les routiers quand on aura le baril à 150 euros ? Il se décidera à faire bouger les choses ou il continuera à faire payer des subventions via le contribuables ?

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a aussi deus autres sources d'énergie inépuisables

- les ondes cosmiques (un suisse a fabriqué un chauffage en les utilisant)

- la géothermie, en laquelle je crois assez fort...

...en voici une autre : http://www.pelamiswave.com wink.gif

Comment ça marche ? Suivez le lien en cliquant ICI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille cette vidéo conférence de J M Jancovici.

1 h 45, mais ça vaut le détour... thumbsup.gif

Ensuite peut être aurez vous un peu de mal à vous endormir. crying.gif

http://storage02.brainsonic.com/customers2...iles/index.html

Et son site : http://www.manicore.com/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille cette vidéo conférence de J M Jancovici.

1 h 45, mais ça vaut le détour... thumbsup.gif

Ensuite peut être aurez vous un peu de mal à vous endormir.  crying.gif

http://storage02.brainsonic.com/customers2...iles/index.html

Et son site : http://www.manicore.com/

Bah, un peu plus ou un peu moins, au moins je m'occupe au lieu de glander avec Google Bot

La phrase que j'ai préféré "entre vous et l'électricien du coin, c'est juste une question d'ordre de grandeur" lol.giflol.giflol.gif

En tout cas, il a réussi un bel exposé je trouve. Il a juste oublié un tout petit détail. Il y aura aussi un pic de l'uranium. De l'intérêt donc de faire des économies énergétiques drastiques, et de voir ailleurs pour notre approvisionnement.

user posted image

Mais voila, comme il l'a expliqué, le problème immédiat du nucléaire. Ce que j'ai d'ailleurs essayé de dire un peu plus haut. On part de rien, ou presque, pour tenter d'en faire un nouveau pilier énergétique. Bon appétit bien sûr...

Je noterais juste qu'il semble penser lui aussi, comme d'autre, que l'Homme influe sur son climat depuis 10000 ans. Cette possibilité me fascine. L'Homme douer d'une capacité impressionnante à maitriser son univers..

Par contre, si nous ne faisons rien, il est clair que notre civilisation va s'écrouler. C'est déjà arrivé par le passé que sous la pression de changements climatiques locaux, ou d'épuisement des ressources locales, d'autre civilisation se soient écroulées. On n'est pas la première civilisation, nous ne seront sans doute pas la dernière. Puisse Dieu avoir pitié de nous si on en arrive là .

Je rajouterais aussi que j'ai oublié de signaler qu'aux USA, les réserves pétrolières sont passés hors de la fourchette, tandis que les réserves d'essence et de distillés ont légèrement augmentés. Preuve de nouveau de l'abandon du pétrole par le consommateur lamba en bout de chaîne affolé par les hausses des prix (le graphique de Jancovici n'est plus tout à fait à jour), mais la demande reste toujours aussi fortes pour l'industrie. Et quand le pétrole ne sera plus là, ni les carburants synthétiques, comment nous battrons-nous ? Celui qui trouvera une réponse pertinente sur le champ de bataille fondera la nouvelle civilisation.

post-62-1215906805.png

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que si un spécialiste du Nucléaire comme lui (pour EDF) n'a pas parlé d'Uranium, c'est parce que dans 20 ou 30 ans on utilisera la fusion (qui est sans Uranium) avec sans doute ITER, réacteur à l'étude pour le futur.

Là de passer des 450 actuels à 10 000 comme il le dit sera possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais non. Si on veut la fusion dans 20 ou 30 ans, il faut s'en donner les moyens. Et tant qu'on ne se décideras pas à lâcher un peu le pétrole, on ne s'en sortira. Nous avons besoin d'une porte de sortie qui nous donnera une solution fiable pour les 50 ans à venir si on veut pouvoir lancer la fusion. Un réacteur à fusion ne se démarre pas comme le barbecue du grand-père au fond du jardin, et le monde ne s'arrêtera pas de tourner en attendant qu'on lance la fusion.

