Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

:sun2: ? :rain: ? :snow: ? Black out électrique en vue. Quel temp pour cet hiver 2014-2015 ? A vous de jouer.

Les températures mensuelles devraient sensiblement baisser à partir de maintenant, on notera par la suite un risque de gel en maints endroit (principalement entre Novembre et mars). Quelques épisodes neigeux ne sont pas à exclure, bien que la probabilité qu'on en ait pas n'est pas négligeable.

Indice de confiance: 10/10

OK :tusors: .

Modifié par huymétéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les températures mensuelles devraient sensiblement baisser à partir de maintenant, on notera par la suite un risque de gel en maints endroit (principalement entre Novembre et mars). Quelques épisodes neigeux ne sont pas à exclure, bien que la probabilité qu'on en ait pas n'est pas négligeable.

Indice de confiance: 10/10

OK :tusors: .

Pas facile d'être beaucoup plus précis à cette échéance ... le vortex polaire est tout juste en train de penser à se mettre en place.

Je me suis amusé à regarder le modèle cfs jour par jour; voilà dans les grandes lignes ce qu'il nous propose dans les grandes lignes:

du 5/9 au 8/10 : temps assez convenable en moyenne

du 8 au 20/10 : perturbé

... 20 au 25/10 : sec

... 25 au 3/11 : frais et humide

... au 20/11 : pluie et vent

... au 23/11 : neigeux

... 8/12 : plutôt sec continental, neige possible

... 16/12 : mixte

... 21/12 : océanique perturbé

... 5/1 : un peu plus frais et humide qu'à la normale

... 13/1 : plutôt sec

... 17/1 : océanique peu perturbé

... 29/1 : progressivement anticyclonique continentale

... 4/2 : frais et humide

... 9/2 : dominance frais et sec

... 17/2 : océanique parfois fort perturbé

... 24/2 : anticyclonique dominant, giboulées possibles

... 6/4 : temps fort humide globalement, alternance de giboulées et de pluie

Bien sur, ça ne se passera pas comme ça mais ça peut donner une petite idée pour cet hiver où les différents types de temps semblent alterner de manière équitable sans blocage important ni de zonal interminable sauf sur la fin mais c'est tellement loin. Bref, pas évident de voir clair maintenant. Hiver classique ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il serait intéressant de rapeller un peu les sources potentielles de prévisibilité sur plusieurs mois dont on dispose. Parmis celles ci, on peut se concentrer sur le vortex polaire ( le vrai, en stratosphère ) qui a une certaine prévisibilité à plus ou moins longue échéance et que celle ci permet d'avoir également une certaine prévisibilité hivernale en troposphère, via le couplage stratosphère-troposphère. Par exemple on sait qu'un split ( un vortex qui se scinde en deux, donc un vortex très affaibli ) à tendance à augmenter les blocages atlantiques et pacifiques ( donc les flux méridiens avec remontées douces et descentes froides si on est du bon côté :lol: ). Néanmoins, il ne faut pas penser que celà puisse permettre de prévoir le temps dans son jardin pour cet hiver.

267056Z500.jpg

Cette image des anomalies du Z500 tirée d'une étude illustre la tendance à l'augmentation des blocages en troposphère à la suite de Displacements et de splits en stratosphère.

Sur les phénomènes qui peuvent moduler le Vps ( vortex polaire stratosphérique) on a la QBO ( une oscillation des vents dans la stratosphère tropicale ), le cycle solaire, l'ENSO ( une oscillation australe ), les volcans, l'enneigement sibérien... J'avais trouvé une thèse sympathique ou les effets de ces différents phénomènes sont résumés sur des vignettes. Ici je n'entrerais pas dans les explications physiques des interactions, je me contenterais de mettre en avance les liens statistiques proposés dans la thèse.

