Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
watch2

Hiver 2006-2007 ... et la suite ?

Messages recommandés

Dans la continuité du débat intéressant engagé depuis quelques jours sur le sujet « hiver 2006/2007 » dans ce forum, j’ai ouvert un sujet afin de continuer notre discussion (si ça vous intéresse bien sûr …) smile.gif

http://www.meteobelgium.be/forums/index.ph...ndpost&p=223786

En fait, j’ai du mal à croire que sous prétexte de phénomènes EL NINO, ou réchauffement climatique en cours (je ne nie pas l’existence de tout cela bien sûr, loin de là), l’on ne puisse plus connaître d’hiver avec des périodes rudes (très froides, très neigeuses, etc …).

De tout temps, il a existé des hivers très au-dessus des normales saisonnières. De tout temps, il a existé des hivers marqués par des périodes froides et neigeuses.

Hiver 1833-1834

8 mois consécutifs au-dessus des normales !!!!! blink.gifcrying.gif De décembre 1833 à Juillet 1834 inclus.

Quelques écarts :

Décembre 1833 : +3,6°C

Janvier 1834 : + 5,5°C !!!!

Février 1834 : + 1,2°C

Mars 1834 : + 2,9°C

Hiver 1838

Janvier et février très froids (un des mois de janvier les plus froids de l’histoire de la Belgique avec un écart de –7°C sur la normale).

Hiver 1845

Très froid avec 2 mois consécutifs bien en-dessous des normales

Ecarts :

Février : -6,1°C

Mars : -6,2°C

Hiver 1848-1849

Un hiver particulièrement doux …

Quelques écarts :

Décembre 1848 : + 1,8°C

Janvier 1849 : +0,8°C

Février 1849 : +2,6°C

Il faudra attendre mars pour avoir un mois dans la norme …

Hiver 1850

A un mois de janvier très froid, succède un des mois de février bien doux. Quelques écarts :

Janvier : - 4,3°C

Février : + 2,6°C

Le mois de mars sera plus froid …

1851 à 1854

Succession de mois de janvier doux :

1851 -> +3,2°C

1852 -> +3,0°C

1853 -> +3,6°C

1854 -> +0,9°C

En 1853, février et mars compensent en étant plus froids que les normales.

Mais les autres années seront particulièrement marquées par des t° moyennes douces en février et mars.

Source : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k95182g

Si des erreurs de calculs subsistent, n’hésitez pas à me corriger.

Autre période, autre région. Analysons la période 1948 à 2002 pour la station MF de Brétigny-sur-Orge en région parisienne. (tous les écarts sont calculés par rapport à la moyenne 71-00) :

Quelques mois de janvier bien doux :

1948 -> +2,5°C

1951 -> +1,7°C

1962 et 1969 -> +1,4°C

1974 et 1975 -> sans doute les mois de janvier les + doux de l’histoire (après 1988) avec un écart de +3,1°C

1988 -> +3,8°C

Hiver 1956-1957

Un des plus doux du 20ème siècle avec 4 mois au-dessus des normes :

Décembre 1956 -> +1,3°C

Janvier 1957 -> -0,9°C

Février 1957 -> +3,0°C

Mars 1957 -> +2,9°C

Une deuxième partie d’hiver horrible !!!

Janvier-Février 1958

Guère mieux (janvier : + 0,4°C / Février : +1,9°C). Mars sera froid …

Hivers 1962 à 1965

Connus pour avoir très froids et très neigeux ...

Décembre 1962 et décembre 1963 sont les 2 mois de décembre les plus froids du siècle ! (écarts de -4°C à la moyenne)

Janvier et février 1963 exceptionnellement froids avec des t° moyennes mensuelles négatives (seul janvier 1979 est plus froid, ainsiq ue février 56 !)

Janvier 1964 est également très froid (écart -3,2°C). Mais février sera très doux (+ 1,5°C)

L'hiver 64-65 sera marqué par une série de 3 mois consécutifs sous les moyennes mensuelles. Donc, un hiver froid et long ...

Hiver 1974

Un hiver bien triste avec 4 mois consécutifs au-dessus des normes. Voici les écarts :

Janvier : +3,1°C

Février : +1,2°C

Mars : +0,2°C

Avril : +1,2°C

Seul mars fut dans la normale.

