Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
titibel

été 2006 comme en 1976?

Messages recommandés

Bien que je sois un gros débutant en météorologie, tongue.gif je me pose la question suivante:

Serait-il possible qu'un scénario comme en 1976 se mette en place cet été?

1976,le printemps se termine dans la fraicheur(comme en 2006)

1976 se trouve en plein minimum solaire comme cette année.

Début du mois de juin 1976 les premières chaleurs s'installent un peu comme maintenant suivi d'une petite période un peu plus fraiche puis d'un blocage qui a persisté tout l'été.

Malheureusement,je ne suis pas encore assez doué pour faire une analyse claire de ce qui s'est produit en 1976.Alors si les pros pourraient donner leur avis sur cette situation exeptionnelle. wink.gif

Mais je vais tout de meme essayer de faire une analyse grossière.

Tout d'abord les eaux de la mer du nord et de l'atlantique nord sont encore bien froide pour cette période de l'année.Donc une mer froide pousse à la formation d'anticyclone.Donc cette année pourrait-etre propice a la formation d'anticylones sur la mer du nord et l'atlantique nord et favorisant ainsi la mise en place d'un blocage(si je me trompe corrigé moi crying.gif )

Malheuresement,je n'ai pas trouvé les températures de la mer en 1976.

Aussi en observant les diagrames à 500 hpa de juin 2006,j'ai remarqué une certaine similitude avec ceux de 1976.

Bon c'est vrai que sur une si courte période ,il n'y a pas assez d'information pour en tirer une quelquonque prévision pour l'été 2006.

Alors 2006 comme en 1976?A votre avis?

wetter central archives

Ici le lien pour les archives des cartes 500 hpa et 850 hpa(merci à lillo pour le lien)

Ps si je me suis tompé,ne riez pas trop fort svp biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ps si je me suis tompé,ne riez pas trop fort svp 

J'pense pas que ce soit le genre de la maison ... bien au contraire, c'est tout à ton honneur de lancer un sujet aussi difficile !

Par contre, je l'ai déplacé. Je pense que sa place est plutôt dans le forum "prévisions". wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet très intéressant Titi!

J'ai hâte de lire les interventions de personne ayant vécu ce fameux été 76 et qui pourront peut-être argumenter tes idées.

cool.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci d'avoir déplacé le sujet dans la rubrique adéquate wink.gif

"J'ai hâte de lire les interventions de personne ayant vécu ce fameux été 76 et qui pourront peut-être argumenter tes idées"--->moi aussi rolleyes.gif .

Alors, j'ai un peu épluché les runs de juin 2005. smile.gif

Certains à l'époque avait évoqué la possibilité de la mise en place d'un blocage anticyclonique sur nos régions.

Si on se souviens de l'hiver 2005,il n'a pas été froid dans l'ensemble sauf vers la fin.Mais la mer du nord et de l'atlantique nord ont été asssez refroidie pour permettre un début de bloquage pendant le mois de juin mais pas assez pour maintenir le bloquage pendant le reste de l'été.

Par contre l'hiver 2005/2006 fut assez long et combiné avec un printemps dans les normales, la mer du nord et l'atlantique nord ont eu le temps de bien se refroidir et de rester froides.

Et ce début de mois de juin a tendance à devenir sec sans etre chaud empechant les mers de se réchauffer et ainsi la formation des dépressions.

Donc l' impression est que un blocage pourrait se mettre en place et se maintenir beaucoup plus longtemps que en 2005.

Et de là,l'idée que le scénario de 1976 pourrait peut-etre se répèter. sun.gif

Bien évidemment il y a surement d'autres inconnues comme l'origine des masses d'air qui feraient de 2006 un été pas comme les autres.

