Aller au contenu
Les Forums de MeteoBelgique
cumulonimbus

Printemps 2013

Messages recommandés

A noter qu'il est possible que ce jour soit le plus froid de cet hiver.

Pour l'instant j'avais le 10/01 avec -6,3°C de moyenne.

Aujourd'hui j'ai -6,2°C pour l'instant avec une t° qui repart à la baisse.

Tout dépendra de la chute de la t° ce soir. Je pense que cela sera juste à cause des passages nuageux.

Modifié par titi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici encore quelques informations sur les événements d’hier (12 mars) et d’aujourd’hui (13 mars).

Comme déjà décrit dans l’intervention d’hier, le ciel a commencé à s’éclaircir durant l’après-midi. À partir de 20 h, les éclaircies ont prédominé, avec quelques altocumulus résiduels et un voile de cirrus s’évacuant de plus en plus. À partir de 3 heures, le ciel est même devenu tout à fait serein. Il n’est donc pas étonnant que la température ait dégringolé durant la nuit. En dehors des valeurs déjà mentionnées, notons encore celle de Zaventem (Bruxelles-National), avec –12,6°C ! Nous ne disposons certes pas de longue série pour cette station (pour la période 1984-2013, le record est pulvérisé), mais au vu des conditions qui ont régné dans et autour de Bruxelles au fil du temps, il n’est pas à exclure que ce soit la température la plus basse pour la 2e décade de mars, en ces lieux, depuis 1845 ! Pour la première décade par contre, le synoptique du 7 mars 1971 mentionne un minimum de –14°C à Bruxelles-National (station située à Melsbroek à l’époque).

Au littoral, le ciel s’est assez bien dégagé la nuit aussi, avec quelques stratocumulus résiduels, mais la baisse des températures a été régulièrement contrecarrée par un vent de nord-nord-est d’abord, amenant de l'air plus maritime, et par un vent de sud-ouest par la suite. Ce n’est que temporairement que la brise de terre s'est manifestée, en soufflant de sud, avec un minimum de –5,3°C atteint vers 3 heures du matin. À 6 heures, de petites averses de neige en provenance de la mer parviennent même à s’infiltrer, mais sans donner de précipitations significatives.

À Elsenborn, le ciel ne se dégage pas du tout et de petites chutes de neige, souvent en grain, persistent toute la nuit. Le minimum ne descend pas en dessous de –8,9°C, ce qui n’a rien d’exceptionnel pour Elsenborn.

Malgré les grandes difficultés de mesurer la neige, en raison des congères, je vous fais part ci-dessous des relevés synoptiques de 7 heures.

Middelkerke : traces

Munte : 2 cm

Zaventem : 7 cm

Gosselies : 15 cm

Bierset : 8 cm

Mont-Rigi : 10 cm

Elsenborn : 13 cm

Le relevé climatologique d’Uccle à 8 h fait état de 13 cm de neige, un record aussi pour la 2e décade de mars (précédent record : 12 cm le 14 mars 1906). Pendant la 3e décade, on a récemment mesuré 12 cm de neige, le 25 mars 2008, mais contrairement à cette fois-ci, cette neige n’a pas résisté longtemps.

La journée d’aujourd’hui, d’ailleurs, n’a pas été inintéressante non plus d’un point de vue météorologique.

Au littoral, on observe une véritable instabilité, formée sur une mer à 5°C au large, avec de petites averses de neige fondante et une température de l’air de 2 à 3°C.

webcamzeebrugge20130313.jpg

Webcam IRM – Zeebrugge – 13 mars 2013 à 14h25

À l’intérieur des terres, cette instabilité disparaît, avec de belles éclaircies ou alors des champs de stratocumulus étendus.

webcammelle201303131425.jpg

Webcam IRM – Melle – 13 mars 2013 à 14h25

webcamuccle201303131425.jpg

Webcam IRM – Uccle – 13 mars 2013 à 14h25

Plus tard dans l’après-midi, une « tentative » d’instabilité se fait sentir aussi au centre du pays, avec des éclaircies et quelques cumulus se formant parmi les stratocumulus. Pendant les moments de soleil, le temps est particulièrement agréable, avec des rayons doux qui contrastent avec le sol enneigé.

