Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

Vers un hiver doux ou froid, humide ou sec? Le débat est lancer! :thumbsup:

Pour ma part j'attends vos messages car je ne suis pas un expert du long terme...

Modifié par maxous
le nouveau sujet est épinglé

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
...je ne suis pas un expert du long terme...

Personne ne l'est vraiment, même pas les météorologues. Les prévisions à long terme sont encore expérimentales et peu fiables, mais elles ont le mérite d'exister. C'est en essayant qu'on peut progresser ! Le mieux, c'est peut-être d'attendre les prévisions de Météobelgique qui s'avèrent souvent proches de la vérité paraît-il (je n'y ai pas accès, je ne peux donc pas juger).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Personne ne l'est vraiment, même pas les météorologues. Les prévisions à long terme sont encore expérimentales et peu fiables, mais elles ont le mérite d'exister. C'est en essayant qu'on peut progresser ! Le mieux, c'est peut-être d'attendre les prévisions de Météobelgique qui s'avèrent souvent proches de la vérité paraît-il (je n'y ai pas accès, je ne peux donc pas juger).

Cela peut être fiable quand on évite de trouver toutes les bonnes raisons pour dire que l'Hiver sera froid et neigeux... Le gros problème actu c'est la perturbation de la circulation atmosphérique par le RC qui complexifie l'évaluation puisque nous sommes dans une situation inédite.

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cela peut être fiable quand on évite de trouver toutes les bonnes raisons pour dire que l'Hiver sera froid et neigeux...

En même temps, ce sera peut-etre bien la cas cette année, du moins pour le froid.

Les années précédentes ont pu démontré que lorsque l'arctique est dans un piteuse état, çà force une AO-.

Donc il y a des chances que l'on subisse une récurence de blocage cet hiver. Maintenant c'est difficile à dire si il nous sera favorable ou non.

Des coups de froid devraient certainement se produire mais avec quelle intensité/durée/humidité? La çà devient franchement dur à dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En même temps, ce sera peut-etre bien la cas cette année, du moins pour le froid.

Les années précédentes ont pu démontré que lorsque l'arctique est dans un piteuse état, çà force une AO-.

Donc il y a des chances que l'on subisse une récurence de blocage cet hiver. Maintenant c'est difficile à dire si il nous sera favorable ou non.

Des coups de froid devraient certainement se produire mais avec quelle intensité/durée/humidité? La çà devient franchement dur à dire.

Oui en effet :lol: Le bon vieux zonal risque d'être l'arlésienne de cette saison froide :P De plus, la variabilité naturelle serait plus favorable à un début d'Hiver plus froid pour les latitudes moyennes. Après, dans le détail cela devient effectivement difficile à affiner ^^ Les blocages pourraient nous être favorable (ou pas...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cet hiver pourrait être assez surprenant.

http://www.meteo-des-neiges.com/previsions-saisonnieres.htm

C'est vrai que c'est interressant mais quid de la réalité ???

Coup de chaud ou peut être coup de froid c'est un peu dire on ne sait pas sans prédire quoi que se soit ?

Aucune prévisions à long terme n'annoncait de la neige fin octombre pourtant il en est tombé !

A bon entendeur...

:innocent:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est vrai que c'est interressant mais quid de la réalité ???

Coup de chaud ou peut être coup de froid c'est un peu dire on ne sait pas sans prédire quoi que se soit ?

Aucune prévisions à long terme n'annoncait de la neige fin octombre pourtant il en est tombé !

A bon entendeur...

:innocent:

En effet, après avoir lu les prévisions de ce site, j'ai l'impression que tout est possible et rien n'est impossible... C'est vraiment très vague et très aléatoire comme prévisions ! :whistling:

Et la seule chose qui me paraît évidente après cette lecture, c'est que décembre, janvier et février seront les 3 mois de l'hiver météorologique... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est vrai que c'est interressant mais quid de la réalité ???