J'espère que je ne me suis pas trop égaré dans les explications whistling.gifwink.gif

Modifié par titibel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sur ce site on peut lire un résumé des faits marquants météorologiques année par année

http://www.meteo-paris.com/index.php

Super ton lien celà m'a donné l'idée de rajouter ça dans les observations journalières...histoire de donner une info supplémentaire thumbsup.gif

PS: à voir aussi Lamétéo.org

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

wink.gif Tout d'abord,je voudrais vous remercier pour les liens wink.gif

Bon je dois avouer que j'ai oublié certains facteur concernant 1976.

Le plus grand facteur est évidemment la sècheresse.

Actuellement du moins,en Belgique avec tout ce qu'on a recu en pluie,je pense qu'il serait ridicule de parler de sècheresse chez nous.

Et chez nos voisins?

Comme le signale Miriam,on parle de sècheresse dans le sud est de l'Angleterre.

Quant à la France,seul quelque départements sont encore concernés par la sècheresse

préocupante.Malgré tout une grosse partie du territoire reste en vigilance.

Par contre,en ce qui concerne nos voisins allemand et hollandais je n'ai pas touvé de données concernant la pluviometrie.

D'ou cette question: pour avoir un été caniculaire,faut-il nécesairement qu'il y ai une longue période de temps sec qui précède l'été comme en 1976?

Au plus je cherche plus ca devient compliqué blush.gif .

Quand j'observe les runs loin dans le temps(je sais c'est pas bien biggrin.gif ),je constate une chose qui se répète;c'est la formation d'anticyclones sur l'atlantique nord et sur la mer du nord et de deux dépressions qui stagnent:l'une se trouve à proximité du nord de la finlande.l'autre au large du portugal.

Ce qui pourrait favoriser un flux d'est/sud est,chaud et sec sur nos régions.(si j'ai faux corriger moi wink.gif)

Alors en ce qui concerne la situation actuelle on peut remarquer un flux d'est sec et doux.Ce qui permet à l'humidité présente dans les sols de s'évacuer doucement.

Bon ceci résulte d'une observation personnelle.

En effet j'ai remarquer depuis quelques jour qu'il fait beau en matinée,mais au fur et a mesure que la température augmente,les nuages se forment et bourgeonnent jusqu'aux alentours de 17heures et le ciel se dégage au soir avec la baisse des températures.Et le fait qu'il ne fasse pas trop chaud évite ainsi la formation d'orage.D'ou un assèchement progressif de l'air et du sol.

Enfin j'espère que ma théorie tiendra debout sinon c'est le mur crying.gif

Mais bon c'est quand on se prend un mur qu'on retient la lecon tongue.gif

Modifié par titibel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enfin j'espère que ma théorie tiendra debout sinon c'est le mur crying.gif

Mais bon c'est quand on se prend un mur qu'on retient la lecon tongue.gif

C'est comme ça qu'on commence à s'intéresser aux prévisions saisonnières, Titibel ;-)

Je ne pense pas qu'on doive s'attendre cette année à un 1976 ou 2003 bis repetita, même si les 10 prochains jours devraient être estivaux, comme annoncés dans la dernière analyse saisonnière de MB le 31 mai dernier, avant une dégaradation orageuse...

Mais on est encore loin du 100 % dans ce genre de prévisions smile.gif

Je m'attends plus, comme Roeder, à un placement récurrent de l'anticyclone sur la Scandinavie cet été. Mais pas du 1er juin au 31 août non plus. biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est comme ça qu'on commence à s'intéresser aux prévisions saisonnières, Titibel ;-)

Ben oui la je crois que je suis bien tombé dedans tongue.gif

Bien que j'aie 90 % de chances de foncer droit dans le mur(ca c'est une prévision laugh.gif ),je dois tout de meme avouer que j'ai énormément appris ces cinq derniers jours et ca pour moi c'est un point très positif.

Et je me rend compte que le travail effectué par les méteorologues n'est vraiment pas de tout repos.