La nuit dernière, la couche d’air froid, à Beauvechain, était de 1000 mètres environ, avec –7°C au niveau du sol et –10°C juste en dessous de l’inversion. En journée, le froid s’est atténué dans les basses couches, mais s’est renforcé dans les hautes couches, avec affaiblissement net de l’inversion. En milieu de journée, les températures tournent autour des –9°C au niveau 850 hPa et –20°C au niveau 700 hPa, avec un vent d’ouest dans les basses couches (des suites d’une petite dépression sur le Danemark) et de nord dans les hautes couches (analyse : KNMI). L’humidité aidant, la zone littorale a pu disposer d’assez d’instabilité pour former des nuages convectifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin, last but not least, voici quelques minima impressionnants du réseau de MétéoBelgique :

–15,9°C à Mélin (Brabant Wallon)

–15,6°C à Floriffoux (Namur)

–14,3°C à Mons (Hainaut)

–14,1°C à Landen (Brabant Flamand)

–14,0°C à Cour-sur-Heure (Hainaut)

–13,7°C à Montignie-sur-Sambre (Hainaut)

–13,7°c à Lanklaar (Limbourg)

–13,6°C à Tollembeek (Brabant Flamand)

Il n'a peut-être pas fait (tellement) plus froid lors du super-record de la mi-mars 1845 !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bruxelles, station de sports d’hiver

004amini.jpg

005bminiw.jpg

Photos : R. Vilmos

Soleil puissant et chaud, petit vent froid et neige…

Un rapport météorologique suivra dans l’après-midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après un dégel temporaire durant la journée d’hier, 13 mars, en Basse et Moyenne Belgique (températures maximales de 2 à 3°C au centre du pays de 4 à 5°C à l’ouest et au nord), la nuit dernière a été moins froide aussi que la nuit précédente, mais il a encore bien gelé partout en Belgique, avec des températures minimales le plus souvent comprises entre –1 et –4°C à l’ouest du pays, entre –3 et –5°C au centre et jusqu’à –7 ou –8°C en Haute Belgique et, localement, en Campine. Il ne faut pas perdre de vue que ce sont là encore des températures très basses pour la saison.

Ce radoucissement tout relatif du temps est lié à un changement de masse d’air. Comme nous pouvons le voir sur la carte ci-dessous, le passage d’un front froid, qui a principalement donné de l’instabilité sur la zone côtière, nous a placé dans de l’air polaire direct ayant transité par la Mer du Nord.

analyse2013031312mini.jpg

Source KNMI

Si le côté « maritime » de la Mer du Nord a primé dans les toutes basses couches avec un petit radoucissement (0°C au-dessus de Beauvechain à 235 mètres, et –2°C en dessous d’une inversion liée au sol), c’est le côté polaire direct qui a primé dans les moyennes et hautes couches avec une température qui a chuté jusqu’à –20°C au niveau 700 hPa à 2834 mètres. Le niveau 850 hPa, à 1366 mètres, est resté plus ou moins inchangé avec –9°C.

Il est inutile de préciser qu’on est passé à une configuration plutôt instable, certainement sur les eaux de la Mer du Nord à 4-5°C au large. Ces averses ont réussi à rentrer à l’intérieur du pays. Au centre par exemple, un petit supplément de neige était au sol le matin.

Dans le courant de la journée, ce profil instable est resté conservé, avec de belles éclaircies et de nouvelles giboulées de neige, par températures légèrement positives (en Basse et Moyenne Belgique) durant les éclaircies, mais à nouveau proches de 0°C sous les averses.

webcamzeebrugge20130314.jpg

webcamzeebrugge20130314.jpg

Webcam IRM – Zeebrugge – 14 mars 2013 à 12h40 et 13h45

webcamdiepenbeek2013031.jpg

webcamdiepenbeek2013031.jpg

Webcam IRM – Diepenbeek – 14 mars 2013 à 12h40 et 13h45

meestrecenteradarloop45.gif

Source KNMI

Une ligne de discontinuité, et une température descendant jusqu’à –11°C au niveau 850 hPa a également favorisé cette instabilité.

al1412small.jpg

Source KNMI

En ce qui concerne la neige, les relevés du synoptique (7h / 13h) étaient les suivants :

Zaventem : 3 cm / traces

Beauvechain : 7 cm / 7 cm

Gosselies : 15 cm / ?

Florennes : 16 cm / 16 cm (10 h)

Bierset : ? / 8 cm

Elsenborn : 13 cm / 14 cm

Là où la neige n’était pas très épaisse le matin, le soleil de mars a fait des ravages. Ailleurs, la neige a (plus ou moins) bien résisté, un peu aidée d’ailleurs par les giboulées.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À la suite d’une petite hausse de pression avant l’arrivée d’un front chaud très affaibli, le ciel s’est éclairci une bonne partie de la nuit (du 14 au 15 mars) et, cette fois-ci, c’est l’est du pays qui a connu des températures extrêmement froides.

analyse2013031418mini.jpg

Source : KNMI

À Elsenborn, la température est descendue jusqu’à –17,9°C, ce qui constitue un record pour cette station pour la 2e décade de mars. Le précédent record, du 13 mars 2006, était de –17,4°C. Il faut cependant mentionner que la période d’observations est assez courte, la station n’étant devenue opérationnelle (avec publication des données) qu’en janvier 1987.