Pour moi, le problème reste l'immédiat. Le pic pétrolier est là, devant nous. Et personne n'est prêt à passer ce pic pétrolier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça diminue smile.gif

Cours en clôture - 04/08

119.99 -4.94%

pourvou qué ça doure.

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça diminue  smile.gif

Cours en clôture - 04/08 

119.99    -4.94%

pourvou qué ça doure.

whistling.gif  whistling.gif  whistling.gif  whistling.gif

Vous riez ? La récente baisse, est juste liée à l'annonce qu'Edouard ne sera sans doute pas un ouragan en touchant terre, et que ce n'est pas une tempête très étendue. Il sont en train de souffler en se disant que leur production va être sauvé, ce qui évitera une pénurie supplémentaire sur un marché très tendu. Pour l'instant, on a le potentiel pour baisser à 116$, simplement parce que la dynamique haussière à été cassé grâce à des inquiétudes sur l'économie mondiale. Les récents ratés du début d'année, ainsi que les prix chers, ont provoqué un ralentissement de la consommation. Même aux États Unis, la conso baisse.

Mais cette baisse prouve bien une chose : les prix du pétrole ne sont liés en premier lieu à la spéculation, sinon, cela ferait longtemps qu'une bulle spéculative nous aurait explosé à la figure. Il est vrai que la baisse est un peu violente, et donc que la spéculation n'est pas non plus totalement étrangère. Mais les prix du pétrole restent soumis aux fondamentaux de l'offre et de la demande. Tant que l'offre restera marqué par la faiblesse de l'économie mondiale, on peut croiser les doigts pour qu'une baisse se maintienne. Mais d'ici quelques années, une baisse de la production, qui suffisait déjà à peine jusqu'à présent, se fera sentir. Pour l'instant, on n'est pas au pic pétrolier à mon avis. On en vis des signes précurseurs, parce que l'offre ne croît plus aussi vite que la demande. Une correction de la demande la réadapte donc à l'offre. Mais quand l'offre ne croitra plus, rien ne s'opposera alors à l'envolée définitive des cours.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

paix Ecrit le Mardi 05 Août 2008 12h39

Vous riez ? La récente baisse, est juste liée à l'annonce qu'Edouard ne sera sans doute pas un ouragan en touchant terre, et que ce n'est pas une tempête très étendue.................................................

Peu-être mais en tout cas ça continue de diminuer smile.gif

Cours en clôture - 06/08

116.04 -1.50%

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut être mais en tout cas, ça ne diminuera pas éternellement tongue.gif

Vous avez raison, le pétrole diminue, et on peut continuer malgré tout à suivre son prix. Mais je ne retire pas ce que j'ai dit pour autant. Tant que le prix diminue, profitons-en, mais la baisse ne sera pas éternelle whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cours en clôture - 08/08

113.97 -3.35%

A quand à nouveau en-dessous des 100 dollars??

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cours en clôture - 11/08

112.13 -1.61%

Continue comme ça smile.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un vieil article, copié/collé d'un forum (le lien avec "libération" ne marche plus

Posté le 30-03-2006 à 18:07:01 profilanswer

Voilà un article tout à fait étonnant !

John Bouterse, le patron d'Envosmart Technologies, est tombé sur un bon filon. En signant, le 8 février, un contrat avec le groupe australien Ozmotech, ce trader néerlandais a acquis les droits exclusifs, en Europe, sur une technologie qui transforme les déchets plastique en diesel. Spécialisé dans le commerce international de déchets en tout genre, John Bouterse a levé 200 millions d'euros aux Pays-Bas pour construire quinze usines en Europe d'ici à 2011. Des partenaires locaux ont d'ores et déjà été trouvés dans quatorze pays, pour gérer une trentaine de lignes de production.

En cours de construction en Australie, la première usine sera livrée en septembre à Berlin, clés en main. A partir de février 2007, les automobilistes allemands pourront faire le plein avec les 38 millions de litres de diesel tirés annuellement de 42 000 tonnes de plastique. La Suède et la Pologne suivront, l'an prochain, puis les Pays-Bas (avec deux usines, à Amsterdam et Eindhoven), le Luxembourg, la Belgique, l'Italie, le Danemark, la Norvège, la Slovaquie, la République tchèque, la Lettonie, l'Estonie et la Lituanie.

