Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique

Messages recommandés

Kevin, merci pour les explications.

Je comprend donc que la configuration locale du terrain ainsi que l'absence (ou la faiblesse) de vent sont des facteurs favorables à la présence d'un vent catabatique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yep Kevin, si je reprend l'exemple des deux stations on constate que Kain se situe à une altitude de 70m et Rumillies à 21m. Une cinquantaine de mètres les sépare, mais ce gradient de températures était quand même assez flagrant ! J'ai déjà eu l'occasion d'observer cette situation au lac d'Annecy le soir : lorsque le soleil est caché par les montagnes après une journée assez "chaude" et développant des thermiques, l'air frais se met littéralement à couler au long des flancs. Cela crée toutefois une sorte de pression dans la vallée et forme ce que l'on appelle en parapente un "vol de restitution", c'est-à-dire que cette pression d'air se concentre sur le lac encore chaud et remonte gentiment, permettant un vol légèrement ascendant et très calme contrairement au "bulles thermiques" parfois plus chahutées et difficiles à cerner. L'aérologie peut s'avérer complexe mais permet de temps en temps de très bons moments ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yep Kevin, si je reprend l'exemple des deux stations on constate que Kain se situe à une altitude de 70m et Rumillies à 21m. Une cinquantaine de mètres les sépare, mais ce gradient de températures était quand même assez flagrant ! J'ai déjà eu l'occasion d'observer cette situation au lac d'Annecy le soir : lorsque le soleil est caché par les montagnes après une journée assez "chaude" et développant des thermiques, l'air frais se met littéralement à couler au long des flancs. Cela crée toutefois une sorte de pression dans la vallée et forme ce que l'on appelle en parapente un "vol de restitution", c'est-à-dire que cette pression d'air se concentre sur le lac encore chaud et remonte gentiment, permettant un vol légèrement ascendant et très calme contrairement au "bulles thermiques" parfois plus chahutées et difficiles à cerner. L'aérologie peut s'avérer complexe mais permet de temps en temps de très bons moments ! :)

Je ne suis pas étonné du gradient de température qui, dans les cas extrême, peut atteindre 10°C par 100m de dénivellé. On remarque surtout ca dans les longues nuits d'hiver en Hautes-Fagnes; si le ciel est dégagé, le vent faible et qu'une couche de neige est présente au sol, Botrange peut se contenter de 0°C quand Elsenborn plonge sous -10°C..

Le cas de Mouthe en France (appellé Petite Sibérie) en est l'exemple le plus flagrant.

Modifié par huymétéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hier, nous avons eu une belle amplitude thermique de 18.5°C

post-4805-1396530435_thumb.jpg

Oui, on est dans une bonne période de l'année pour cela.

Il me semble que la station de Virton donne assez régulièrement des amplitudes thermiques plus marquées qu'ailleurs...

:whistling:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La station de Kleine Brogel en Campine à, comme souvent, connu des températures plus élevées qu'a Uccle.

Lien Synop

Contrairement à Uccle où les +30°C n'ont pas été atteint, les condition nécessaires à une vague de chaleur ont étés rencontrées là-bas (3 jours avec TMax > 25°C et 2 jours avec TMax > 30°C)

6/06 : +25.5°C

7/06 : +32.5°C

8/06 : +29.2°C

9/06 : +30.5°C

Pour aujourd'hui (10/06), il y avait déjà +°25.7C à 10h00 ce matin.

Bonne journée à tous

:thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La station de Kleine Brogel en Campine à, comme souvent, connu des températures plus élevées qu'a Uccle.

Lien Synop

Contrairement à Uccle où les +30°C n'ont pas été atteint, les condition nécessaires à une vague de chaleur ont étés rencontrées là-bas (3 jours avec TMax > 25°C et 2 jours avec TMax > 30°C)

6/06 : +25.5°C

7/06 : +32.5°C

8/06 : +29.2°C

9/06 : +30.5°C

Pour aujourd'hui (10/06), il y avait déjà +°25.7C à 10h00 ce matin.

Bonne journée à tous

:thumbsup:

J'avais plutôt en tête 5 jours >25°C dont 3 >30°C pour la définition de la vague de chaleur. Peut-être çà a changé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'avais plutôt en tête 5 jours >25°C dont 3 >30°C pour la définition de la vague de chaleur. Peut-être çà a changé.