Sur les plus hauts plateaux des Fagnes, le record a également été battu et ce, sur une période beaucoup plus longue, avec des données disponibles (dans des stations très proches les unes des autres) depuis 1946. Le minimum de Mont-Rigi est en effet descendu jusqu’à –12,1°C alors que le précédent record pour la 2e décade de mars a été de –11,8°C le 11 mars 1958 (Baraque Michel). À noter, cependant, que la 3e décade de mars a déjà connu –12,8°C le 23 mars 1958 (également à la Baraque Michel), tandis que la 2e décade d’avril a déjà connu –12,1°C le 12 avril 1986 (Centre Nature de Botrange). Quant à Saint-Hubert, le record (sur une série remontant jusqu’à 1953) a été approché avec –11,0°C (record = –11,8°C le 20 mars 1955). Là aussi, la 3e décade de mars a connu une température très basse le 23 mars 1958, avec –11,2°C.

Autres valeurs remarquables dans le sud du pays la nuit passée : –14,2°C à Bièvre et –13,8°C à Aubange. Malheureusement, nous ne disposons pas de séries très longues pour ces stations. À Ciney, le thermomètre est redescendu jusqu’à –13,0°C, un record s’il n’avait pas eu… les –17,1°C du 13 mars dernier.

Parmi les stations de MétéoBelgique, on retiendra, dans la Province du Luxembourg, les –15,9°C de Bovigny, les –12,5°C de Bertrix et les –11,9°C de Chiny (Pin).

Un rapport sur la météo d'aujourd'hui suivra dans l'après-midi.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le premier front chaud s’est fortement effrité et n’apparaît plus sur les cartes météorologiques. Il a cependant été responsable de nombreux nuages, altocumulus et stratocumulus parfois doublés de quelques stratus ou cumulus fractus, avec de faibles chutes de neige mais aussi quelques pâles rayons de soleil.

carte2013031506.jpg

carte2013031512.jpg

Source : KNMI

Le second front chaud a par la suite abordé le pays sous une forme très affaiblie aussi, avec quelques précipitations neigeuses encore au nord du pays, sinon beaucoup de stratocumulus, et en leur absence, un bel altostratus translucidus.

Au centre du pays, là où il y a encore de la neige, l’ambiance est au dégel, avec des températures de 3 à 4°C.

Voici quelques photos prises à Forest (Bruxelles) durant l’après-midi :

008amini.jpg

012mini.jpg

017mini.jpg

Photos : R. Vilmos

Au littoral, de la pluie s’est mélangée à la neige et plus aucune mention d’une couverture neigeuse n’apparaît dans les synoptiques. La température à 16 h est de 3°C.

Au nord du pays, les précipitations ont été davantage neigeuses, avec 5°C à 16 h mais seulement 2 à 3°C pendant les précipitations. Plus aucune mention de couverture neigeuse n’apparaît non plus dans les synoptiques.

Au centre du pays, la situation neigeuse est plus variable. Zaventem faisait encore état de traces de neige à 7 h, tandis que Beauvechain mentionnait plus de la moitié du sol recouvert de neige avec 2 cm à 10 h et 1 cm à 13 h. À Uccle, nous n’avons pas de chiffres pour le moment, mais au vu de la webcam de l’IRM, une bonne partie de la neige est encore présente, tout comme à bien d’autres endroits bruxellois.

webcamuccle201303151600.jpg

Webcam IRM – Uccle – 15 mars 2013 à 16 h 00

Dans les endroits situés plus en altitude, que ce soit dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, en Ardenne ou dans les Hautes-Fagnes, la neige est encore bonne et épaisse. À Florennes à 16 h, on mesurait encore 10 cm de neige (14 cm à 7 h), à Elsenborn, on mesurait, à 16 h aussi, 9 cm (10 cm à 7 h) et à Mont-Rigi, 7 cm (7 cm à 4 h).

webcamdourbes2013031516.jpg

Webcam IRM – Dourbes – 15 mars 2013 à 16 h 00

webcammontrigi201303151.jpg

Webcam IRM – Mont-Rigi – 15 mars 2013 à 16 h 00

webcamwideumont20130315.jpg

Webcam IRM – Wideumont – 15 mars 2013 à 16 h 00

Les températures, à 16 h, étaient encore négatives à Mont-Rigi et Saint-Hubert avec, respectivement, –1,6°C et –0,8°C, et (très) légèrement positives à Elsenborn et Florennes avec 0,1°C et 3,1°C.