I) En ce qui concerne l'intéraction QBO - cycle solaire sur le vortex polaire

490855qbo.png

Sur cette image on peut voir qu'il y'a une étroite interaction entre la QBO et le cycle solaire. La réponse du Vps au cycle solaire est fortement modulé par la QBO et les effets de cette dernière sont également modulé par le cycle solaire.

L'affaiblissement du Vps en maximum solaire est renforcé en QBO d'est alors que la réponse du Vps en minimum solaire est inversé selon la phase de la QBO ( Vps renforcé si QBO d'ouest, affaibli si QBO d'est ).

II) En ce qui concerne l'intéraction QBO - ENSO sur le vortex polaire

466081enso.png

Ce qu'il faut retenir c'est que le Vps est fortement affaibli en QBO d'est/El Nino et fortement renforcé en QBO d'ouest/La Nina. Dans les deux autres vignettes ( QBO d'ouest/El nino, QBO d'est/La Nina ) les réponses ne sont pas vraiment significative et tiens en partie à une non additivité des forçages.

III) En ce qui concerne l'intéraction ENSO - enneigement sibérien sur le vortex polaire

623610siber.png

Il existe un lien entre l'enneigement sibérien et l'oscillation australe ( ENSO ). Si la réponse du Vps aux anomalies positives d'enneigement n'est pas vraiment modulé par l'ENSO ( on retrouve dans les deux cas un affaiblissement du Vps ), en revanche, la réponse du Vps aux anomalie négatives d'enneigement est fortement modulé par l'ENSO ( renforcement du Vps en la Nina, affaiblissement en El Nino ).

Actuellement on se dirige vers un El Nino ( 65 % de chance d'ici l'hiver prochain selon les dernières estimations ), une QBO négative et un cycle solaire à la baisse. Je vous laisse tirer vos propres conclusions à l'aide des vignettes que j'ai postées plus haut :P

http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/000...tie_1_sur_4.pdf

http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.117...ournalCode=clim

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Actuellement on se dirige vers un El Nino ( 65 % de chance d'ici l'hiver prochain selon les dernières estimations ), une QBO négative et un cycle solaire à la baisse. Je vous laisse tirer vos propres conclusions à l'aide des vignettes que j'ai postées plus haut :P

http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/000...tie_1_sur_4.pdf

http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.117...ournalCode=clim

Perso je dirais qu'il faut ne pas trop se lancer, tant les incertitudes restent grandes. Je n'ai personnellement pas l'habitude de faire mes pronos, et donc là j'en ferai pas ^^

D'habitude on a tendance à dire que El Nino = fin d'hiver froid (ou le contraire ? Avec la chance que j'ai...).

Il me semblerait que l'on ait un peu plus de frais que l'hiver dernier en tout cas, bien qu'un doublet très doux reste récurrent.

Modifié par Philippo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Perso je dirais qu'il faut ne pas trop se lancer, tant les incertitudes restent grandes. Je n'ai personnellement pas l'habitude de faire mes pronos, et donc là j'en ferai pas ^^

Oui c'est sur, mais cependant on à des indices qui peuvent nous guider et voir globalement vers quoi on tend niveau hémisphérique ou supra synoptique. Si l'on reprend les indices à long terme dont on dispose ( QBO, ENSO, activité solaire ) et les vignettes publiées plus haut on peut conclure qu'on aurait plutôt tendance à aller vers un hiver avec un vortex polaire déstructuré donc avec des flux méridiens accentués ce qui changerait du dernier hiver. Cela, c'est ce que les indices nous disent mais y'a rien de définitif c'est sur.

D'habitude on a tendance à dire que El Nino = fin d'hiver froid (ou le contraire ? Avec la chance que j'ai...).

Il me semblerait que l'on ait un peu plus de frais que l'hiver dernier en tout cas, bien qu'un doublet très doux reste récurrent.