Oups, désolé.

Oui, tu as raison, c'est bien 3 jours > 30°C.

:blush:

Lien

Pour que la station de Kleine Brogel connaisse une vague de chaleur, il faudrait que donc la TMax d'aujourd'hui soit > 30°C.

+27,2°C aux dernière nouvelles...

Suspense, suspense...

:P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien... Quelle nuit ! :crying:

Vers 2h00 j'ai été réveillé par de fortes précipitations, ensuite la foudre a commencé à se manifester assez fort. Ne sachant plus dormir, j'ai suivi l'évolution des choses sur les différents radars. C'est assez particulier, il semblerait que deux fronts, l'un à l'Ouest et l'autre en Nord-Est, sont entrés en collision juste sur ma région:

orage110714.gif

L'animation cette fois avec les impacts :

oragefoudre110714.gif

Durant une bonne heure, la pluie fut vraiment abondante. Vers 3h00 les choses se sont un peu calmées, mais il a continué de pleuvoir encore pendant 2 heures. L’accumulation est vraiment importante en peu de temps, depuis 5 ans que je fait mes observations je n'ai pas souvenir d'avoir récolté 46,5 mm aussi rapidement !

post-14699-1405049637_thumb.png

Ce fut vraiment localisé, quand je vois les chiffres des stations proches j'en reste éberlué: 10 mm pour Lucky à Enghien et à peine 6 mm chez Titi près d'Anderlues.

post-14699-1405050634_thumb.png

L'explication est due probablement qu'au moment où les deux fronts se sont rencontrés, le vent est tombé et la perturbation a stagné longuement sur place.

Mais ce n'est que mon humble avis... :blush:

EDIT : sorry, les chiffres des pluvios n'apparaîssent pas sur la carte, allez savoir pourquoi :unsure:

Modifié par Eulzor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je profite de la situation du jour pour relancer ce topic.

Je me rends compte qu'à l'avenir, je pourrais ajouter mes contributions en termes d'analyses particulières (effet de relief, micrométéorologie, etc.) sur ce topic plutôt qu'elles se perdent dans les topics "prévisions du ../../.." ou "observations du ../../.."

Je vous propose une petite analyse du front froid (anafront) qui termine actuellement de traverser le pays par l'extrême est du territoire. Les éléments abordés ici sont ceux sur lesquels on a attiré mon attention en cette journée de prévision. J'en profite pour les partager.

Cette situation est un parfait exemple pour soutenir la nécessité d'une prise de décision pertinente guidée par une analyse multi-critères sur base de modèles différents.

Ne jamais oublier de confronter les différentes sources de données. Lorsque celles-ci sont contradictoires, il n'est pas toujours efficace de choisir la solution du modèle qui, par défaut et statistiquement, propose les meilleurs résultats car il se peut que cette fois-là, il soit dans le faux. Il est alors important de faire appel à ses connaissances théoriques et de pouvoir choisir la solution finale qui semble la plus fondée. Ce dernier terme est important, "fondée" ... Car en effet, chaque élément que vous apportez à votre prévision doit être soutenable scientifiquement. J'entends par là que le choix de valider cet élément plutôt qu'un autre doit pouvoir être expliqué explicitement par la physique (dynamique, thermodynamique, etc.) et non pas être simplement retenu car il a été représenté tel quel sur une interface graphique issue d'une modélisation numérique.

(ex : pourquoi tel modèle est favorable à la constitution de nuages bas à tel endroit alors que les autres ne les voient pas ; pourquoi l'orientation du vent est modélisée de telle manière dans cette région géographique et pas ailleurs ; pourquoi semble-t-il y avoir des nuages d'étage moyen là et pas là sachant qu'aucun front n'est vu y transiter ; etc.). Chaque choix doit être argumenté et doit rester cohérent avec l'ensemble des champs modélisés. En procédant de telle manière, vous pouvez sauver votre honneur une fois ou l'autre alors qu'on ne s'attendait pas à ... Et puis, ça suscite un certain challenge dans la prévision lorsque celle-ci nous semble parfois monotone lors, par exemple, de régimes de temps plutôt anticycloniques en période hivernale ;)

Situation :

Le front froid devrait se situer actuellement sur l'est du pays et pourtant (~ 21h30), nous observons une nette activation à l'arrière de celui-ci depuis la frontière française, au niveau de la Meuse, et se prolongeant vers le nord entre le sillon Sambre-et-Meuse et les premiers contreforts de l'Ardenne. Il ne semble pas y avoir de problème de timing par rapport aux modèles puisque tout au long de la journée, la progression du front froid s'est faite en accord avec la modélisation de l'européen.

post-12590-1449615837_thumb.png

source : IRM.