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Offensive hivernale – premier bilan

L’offensive hivernale que nous venons de vivre, au vu de la saison avancée, peut franchement être considérée comme majeure. En bien des lieux en Basse et Moyenne Belgique, il faut remonter aux années 1887 et 1888 pour retrouver quelque chose de similaire durant une 2e décade de mars.

Le namurois a été sans conteste la zone la plus touchée. À Ciney, le 13 mars au matin, la température est descendue jusqu’à –17,2°C, tandis que la station MB de Floriffoux est descendue jusqu’à –15,6°C. À Hastière, on notait –12,4°C tandis que Malonne, à 8 h, avait une température de –14,1°C (le minimum avait été peut-être encore plus bas). La neige a atteint des proportions inédites pour un milieu de mars, et d’énormes congères conféraient au paysage un véritable caractère polaire.

sbastien20130312001mini.jpg

Route barrée par une congère de 90-100 cm. Photo : Sébastien Verachtert

La hauteur de la neige hors congères, pour autant qu’elle était mesurable, s’élevait le 12 mars à 20 cm à Ciney. À Florennes, des épaisseurs jusqu’à 18 cm ont été relevées le 13 mars à 10 h et à 13 h, avec comme code synoptique « 9 » (= Neige recouvrant le sol en totalité; congères importantes (50 cm ou plus recouvrant la surface générale)).

Le Hainaut, lui aussi, a été durement touché par cette offensive hivernale. À Mouscron, on a relevé 17 cm en date du 12, tandis qu’à Presles, cette épaisseur était de 12 cm, mais là aussi, avec d’importantes congères.

willy20130313001mini.jpg

La campagne à Wanfercée-Baulet (Fleurus). Photo : Willy Lourson

Des températures fort basses ont été observes à Gosselies (–10,1°C) et à Chièvres (–11,9°C).

Au centre du pays où, grâce à la station d’Uccle, nous disposons d’une très longue série d’observations, nous pouvons prendre la mesure de la rareté des événements que nous venons de vivre. Au niveau des températures, les –10,1°C du 13 mars 2013 constituent la température la plus basse jamais relevée pendant une 2e décade de mars sur une période remontant jusqu’à 1886 ! Le précédent record, datant du 13 mars 1887, a été battu de plusieurs dixièmes de degrés. À Zaventem (aéroport), le thermomètre est descendu jusqu’à –12,6°C, une température qui s’apparente au –13°C du 14 mars 1845 à l’ancien observatoire à Bruxelles Saint-Josse et qui constitue très vraisemblablement la température la plus basse de la période instrumentale à Bruxelles et dans ses environs pour une mi-mars.

D'autre part, les deux gelées permanentes d'Uccle, observées les 11 et 12 mars, sont tout aussi exceptionnelles. Là aussi, il faut remonter fort loin, jusqu’à 1888, pour trouver des maxima aussi bas.

L’épaisseur de la neige hors congères, de 13 cm, constitue également un record sur toute la série d’observations à Uccle qui remonte, pour ce paramètre-là, à 1889 (précédent record : 12 cm en 1906). En 1888, lorsque les observations d’enneigement étaient à leur début, de la neige couvrant entièrement le sol était signalée à Uccle entre le 18 mars à 8 h et le 22 mars à 8 h (et une neige recouvrant presque entièrement le sol jusqu’au 23 mars à 8 h), mais la hauteur de cette neige n’était mentionnée que de façon globale en Belgique, de 10 à 25 cm dans la région montagneuse et de 5 à 10 cm dans la région des plaines en date du 20. L’année d’avant, en 1887, le sol d’Uccle a été signalé recouvert de neige presque aux mêmes dates, du 17 mars à 8 h au 21 mars à 8 h, mais il n’existe aucune indication sur la hauteur de cette neige.

De toute façon, si l’on considère les congères de l’épisode neigeux actuel, l’on ne risque pas de se tromper en affirmant que nous nous sommes retrouvés devant un phénomène tout à fait unique pour la mi-mars, qui n’est pas sans rappeler le chaos qui a régné juste avant le célèbre Nouvel An de 1978-1979.

013mini.jpg

Forest (Bruxelles) dans la tourmente neigeuse. Photo : Robert Vilmos

Le fait qu’une couche de neige épaisse et intacte perdure plusieurs jours à Uccle est tout aussi exceptionnel si tard dans la saison. Hormis 1887 et 1888, on a encore relevés 3 jours consécutifs de neige significative au sol à Uccle du 13 au 15 mars 1962, mais les températures dépassaient nettement le 0°C en journée et la neige fondait avant que de nouvelles chutes de neige ne reforment un tapis neigeux. (Il convient cependant de noter que dans les Hautes-Fagnes, cette année-là, l’épisode neigeux était bien plus important que celui de cette année-ci, avec un sol couvert de neige pendant tout le mois et un maximum de 51 cm à Botrange.)