Coup de chaud ou peut être coup de froid c'est un peu dire on ne sait pas sans prédire quoi que se soit ?

Aucune prévisions à long terme n'annoncait de la neige fin octombre pourtant il en est tombé !

A bon entendeur...

:innocent:

Les prévi's saisonnières ne peuvent pas prévoir ce genre d'événements... Et vu le caractère inédit de la situation, on va déjà essayer de limiter la casse, ce ne sera pas si mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
C'est vrai que c'est interressant mais quid de la réalité ???

Coup de chaud ou peut être coup de froid c'est un peu dire on ne sait pas sans prédire quoi que se soit ?

Aucune prévisions à long terme n'annoncait de la neige fin octombre pourtant il en est tombé !

A bon entendeur...

:innocent:

Salut c'est Judd, un p'tit nouveau

Nous sommes dans une tendance saisonnière. La prise en compte d'épiphénomènes comme le coup de froid de fin octobre n'était pas prévisible. Synoptiquement parlant, le coup de froid d'octobre était le résultat d'une ondulation marquée associée à un creusement Méditerranéen et un AG costaud permettant le petit décrochage. mais la circulation Hémisphérique était la même à peu de chose près que celle d'aujourd'hui. (hormi un VP plus versatile)

Donc, la tendance réelle, avec le lissage possible ne peux pas se faire en fonction de cet artefact météo qu'à connu l'Europe de l'Ouest et du Nord.

Nous restons dans l'optique saisonnière, c'est à dire prévoir les anomalie de pressions et de T° sur le mois par exemple pour se donner une idée de la tendance. Celle ci, n'exclue pas un épisode neigeux intense et froid de 6 jours sur un mois très doux.

Mais là, dans la mémoire du passionnée, c'est les 6 jours de neige qui vont l'emporter ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue Judd ! Très bonne analyse pour une première ! ;)

La mémoire sélective des gens, voilà un débat qui va bien au-delà de la météo... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Salut c'est Judd, un p'tit nouveau

Nous sommes dans une tendance saisonnière. La prise en compte d'épiphénomènes comme le coup de froid de fin octobre n'était pas prévisible. Synoptiquement parlant, le coup de froid d'octobre était le résultat d'une ondulation marquée associée à un creusement Méditerranéen et un AG costaud permettant le petit décrochage. mais la circulation Hémisphérique était la même à peu de chose près que celle d'aujourd'hui. (hormi un VP plus versatile)

Donc, la tendance réelle, avec le lissage possible ne peux pas se faire en fonction de cet artefact météo qu'à connu l'Europe de l'Ouest et du Nord.

Nous restons dans l'optique saisonnière, c'est à dire prévoir les anomalie de pressions et de T° sur le mois par exemple pour se donner une idée de la tendance. Celle ci, n'exclue pas un épisode neigeux intense et froid de 6 jours sur un mois très doux.

Mais là, dans la mémoire du passionnée, c'est les 6 jours de neige qui vont l'emporter ;-)

Bienvenu judd !!! :thumbsup:

Déjà vu sur Infoclimat me semble t-il ... ;)

En tout cas, vu "l’encéphalogramme plat" des topics de prévis sur MB (oui je sais c'est pas grâce à moi que ça change ... :whistling: ), merci aux (trop rares) intervenants dont toi Judd !!! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo !

Merci pour l'accueil ! :thumbsup:

Effectivement, les conditions actuelles ne sont pas favorables à de grandes discussion climatique mais... Pour ma part, il y a toujours quelque chose qui se passe, même dans le temps calme, c'est de la météo. Le temps calme peux aussi être intéressant à Analyser car il pousse à regarder ce qu'il se passe ailleurs pour l'expliquer.

Et l'observation, l'analyse synoptique à l'échelle hémisphérique apporte beaucoup pour anticiper une tendance saisonnière.