Hiver 1974-1975

Dans la lignée du précédent … (c’est la fameuse série d’hivers doux 1973 à 1975)

Janvier 1975 : + 3,1°C

Février 1975 : + 1,1°C

Hiver 1983

Janvier est doux (écart à la moyenne : +2,2°C). Décembre 1982 fut « dans » la moyenne. Février est froid avec un écart à la moyenne de –1,9°C. Mais mars sera doux …

Hiver 1984-1985-1986-1987

Après un mois de novembre 84 très doux et un mois de décembre dans la moyenne, janvier à mars constitue une période très froide (surtout janvier et février).

Novembre 1985 est un des plus froids de l’histoire (après 1993). A ce mois succède décembre dans la moyenne, janvier 1986 au-dessus de la moyenne et février 1986 très froid avec un écart de –6,8°C par rapport à la moyenne …)

Décembre 1986 sera doux, mais janvier 1987 très froid (écart à la moyenne = -5,7°C). Février et mars seront également froids, mais dans des mesures plus raisonnables.

Tout cela pour dire que finalement, cette période a connu des périodes froides, très froides, mais également des périodes douces …

Hiver 1991

Un hiver en demi-teinte avec un mois de février 1991 très froid. Quelques écarts :

Janvier 1991 : +0,6°C

Février 1991 : -3,2°C

Mars 1991 : +2,4°C

(décembre 1990 étant dans la moyenne).

Hiver 1992-1993

Globalement connu pour être doux, ce qui n’empêche pas d’avoir un mois de février bien en-dessous des normales de saison (écart = -1,7°C)

Hiver 1996-1997

Décembre 96 et janvier 97 furent marqué par des périodes froides, les 2 mois sont largement en-dessous des moyennes : -2,4°C pour décembre, -3,1°C pour janvier.

Néanmoins, cela sera compensé par février et mars qui seront nettement plus doux, et bien au-dessus des moyennes : +2,6°C pour février, +2,2°C pour mars.

Hivers 1998 à 2002

Une série d’hivers bien doux. Un peu à l’image de la série 1956-1958.

Sur les 17 mois d’hiver que compte la période, je dénombre …1 seul et unique mois en-dessous des moyennes : décembre 2001 (-1,4°C). Tous les autres mois sont au-dessus des leurs moyennes mensuelles respectives !!!!

Source : MF et lameteo.org

Hiver 2004-2005

Je n’ai pas les statistiques, mais pour la station MF d’Orly, il me semble que les 4 mois d’hiver furent en-dessous des moyennes de saison (j’ai un doute pour janvier). Avec notamment un mois de février froid, marqué par une dernière décade glaciale (je me rappelle de 4 à 5 jours consécutifs avec des tmin journalières en-dessous des –10°C, et notamment un record à –13°C …

Sans oublier la première semaine de mars, froide et très neigeuse.

Tout cela pour en arriver où ????

Et bien pour en conclure que :

1) Rares sont les hivers « doux » ou « froids » isolés. Dans la plupart des cas, il s’agit de séries de 2,3,4 hivers froids ou doux à la suite.

2) Les hivers « doux » ne datent pas d’aujourd’hui, et je pense que déjà en 1834, il devait bien y avoir quelques anomalies chaudes au niveau des t° des eaux de l’atlantique nord. wink.gif

3) Que le réchauffement climatique ne signifie pas que nous n’aurons plus d’hiver « froids » (type 2004-2005, 1978-1979, 1952-1953-1954)

4) Que les hivers 1985, 1962, 1855 sont des hivers HORS NORMES, rares pour nos contrées. Ils sont extrêmes (j’en ai relevé 3 en 85 ans …)

5) Notre climat fait qu'un hiver n'est jamais totalement doux ou totalement foid (même les hivers 1985 à 1987 furent marqués par des périodes douces).