La région liégeoise, bien sûr, n’a pas été épargnée non plus par la vague actuelle de neige et de froid tardifs.

sheldon20130313001mini.jpg

Photo : « Sheldon »

Bien que les hauteurs de neige officielles n’aient pas été terribles, les congères étaient très marquées et même les épaisseurs de neige elles-mêmes, en bien des endroits, étaient remarquables.

marco20130313001mini.jpg

Photo : Marco Rapagnani

Les températures minimales, quant à elles, sont descendues jusqu’à –11,8°C à l’aéroport de Bierset et jusqu’à –7,7°C à Angleur. À Stree (Huy), le minimum a été de –10,1°C.

En Haute Belgique, il a fallu attendre deux jours de plus pour avoir des températures extrêmes avec, par exemple, –17,9°C à Elsenborn le 15 mars. La tourmente de neige, bien sûr, a aussi touché l’Ardenne et les Hautes-Fagnes, mais les records précédents en matière de neige, dans cette région, sont d’une autre dimension qu’en Basse et Moyenne Belgique. Nous avons déjà évoqué le mois de mars 1962, où le sol est resté recouvert de neige tout le mois, mais mars 1988 a été bien pire encore ! Là aussi, le sol est resté recouvert de neige tout le mois, mais avec une épaisseur dépassant les 60 cm pendant 16 jours consécutifs, du 1 au 16 mars. Les 5 et 6, la couche atteignait 105 cm à Mont-Rigi, tandis que le 8, la même épaisseur était atteinte au Centre Nature de Botrange.

À Elsenborn, après les 62 cm du 5 mars 1988, on notait encore 49 cm au début de la 2e décade de mars (le 11). À noter que notre pays, ce mois-là, a souvent été soumis à des courants polaires maritimes et, si l’enneigement en Basse et Moyenne Belgique revêtait le plus souvent un caractère anecdotique, il faisait tout juste assez froid en Haute Belgique pour que les pluies exceptionnelles de mars 1988 y deviennent… des neiges exceptionnelles.

Comme on peut le constater, les événements exceptionnels ont des dates et des origines bien différentes d’un bout à l’autre de notre petit pays !

Sources

- IRM

- Annales de l’Observatoire Royal de Bruxelles

- Ciel et Terre

- Aperçu climatique des Hautes-Fagnes (P. Mormal et C. tricot)

- Variabilité spatiale et temporelle de l’enneigement du sol en Belgique (M. Erpicum, G. Mabille et P. Vlassis)

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si je ne suis pas du tout un féru de neige ou de gel, ces dernières semaines ont été particulièrement intéressantes! Merci Robert pour toutes ces précisions et pour ces articles de qualité :thumbsup:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin un mot pour conclure les analyses sur la vague de froid de mars 2013, en évoquant la variation extrême de température qui a précédé cette vague de froid.

À Uccle, jusqu’à présent, la température maximale du mois a été de 19,1°C le 6 tandis que la température minimale a été de –10,1°C le 13, soit un écart de 29,2°C ! De tels écarts au sein d’un même mois sont rares à Uccle. Parmi les mois (relativement) récents, seuls avril 1968 (écart de 29,8°C – max : 27,8°C le 20 ; min : –2,0°C le 6), février 1991 (écart de 29,7°C – max : 16,6°C le 24 ; min : –13,1°C le 7) et juin 1976 (écart de 29,4°C – max : 34,0°C le 27 ; min : 4,6°C le 5) ont fait encore mieux.

Dans l’absolu, le plus grand écart au cours d’un même mois à Uccle a été de 34°C en mai 1944, avec des températures de presque –2°C au début du mois (le 8) et de plus de 32°C le 30 (valeurs ramenées à l’abri fermé actuel). Si l’on ne considère que le mois de mars, c’est en 1931 qu’a eu lieu le plus grand écart, de l’ordre de 31°C, avec –9°C le 10 et plus de 22°C le 20 (valeurs également ramenées à l’abri fermé actuel).

Le fait que ce changement de température se soit produit sur une semaine seulement rend la chose encore plus exceptionnelle. À Ciney, la différence de température a même été de 34,8°C ! (maximum de 17,6°C le 6 mars et minimum de –17,1°C le 13 mars.)

En octobre dernier, nous avons déjà connu une très forte chute de température sur peu de jours, mais celle de ce mois de mars a été encore plus spectaculaire.