Non c'est bien ça ;) En lien avec cette étude : http://www.nature.com/ngeo/journal/v2/n1/abs/ngeo381.html

Et on a à nouveau l'impact de la stratosphère comme courroie de transmission qui est mis en avant.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui c'est sur, mais cependant on à des indices qui peuvent nous guider et voir globalement vers quoi on tend niveau hémisphérique ou supra synoptique. Si l'on reprend les indices à long terme dont on dispose ( QBO, ENSO, activité solaire ) et les vignettes publiées plus haut on peut conclure qu'on aurait plutôt tendance à aller vers un hiver avec un vortex polaire déstructuré donc avec des flux méridiens accentués ce qui changerait du dernier hiver. Cela, c'est ce que les indices nous disent mais y'a rien de définitif c'est sur.

Oui. C'est sur qu'après, il peut y avoir des échanges méridiens qui nous seront totalement défavorables. Il me semble que c'était le cas à un moment donné en 2006-2007 (ou 2007-2008) avec du froid sur les Balkans, froid qu'on ne verra jamais venir par chez nous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui. C'est sur qu'après, il peut y avoir des échanges méridiens qui nous seront totalement défavorables.

Yep, mais là c'est une approche beaucoup plus locale. C'est pour ça que dans ce dont j'exposais plus haut je parlais bien au niveau hémisphérique et supra synoptique.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yep, mais là c'est une approche beaucoup plus locale. C'est pour ça que dans ce dont j'exposais plus haut je parlais bien au niveau hémisphérique et supra synoptique.

Oui je m'en doute ^^

Je disais cela notamment pour calmer les excités du froid qui s'imaginent déjà un hiver froid écrit dans le marbre ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il serait intéressant de rapeller un peu les sources potentielles de prévisibilité sur plusieurs mois dont on dispose. Parmis celles ci, on peut se concentrer sur le vortex polaire ( le vrai, en stratosphère ) qui a une certaine prévisibilité à plus ou moins longue échéance et que celle ci permet d'avoir également une certaine prévisibilité hivernale en troposphère, via le couplage stratosphère-troposphère. Par exemple on sait qu'un split ( un vortex qui se scinde en deux, donc un vortex très affaibli ) à tendance à augmenter les blocages atlantiques et pacifiques ( donc les flux méridiens avec remontées douces et descentes froides si on est du bon côté :lol: ). Néanmoins, il ne faut pas penser que celà puisse permettre de prévoir le temps dans son jardin pour cet hiver.

267056Z500.jpg

Cette image des anomalies du Z500 tirée d'une étude illustre la tendance à l'augmentation des blocages en troposphère à la suite de Displacements et de splits en stratosphère.

Sur les phénomènes qui peuvent moduler le Vps ( vortex polaire stratosphérique) on a la QBO ( une oscillation des vents dans la stratosphère tropicale ), le cycle solaire, l'ENSO ( une oscillation australe ), les volcans, l'enneigement sibérien... J'avais trouvé une thèse sympathique ou les effets de ces différents phénomènes sont résumés sur des vignettes. Ici je n'entrerais pas dans les explications physiques des interactions, je me contenterais de mettre en avance les liens statistiques proposés dans la thèse.

I) En ce qui concerne l'intéraction QBO - cycle solaire sur le vortex polaire

490855qbo.png

Sur cette image on peut voir qu'il y'a une étroite interaction entre la QBO et le cycle solaire. La réponse du Vps au cycle solaire est fortement modulé par la QBO et les effets de cette dernière sont également modulé par le cycle solaire.

L'affaiblissement du Vps en maximum solaire est renforcé en QBO d'est alors que la réponse du Vps en minimum solaire est inversé selon la phase de la QBO ( Vps renforcé si QBO d'ouest, affaibli si QBO d'est ).

II) En ce qui concerne l'intéraction QBO - ENSO sur le vortex polaire

466081enso.png

Ce qu'il faut retenir c'est que le Vps est fortement affaibli en QBO d'est/El Nino et fortement renforcé en QBO d'ouest/La Nina. Dans les deux autres vignettes ( QBO d'ouest/El nino, QBO d'est/La Nina ) les réponses ne sont pas vraiment significative et tiens en partie à une non additivité des forçages.

