Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
florent76

Automne-Hiver 06-07

Messages recommandés

Bonsoir à tous,

Vous pouvez dès à présent consulter le contenu de mes prévisions pour l'automne 2006 à venir...

J'émets une analyse concernant le nord de la France en particulier, mais on peut étendre l'analyse jusqu'à la Belgique sans trop de contradiction.

Je travaille sur la climatologie de la France depuis 250 ans pour en dégager de grands cycles climatiques qui permettent de fournir une aide très précieuse à la prévision à long terme...

Une sortie graphique en plus du tableau avec les valeurs permet de bien mettre en perspective ce qui pourrait nous attendre pour cet automne... A comparer en complément toujours utile avec d'autres prévisions saisonnières.

Cet automne serait globalement très proche des normales saisonnières en températures, un peu sec peut-être pour les précipitations... Qu'est-ce qui se cache derrière cette tendance relativement lisse ???

Pour en savoir plus :

http://www.science-climat.info/previsions/tendance_6mois.php

Florent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Octobre 2006

Une tempête dans un mois plutôt calme

On serait dans les normales de températures avec une bonne fiabilité. Ce parfait équilibre thermique cache tout de même quelques remoults. Ce mois débuterait avec une possible belle chaleur d'autant plus qu'une dépression approcherait par l'ouest. Elle devrait occasionner une belle tempête en vent de sud-ouest vers le 5 octobre sur les côtes de la Manche, mais probablement aussi atlantiques. L'onde perturbée se traduirait par des orages en vallée du Rhône, les plus gros risques concernant de nouveau l'est (Drôme, Isère). Sans que des débordements soient à craindre, la Seine et le Rhône pourrait voir leurs niveaux monter sensiblement à cause des pluies sur la facade est de la France. Ensuite, le temps resterait plus frais et calme avec peu de précipitations importantes à attendre sur les 3/4 nord du pays. Enfin, un temps plus doux reviendrait en journée pour la dernière décade."

Bonjour florent!

Je suis assez surpris en ce qui concerne tes prévisions saisonnières...

Je conçois bien qu'aujourd'hui nous avons la capacité à prévoir la tendance pour la prochaine saison (et encore...) mais je suis assez étonné sur le fait que tu arrives à prévoir une belle tempête pour le 5 octobre!!!!

Comment cela est-il possible? à moins d'être médium je ne comprends pas comment tu peux en arriver à une telle affirmation!?!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je procède à des prévisions à long terme par l'étude ciblée (grâce à la connaissance des forçages solaires) des conditions climatiques du passé

Ainsi en juillet je n'ai pas vu venir complétement ce coup de chaleur. Pourtant tout n'est pas à jeter. J'avais un signal chaud qui m'a fait prévoir ce mois de juillet plus chaud que la normale, mais certainement pas à ce point là. J'ai pu prévoir la séquence orageuse de début juillet et dire quelles seraient les périodes les plus chaudes, mais en sous-estimation constante d'où l'erreur.

Le mois d'août semble partir sur de meilleures bases et va peut-être donner raison aux prévisionnistes saisonniers qui le voient assez unanimement plus frais que la normale et plus ou moins humide... J'obtiens cette même tendance de mon étude statistique et la fiabilité est bonne : il y a normallement peu de chance pour qu'il en aille autrement.

Les prévisions peuvent vous sembler détaillées au delà du raisonnable. Je n'invente rien : c'est la méthode d'analyse que j'utilise qui le permet, plus de 3 ans d'expérience me permettent à présent de prévoir quand des situations proches de celles déjà observés dans le passé vont être de retour. Ainsi, partant de situations connues avec précision, je peux être à mon tour assez précis concernant les effets à attendre.

Pour ce mois d'octobre, j'ai bien mis vers le 5 et non pas le 5 ! Cela signifie que cette tendance est attendue vers le 4, 5, 6, 7, voire 8 octobre : je ne peux évidemment pas atteindre une précision à 24h à cette échelle. C'est une tendance : ça n'arrivera pas forcément : nous allons rester en logique très méridienne jusque là et cette prévision signifie que c'est au alentours de cette date que les flux d'ouest pourrait avoir les plus grandes chances d'arriver à circuler sur l'Europe. Un tel signal ne passe pas inaperçu. Je pense que ça pourra se faire, au pire on en passerait pas loin, car après cette brève incursion océanique, on retournerait au temps calme (logique méridienne avec blocages anticyclonique) comme vous pouvez le lire, ce qui devrait occasionner des brouillard à la saison où on arrivera alors.

Vous pouvez consulter le détail de ces prévisions et les suites à attendre pour l'automne.

Florent.