Aujourd'hui, la tendance des saisons est très difficile à cerner. Depuis les années 2000, beaucoup trop de chamboulements dans la circulation globale des masses d'air. Le tout associé à des réalité de terrain, fonte de la banquise par exemple, surface d'eau libre importante au pôle, modification de l'Albédo.... Bref, beaucoup de facteurs qui ne sont certainement pas intégrés dans les modèles.

Du coup, l'exercice de prévision est très délicat.

Ceci dit, on peux se faire une idée (tout du moins je pense) de ce que pourrait être nos hivers futurs (les dix prochaines années au moins avant un changement de régime).

Compliqué à expliquer mais de façon simpliste et accessible à tous, voici ma petite théorie.

Le réchauffement climatique est là. Ce n'est plus à contredire aujourd'hui, il est manifeste.

De ce fait, nous savons que les masses d'air sub-tropicale se sont... comment dire... "dilatées" par la hausse de T° et donc, de ce fait, prennent plus de place sur la ceinture équatoriale terrestre.

Ces masses, cherchent naturellement à se dissoudre, à évacuer le "trop plein" d'énergie.

Résultat, ça créer de la dynamique.

Cette dynamique permet à ces masses d'air chaudes de "coloniser" plus facilement les hautes latitudes et donc, de pénétrer le pôle avec plus de facilité.

En gros, le froid se fait doucement grignoter.

Ces attaque chaude ont pour effet de fabriquer des bulles chaudes sur les pays Nordiques et le VP (Vortex Polaire) moteur de froid au pôle n'aime pas trop les bulles chaudes.

Du coup, il éclate plus facilement.

L'éclatement du Vortex est synonyme de noyeux de BP polaire qui se diffusent plus facilement à des latitudes plus basses.

C'est un effet de la perte du froid au pôle et du coup, un effet pervers du RC qui tend à favoriser les descentes froide polaires sur la ceinture intermédiaire de notre Hémisphère.

Un des résultat constaté depuis les années 2000, quand la douceur est là, c'est très très doux et les records tombent.

Quand le froid est là, les VDF (vagues de froid) sont très sévères.

Dans la mémoire des gens = hiver froid (même si globalement les moyennes hivernales en Europe sont sensiblement à la hausse).

Maintenant, ce qui est totalement imprévisible, ce sont les trajectoires des décrochements.

L'hiver dernier, la récurrence des descentes froide, c'était pour la Chine surtout....

En 2007/2008 je crois, c'était pour la Russie et l'Est Europe.

En 2009, le Japon il me semble....

En 2005/2006 c'était toute l'Europe qui était concerné par un froid durable (sans descentes de grand froid ceci dit mais un flux d'Est récurrent).

Bref... Ce processus lié au RC va durer le temps qu'il faudra pour permettre à l'air chaud de grignoter le froid polaire. ça va être long car le processus naturel saisonnier est de fabriquer et reconstituer le froid chaque hiver mais chaque année passant, ce froid aura de plus en plus de mal à se reconstituer étant donnée que chaque année, les stocks et les bases de froid seront plus faible à l'issue des étés.

Mais je pense qu'avec le processus hivernal, nous allons trouver une sorte d'équilibre à terme.

L'inconnue est de connaitre l'effet de la circulation hivernale pour la ceinture intermédiaire de l'HN (notre zone) en raison des décrochements qui seront de toute évidence plus nombreux. Des décrochements qui circuleront plus bas en latitude sur des mers plus chaude = accroissement des phénomènes dépressionnaires Atlantique (en ce qui nous concerne) = effet sur l'anti des Açores qui pilote notre climat entre autre.