Comparons maintenant des températures prises à la même heure, à cinq jours d’intervalle :

Uccle

06/03/2013 à 16h L.T. : 17,6°C

11/03/2013 à 16h L.T. :–02,3°C

Charleroi-Gosselies

06/03/2013 à 15h L.T. : 16,0°C

11/03/2013 à 15h L.T. :–03,1°C

Florennes

06/03/2013 à 15h L.T. : 16,7°C

11/03/2013 à 15h L.T. :–03,0°C

Elsenborn

06/03/2013 à 13h L.T. : 15,8°C

11/03/2013 à 13h L.T. :–05,3°C

Mont-Rigi

06/03/2013 à 16h L.T. : 12,8°C

11/03/2013 à 16h L.T. :–05,6°C

Spa-Malchamps

06/03/2013 à 15h L.T. : 13,9°C

11/03/2013 à 15h L.T. :–04,6°C

Kleine Brogel

06/03/2013 à 16h L.T. : 19,1°C

11/03/2013 à 16h L.T. :–02,7°C

Et, à titre de comparaison, la chute de température d’octobre 2012.

Uccle

22/10/2012 à 16h L.T. : 24,1°C

26/10/2012 à 16h L.T. : 05,6°C

Charleroi-Gosselies

22/10/2012 à 16h L.T. : 22,7°C

26/10/2012 à 16h L.T. : 05,4°C

Florennes

22/10/2012 à 16h L.T. : 22,8°C

26/10/2012 à 16h L.T. : 05,7°C

Elsenborn

22/10/2012 à 16h L.T. : 23,9°C

26/10/2012 à 16h L.T. : 03,9°C

Mont-Rigi

22/10/2012 à 14h L.T. : 22,9°C

26/10/2012 à 14h L.T. : 03,3°C

Spa-Malchamps

22/10/2012 à 16h L.T. : 22,1°C

26/10/2012 à 16h L.T. : 04,4°C

Kleine Brogel

22/10/2012 à 15h L.T. : 21,4°C

11/03/2013 à 16h L.T. : 06,0°C

À Uccle, la différence des extrêmes du mois n’a été « que » de 26,6°C (maximum de 24,5°C le 22 octobre et minimum de –2,1°C le 28 octobre). À noter toutefois que la chute de température, à ce moment-là, s’est faite sur un laps de temps encore plus court qu’en mars 2013.

Pendant l’hiver 1978-1979, on a enregistré une chute de température de 26,3°C avec un maximum de 12,4°C le 28 décembre 1978 et un minimum de –13,9°C le 1er janvier 1979.

Et pour terminer en beauté cet épisode hivernal, voici encore la webcam actuelle de Mont-Rigi.

webcammontrigi201303181.jpg

Webcam IRM – Mont-Rigi – 18 mars 2013 à 16h35

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A voir la dernière sortie d'ECMWF, de nouveaux records de froid pour une troisième décade de mars pourraient bien tomber à partir du prochain week-end ! C'est hallucinant.... :blink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le froid, à peine parti, risque déjà de nous revenir en force !

Hier, 19 mars 2013, nous étions encore du côté doux (douceur très relative avec 8°C environ) avec, au centre du pays, d’abord un temps pluvieux avec nimbostratus, puis un temps variable et légèrement instable avec stratocumulus, altocumulus et cumulus évoluant jusqu’au stade congestus avec l’une ou l’autre averse, mais aussi des éclaircies principalement le soir. Le vent soufflait principalement d’ouest à sud-ouest avant de devenir faible et variable en soirée.

analyse2013031912mini.jpg

Source KNMI

Aujourd’hui (20 mars) par contre, le vent s’est à nouveau orienté au nord-est en cours de matinée, puis au nord, avec l’arrivée d’air de plus en plus froid. À Zaventem par exemple, on observait encore 3,3°C à 7 h du matin, et plus que 1,2°C à 13 h. Le temps, en matinée, a d’abord été pluvieux, puis partiellement neigeux, avec nimbostratus, puis évolution en stratocumulus avec précipitations très faibles.

al2012small.jpg

Source KNMI

La carte montre bien que nous sommes à nouveau du côté froid, entre deux occlusions qui nous valent un ciel particulièrement chargé. Les Hautes-Fagnes, pendant ce temps, restent dans le plein hiver.

webcammontrigi201303201.jpg

Webcam IRM – Mont Rigi – 20 mars 2013 à 16h20

Le sondage de 13 h à De Bilt révèle l’air froid qui se glisse en dessous d’un air un peu moins froid, avec 2°C au niveau du sol, –4°C à 580 mètres et –2°C à 640 mètres. Au-dessus, la décroissance est plutôt lente avec –4°C à 1320 mètres (niveau 850 hPa). À Trappes, l’on se trouve encore du côté relativement doux avec un vent d’ouest et 7°C au niveau du sol (situé à 168 m d’altitude à Trappes). Au niveau 850 hPa, la température est la même qu’à De Bilt, ce qui signifie que la configuration de Trappes est bien plus instable.