Modifié par florent76

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Florent,

Je pense que tes prévisions pour le mois d'août s'avéreront exactes.

As-tu déjà une idée pour les prévisions concernant le mois de novembre sur l'est de la Belgique ?

Est-ce que les premières neiges feront leurs apparitions sur les hauteurs de la Belgique ?

thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Phybius. Je vais faire l'étude du mois de novembre d'ici peu, c'est la suite logique après la publication de septembre et d'octobre.

En exclusivité : ce serait un mois doux en tendance, les quelques gelées resteraient faibles et il pourra faire très doux. Mois plus chahuté qu'octobre avec des épisodes venteux en particulier au début du mois de nouveau et même des orages possibles dans la masse. Mais une offensive neigeuse n'est pas exclue en fin de mois, mais pas destinée à durer, un épisode relativement éphémère sur les plateaux à l'arrière d'une dépression.

Florent.

Modifié par florent76

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci de nous faire partager tes prévisions, l'automne n'est plus très loin et d'ores et déjà semble nous réserver beaucoup de surprises thumbsup.gifthumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai hate d'etre l'hiver c'est la quand je vais énormément dans parti observation et prévision! thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai hate d'etre l'hiver c'est la quand je vais énormément dans parti observation et prévision! thumbsup.gif

Plus que 115 fois dormir, on y sera vite...

wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu sur RTL. 19h

Il se peut qu'il y ait beaucoup de pluie durant l'automne du à la chaleur de l'eau de la mer accumulée en Juillet . Evaporation qui avec la venue de masses d'air froid en altitude donnerait beaucoup de pluie. Cela ne m’étonnerait pas, toute anomalie ( chaleur de Juillet) sera compensée par Dame nature un jour ou l'autre. Ex. Ce mois d'Août déjà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui j'ai vu aussi sur RTL à 19h00 et l'interview de MarcV, en espérant comme a dit la journaliste se projet tombera à l'eau whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la vue de toutes les prévisions saisonnières, l'hiver s'annonçe doux et humide... sad.gif

Seul espoir, la fiabilité qui n'est pas bonne du tout!

Et quand on voit que juillet avait été prévu globalement sans excès thermique et humide...

j'espère! laugh.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite question:

Selon vous quand vont arriver les premiers flocons??? tongue.gif

Moi je dirais Novembre comme l'année derniere thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici une actualité sur le net ... je crois qu'elle est véridicte mais il me faut encore les réactions de sepécialistes et de tout le monde également !!

"Vers un Hiver froid 2006-2007

Des effets cycliques depuis sur 60 ans démontrent un phénomène récurrent depuis 1940. Ainsi les hivers 1940-1941, 1962-1963, 1984-1985 et enfin cela sera 2006-2007 pour des hivers plus froids que d'ordinaire.

Les taches solaires sont directement liées à l'état d'activité de notre astre. On a constaté que leur nombre augmente puis diminue suivant un cycle de 11 ans. Cette période correspond à la moitié du cycle de 22 ans où le soleil voit ses pôles magnétiques Nord et Sud s'inverser. On a remarqué que les taches solaires émettent des champs magnétiques très intenses qui peuvent influencer sensiblement le champ géomagnétique terrestre...

Les cycles solaires sont des cycles de 22 ans correspondant à un reversement complet du champ magnétique global du Soleil. Quand le champ magnétique global (on parle de champ dipolaire) est fort, le soleil est « calme », on y observe peu de taches solaires ou d’éruptions. Quand le champ magnétique global du Soleil diminue, des champs magnétiques bien plus désordonnés prennent le relais, le nombre de taches solaires, d’éruptions chromosphériques s’accroît, le Soleil est dans une période « active ». Puis ce champ magnétique global continue de s’inverser, après 11 ans, il redevient fort (de type dipolaire), mais orienté dans le sens opposé. Il revient à son état initial au bout de 22 ans.

Ainsi par exemple l'hiver 1962 a battu tous les records de froid. L'hiver 1962-1963 a été remarquable par la persistance des grands froids pendant près de trois mois.

Les gelées généralises ont commence vers le 13 novembre 1962 et se sont poursuivies avec quelques interruptions (plus marquées dans l'Ouest et le Midi) jusqu'au 5 ou 6 mars 1963.

La température moyenne de novembre 1962 a déjà été déficitaire de 1° à 2,5° par rapport à la normale 1921-1950. A Strasbourg, les deuxième et troisième décades ont été déficitaires respectivement de 3° à 6° par rapport a la normale de novembre; le minimum absolu de la température est descendu à -7° à -9° dans le Nord-est et l'Est.