De façon simple :

On pourrait donc imaginer que durant la durée de ce processus (temps X ? inconnue) nos hivers aurait alors majoritairement cette tendance :

Des hivers contrasté, souvent humide et doux

une probabilité plus grande de vague de froid sévère

Un risque de tempête hivernale accrue

... dans les grandes lignes.

bon, ensuite on peux analyser d'autres paramètres qui influe sur l'activité dépressionnaire au pôle en raison des eaux libre plus longtemps et en plus grandes surface mais pour le moment, cela affecte l'automne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme complément à mon post ci dessus, ce que j'évoque, je l'appelle "l'effet du cornet de glace qui fond"

La glace fond par le dessus car l'air est chaud et, ça dégouline sur les flancs....

:whistling:

faut la chercher celle là ! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez comme le Judd est parmi nous je vais déblatérer un peu plus que d'habitude. Bon déjà la situation en Arctique est effectivement démentielle. Ce qui me choque surtout en fait, c'est que cela ne choque personne, mais bon ceci est un autre débat ^^'

post-3513-1352552679_thumb.png

Et à nouveau, d'autre années comme 2003 pour le début Novembre, ont pu être très impressionnant, mais là encore c'est de l'endogène, estampillé production locale, et cela montre que nous allons très vite perdre le grand froid au Pôle Nord, et la banquise hivernale avec. On va se retrouver dans quelques années avec un blocage sur l'Atlantique en Décembre, qui nous apportera de la flotte par 2°C en flux de Nord, moi je vous le dis... (c'est comme l'autre jour, je ne sais plus si je vous l'ai dis ? La Tn du 6 Novembre à Ostrov Vize a battu le record de Tx quotidien et a manqué de 1.3°C le record de Tx mensuel, et à Ostrov Golomjannie, à 500 bornes de là, ce n'est pas passé loin non plus :s Comme dirait l'autre, la subtilité, c'est pour les tapettes.... )

Bref effectivement l'Arctique est toujours en surchauffe, mais il va falloir se résoudre à considérer cela comme la nouvelle norme. De toute façon à ce niveau je ne suis même pas sûr que le concept d'anomalie est encore un sens.

Ceci étant, le vortex polaire s'est puissamment reconstitué cet Automne. De manière générale, la stratosphère tend à se refroidir avec le changement climatique, cependant cela ne peut explique le refroidissement différentiel du bazar par rapport aux tropiques. Celui-ci est sans doute du en partie à la perte de banquise avec une baisse de la réflexion des UVs, qui sont plus fortement absorbés.

post-3513-1352553824_thumb.png

post-3513-1352553839_thumb.png

Dynamiquement, il est assez marqué mais n'est pas non plus surpuissant, juste un peu plus dynamique que la normale. Cela finit par arriver à restabiliser (un peu) la troposphère en ce début Novembre et à forcer une AO+ (comme quoi, faut désespérer de rien XD ).

Un SSW se prépare sans doute pour Décembre, et vu que cela attaque de manière récurrente vers le Groenland ces derniers mois, il y a peut être une chance pour que cela se goupille bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle analyse Paix !

D'ailleurs, ton témoignage me fait penser à quelque chose ! héééé oui !

Mes souvenirs surtout !

Dans les années 80 (plutôt 80 - 86)... Un flux d'ouest, ZO, classique en plein hiver apportait de la neige dès 400m d'altitude, neige humide et collante.

Aujourd'hui, c'est fini. Même un flux de nord peine à apporter de la neige en plaine.

Comme quoi, les choses sont en marche. Nos seuls possibilités à venir pour le froid et potentiellement la neige, c'est un flux de NE à Est à origine continentale là où le le froid se constitue mieux sur les terres. (c'est une visions du futur).

Le flux de nord aujourd'hui est l'équivalent d'un Ouest / NO il y a 25 ans. Comme quoi, oui, les masses d'air se sont considérablement réchauffées.