«Auparavant, les procédés industriels de recyclage des déchets plastique n'étaient pas rentables, parce que le carburant n'était pas produit en quantité suffisante», explique John Bouterse. Avec la technologie australienne, le rendement s'élève à 99 %. Chaque kilogramme de plastique donne presque 1 litre de diesel. Bateaux, camions, autobus, générateurs... Tout type de moteur diesel pourra utiliser le carburant ainsi produit.

Le procédé est propre, assure Envosmart Technologies, et respecte les normes européennes. Les gaz générés pendant la production et non utilisés pour la distillation du diesel serviront à chauffer les fours, affirme John Bouterse. «Le goudron, qui sera le seul résidu du procédé Envofuel, tombera directement dans des chambres souterraines ou servira à la construction de routes», poursuit-il. Envosmart Technologies, une filiale du bureau de consultants Alia Vita, a été fondé avec le soutien de sociétés de capital-risque pour développer de nouvelles technologies dans le domaine de l'énergie. Outre les déchets plastique, cette société planche sur la gazéification des déchets toxiques, produits par les hôpitaux et l'industrie pétrolière notamment, pour les transformer en énergie ou en méthanol.

Avec les déchets plastique, Envosmart Technologies s'attend à vendre des usines comme des petits pains. Le groupe néerlandais prévoit de garder une part majoritaire dans toutes les opérations qui seront montées. La gestion des usines, elle, sera confiée à des partenaires locaux. John Bouterse ne s'attendait pas à un tel succès. «Des intérêts se manifestent partout, dit-il, aux Etats-Unis, en Russie, au Brésil, en Inde, en Turquie, en Espagne, au Portugal et en France.»

http://www.liberation.fr/page.php?Article=367768

http://forum.doctissimo.fr/sante/pollution...et_143421_1.htm

Je cherchais des nouvelles de l'invention de l'a chercheuse indienne qui la première est arrivée à le faire.

Quelqu'un a des nouvelles plus récentes ?

Evidemment le plastique est un dérivé du pétrole, mais il y a quelques "gisements" intéressants

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grrrrrrrrrrrrrrrrr.....arggggggggg crying.gif

Cours en clôture - 29/08

115.55 +1.78%

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne nouvelle, à nouveau en baisse w00t.gif

Cours en clôture - 02/09

107.49 -2.37%

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cours en clôture - 03/09

106.94 -0.51%

et ça continu encore et encore..............

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut être mais en tout cas, ça ne diminuera pas éternellement tongue.gif

Vous avez raison, le pétrole diminue, et on peut continuer malgré tout à suivre son prix. Mais je ne retire pas ce que j'ai dit pour autant. Tant que le prix diminue, profitons-en, mais la baisse ne sera pas éternelle whistling.gif

En tout cas 106.94 dollars et on revient de près de 150 dollars. Diminution éternelle, je sais bien que ce n'est pas possible mais pour le moment c'est dans le bon sens wink.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Peut être mais en tout cas, ça ne diminuera pas éternellement tongue.gif

Vous avez raison, le pétrole diminue, et on peut continuer malgré tout à suivre son prix. Mais je ne retire pas ce que j'ai dit pour autant. Tant que le prix diminue, profitons-en, mais la baisse ne sera pas éternelle whistling.gif

En tout cas 106.94 dollars et on revient de près de 150 dollars. Diminution éternelle, je sais bien que ce n'est pas possible mais pour le moment c'est dans le bon sens wink.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Sauf que la baisse est loin d'être répercutée à la pompe...

Je serais curieux de comparer le prix du litre maintenant et le prix auquel il était lorsque le baril était à 106...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Peut être mais en tout cas, ça ne diminuera pas éternellement tongue.gif

Vous avez raison, le pétrole diminue, et on peut continuer malgré tout à suivre son prix. Mais je ne retire pas ce que j'ai dit pour autant. Tant que le prix diminue, profitons-en, mais la baisse ne sera pas éternelle whistling.gif

En tout cas 106.94 dollars et on revient de près de 150 dollars. Diminution éternelle, je sais bien que ce n'est pas possible mais pour le moment c'est dans le bon sens wink.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Sauf que la baisse est loin d'être répercutée à la pompe...