Aussi,bravo à tous les météorologues qu'ils soient bons ou mauvais car vous faites un métier formidable,et j'imagine que vu la pression du public pour qui le météorologue est génial quand il annonce du beau temps et ennuyant lorsqu'il pévoit de la pluie,que ca doit etre frustrant des fois.

Et pour terminer,pour ma part la météo restera une passion(quoique...)mais pour les jeunes passionnés(qui sont nombreux sur le forum),je voudrais simplement leur dire que si vous voulez en faire votre métier,foncez et ne baissez jamais les bras meme si on vous rit au nez lorsque vous vous trompez,c'est en osant et en persévèrant que vous reussirez. thumbsup.gif

Voilà fin du "off topic"

bone soirée wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et chez nos voisins?

Voici un lien qui t'en dira plus sur l'état actuel de la sécheresse en France, avec les niveaux d'humidité des sols, les bilans pluviométriques, etc ...

http://www.meteofrance.com/FR/actus/evenem...jsp?docid=23452

Quant à la France,seul quelque départements sont encore concernés par la sècheresse

préocupante.Malgré tout une grosse partie du territoire reste en vigilance.

Ne croit pas cela, la situation reste très préocuppante (voir la carte des indices d'humidité des sols sur le lien fourni ci-dessus). Nous ne devons notre salut qu'au travaux de connexions des réseau d'approvisionnement en eau. Voir mon post à ce sujet hier dans le sujet "bilan 1975-1976"

La canicule et la sécherresse de 1976 furent vécues de façon beaucoup plus dure pour les populations, notamment en matière de restrictions d'eau.

Pourtant en 2003, nous n'avons jamais été restreints, même pas de consignes.

La raison en est très simple (du moins pour le nord de la France), et on doit cela aux investissements réalisés suite à la sécheresse de 1976.

La France réalisa dans les années 80 des travaux titanesques de connexion des réseaux d'approvisionnement en eau. Attention, on parle là à l'échelle de chaque département, de chaque arrondissemnt, de chaque canton, et de chaque village !

Ces travaux ont duré plus de 20 ans.

En 1976, la plupart des villages de France étaient totalement indépendants en matière d'eau potable (chacun avait son forage et se débrouillait avec !). Et je ne vous parle pas des canicules précédentes (1947 ...)

Comme quoi, nos politiques savent parfois retenir certaines leçons, et dieu sait si celle-là fut importante, car qui savait à l'époque que 27 plus tard, nous connaîtrions une situation similaire ?

Les précipitations récentes du mois de mai ont été très hétérogènes dans leur répartition géographique. Au nord d'une ligne Cherbourg-Colmar, les pluies furent abondantes ces dernières semaines, soit +/- un tiers du territoire. Le reste compte les gouttes ...

D'ou cette question: pour avoir un été caniculaire,faut-il nécesairement qu'il y ai une longue période de temps sec qui précède l'été comme en 1976?

Et comme en 2003, du moins pour mon secteur. La sécheresse a réellement commencé fin mars ... et elle n'est pas finie. Ici, cela fait 3 ans que ça dure, interrompu par quelques mois excédentaires comme juin 2005 ou mars 2006 par exemple. Mais l'ensemble reste très déficitaire.

smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La canicule et la sécherresse de 1976 furent vécues de façon beaucoup plus dure pour les populations, notamment en matière de restrictions d'eau.

Pourtant en 2003, nous n'avons jamais été restreints, même pas de consignes.

La raison en est très simple (du moins pour le nord de la France), et on doit cela aux investissements réalisés suite à la sécheresse de 1976.

La France réalisa dans les années 80 des travaux titanesques de connexion des réseaux d'approvisionnement en eau. Attention, on parle là à l'échelle de chaque département, de chaque arrondissemnt, de chaque canton, et de chaque village !

Ces travaux ont duré plus de 20 ans.

En 1976, la plupart des villages de France étaient totalement indépendants en matière d'eau potable (chacun avait son forage et se débrouillait avec !). Et je ne vous parle pas des canicules précédentes (1947 ...)