Il faudra attendre que ce ce contraste trouve l'équilibre entre réchauffement des masses d'air et la baisse du rayonnement solaire hivernal habituel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Thank ;)

Tenez, pour le VP, regardez moi comme il est bien froid et concentré :P

10.png

On va avoir le droit à un épisode d'AO+ durable et marquée. À ces échéances, les T10 ne sont plus aussi fiables, mais cela donne quand même une indication :

10.png

Là, les températures approchent même les records ^^

Par contre, là où cela devient plus intéressant point de vue hivernale, l'IFS commence à voir une activité ondulatoire dans la température :P

post-3513-1352638208_thumb.png

Avec des flux de chaleur sur l'onde 2 :

post-3513-1352638310_thumb.png

GFS ne voit pas d'activité ondulatoire (encore :P ) importante, et il est partisan, après la première évolution aux alentour du 21 Novembre, d'une restabilisation (cf la carte à 388 heures, il ne fait pas dans la dentelle :D ). Pour autant, cela pourrait évoluer favorablement (point de vue hivernal ^^ ) vers un SSW début Décembre. L'acharnement made in GFS n'est tout de même pas à négliger et n'est pas un bon signe (toujours point de vue hivernal ^^ ). Le Frédéric d'IC me disait comme cela qu'il pense qu'on a une possibilité d'avoir un SSW aux alentours du 8 Décembre, et c'est vrai que je pense qu'il y a des chances pour. Ce qui est intéressant également est la récurrence des poussées anticycloniques en direction du Groenland ces derniers mois. Avec de la chance, le SSW pourrait se goupiller avec cette récurrence ^^ Bon en attendant ne rêvez pas trop quand même, on verra bien en Décembre déjà si le VP éclate :P

Modifié par paix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Thank ;)

Tenez, pour le VP, regardez moi comme il est bien froid et concentré :P

10.png

On va avoir le droit à un épisode d'AO+ durable et marquée. À ces échéances, les T10 ne sont plus aussi fiables, mais cela donne quand même une indication :

10.png

Là, les températures approchent même les records ^^

Par contre, là où cela devient plus intéressant point de vue hivernale, l'IFS commence à voir une activité ondulatoire dans la température :P

post-3513-1352638208_thumb.png

Avec des flux de chaleur sur l'onde 2 :

post-3513-1352638310_thumb.png

GFS ne voit pas d'activité ondulatoire (encore :P ) importante, et il est partisan, après la première évolution aux alentour du 21 Novembre, d'une restabilisation (cf la carte à 388 heures, il ne fait pas dans la dentelle :D ). Pour autant, cela pourrait évoluer favorablement (point de vue hivernal ^^ ) vers un SSW début Décembre. L'acharnement made in GFS n'est tout de même pas à négliger et n'est pas un bon signe (toujours point de vue hivernal ^^ ). Le Frédéric d'IC me disait comme cela qu'il pense qu'on a une possibilité d'avoir un SSW aux alentours du 8 Décembre, et c'est vrai que je pense qu'il y a des chances pour. Ce qui est intéressant également est la récurrence des poussées anticycloniques en direction du Groenland ces derniers mois. Avec de la chance, le SSW pourrait se goupiller avec cette récurrence ^^ Bon en attendant ne rêvez pas trop quand même, on verra bien en Décembre déjà si le VP éclate :P

Tiens, qu'appelle-tu un SSW? Au début je pensais qu'il s'agissait du flux mais ça colle pas avec ce que tu donne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tiens, qu'appelle-tu un SSW? Au début je pensais qu'il s'agissait du flux mais ça colle pas avec ce que tu donne.

SSW = Réchauffement Stratosphérique.

Corrige moi Paix si je me trompe ;)