III) En ce qui concerne l'intéraction ENSO - enneigement sibérien sur le vortex polaire

623610siber.png

Il existe un lien entre l'enneigement sibérien et l'oscillation australe ( ENSO ). Si la réponse du Vps aux anomalies positives d'enneigement n'est pas vraiment modulé par l'ENSO ( on retrouve dans les deux cas un affaiblissement du Vps ), en revanche, la réponse du Vps aux anomalie négatives d'enneigement est fortement modulé par l'ENSO ( renforcement du Vps en la Nina, affaiblissement en El Nino ).

Actuellement on se dirige vers un El Nino ( 65 % de chance d'ici l'hiver prochain selon les dernières estimations ), une QBO négative et un cycle solaire à la baisse. Je vous laisse tirer vos propres conclusions à l'aide des vignettes que j'ai postées plus haut :P

http://ethesis.inp-toulouse.fr/archive/000...tie_1_sur_4.pdf

http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.117...ournalCode=clim

Intéressant :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-il prouvé que les phénomènes El Nino et La Nina ont une influence sur le temps qu'il fera en Europe occidentale ? J'ai déjà entendu tout et son contraire à ce sujet....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est-il prouvé que les phénomènes El Nino et La Nina ont une influence sur le temps qu'il fera en Europe occidentale ? J'ai déjà entendu tout et son contraire à ce sujet....

Ces phénomènes n'ont que très peu d'influence au-delà d'une certaine latitude, les latitudes moyennes notamment. Exemple tout bête, El Nino favoriserait des hivers plus doux en Europe. L'hiver 2009-2010 fut sous El Nino et cet hiver fut particulièrement froid par chez nous.

La Nina favorise un temps plus sec en Europe mais là aussi je ne trouve pas de bon exemple.

On retrouve de tout et son contraire donc ;)

Après, une légère tendance doit sans doute se dégager mais trop faible pour s'en servir. Il y a beaucoup d'autres paramètres à tenir en compte pour nos régions tempérées (NAO, ENSO, QBO et j'en passe).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est-il prouvé que les phénomènes El Nino et La Nina ont une influence sur le temps qu'il fera en Europe occidentale ? J'ai déjà entendu tout et son contraire à ce sujet....

Y'a plusieurs études sur le sujet qui ont été faites et elles s'accordent pour dire que l'impact d'El Nino ( ou de la Nina ) sur l'Europe en hiver se fait principalement par voie stratosphérique ( alors que c'est principalement par voie troposphérique en Amérique du Nord par exemple).

erl491317f1_online.jpg

Les études à ce sujet montrent clairement une réponse type à El Nino en Europe en hiver et se résumerait à du froid en Europe du Nord et de la douceur en Europe du Sud. Pour les effets de La nina y'a par exemple cette étude à ce sujet ( http://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00382-014-2155-z ), on tendrait vers un temps plus humide et doux en Europe Occidentale.

Tout ça est également en accord avec les vignettes issues de la thèse que j'ai publiée plus haut ( vortex polaire affaiblit, toutes choses étant égales par ailleurs, en El nino et renforcé en la Nina ).

Après il ne faut pas oublier que ces réponses sont modulées par les autres forçages et la variabilité intrinsèque de l'atmosphère. Donc pour répondre à la question, il y'a une influence oui, c'est indéniable.

http://iopscience.iop.org/1748-9326/9/2/024014/article

http://www.nature.com/ngeo/journal/v2/n1/abs/ngeo381.html

PS : Les effets que j'ai exposés ici sont ceux des Nino et Nina "classiques", il existe d'autres patterns de Nino et Nina qui n'ont pas les mêmes effets mais j'entrerais pas dans les détails.