Les moyennes périodiques sont en hausse. Le constat est indéniable :

Même si les données ne concernent pas les mêmes régions, on peut quand même en tirer une certaine lisibilité, le climat de la Belgique et de l’Essonne n’ont pas de grandes différences …

Période Décembre Janvier Février Mars

1833 à 1862 (Belgique) 3,4 2,2 3,4 5,5

1951 à 1980 (Essonne) 4,0 2,9 4,1 6,7

1961 à 1990 (Essonne) 3,9 3,1 4,1 6,6

1971 à 2000 (Essonne) 4,6 3,6 4,3 7,2

sources : MF, lameteo.org, gallica.bnf

(la légère baisse des moyennes 1961 à 1990 étant probablement due aux hivers 1963-1964 et 1985-1987 pris en compte dans cette moyenne). Donc, en isolant ces hivers, les moyennes remonteront forcément.

MAIS …

En aucun cas, ces données indiquent un arrêt définitif des hivers « froids ». Ce n’est pas parce que les moyennes montent que l’hiver 2007 ou 2008 ou 2011 ou 2020 ne pourrait pas être EXTREME comme 1985 par exemple.

Tout ceci est purement statistique, et on sait que Dame Nature n’a que faire des statistiques.

De plus, tout ce que j’ai écrit jusqu’ici n’engage que moi bien sûr, mais j’invite les spécialistes (et même ceux qui ne le sont pas comme moi) à commenter tout cela … On est pas forcément climatologue, mais on peut avoir quelques bonne notions de statistiques, ou d'interprétation de données statistiques qui peuvent être un début de matière à réflexion.

Dernière chose, j’ai attentivement lu une partie (car c’est long hein … tongue.gif ) d’une étude réalisée par Mathieu Barbery, un jeune passionné de météo (« meteo60.net » … c’est lui ! thumbsup.gif ).

Voici un extrait assez intéressant concernant une analyse/étude sur la direction des flux à 500 hPa en région parisienne de 1950 à 2003. C’est très intéressant, et cela comme il l’écrit :

« On remarque que depuis 1988 environ la variabilité des flux a diminué, la courbe moyenne sur 182 jours est plus constante. La différence est assez nette avec les 3 premières décennies. »

Graphiques à l’appui bien sûr …

Voici le lien :

http://www.meteo60.fr/dossiers/EtudeFlux/p...tm#Conclusion:_

smile.gif

Modifié par watch2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo pour ta superbe analyse, la conclusion serait plutot que "tout peut arriver"? En gros il ne faudrait pas désespérer pour la 2eme partie de notre hiver en cours...

Ton affirmation:

Notre climat fait qu'un hiver n'est jamais totalement doux ou totalement foid (même les hivers 1985 à 1987 furent marqués par des périodes douces).
est-elle toujours vraie? Ne peut-on pas considérer l'hiver 2005-2006 comme "jamais doux"? huh.gif Modifié par guigui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1) Rares sont les hivers « doux » ou « froids » isolés. Dans la plupart des cas, il s’agit de séries de 2,3,4 hivers froids ou doux à la suite.

Si celui-ci inaugure la mauvaise série, on est mal barré pour ces prochains hivers. whistling.gif

Magnifique travail d'investigation, Laurent. thumbsup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1) Rares sont les hivers « doux » ou « froids » isolés. Dans la plupart des cas, il s’agit de séries de 2,3,4 hivers froids ou doux à la suite.

Si celui-ci inaugure la mauvaise série, on est mal barré pour ces prochains hivers. whistling.gif

Magnifique travail d'investigation, Laurent. thumbsup.gif

Pfffff, m'en parle pas !!!! C'est dingue, cette douceur on finit même par s'y habituer (quelle horreur) ! dry.gif

Ou alors, on peut voir l'hiver 2004-2005 comme isolé au milieu d'un ensemble d'hivers "doux". Là aussi, on inaugure ! biggrin.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo.

Il est évident que nous connaitrons des hivers rudes dans le futur, mais moins souvent et de manière plus modéré au fur et à mesure de l'avancée du réchauffement.

MétéoFrance propose une synthèse sur l'évolution de la variabilité et des moyennes avec le-dit réchauffement.http://www.meteofrance.com/FR/climat/pop_scenarios.jspA propos, On parle toujours des moyennes, mais elles existent pour ne pas être respecté. D'autres paramètres définnisent une série statistique. Pourquoi ne parle-t-on jamais d'écart-type dans les séries de températures ? Il aiderait à savoir si des températures sont normales ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×