Stratosphère Start Warming ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sudden Stratopheric Warming, qui mène soit à un éclatement du vortex polaire (splitting event) soit à son déplacement avec renforcement (displacement event). Pour cet Hiver, les forçages externes tendent à montrer la possibilité d'un éclatement précoce du VP, ce pourquoi l'évolution modélisé par l'IFS est d'autant plus intéressante. Si nous parvenons à un éclatement du vortex polaire, l'évolution en troposphère se ferait vers une AO-. Si ce n'est pas trop violent, la récurrence d'Atlantic Ridge serait alors favorisé, ce qui en clair veut dire neige à gogo :P Avant d'en arriver là, il convient quand même de noter que GFS reste sur l'option d'un VP très puissant jusqu'à fin Novembre. Je serais quand même tenté de pondérer en soulignant qu'actuellement, nous avons une activité ondulatoire en onde 1 qui tend à renforcer le VP. De même, un VP plus puissant en Octobre/Novembre puis une plus grande variabilité en Hiver du VP sous l'hypothèse d'un réchauffement est un résultat récurrent des modélisations. Et enfin, actuellement, l'activité ondulatoire planétaire reste marquée, ce qui est favorable à l'eddy heat flux. Je serais donc tenté de ne pas donner trop de poids au copain américain, même si la prévision des T10 est généralement plus stable même à très longue échéance (moins de sensibilités aux conditions aux limites et initiales).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sudden Stratopheric Warming, qui mène soit à un éclatement du vortex polaire (splitting event) soit à son déplacement avec renforcement (displacement event). Pour cet Hiver, les forçages externes tendent à montrer la possibilité d'un éclatement précoce du VP, ce pourquoi l'évolution modélisé par l'IFS est d'autant plus intéressante. Si nous parvenons à un éclatement du vortex polaire, l'évolution en troposphère se ferait vers une AO-. Si ce n'est pas trop violent, la récurrence d'Atlantic Ridge serait alors favorisé, ce qui en clair veut dire neige à gogo :P Avant d'en arriver là, il convient quand même de noter que GFS reste sur l'option d'un VP très puissant jusqu'à fin Novembre. Je serais quand même tenté de pondérer en soulignant qu'actuellement, nous avons une activité ondulatoire en onde 1 qui tend à renforcer le VP. De même, un VP plus puissant en Octobre/Novembre puis une plus grande variabilité en Hiver du VP sous l'hypothèse d'un réchauffement est un résultat récurrent des modélisations. Et enfin, actuellement, l'activité ondulatoire planétaire reste marquée, ce qui est favorable à l'eddy heat flux. Je serais donc tenté de ne pas donner trop de poids au copain américain, même si la prévision des T10 est généralement plus stable même à très longue échéance (moins de sensibilités aux conditions aux limites et initiales).

Oups ! Merci pour cette correction Paix ! j'en avais besoin ! :blush:

projection de synoptique intéressante ceci dit... maintenant, voir et surveiller la première étape, entre la fin de mois et le 10 décembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sudden Stratopheric Warming, qui mène soit à un éclatement du vortex polaire (splitting event) soit à son déplacement avec renforcement (displacement event). Pour cet Hiver, les forçages externes tendent à montrer la possibilité d'un éclatement précoce du VP, ce pourquoi l'évolution modélisé par l'IFS est d'autant plus intéressante. Si nous parvenons à un éclatement du vortex polaire, l'évolution en troposphère se ferait vers une AO-. Si ce n'est pas trop violent, la récurrence d'Atlantic Ridge serait alors favorisé, ce qui en clair veut dire neige à gogo :P Avant d'en arriver là, il convient quand même de noter que GFS reste sur l'option d'un VP très puissant jusqu'à fin Novembre. Je serais quand même tenté de pondérer en soulignant qu'actuellement, nous avons une activité ondulatoire en onde 1 qui tend à renforcer le VP. De même, un VP plus puissant en Octobre/Novembre puis une plus grande variabilité en Hiver du VP sous l'hypothèse d'un réchauffement est un résultat récurrent des modélisations. Et enfin, actuellement, l'activité ondulatoire planétaire reste marquée, ce qui est favorable à l'eddy heat flux. Je serais donc tenté de ne pas donner trop de poids au copain américain, même si la prévision des T10 est généralement plus stable même à très longue échéance (moins de sensibilités aux conditions aux limites et initiales).

Merci pour ces explications qui sont très claires comme d'habitude! :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×