Modifié par passiion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses. ça reste quand même très complexe, il me semble....et difficile de tirer des conclusions définitives sur la présence ou non d'un de ces deux phénomènes ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé cet article dans la meuse :

Il y a un mois, Philippe Mievis de MeteoBelgique.be nous avait prédit un mois de septembre plus chaud et plus ensoleillé que la normale. Il ne s’était pas trompé. Le prévisionniste s’était aussi avancé pour le mois d’octobre en pronostiquant un mois un peu plus doux que de coutume.

lien

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que quelqu'un sait si Wolfgang Roeder fait encore des prévisions saisonnières quelque part ?

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Est-ce que quelqu'un sait si Wolfgang Roeder fait encore des prévisions saisonnières quelque part ?

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

J'ai cherché aussi après les prévisions de ce précurseur....mais je n'ai plus rien trouvé..... :crying:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonsoir à tous

sur le site meteo consult, leurs prévisions saisonnières s'annonce un hiver froid à partir du mois de novembre...

meteo consult

on va voir qui aura raison :D

Ils avaient prévus un hiver froid l'année dernière, et ont l'attend toujours! Mais ont peu toujours rêve :whistling:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai cherché aussi après les prévisions de ce précurseur....mais je n'ai plus rien trouvé..... :crying:

Oui, ca fait déjà un petit temps que je n'ai plus rien vu mais bon, on ne sait jamais...

Mais on va bientôt avoir les tendances saisonnières de Philippe :)

Est-ce qu'on aurait pas un NAO négatif en vue ?

post-911-1414569038_thumb.png

Bonne journée à tous !

:thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oui, ca fait déjà un petit temps que je n'ai plus rien vu mais bon, on ne sait jamais...

Concernant Roeder, j'ai appris qu'il avait 76 ans....ceci explique peut-être cela. Et puis soyons honnête, ce qui a fait surtout son succès, c'est que c'était un des premiers à faire ce genre de prévisions et un des premiers à les publier sur le net ! Parce que côté résultat, ce n'était pas souvent grandiose.... ;)

Mais il a eu le mérite d'essayer et de parfois nous vendre du rêve..... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je parle de SST suivant telle zone ci-dessous c'est par ce que c'était un des indices me permettant à vérifier si cela pourrait être en partie être utile pour des prévisions saisonnières.

Je constate qu'un mois après le site Nomad1 ( http://nomad1.ncep.noaa.gov/ ) n'a pas réouvert les pages où il y avait des données mensuelles ou journalières suivant la zone que l'on choisissais. J'ai donc regardé l'anomalie de la SST que j'avais relevé sur le site Nomad1 sur telle(s) zone(s) pour la comparer avec celle(s) qu'on peut calculer avec les données de la SST sur la même zone du site http://www.esrl.noaa.gov/psd/cgi-bin/data/.../timeseries1.pl Mais par surprise je trouve des différences très importantes comme 0,179°C d'anomalie de SST avec le site Nomad1 en janvier 2014 en latitude 34.5° à 38.3° puis longitude -6 à -1° alors qu'avec ESRL NOAA je trouve une anomalie de 1,267°C malgré que je me base sur la même période (1971-2000) que celle de Nomad1.

Avez-vous une idée de cette si grande différence de l'anomalie de SST dont dans cet exemple de 1,088 °C ??

merci

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas que chez nous que le flux de sud s'impose durablement....même Moscou connaît pour l'instant des températures exceptionnelement élevées pour la saison ! Du moins, à 850 Hpa.....au sol, elle sont un peu moins douces, mais restent assez élevées pour la période de l'année ! Pour l'instant, un flux d'est ne nous apporterait donc pas directement une première offensive du froid glacial. Peut-être un retour vers des valeurs plus "normales" en fin de période.....

post-260-1415266600_thumb.png

post-260-1415266646_thumb.png

Modifié par Dany

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×