Comme quoi, nos politiques savent parfois retenir certaines leçons, et dieu sait si celle-là fut importante, car qui savait à l'époque que 27 plus tard, nous connaîtrions une situation similaire ?

Le fait de canaliser encore plus l'écoulement des eaux favorise la mise en place d'une sècheresse persistante.

C'est pourtant un vieux problème qui a souvent été exposé mais dont aucune solution n'a été envisagé.

Je pense que les nombreuses sècheresse sont dues a l'homme et non à un changement climatique(en partie du moins).

Il faut retenir un facteur déterminant comme l'assèchement des zones humides pour permettre l'expansion de l'urbanisation.

Aussi une surface bétonné,goudronée,a exactement le meme effet qu'une zone désertique.Au moindre rayon de soleil,elle s'échauffe rapidement et engendre un fort dégagement thermique localisé,et qui a son tour chauffe les régions aux alentours et fait ainsi monté la moyenne des températures jusqu'à une distance non négligeable des centres urbains.

Et autre effet pervers,la moindre pluie s'écoule immédiatement par les égouts et entraine un assèchement très rapides des surfaces.Il suffit d'observer une route meme apres une forte averse pour se rendre compte du phénomène.

Enfin pour terminer,les sécheresse répetitives dans le nord de la France,sont dues je pense à l'énorme surface de la ville de Paris qui agit comme un mini désert sur les régions aux alentours.Et il n'est pas utopique de penser que dans un proche avenir,une désertification du nord de l'Europe se produise car ne l'oublions pas Paris n'est pas la seule grande ville qui influe sur le climat local. unsure.gif

Modifié par titibel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

niveau météorologique, je sais pas, je ne m'y connais pas, par contre je peux confirmer qu'il commence à faire vraiment très sec! et contrairement à 2003, où le gros de la canicule nous était venu la dernière semaine de juillet, ici on ne bénéficie pas de bonne rosée durant la nuit. Tous les deux jours, faut arrosé, enfin tant qu'on a pas de restrictions.

D'ici deux semaine, si le temps ne change pas, les champs vont commencé à "brûler", je serais deja pas étonné que ce soit le cas du côté de la famenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je fais remonter ce sujet qui semble très intéressant...

La situation actuelle ne donnerait-elle pas en partie raison à titibel ?

Pour les températures, en ce qui concerne la situation actuelle, je ne suis pas sur que nous serons dans les critéres d'une vague de chaleur (5 jours > 25° dont 3 > 30°), du moins pour le centre (c'est différent pour la gaume ou la campine).

En 1976, on a eu 16 jours > 30°, c'était vraiment trés exceptionnel !!!

On a un été plutot chaud et ensoleillé jusqu'a maintenant mais on est encore trés loins des records de 1976...

Il faudra voir si l'anticyclone pourrait rester bloqué sur la scandinavie pendant une longue période...

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca me fait plaisir de voir le sujet remonté à la une,mais comme dit Dada c'est un peu tot pour faire une comparaison avec 1976.

D'ailleur mise à part la chaleur et la sècheresse(qui n'est pas encore d'actualité du moins pour la Belgique),la configuration était fort différente à l'époque.

Pour exemple la ville de Nice a connu un des étés les plus frais et un déficit d'ensolleillement record et le sud de l'europe n'était guère mieux loti,alors que nos régions subissaient une sècheresse et une canicule sans précédent.

Position de l'anticyclone au milieu de la vague...

user posted image

Ce blocage a débuté vers le 27 juin,pour se terminer vers le 7/8 juillet.

Le reste de l'été s'est déroulé dans une ambiance chaude entrecoupée de périodes fraiches mais anormalement sec.