À Schleswig, dans le Nord de l’Allemagne, l’on retrouve déjà des températures jusqu’à –11°C au niveau 850 hPa, et du gel à tous les niveaux.

À suivre donc, une nouvelle fois !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd’hui, nous connaissons une petite accalmie météorologique grâce à une crête issue de l’anticyclone scandinave, qui tente de faire une jonction avec un anticyclone situé en Méditerranée.

al2112small.jpg

Source : KNMI

Mais nous nous trouvons clairement dans l’air froid, même si le soleil, au sein de quelques éclaircies assez larges, tente de faire remonter un peu les températures maximales. À 15 h, en effet, on observe 5,8°C à Chièvres et 5,4°C à Florennes, mais un peu moins à Kleine Brogel avec 4,3°C. Au niveau 850 hPa (vers 1430 m), comme l’indiquent les sondages de 13 h de De Bilt (NL) et Essen (DE), les températures se situent actuellement aux alentours de –10 à –11°C, en dessous d’une inversion située vers 1800 à 2000 mètres d’altitude. Il s’ensuit une certaine instabilité des basses couches, arrêtée nette par ladite inversion, avec un mix de stratocumulus et de cumulus, voire de stratocumulus eux-mêmes à la limite d’être des cumulus humilis.

webcamdourbes2013032113.jpg

Webcam IRM – Dourbes – 21 mars 2013 à 13h35

webcamwideumont20130321.jpg

Webcam IRM – Wideumont – 21 mars 2013 à 15h30

Au-dessus du nord de l’Allemagne, on observe déjà –13°C au niveau 850 hPa, température franchement très hivernale.

Et chez nous, l’hiver reste bien installé aussi sur les Hautes-Fagnes, avec 8 cm de neige à Mont-Rigi à 13 h.

webcammontrigi201303211.jpg

Webcam IRM – Dourbes – 21 mars 2013 à 13h35

Suite au prochain épisode…

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors qu’un front chaud tend à s’approcher de notre pays (annoncé par des cirrus et cirrostratus, tendance altostratus translucidus) et à s’occlure lentement, nous nous trouvons toujours du côté froid, avec des vents d’est commandés par un anticyclone situé dans le grand Nord, et des températures à 15 h le plus souvent proches de 6°C. Quelques endroits privilégiés affichent 8 ou 9°C.

al2212small.jpg

Source : KNMI

La présence de ce secteur chaud sur la France est d’ailleurs bien visible sur le sondage de 13 h de Trappes, avec 10°C au niveau du sol (168 m), 4°C au niveau 850 hPa (1390 m) et –5°C au niveau 700 hPa (2949 m). De l’air doux donc, acheminé par un vent d’est à sud-est dans les basses couches, de sud dans les couches moyennes et de sud-ouest dans les hautes couches. Dans le nord de l’Allemagne, pendant ce temps, la température au niveau 850 hPa se situe à présent à –15°C, avec du gel sur toute l’épaisseur de l’atmosphère et un vent d'est à nord-est jusqu'à 3000 m environ. La couche d’air vraiment froid a une épaisseur, là-bas, d’environ 1500 mètres. Chez nous, de l’air assez doux et de l’air froid se mélangent quelque peu, avec une tendance un peu plus froide (relativement) en dessous de 1000 mètres.

En d’autres termes, il fait toujours trop froid pour la saison, mais encore rien d’exceptionnel pour le moment. Attendons la suite cependant…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les températures maximales seront restées très basses aujourd'hui, mais sans records.

À 16 h, on relevait par exemple 1,8°C à Uccle, 1,7°C à Beauvechain, 1,3°C à Bierset, –0,4°C à Saint-Hubert, –2,4°C à Mont-Rigi...

À Uccle, le maximum le plus bas, pour une 3e décade de mars, a été relevé le 21 mars 1888 et n'aurait dépassé le 0 degré, dans les conditions de mesure actuelles, que de quelques dixièmes de degré (1,2°C sous l'ancien abri ouvert). Le temps a été gris ce jour-là, avec un peu de neige le matin et quelques éclaircies en journée (cumulus et stratocumulus, ainsi qu'un voile d'altitude). Le sol d'Uccle était encore recouvert de neige des suites de l'offensive hivernale de la 2e décade.