La température moyenne des trois mois d'hiver (décembre 1962, Janvier et février 1963) a été déficitaire par rapport a la normale 1921-1950) de :

2° a 3° dans la moitie méridionale;

4° a 5° dans la moitie septentrionale. Le déficit a été presque aussi accentue au bord de la mer qu'a l'intérieur. D'ailleurs, le bassin d'Arcachon a été pris par les glaces sur près de 2 Km et la banquise s'est étendue de Dunkerque aux plages beiges.

Du 12 Janvier au 6 février a eu lieu la période la plus rigoureuse, au cours de laquelle on a enregistre le plus souvent le minimum absolu de température de l'hiver : -13° à -20° suivant les régions; parfois il s'est abaisse au-dessous de toutes les valeurs connues : -26,9° à Amberieu et -26° à Vichy le 23 Janvier.

En Janvier le déficit de la température moyenne (par rapport a la normale 1921-1950) a atteint 6° a 7° dans de nombreuses régions (le Midi excepte) : -7,7° à Lule, -6,6° à Caen, -6,5° à Belle-He, -6° à Poitiers, -5,9° à la pointe de Chassiron (île d'Oléron), -5,8° à Ouessant (-4,4° en février 1956).

La température moyenne de l'hiver 1962-1963 est de -3° 2 a Strasbourg (ville); en 1890-1891 elle avait été de -3°; en 1894-1895 de -3,3° et en 1879-1880 de -4,1° .

A Besançon, elle est de -2,4° ; c'est la plus basse depuis 1885 (-1,8° en 1890-1891 et -2° en 1894-1895 et 1941-1942).

A Lyon Saint-Genis-Laval, elle est de -1,4°; on avait enregistré -1,3° en 1890-1891 et -0,7° en 1941-1942; elle aurait été de -1,6° en 1879-1880.

A Clermont-Ferrand (observatoire), la valeur de 1962-1963 (-1,2°) est la plus faible depuis 1878; on avait note -0,7° en 1879-1880.

A Paris Saint-Maur, elle est de -0,6° (+ 1,2° en décembre, -2,1° en Janvier et -1° en février); Janvier 1963 se classe aussitôt après Janvier 1940 (-2,5°); la moyenne de l'hiver 1962-1963 est au deuxième rang de la série (1879-1880 : -1,5°); en 1890-1891 et 1894-1895 elle était respectivement : -0,5° et -0,3° (Cette moyenne de -0,6° pour l'hiver 1962-19631 Saint-Maur est équivalente a la normale hivernale 1931-1960 a Nuremberg).

A Nantes (observatoire) elle est de 1,3° et serait la plus faible depuis 1851.

A Toulouse (Francazal) elle est de 3,2° (décembre : 4°, Janvier : 2,7° et février : 2,9°); en 1941-1942 elle était de 3,1° (décembre : 4,2°, Janvier : 2,6° et février : 2,4°) et en 1946-1947 de 3,9° (décembre : 3,3°, Janvier : 3,4° et février : 5,1°).

A Marignane elle est de 4° (décembre : 4,3°, Janvier : 3,5° et février : 4,1°); en 1941-1942 elle était un peu plus faible : 3,7° (décembre : 4,9°, Janvier : 2,9° et février : 3,4°).

A Marseille (observatoire) la température moyenne de l'hiver 1962-1963 est de 5,5°; en 1941-1942 elle était seulement de 4,6°.

La neige est tombée fréquemment et a été verglacée; des chutes importantes ont eu lieu a Marseille en décembre; le 24, on a mesuré une épaisseur de 20 cm a Marignane et de 40 cm dans l'île Pomegues au large de Marseille.

Avec les relévés de ces trois hivers, il sera difficile d'ignorer celui de 2007 qui arrive. Les zones bleues sont les zones qui montrent des anomalies négatives significatives ainsi que le froid ressenti dans les régions concernées. Nous regarderons plus particulièrement l'Europe.

Le soleil est responsable de ce futur hiver et de ce phénomène cyclique comme il a été responsable de l'hiver 1963. Ainsi nous sommes toujours dans une phase de basse intensité solaire où les taches solaires sont quasi inéxistantes.

Oups pour la source blush.gif : je l'ai trouvé sur www.laterredufutur.com

thumbsup.gif

Modifié par nicolas1007

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais quand le soleil est dans telle ou telle phase, les effets sont valables pour toute la terre. Avant de prétendre qu'un hiver a été rigoureux à cause d'un état particulier du soleil, il faut d'abord vérifier si la t° moyenne de TOUTE la terre a baissé durant cette période. Car on peut très bien avoir un hiver rigoureux en Europe, alors qu'il est très doux en Amérique. Et il faut aussi comparer avec l'été qui se produit à ce moment là dans l'hémisphère sud.