Température à 850hpa probablement au plus fort de la vague de chaleur.

user posted image

En ce qui concerne la situation actuelle,on peut remarquer que ces vagues de chaleur successives ne concerne pas seulement nos régions,mais touchent une bonne partie de l'Europe du nord et que le Sud se trouve dans des conditions de saisons mis à part peut-etre l'extrème sud est de l'Europe.

En ce qui concerne la situation à venir,roeder voit l'anticyclone scandinave persister tout le mois de juillet et le mois d'aout qui pourrait favoriser un temps ensoleillé sur nos régions.

Mais de là à dire que l'été continuera d'etre chaud,je préfère laisser l'avis aux professionels. wink.gif

Modifié par titibel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En tout cas dans le Condroz pas de sécheresse en vue. Ma citerne d'eau de pluie est encore bien remplie smile.gif

mais l'as tu utilisée au moins? biggrin.gif elle as quelle capacité? elle a quand même pas du beaucoup se remplir ces trois dernières semaines, bien qu'il est vrai que certaines régions ont eu des orages avec beaucoup de précipitations, mais nous rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle a une contenance de 3000 litres et je l'utilise tous les jours. Mais je me demande si je n'aurais pas une source quelque part dans mon jardin car depuis que j'habite cette maison je n'ai jamais réussi à vider cette citerne alors que celle du voisin a la même contenance et est toujours vide après 2 semaines de temps sec. De plus mon gazon est complètement grillé excepté sur le haut du jardin où il reste toujours vert et où il pousse toujours plus vite que le reste de la pelouse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais remonter ce sujet qui semble très intéressant...

La situation actuelle ne donnerait-elle pas en partie raison à titibel ?

Pour les températures, en ce qui concerne la situation actuelle, je ne suis pas sur que nous serons dans les critéres d'une vague de chaleur (5 jours > 25° dont 3 > 30°), du moins pour le centre (c'est différent pour la gaume ou la campine).

En 1976, on a eu 16 jours > 30°, c'était vraiment trés exceptionnel !!!

On a un été plutot chaud et ensoleillé jusqu'a maintenant mais on est encore trés loins des records de 1976...

Il faudra voir si l'anticyclone pourrait rester bloqué sur la scandinavie pendant une longue période...

whistling.gifwhistling.gifwhistling.gif

en tout cas, por moi qui habite dans le centre, je rentre bien dans les criteres d'une vague de chaleur. voyez vous meme:

vendredi 30 juin: 28,2°c

samedi 1 juillet: 29,8°c

dimanche 2 juillet: 29,5°c

lundi 3 juillet: 30,5°c

mardi 4 juillet: 33,8°c

mercredi 5 juillet: 30,9°c

jeudi 6 juillet: 30,4°c

et c'était la deuxieme car il y en a eu une autre en juin:

vendredi 9 juin: 26,9°c

samedi 10 juin: 28,8°c

dimanche 11 juin: 31,3°c

lundi 12 juin: 30,9°c

mardi 13 juin: 32,2°c

mercredi 14 juin: 26,6°c

Depuis le debut de l'année donc:

jour de canicule (>30): 8

jour d'été (>25): 23

vague de chaleur: 2

tout ca ajouter a un temps particulierement sec, je vous laisse imaginez l'etat des pelouses.

Et le pire, c'est que l'on n'est que début juillet ...

Modifié par huymétéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La deuxiéme décade de juillet s'achève dans une ambiance torride et la suite du mois se déroulerait dans une ambiance (très?) chaude.

Ce qui m'amène à me demander si cette sècheresse actuelle ne risque pas de se prolonger pendant quelque mois.

Par exemple 1976,2003,la sècheresse avait commencée bien avant l'été.

Une autre année sèche 1996,s'est déroulée pendant l'hiver.

Le point commun de ces années,c'est que lorsque une sècheresse débute,elle dure plusieur mois.

Or cette année(du moins pour nos régions),elle a commencée au début du mois de juin.

A votre avis il y a-t-il une possibilitée qu'elle se prolonge au delà du mois de juillet?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×