Un peu plus récemment, le 29 mars 1952, sous un ciel couvert avec pluie et bruine et un fort vent d'est à nord-est, la température n'a atteint que 1,5°C (également mesurée sous abri ouvert, mais en l'absence de soleil et par temps turbulent, le type d'abri n'a aucun effet sur la mesure de température).

Pour les autres stations, les données sont disponibles depuis décembre 1953. Depuis cette date, la fin mars a été particulièrement froide en 1958, 1963, 1966, 1969 et 1980. Voici les maxima les plus bas pour la 3e décade de mars.

Beitem (25 m) : 1,0°C le 21/03/1980

Chièvres (63 m) : 1,6°C le 22/03/1963

Eeklo (8 m) : 2,4°C le 21/03/1980

Deurne (14 m) : 2,3°C le 22/03/1958

Kleine Brogel (64 m) : 1,0°C le 22/03/1958

Beauvechain (127 m) : 1,1°C le 21/03/1958

Bierset (178 m) : 0,1°C le 25/03/1966

Dourbes (240 m) : 0,6°C les 24 et 25/03/1969 (station opérationnelle depuis 1965 seulement)

Saint-Hubert (557 m) : –2,5°C le 21/03/1958

Baraque Michel/Mont-Rigi (674 et 673 m) : –3,8°C le 21/03/1958 (à la Baraque Michel à cette époque)

Modifié par cumulonimbus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y'a-t-il en jeu la journée sans dégel la plus tardive à Uccle Robert? Il me semble que c'est pleinement jouable.

Modifié par huymétéo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Possibilité de vivre une ultime journée sans dégel jusque dans le centre ce 24 mars...le tout avec de la neige au sol.

Manquerait plus que le ciel se dégage dans le courant de la nuit prochaine :whistling:

Quel est le -10°C le plus tardif dans le centre du pays ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est hallucinant, ce sont aussi les températures atteintes avec "aussi peu de froid" à 850 hPa!

Si j'en crois GFS, nous ne sommes même pas à -5°C à 850 hPa, et même s'il faut aller chercher plus à l'est l'air pioché par le flux, ce n'est quand-même pas sibérien!

Des fois, on n'a même pas de jour d'hiver en janvier avec -10°C/850 et là, on risque de l'avoir en fin mars et -2/3°C/850 (sous réserve de confirmation d'un sondage).

Mars reste un mois bien plus potentiellement hivernal qu'on ne le croit.

-3.2°C ici et toujours pas de remontée de la T°... C'est fou, pas d'autre mot!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui est hallucinant, ce sont aussi les températures atteintes avec "aussi peu de froid" à 850 hPa!

Si j'en crois GFS, nous ne sommes même pas à -5°C à 850 hPa, et même s'il faut aller chercher plus à l'est l'air pioché par le flux, ce n'est quand-même pas sibérien!

Des fois, on n'a même pas de jour d'hiver en janvier avec -10°C/850 et là, on risque de l'avoir en fin mars et -2/3°C/850 (sous réserve de confirmation d'un sondage).

Mars reste un mois bien plus potentiellement hivernal qu'on ne le croit.

-3.2°C ici et toujours pas de remontée de la T°... C'est fou, pas d'autre mot!

Tout bonnement incroyable!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ce qui est hallucinant, ce sont aussi les températures atteintes avec "aussi peu de froid" à 850 hPa!

Si j'en crois GFS, nous ne sommes même pas à -5°C à 850 hPa, et même s'il faut aller chercher plus à l'est l'air pioché par le flux, ce n'est quand-même pas sibérien!

Des fois, on n'a même pas de jour d'hiver en janvier avec -10°C/850 et là, on risque de l'avoir en fin mars et -2/3°C/850 (sous réserve de confirmation d'un sondage).

Le radio-sondage de Beauvechain de cette nuit confirme tes dire, Marco

Voici quelques valeurs du sondage de cette nuit à 00Z :

-----------------------------------------------------------------------------

PRES HGHT TEMP

hPa m C

-------------------------

1000.0 100

999.0 127 0.6

987.0 220 -1.9

986.0 228 -2.1

955.0 473 -3.7

933.0 651 -3.3

925.0 717 -3.7

900.0 933 -3.9

892.0 1003 -1.9 --> Légère inversion

878.0 1129 -1.5

874.0 1165 -1.6

850.0 1386 -2.3

842.0 1461 -2.3

826.0 1613 -2.3

788.0 1986 -2.3

779.0 2076 -2.8

734.0 2543 -5.2

718.0 2716 -6.1

700.0 2915 -7.1

675.0 3195 -8.9

605.0 4037 -14.5

556.0 4663 -19.5

544.0 4825 -20.7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la journée sans dégel, erratum, la journée ne sera pas considérée sans dégel vu les T° positives en tout début de période.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×