Je serais curieux de comparer le prix du litre maintenant et le prix auquel il était lorsque le baril était à 106...

Le problème, c'est que la hausse du dollar par rapport à l'euro atténue en partie les effets de la baisse des cours du pétrole...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut être mais en tout cas, ça ne diminuera pas éternellement tongue.gif

Vous avez raison, le pétrole diminue, et on peut continuer malgré tout à suivre son prix. Mais je ne retire pas ce que j'ai dit pour autant. Tant que le prix diminue, profitons-en, mais la baisse ne sera pas éternelle whistling.gif

En tout cas 106.94 dollars et on revient de près de 150 dollars. Diminution éternelle, je sais bien que ce n'est pas possible mais pour le moment c'est dans le bon sens wink.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Sauf que la baisse est loin d'être répercutée à la pompe...

Je serais curieux de comparer le prix du litre maintenant et le prix auquel il était lorsque le baril était à 106...

Le problème, c'est que la hausse du dollar par rapport à l'euro atténue en partie les effets de la baisse des cours du pétrole...

Bien entendu...

Mais la baisse du dollar il y a quelques semaines, elle n'atténuais pas la hausse du prix du baril...

Cherchons l'erreur.

Administrateur : Membre banni à sa demande.

Modifié par Xavier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coûts et gains financiers pour 10 m2 de photovoltaïque en wallonie:

Coût brut TVAC: 9000

Déduction fiscale: 3380

Prime régionale: 3500

Investissement net: 2120

Certificats verts/an: 490

Economie facture/an: 190

Gain annuel: 680

Temps de retour sur investissement: 3,1 an

Mais qu'est-ce qu'on attend???

Domi

Source: Imagine de janvier et février 2008/ N° 65

Et tu connais un instalateur dans la région de Mouscron ?

Parce que la ça m'interesse wink.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Et voila, c'est fait.

J'ai signé un bon de commande pour une installation photo voltaïque de 24 m² pour une puissance de 3080 WP, pas facile de si retrouver quand on met quatre entrepreneurs en concurrence ! A cela va se rajouter dans 1 ou 2 années une batterie de panneau solaire pour production d’eau chaude. Voila donc ma petite contribution pour ralentir le réchauffement de la planète. smile.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut être mais en tout cas, ça ne diminuera pas éternellement tongue.gif

Vous avez raison, le pétrole diminue, et on peut continuer malgré tout à suivre son prix. Mais je ne retire pas ce que j'ai dit pour autant. Tant que le prix diminue, profitons-en, mais la baisse ne sera pas éternelle whistling.gif

En tout cas 106.94 dollars et on revient de près de 150 dollars. Diminution éternelle, je sais bien que ce n'est pas possible mais pour le moment c'est dans le bon sens wink.gif

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Sauf que la baisse est loin d'être répercutée à la pompe...

Je serais curieux de comparer le prix du litre maintenant et le prix auquel il était lorsque le baril était à 106...

Le problème, c'est que la hausse du dollar par rapport à l'euro atténue en partie les effets de la baisse des cours du pétrole...

Bien entendu...

Mais la baisse du dollar il y a quelques semaines, elle n'atténuais pas la hausse du prix du baril...

Cherchons l'erreur.

En étant très gentil, le baril atteint lissé sur quelques jours un sommet de 90 euros, et est actuellement à 77 euros. Différence ? 13 euros (Niar niark niark, je l'ai fais exprès). Répartition de la baisse sur un litre de pétrole ? En arrondissant largement, 10 centimes. Impact à la pompe ? Nul. Ce n'est pas quelques centimes qui va changer le cours de l'essence.

P.S. : A contrario, en prenant les chiffres exacts, la hausse est de 18 centimes sur le litre de pétrole depuis le début de l'année.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×