Difficile de le situer avec la Theta'w 850.

Voici alors plutôt les cartes de la ThetaE 700 (ECMWF) :

post-12590-1449613838_thumb.png

... du flux à 700 hPa (ECMWF) :

post-12590-1449613859_thumb.png

... et de l'Hr à 700 hPa (ECMWF) :

post-12590-1449613848_thumb.png

On imagine alors le front froid sur l'Ardenne plutôt que sur le Condroz et la Famenne déjà concernés par un assèchement et un refroidissement de la masse d'air ainsi que par un veering déjà établi.

Mais quels pourraient être les éléments soutenant une telle activation en amont immédiat de ce front froid ?

Pour travailler de manière "correcte", il serait bon de se pencher avant tout sur les éléments dynamiques. Je me permets malgré tout une petite réflexion sur l'instabilité thermodynamique. Il m'est impossible de le démontrer ici, mais il faut savoir que l'instabilité à l'arrière du front froid était vue très faible dans les couches moyennes ... Ce ne serait donc pas un élément en la faveur d'un "trigger" potentiel !

Penchons nous maintenant sur les éléments dynamiques. Avec une résolution synoptique, c'est-à-dire à l'aide des modèles à mailles larges, l'analyse à 500 hPa ne permet pas de déceler de réels creux en altitude si ce n'est plus au nord-ouest, sur la Grande-Bretagne. Toutefois, ceux-ci prennent la direction de la Mer du Nord et du nord des Pays-Bas (GFS) :

post-12590-1449615437_thumb.png

En fin d'après-midi, l'européen ne proposait pas de réelles solutions. Par contre, l'américain a permis d'éclairer un peu plus la réflexion en la faveur d'un "trigger" dynamique présent dans les couches moyennes. Attention, ce trigger n'est pas visible à 300 hPa d'où l'importance de travailler avec le géopotentiel 500 hPa voire même, ici, 700 hPa.

La solution du problème se trouve en faite dans l'advection de PVA directement en amont du front froid. Ceci est bien évidemment favorable à la constitutions de mouvements ascendants pouvant éventuellement déboucher sur le développement d'une ligne précipitante de nature convective (GFS) :

post-12590-1449615068_thumb.png

Il est à noter que l'européen a réévalué le potentiel dans le run de 12Z pour finalement converger vers une solution proche de celle de l'américain.

Enfin, en se penchant sur les modèles à mailles fines, il ressort qu'au final, un petit creux serait associé à cette advection de PVA (WFR 0.05°) :

post-12590-1449615743_thumb.png

Selon les modélisations, on peut donc s'attendre à un maintien de cette activité plus convective jusqu'en fin de soirée/début de nuit jusqu'à l'évacuation finale des précipitations vers l'est, en-dehors de nos frontières (GFS) :

post-12590-1449615033_thumb.png

Pour conclure, il est également envisageable que le flux soit favorable à un "trigger" orographique puisque en soirée, il s'oriente progressivement à l'OSO vers 950 hPa et donc plus ou moins perpendiculairement à l'axe des premiers reliefs > 400-500 m d'altitude.

Bonne soirée,

F.

Modifié par Futururgentiste

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec 20 cm de neige sur le plateau des hautes-fagnes, difficile de croire qu'on est le 27 avril !!

:blink:

Webcam MB centre nature :

post-911-1461743855_thumb.jpg

:thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce 15 juillet au matin, on a dû frôler ou dépasser les records de fraîcheur à cette période. Est-ce le cas ?

Pour ma part, j'ai eu une Tmin de 5,4°C ! :blink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En ce 15 juillet au matin, on a dû frôler ou dépasser les records de fraîcheur à cette période. Est-ce le cas ?

Pour ma part, j'ai eu une Tmin de 5,4°C ! :blink:

Je ne connais pas les records chez vous, mais ici en Lorraine à Nancy le record de Tn en Juillet c'est 2°C, et pour Août 2,8°C. On en était loin ce matin quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×