De plus, il ne faut pas se concentrer sur l'hiver (chez nous). Ces phénomènes se produisent sur une plus longue période.

Enfin, il suffit que l'on ait 2 ou 3 semaines de gel quasi permanent en plaine pour dire que l'hiver est rigoureux à cause de tel ou tel phénomène, p.ex. l'état du soleil. Mais regardons à plus longue échéance, les mois qui précèdent et qui suivent cette période : les tempérantures sont-elles vraiment sous les normes ?

Regardons un peu plus loin que les nuages qui passent au-dessus de nos têtes, que ce soit dans l'espace ou dans le temps (chronologique!).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espere qu'ont va ce tapé un hiver fort neigeux!!!Mar des hivers doux place au hiver froid qu'on change le cycle des hivers depuis fin 80 et début 90 hiver doux donc maintenant sa serais bien hiver neigeux pendant quelque temps... wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, mais quand le soleil est dans telle ou telle phase, les effets sont valables pour toute la terre. Avant de prétendre qu'un hiver a été rigoureux à cause d'un état particulier du soleil, il faut d'abord vérifier si la t° moyenne de TOUTE la terre a baissé durant cette période. Car on peut très bien avoir un hiver rigoureux en Europe, alors qu'il est très doux en Amérique. Et il faut aussi comparer avec l'été qui se produit à ce moment là dans l'hémisphère sud.

De plus, il ne faut pas se concentrer sur l'hiver (chez nous). Ces phénomènes se produisent sur une plus longue période.

Enfin, il suffit que l'on ait 2 ou 3 semaines de gel quasi permanent en plaine pour dire que l'hiver est rigoureux à cause de tel ou tel phénomène, p.ex. l'état du soleil. Mais regardons à plus longue échéance, les mois qui précèdent et qui suivent cette période : les tempérantures sont-elles vraiment sous les normes ?

Regardons un peu plus loin que les nuages qui passent au-dessus de nos têtes, que ce soit dans l'espace ou dans le temps (chronologique!).

A chaque cycle, on retrouve presque la même tache de froid sur l'Europe et la sibérie... mais comme tu le dis, ce n'est pas le cas sur toute la planète la groenland est souvent plus doux par rapport aux normes... Mais à chaque cycle, je me répète, on retrouve toujours une tache bleue sur l'Europe...

thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tout à fait d'accord avec cette analyse et ces prédictions.

tongue.gif

quelqu'un pourrait il me donner un lien vers la situation actuelle du gulf stream?

merci d'avance smile.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais quand le soleil est dans telle ou telle phase, les effets sont valables pour toute la terre. Avant de prétendre qu'un hiver a été rigoureux à cause d'un état particulier du soleil, il faut d'abord vérifier si la t° moyenne de TOUTE la terre a baissé durant cette période. Car on peut très bien avoir un hiver rigoureux en Europe, alors qu'il est très doux en Amérique. Et il faut aussi comparer avec l'été qui se produit à ce moment là dans l'hémisphère sud.

De plus, il ne faut pas se concentrer sur l'hiver (chez nous). Ces phénomènes se produisent sur une plus longue période.

Enfin, il suffit que l'on ait 2 ou 3 semaines de gel quasi permanent en plaine pour dire que l'hiver est rigoureux à cause de tel ou tel phénomène, p.ex. l'état du soleil. Mais regardons à plus longue échéance, les mois qui précèdent et qui suivent cette période : les tempérantures sont-elles vraiment sous les normes ?

Regardons un peu plus loin que les nuages qui passent au-dessus de nos têtes, que ce soit dans l'espace ou dans le temps (chronologique!).

Tout à fait d'accord avec cette analyse. On ne connait pas encore les sources et effets exacts des taches solaires que l'on essaie déjà de répercuter cela sur notre climat et en un endroit précis. Je ne veux pas parler de la Belgique mais de l'Europe. Même si les données statistiques incitent à croire en un hiver rigoureux, rien n'est gagné.

On peut peut-être analyser les étés précédents ces fameux cycles et voir s'ils concordent avec l'été actuel. Et l'automne très humide que nous risquons de vivre.

@ Cruze, tu as la mémoire courte: le dernier hiver que nous avons connu n'était franchement pas doux! Nous avons essuyé trois offensives hivernales de belle ampleur (10 cm) et nous avons eu des températures déficitaires par rapport aux normales avec quelques longues périodes de gel continu. Faut pas non plus espérer un hiver rigoureux et trois mois sous la neige!

@ Pierrot: le lien se trouve dans "Serrons les liens", rubrique 'observations'.

wink.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×